AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mensonge et Vérité [Cherise Haul]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Sam 15 Nov - 2:55

Cherise n'avait pas bouger en attendant une réponse de la part du plus jeune qui ne lui avait toujours pas répondu après quelque instant. Il espérait que le jeune homme lui demande son aide, car le laisser rentrer tout seul par une zone sécurisée était très dangereux dans son état et il ne souhaitait pas qu'il lui arrive quelque chose en s'y rendant. Il allait peut-être être trop têtu pour accepter ce qu'il lui avait proposer et il n'allait rien pouvoir y faire si c'était le cas, sauf peut-être l'énerver en insistant davantage. Il avait déjà bien du mal à cacher son inquiétude face à son état, il ne voulait pas non plus qu'il remarque qu'il voulait le protéger, bien que c'était évidant avec toutes ses questions pour l'empêcher de partir seul dans la ville et aussi lui demander de rester tranquille dans le monde réel. Un peu plus tôt, il n'aurait pas eu ce genre de pensé pour lui, car il était venu se débarrasser de lui, lui-même même s'il en souffrait terriblement. Cela prouvait qu'en quelque sorte, il n'aurait pas été capable de le tirer même s'il ressentait énormément de colère envers Luc. Bref, il attendait tranquillement de recevoir une réponse positive ou négative, bien qu'il espérait une réponse positive pour qu'il puisse l'aider à sortir rapidement sans aucun problème. Il le vit se frotter les yeux surement à cause de la fatigue ou tout autre raison dans ce genre. Son ami se leva ensuite pour rejoindre le bureau avant de se laisser tomber sur la chaise pour ensuite prendre une livre et le poser sur le meuble. Luc se tourna vers lui ensuite en prenant la parole.

- Ce serait bien si tu pouvais me déconnecter dans... Une heure...

L'homme était rassurer et un peu déçu d'un côté. Il aurait espérer que le plus jeune parte immédiatement pour aller se reposer chez lui, mais il n'allait certainement pas faire ça. Pas après la raison qu'il lui avait donner, il y a quelque instant. Il voulait trouver une solution pour son ami infecté qui ne devait plus en avoir pour très longtemps. Il y avait très peu d'infecté qui avait pu rester dans cet état pendant très longtemps, il fallait les traiter immédiatement pour les empêcher de se transformer et cela ne marchait pas sur tout le monde. Ceux qui était mordu et qui n'ont pas été récupérer pour le laboratoire ne vivait pas plus de une semaine et pour certain un an, mais ils étaient beaucoup plus rare. Puis de toute façon, le plus jeune n'allait pas se reposer même s'il était dans le monde réel, donc être ici ou là-bas n'allait pas changer grand chose, sauf pour le danger plus grand dans le jeu. Il était tout de même rassurer qu'il accepte de se faire déconnecter à partir de la prison. Il n'aurait pas à marcher tout seul jusqu'à une safe zone et prendre le risque de se retrouver en face de joueur qui pouvait décider de s'en prendre à lui pour seulement s'amuser ou encore une horde de zombie. Bien que les joueurs pouvaient toujours venir jusqu'ici et le trouver. Cherise essaya d'oublier cela pour ne pas se retrouver encore plus inquiet et le montrer au jeune criminel qui le regardait droit dans les yeux à cet instant alors qu'il allait parler.

- Je sais pas ce que tu veux faire... Mais tu peux rester.. Je suis capable de te parler en travaillant... Enfin... T'as le droit de partir aussi... Et... Merci...

Le concepteur fut légèrement étonné par le "merci" donner par son ami, car ce n'était pas dans ses habitudes de s'excuser ou encore de remercier quelqu'un. Cherise y arrivait bien avec Jessica et Luc, car il avait toujours garder un côté de lui d'autrefois qui n'avait aucun mal avec ses deux mots, mais il disait ceci uniquement aux deux personnes importantes pour lui, car les autres il en avait franchement rien à faire et il n'allait pas s'excuser ou les remercier, il les haïssait plus que tout, ce n'était donc pas près d'arriver un jour. Il réalisa également qu'il n'avait pas dit qu'il partait ou restait, il n'était pas trop sûr avant qu'il ne parle de rester ne voulant pas le déranger davantage et le laisser travailler, mais le plus jeune semblait vouloir qu'il reste tout de même et il se sentait mieux comme ça, il pouvait veiller sur lui le temps qu'il rentre dans le monde réel. Puis, il avait toujours envie de passer plus de temps avec lui et il avait toujours un peu de temps avant de devoir rentrer à l'appartement pour retrouver Jessica. D'ailleurs, il se demandait s'il devrait lui parler qu'il s'était réconcilier avec Luc. Il n'allait surement pas avoir le choix si Luc se ramenait au mariage, elle risquait de trouver cela très étrange. Il remarqua à nouveau quelque chose maintenant, il lui avait formellement interdit de venir la dernière fois et il se demandait s'il y pensait toujours et qu'il pensait n'avoir aucun droit de venir quand même. Il allait devoir lui dire pour mettre ça au clair au plus vite.

- Si ça te dérange vraiment pas, je vais rester avec toi...

Le créateur ne voulant pas rester debout pendant l'heure qu'il allait suivre décida d'aller vers un mur près du bureau ou était Luc pour s'asseoir par terre en posant sa tête contre le mur. Il jeta un rapide coup d'oeil vers sa machine qu'il avait programmer pour qu'elle l'avertisse de la présence de quelqu'un près ou dans la prison autre que lui et Luc. D'ailleurs, il avait du la réparer pour ne pas avoir d'autre bug stupide comme perdre la mémoire, car il avait découvert que c'était à cause d'elle qu'il avait eu se petit problème. Elle avait été malheureusement eu un petit problème à cause des dents de rôdeurs un jour à l'aéroport, donc tout ça avait commencer à cause de ce jour. Cherise ferma doucement les yeux comme pour se reposer un peu, car il était fatiguer, il n'avait pas dormit très bien ses derniers temps à cause des problèmes avec Luc. Il avait aussi eu une petite affaire avec les cadavres retrouver mort dans la rue lorsque son ami avait été blesser, il avait réussit à étouffer tout ça et n'allait pas en parler au plus jeune pour éviter de l'inquiéter, c'était régler de toute façon pour l'instant. Le concepteur oublia rapidement cela pour repenser au mariage qui allait arriver rapidement et il voulait s'assurer que Luc soit là. Il ouvrit légèrement les yeux et prit la parole d'une voix légèrement endormit.

- Pour le mariage... Tu es toujours inviter toi et tes amis... J'ai besoin de toi ce jour là...

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Sam 15 Nov - 11:22

Luc avait eu beaucoup de mal pour laisser sortir le dernier mot mais il avait de nombreuses raisons de le remercier alors qu'il allait essayer de lui accorder à nouveau sa confiance et qu'il voulait l'aider alors qu'ils venaient tout juste de se retrouver. Il ouvrit rapidement le livre pour commencer la lecture avec un crayon de bois dans la main pour marquer les informations les plus importantes sur une feuille pour l'instant blanche. Il attendait toujours la réponse de l'homme et il espérait que celui-ci veule rester, peut-être bien qu'il avait laissé paraître bien trop ce souhait alors qu'il parlait. Il n'avait pas tellement envie de le voir partir maintenant, il voulait plutôt passer du temps avec lui même s'il avait du mal à trouver des sujets de conversation. Le plus vieux risquait de s'ennuyer s'ils s'enfermaient dans le silence alors il cherchait quoi dire sans réellement trouver. Il réalisa qu'il n'avait toujours pas entendu de réponse et qu'il devait attendre avant d'y réfléchir sérieusement puisqu'il pouvait être obligé de partir pour travailler ou autre. Il s'arrêta quelques secondes pour poser une main sur sa blessure qui le faisait souffrir, pourtant il se soignait correctement même s'il n'avait pas eu de blessure aussi importante auparavant. Même ses parents qui le martyrisait n'allaient pas assez loin pour le mettre dans un état critique. Il avait fait sans doute trop d'effort aujourd'hui mais il ne le regrettait pas du tout même s'il craignait que ses amis soient inquiet en le revoyant ainsi. Il avait d'ailleurs décidé de rester une heure pour se reposer un peu puisqu'il n'allait pas s'épuiser en lisant et parlant tranquillement avec quelqu'un. Il poussa un faible soupir en se remettant au travail, il devait trouver au plus vite une solution pour empêcher la détérioration de l'état de l'infecté et pour le retenir suffisamment longtemps afin qu'il ne retourne pas dans le jeu. Peut-être bien qu'il ne pourra plus sortir et il voulait éviter cela, de toute façon il était très sérieux lorsqu'il lui avait fait comprendre qu'il était capable de l'enfermer s'il n'avait pas d'autre choix. Il espérait, tout de même, ne pas en arriver là avec lui mais il était extrêmement inquiet pour lui même s'il avait sans doute de bien étrange façon de lui prouver. Ce dernier était toujours très important pour lui même après quelques problèmes mais il en était bien la cause première avec tout les mensonges qu'il pouvait sortit en croyant bien faire.

- Si ça te dérange vraiment pas, je vais rester avec toi...

Le jeune homme regardait le créateur se laisser glisser le long d'un mur près de lui, il lui lança un faible sourire reconnaissant même s'il ne comptait pas le remercier encore une fois aujourd'hui. Il se replongea dans l'ouvrage en faisant toujours attention à son ami puisqu'il savait que celui-ci pouvait également s'épuiser rapidement. Il recommençait à réfléchir aux sujets de conversations mais il ignorait lequel abordait. Il ne pouvait sans doute pas lui demander directement s'il avait pu tout arranger avec les cadavres mais sa présence ici devait bien fournir une réponse alors autant ne plus en parler. Il avait toujours l'idée du mariage qui lui trotter dans la tête mais il décida d'attendre pour l'instant. Ils venaient de se retrouver alors autant ne pas aborder cela et peut-être bien qu'il allait le faire de lui-même. Il quitta des yeux son livre quelques instants pour regarder le concepteur alors qu'il prenait la parole.

- Pour le mariage... Tu es toujours inviter toi et tes amis... J'ai besoin de toi ce jour là...

Luc resta assez surpris en l'écoutant, il ne comprenait pas tellement pourquoi il avait besoin de lui pour un jour si important mais il ne comptait pas lui poser la question. En tout cas, il avait prévu de se comporter simplement comme un ami même s'ils se retrouvaient seuls alors il allait pouvoir ressortir le surnom de celui-ci même s'il se doutait que cela n'allait pas lui plaire. Il ne l'avait plus appelé ainsi depuis longtemps puisqu'il l'avait ensuite vu comme un amant, puis il y avait eu la perte de mémoire et il ne voulait pas tellement l'embêter alors qu'il venait de le retrouver. Il oublia rapidement cela pour se concentrer sur l'événement en question, il se demandait s'il avait réussi à tout organiser alors qu'il devait l'aider. Il pensait aux différents éléments alors qu'il s'attarda brusquement sur un moment en particulier. Il n'y avait pas tellement réfléchi jusqu'à maintenant mais il avait conscience que la mariée devait lancer un bouquet de fleur et que la première à l'attraper était, soi-disant, la prochaine à épouser quelqu'un. Cette idée l'obligea à se crisper légèrement en se demandant quoi faire si Hanako l'attrapait. Il n'avait pas prévu cela comme le fait d'être père ou tout ce que pouvait vouloir un couple stable. Il essaya de se convaincre qu'elle ne voulait sans doute pas cela mais il ne comptait pas vérifier en lui posant la question et en s'aventurant sur une pente aussi dangereuse. Il tentait de se rassurer en se disant que cela n'avait peut-être pas lieu pour un mariage japonais et que ce n'était peut-être pas nécessaire alors qu'il n'allait pas avoir beaucoup de monde. Pourtant, il était toujours inquiet et il hésita plusieurs secondes avant de poser cette question qui le tracassait.

- Mais... Ça va se passer exactement comme tout les mariages non ? Des trucs en moins... Vu qu'on va pas être nombreux... Alors... Y a le truc avec le bouquet de fleurs ou pas ?

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Dim 16 Nov - 1:02

Cherise était toujours assit contre le mur à regarder droit devant lui avec les yeux à moitié fermés, car il était tout de même assez fatiguer après ce qu'il venait de faire et les émotions vécus un peu plus tôt. Il aurait peut-être mieux fait de rentrer immédiatement dans le monde réel, mais il voulait aussi rester avec son ami qui lui avait terriblement manquer pendant ses derniers jours. Il n'avait pas cesser de penser à lui, bien que ces pensées étaient principalement tourner vers le meurtre de se dernier. Maintenant, il n'y pensait plus un seul instant et c'était tout ce qui comptait, il n'y serait peut-être même pas arriver au début de toute façon, il n'en savait rien. Il allait donc profiter le plus possible des moments passer avec lui, il devait donc éviter de s'endormir comme un idiot alors qu'ils pouvaient discuter tous les deux. Le concepteur n'avait pourtant pas vraiment d'idée de quoi aborder comme sujet, il avait résolu le problème du mariage et il n'avait plus grand chose à dire dessus pour l'instant et il ne trouvait pas autre chose non plus. Il n'était toujours pas très fort pour les sujets de conversation, surtout maintenant qu'il avait un peu peur des réponses pour certaine chose. Luc n'était pas bien mieux que lui au final, il n'était pas très douer pour trouver des sujets de conversation. S'ils voulaient discuter c'était raté pour l'instant en tout cas.

- Mais... Ça va se passer exactement comme tout les mariages non ? Des trucs en moins... Vu qu'on va pas être nombreux... Alors... Y a le truc avec le bouquet de fleurs ou pas ?

L'homme tourna doucement la tête vers son ami en l'écoutant parler. Il ne savait pas trop comment allait se passer le mariage, probablement comme il l'avait dit, comme tous les mariages normaux, mais ce n'était pas certain. La jeune femme n'étant pas de la même nationalité que lui, cela pouvait très bien se dérouler différemment, il allait devoir en discuter un peu avec elle. Bien qu'il en avait complètement rien à faire d'un mariage japonais ou autre tant qu'il pouvait être avec Jessica toute sa vie c'était tout ce qui comptait. Il se rendit compte que ses deux amis sont des américains, bon Jessica pas complètement, mais tout de même. Il était déjà aller en Amérique autrefois pour le boulot et ce n'était pas un endroit qu'il appréciait particulièrement. Bref, il devait discuter avec la jeune femme pour savoir comment allait se dérouler le mariage, car ces derniers jours il n'avait pas été très motiver pour parler de quoi que ce soit à cause des problèmes qu'il avait rencontrer avec Luc. Il allait pourtant devoir s'y mettre un jour pour épouser Jessica bientôt.

- Je crois que ça va être exactement comme tous les mariages, mais je dois toujours en parler avec Jessica... Je n'y ai pas vraiment penser ces derniers jours à cause de tous les problèmes... Et pour les fleurs, je crois que oui il va avoir ça...

Il se demandait pourquoi il lui posait une telle question au sujet de fleur. Il ne comprenait pas trop pour l'instant et il essayait de comprendre rapidement. Lorsque la mariée lançait le bouquet de fleurs et qu'une autre l'attrapait cela voulait signifier qu'elle serait la prochaine à se marier. Un sourire amusé apparut doucement sur le visage du créateur, alors qu'il venait de comprendre pourquoi cela inquiétait Luc. Il allait inviter ses amis et probablement cette jeune femme qui lui avait déjà parler avant. Cette Hanako pouvait très bien l'attraper et cela devait inquiéter le jeune homme. Pourtant cela ne voulait rien dire vraiment, ce n'était pas complètement vrai, ce n'était qu'un pauvre bouquet qu'on attrapait, mais le concepteur avait bien envie d'embêter son ami avec ça. Il savait très bien que parler d'elle le rendait mal à l'aise et le faisait rougir et il souhaitait retrouver la même relation avec le plus jeune et si l'embêter un peu pouvait lui permettre de retrouver cette relation, il n'allait pas se retenir. L'homme regarda à nouveau devant lui avec le même sourire alors qu'il reprenait la parole.

- Dit moi Luc... Tu ne serais pas inquiet que... Comment elle s'appelle déjà... Ah oui ! Hanako ! Tu as peur qu'elle attrape le bouquet non? Tu seras peut-être le prochain après moi à te marier !

Cherise tourna la tête vers lui toujours avec le même sourire amusé toujours bien présent. Il avait comprit qu'elle semblait assez importante pour lui, car lorsqu'il avait été blesser, il avait dit son nom en s'excusant. Puis, il agissait avec elle exactement comme lui agissait avec Jessica avant que leur relation évolue davantage. Pourtant, il savait aussi que Luc allait essayer de nier tout ça très rapidement lorsqu'il allait terminer de parler.

- Ne t'inquiète pas, je serai là pour t'aider si ça arrive !

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Dim 16 Nov - 1:57

- Je crois que ça va être exactement comme tous les mariages, mais je dois toujours en parler avec Jessica... Je n'y ai pas vraiment penser ces derniers jours à cause de tous les problèmes... Et pour les fleurs, je crois que oui il va avoir ça...

Luc était resté complètement figé en écoutant cela, il fixait toujours son livre mais il n'y accordait pas tellement d'importance. Il n'arrivait pas à faire le moindre geste pendant quelques secondes avant de refermer doucement l'objet pour le poser sur le meuble. Il était encore plus inquiet maintenant, il était assez paniqué par rapport au mariage et ce qu'il voulait représenter. Il ne voulait pas avoir de l'importance, pourtant il s'était rapproché d'elle mais il ne voulait pas l'être au point de l'épouser. Il avait parfaitement conscience qu'il s'agissait d'un élément très important dans une vie de couple et il comptait bien l'éviter. De plus, il n'avait pas le droit de faire cela alors qu'il comptait partir, quoique cela ne l'avait pas empêché de craquer quelques fois malheureusement. En tout cas, cette idée l'effrayait toujours puisqu'il avait peur qu'elle décide d'aborder le sujet si elle l'attrapait. Il ignorait quel excuse fournir pour fuir une telle conversation ou même lui faire comprendre que cela était impossible avec lui. Il n'avait pas envie de lui expliquer cela, il ne voulait pas lui dire en détail ce qu'il ressentait mais il ne voulait pas non plus lui dire sèchement qu'il ne voulait pas se marier. Il était assez perdu à cause de cela mais il craignait en particulier ce qu'il pouvait arriver après cela, ou même avant s'il suivait l'exemple de Cherise : un enfant. Il préférait affronter tout les démons de l'enfer plutôt que de devenir père et d'avoir un gosse. Cette idée était horriblement effrayante à ses yeux, il avait peur des relations en particulier à cause de cela, peut-être bien qu'il avait plus de facilité avec les hommes par rapport à ce problème, ou plutôt l'absence de ce problème. Il ne devait pas avoir d'enfant alors qu'il pouvait tout simplement être un mauvais père. Il ne s'agissait pas seulement du fait qu'il était un tueur et sans doute recherché par la police, quoique c'étaient déjà des raisons suffisantes, mais plutôt du traitement qu'il pouvait lui affliger. Il pensait se comporter exactement comme ses parents et donc le frapper ou l'insulter. Pourtant, il y avait bien un dernier souci et qui était, peut-être, le plus visible alors qu'il était tout de même un psychopathe : le sens des responsabilités qui était inexistant chez lui. Il ne pouvait donc pas élever un enfant, il risquait surtout de fuir si cela devait arriver. Il secoua rapidement la tête pour chasser cette possibilité, il allait bien trop loin avec ce raisonnement stupide alors que cela n'allait jamais arriver. Il se faisait simplement du souci pour rien, elle pouvait très bien attraper le bouquet, il s'en fichait éperdument et peut-être bien qu'elle allait comprendre qu'elle ne devait pas être avec lui s'il ne voulait pas de tout cela. Même s'il n'y prêtait aucune attention, cette idée le faisait souffrir mais cela revenait à avouer ses sentiments alors qu'il préférait oublier. Il pencha doucement la tête en faisant craquer ainsi son cou alors que son ami prenait la parole mais il espérait que celui-ci le rassure plutôt que d'entendre des bêtises.

- Dit moi Luc... Tu ne serais pas inquiet que... Comment elle s'appelle déjà... Ah oui ! Hanako ! Tu as peur qu'elle attrape le bouquet non? Tu seras peut-être le prochain après moi à te marier !

Le jeune se crispa immédiatement en l'écoutant, il aurait du se douter qu'il allait l'embêter avec cela mais il avait posé la question sans y réfléchir. Il tourna brusquement la tête vers lui pour remarquer son sourire amusé mais il n'était pas tellement d'humeur sur le coup. Il était surtout paniqué et il ne prenait pas la parole alors qu'il savait que celle-ci allait le trahir alors autant garder le silence pour retrouver d'abord son calme. Pourtant, il se demandait pourquoi il n'avait pas eu le réflexe de lui crier de la fermer alors qu'il avait peur. D'ailleurs, elle n'était pas tellement présente alors qu'il avait été beaucoup plus réticent pour devenir proche de Kay. Les deux cas étaient très différents puisqu'il avait menti à l'un pour être sincère avec l'autre mais il avait remarqué que ses réactions étaient parfois assez éloignés. Par exemple, il n'avait pas pris la fuite lorsqu'elle lui avait avoué ses sentiments et il ne hurlait pas sur l'homme aujourd'hui. Il essayait de mettre de l'ordre dans ses pensées sans vraiment y parvenir alors que le créateur parlait pour sûrement lui lancer une nouvelle pique.

- Ne t'inquiète pas, je serai là pour t'aider si ça arrive !

Luc ne lui répondit pas tout de suite à cause de la panique, d'ailleurs elle n'était pas restée présente tellement longtemps. Cela avait eu lieu assez rapidement et il avait eu le temps d'avoir peur pendant seulement quelques secondes avant de l'oublier complètement pour être plutôt affreusement mal à l'aise. Il refusait d'accepter le fait qu'il parvenait à oublier ses craintes grâce à le jeune femme. Il l'aimait sincèrement même s'il n'avait pas laissé ces mots quittaient sa bouche en présence de la personne en question et cela pouvait très bien ne jamais arriver. Il avait rapidement pris une puissante teinte rouge en pensant au mariage alors que la peur était passé. D'ailleurs, même s'il n'allait jamais l'avouer, il avait brusquement été projeté devant cette possibilité en se demandant comme faire mais cela avait duré à peine une seconde. Il s'était soudainement levé en posant rapidement une main sur son torse alors qu'il avait eu mal à cause de son geste trop brusque. Il décida de s'asseoir même s'il rougissait toujours autant et qu'il était affreusement gêné par la tournure de cette discussion. Il avait pris la parole pour lui répondre mais il avait retrouvé son inquiétude pour la dernière phrase.

- Ne dis pas n'importe quoi ! C'est... C'est vrai... Qu'on est proche mais... Mais je ne vais pas me marier ! T'es vraiment stupide le vieux ! Non... Je ne vais pas me marier...

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Dim 16 Nov - 3:27

Cherise l'avait regarder pour ne pas raté sa réaction face à ses paroles. Il l'avait vu se crisper et paniquer, bien qu'il s'y attendait, il ne pouvait s'empêcher de regretter légèrement ses paroles qui devait effrayer le plus jeune. Il aurait peut-être mieux fait de ne rien dire pour éviter de lui faire peur, il savait parfaitement que Luc ne voulait pas être important pour quelqu'un maintenant et le mariage était exactement ça. Il voulait surement l'éviter à tout prit ou avouer qu'il aimait son amie. Maintenant le jeune tueur semblait plus mal à l'aise que paniquer et le créateur préférait ça qu'il panique. Il n'avait pas eu pour but de le faire paniquer, mais seulement de le gêner un peu ou le rendre mal à l'aise. Il avait tout de même réussit ce qu'il ne voulait pas et il se trouvait terriblement idiot d'en avoir parler maintenant. Le jeune homme s'était lever brusquement, mais son corps lui fit comprendre qu'il devait éviter ça, car il avait poser sa main aussi vite sur sa blessure. L'homme était un peu plus inquiet et s'était légèrement redresser du mur pour le regarder. Luc s'était ensuite rassit en rougissant énormément et Cherise s'en voulait un peu plus, il allait devoir éviter les petites piques pour le faire réagir comme ça, du moins pour aujourd'hui ce n'était pas vraiment le moment.

- Ne dis pas n'importe quoi ! C'est... C'est vrai... Qu'on est proche mais... Mais je ne vais pas me marier ! T'es vraiment stupide le vieux ! Non... Je ne vais pas me marier...

L'inquiétude se sentait dans sa dernière phrase et le créateur soupira doucement. Comme il l'avait penser, son ami voulait éviter une telle chose, mais il avait tout de même réussit à lui dire qu'il était proche. La dernière fois, il n'arrêtait pas de lui balancer qu'elle était uniquement son amie et rien de plus. Cela avait peut-être évoluer depuis le temps, il n'en savait rien et il n'allait pas continuer sur ce sujet pour le rendre encore plus mal à l'aise ou le faire paniquer à nouveau. D'ailleurs, il n'avait pas fait attention encore au fait qu'il le surnomme "le vieux", il prit avant tout la parole pour le rassurer sans le montrer bien sûr.

- J'arrête de t'embêter avec ça ! Et t'inquiète pas pour le bouquet de fleurs, ça ne veut rien dire du tout... C'est même stupide à mon avis... Et puis, tu fais ce que tu veux... Tu ne te maries pas si tu ne veux pas...

Il y avait pleins de choses qu'il trouvait stupide de toute façon que la plupart aime bien croire, mais bon il était différent et il en était bien heureux. Il avait déjà penser autrefois que le mariage était complètement inutile et il l'avait bien spécifier aux parents de Jessica qui l'avait vraiment mal prit. Il ne voulait pas être comme les autres qu'il trouvait incroyablement pitoyable et idiot. Bref, il espérait qu'il ne serait plus trop inquiet à ce sujet et il souhaitait changer de sujet rapidement pour laisser le plus jeune reprendre son calme, mais il ne savait pas trop quoi dire. C'est là qu'il réalisa ce qu'il avait dit, déjà il lui avait qu'il était "stupide" et avait utiliser à nouveau le surnom qu'il détestait tant. Il n'était pas du tout vieux à son avis, seulement trente-deux ans c'est encore jeune, bien qu'il n'a pas vraiment cet âge si on parle intérieurement à cause des nombreux problèmes de santé. Bon Luc avait dix ans d'écart avec lui et il était probablement en super forme contrairement à lui. En tout cas, il ne risquait pas de le battre s'il faisait une course ou un sport, Cherise risquait de déclarer forfait à peine quelque minute après avoir commencer. Il n'aimait pas se surnom ridicule, car il n'avait pas envie de vieillir pour devenir encore plus faible que maintenant. Il avait tout de même trouver quelque chose à dire grâce à cela et il prit la parole en regardant devant lui et d'une voix dure.

- Et pourquoi tu recommences à m'appeler "le vieux" ? J'étais bien heureux que tu ne le fasses plus... Tu peux pas attendre que je dépasse 40 ou 50 ans avant de m'appeler comme ça ? Ça serait plus justifier... Du moins, si j'arrive jusque là...

Cherise laissa échapper un faible soupire en réalisant qu'il y avait bien deux raisons qui pouvait le nuire à se rendre jusque là. Déjà la plus flagrante et évidante. Son jeu ou il risquait sa vie tous les jours. Il pouvait se faire tuer n'importe quand et ne jamais atteindre l'âge mentionner. Il y avait aussi la raison de sa santé, il poussait parfois beaucoup trop dessus et il risquait un jour d'y avoir un problème s'il continuait à faire ça et il n'allait pas arrêter quand même. Pourtant, il y avait Jessica qui risquait d'être très triste s'il lui arrivait quelque chose à cause de ses deux raisons, mais il ne pouvait s'arrêter, il avait des plans et il avait toujours forcer sur sa santé. Il se reposa contre le mur en posant sa tête dessus en fermant les yeux avant de parler à nouveau. Il venait de réaliser un autre chose, Luc avait arrêter de lire ses livres, il ne devait vraiment pas l'aider à bosser avec tout ce qu'il avait dit et il devait trouver quelque chose qui ne pouvait pas le déconcentrer.

- En tout cas... Désolé... Je crois que je t'ai déconcentrer avec tout ce que j'ai dit... Tu devrais continuer de bosser...

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Dim 16 Nov - 11:29

- J'arrête de t'embêter avec ça ! Et t'inquiète pas pour le bouquet de fleurs, ça ne veut rien dire du tout... C'est même stupide à mon avis... Et puis, tu fais ce que tu veux... Tu ne te maries pas si tu ne veux pas...

Luc n'avait rien répondu à cela, il était tout de même perdu, il ne croyait pas particulièrement à l'histoire pour le bouquet mais cela pouvait être une raison suffisante pour entamer une discussion. Il poussa un faible soupir en se demandant comment lui expliquer sans lui faire trop de peine, quoique peut-être bien qu'elle se fichait éperdument du mariage mais il ne pouvait lui poser directement la question. Il espérait comprendre sa vision sur cela pendant le mariage de son ami, il devait sans doute s'y rendre avec la jeune femme maintenant qu'ils étaient plus proches. Il repensa à la danse mais il ne voulait pas l'embêter encore avec cela, pourtant il avait appris mais il trouvait cela extrêmement gênant et il n'aimait pas tellement. Il était sans doute assez désagréable, il détestait se rendre dans des endroits qu'il jugeait inutile, il accompagnait ses amis pour passer du temps avec eux mais il laissait parfois apparaître son profond ennui. Il préférait rester tranquillement chez lui pour lire ou dessiner et surtout aller dans le jeu pour s'amuser un peu même si cela était impossible pour le moment. Il avait encore plus hâte d'être rétabli pour tuer n'importe qui mais il risquait de perdre le combat à cause de sa blessure. Il oublia cela pour retomber plutôt sur Hanako, il ignorait pourquoi il voulait poser des questions à l'homme pour en savoir plus sur cela. C'était totalement stupide puisqu'il ne voulait pas et ne pouvait pas se marier, il espérait toujours qu'elle comprenne qu'il n'était pas assez bien pour elle mais il n'avait pas le courage de lui avouer tout ses crimes. Elle était la seule amie a ignoré sa vie de tueur pour seulement savoir qu'il avait fait de la prison mais elle ne semblait pas tellement accorder de l'importance à ce détail. Il ne savait pas pourquoi tout était si différent avec elle, il était plus gentil et il avait l'impression d'être presque faible devant elle en étant incapable de s'énerver alors qu'il pouvait normalement le faire quand tout n'allait pas comme il souhaitait. Il jeta un rapide coup d'oeil vers le livre en réalisant qu'il n'était pas tellement motivé pour travailler maintenant qu'il avait pensé à cette personne si importante pour lui. Il tourna doucement la tête vers lui en se demandant s'il n'avait pas remarqué sa peur au début, il n'avait pas pu s'en empêcher mais il se sentait pitoyable de l'avoir montré si ouvertement. Il ne pensait pas qu'il allait s'éterniser sur ce sujet s'il avait vu sa réaction mais il n'avait, lui-même, pas tellement d'idée pour l'instant.

- Et pourquoi tu recommences à m'appeler "le vieux" ? J'étais bien heureux que tu ne le fasses plus... Tu peux pas attendre que je dépasse 40 ou 50 ans avant de m'appeler comme ça ? Ça serait plus justifier... Du moins, si j'arrive jusque là...

Le jeune homme lui avait répondu un faible "D'accord", il n'avait pas fait attention au parole de l'homme et il ignorait complètement qu'il lui avait demandé de cesser ce surnom. Il pouvait comprendre que cela n'était pas tellement agréable mais il ne voulait pas être méchant en l'appelant ainsi mais plutôt l'embêter un peu. De toute façon, il le méritait bien après avoir parlé de Hanako mais il aurait peut-être fait de même à sa place. Il n'avait pas compris également sa dernière phrase qui aurait pu l'inquiéter énormément dans le cas contraire. Il ne voulait pas que ses amis aient le moindre problème et il était prêt à tout pour les aider même s'il ne montrait pas tellement qu'il tenait à eux. Ils pouvaient tout de même comprendre qu'il avait du mal pour dire ce qu'il ressentait et qu'il avait du mal avec l'amitié. Quoique, il avait l'impression qu'ils oubliaient trop facilement qu'il était un psychopathe coupable de nombreux meurtres. Il tapotait nerveusement ses doigts contre le bureau en étant toujours aussi pensif. Il n'arrêtait pas de réfléchir à la jeune femme et ce qu'elle pouvait penser de tout cela. D'ailleurs, il se demandait toujours comment elle pouvait tenir autant à lui, elle ignorait peut-être qu'il était un tueur mais il n'avait pas un caractère très facilement même s'il s'évertuait à lui cacher soigneusement. Il faisait bien attention pour qu'elle ne l'entende pas lorsqu'il menaçait quelqu'un et étrangement il ne pouvait pas s'énerver contre elle, du moins pas comme avec les autres. Il sortit brusquement de ses pensées en entendant bien cette fois-ci les paroles de son ami.

- En tout cas... Désolé... Je crois que je t'ai déconcentrer avec tout ce que j'ai dit... Tu devrais continuer de bosser...

Il fixa le livre quelques secondes avant d'afficher un sourire idiot et de le reprendre rapidement, il retrouva sans aucun problème sa page pour essayer de se concentrer dessus mais il n'y arrivait toujours pas. Peut-être bien qu'il n'allait pas réussir aujourd'hui, il n'en savait trop rien mais il était il était, pour l'instant, bien trop préoccupé pour y parvenir. Il réalisa soudainement que l'homme ne l'avait toujours pas rencontré, il hésita plusieurs secondes avant d'ouvrir un tiroir et soulever un double fond, il en avait toujours pour y mettre ce qui était plus personnel. Il attrapa rapidement une feuille avec simplement un dessin représentant la personne en question, étrangement il n'avait pas réussi à écrire quoi que ce soit au dos. Il lui tendit sans ajouter quoi que ce soit, il allait sans doute se douter pourquoi il lui montrait cela et de quelle personne il s'agissait. Il se trouva assez idiot de faire cela alors qu'il n'avait aucune raison mais il n'avait pas tellement pris le temps de réfléchir. Il laissa ses yeux retomber sur le livre mais il ne prêtait pas la moindre attention aux nombreux mots présents sur les pages. Il ignorait pourquoi mais il laissa échapper quelques phrases en les regrettant aussitôt mais il pouvait peut-être l'aider.

- C'est injuste pour elle... Hanako ne sait pas que je suis un tueur... Je ne veux pas qu'elle le sache... Je ne veux qu'elle sache que je suis un monstre... Je ne veux pas la perdre mais je ne veux pas non plus être aussi proche... Bordel... Je sais pas quoi faire... Elle mérite quelqu'un de mieux mais je ne peux pas m'empêcher d'être égoïste... Même si... Si j'ai peur je... Je ne prend pas la fuite et je... Quand j'arrive à oublier ma peur alors je... Je suis heureux... D'être aussi proche d'elle... Franchement... Je suis un imbécile...

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Lun 17 Nov - 1:43

Cherise avait rouvert les yeux pour regarder le plus jeune qui fixait son livre avant qu'il n'affiche un sourire idiot et qu'il reprenne là où il en était rendu. Il décida de le laisser tranquille pour l'instant et de ne rien dire pour le déconcentrer à cause de quelque pique qui lui avait lancer sans vraiment réfléchir. L'homme regarda à nouveau devant lui en se perdant pendant quelque instant dans ses pensés qui était plus tourner cette fois vers Jessica qui travaillait en ce moment. Il ne savait pas trop pourquoi il pensait à elle à ce moment, peut-être parce qu'ils avaient parler du mariage. Le créateur baissa les yeux vers sa main où était l'alliance qu'elle lui avait donner le jour où il avait eu le problème avec Luc. Il l'avait pratiquement jamais enlever depuis ce jour et il était heureux d'avoir cet objet à son doigt et c'était ceci qui avait réussit à lui enlever quelque doute la concernant. La jeune femme allait être avec lui pour toujours et il ne serait plus jamais seul, mais pour ceci il devait éviter qu'elle découvre certaine chose sur son passé et sur son jeu. Il lui cachait toujours beaucoup de chose, pourtant il lui en avait déjà beaucoup dit, c'était toujours très peu avec ce qu'il lui cachait encore. Certaine chose risquait de la repousser et il allait la perdre à jamais si elle l'apprenait. C'était douloureux pour lui de lui cacher ceci, mais il n'avait pas le choix et il allait devoir vivre avec ça le reste de sa vie. Il n'avait pas trop espoir non plus qu'il vive très longtemps à cause de sa santé défaillante, mais il voulait profiter de n'importe quelle moment avec elle et aussi Luc et il devait aussi accomplir certaine chose avant pour ses deux personnes. Cherise sortit brusquement de ses pensés en voyant Luc lui tendre quelque chose. Il le prit sans rien dire pour regarder le dessin. Il comprit immédiatement que c'était Hanako qui était représenter sur cette feuille. C'était une belle jeune femme bien que cela n'était pas vraiment important à ces yeux, il en avait même rien à faire de tout ça. Il ne pu empêcher une pensée que cette femme devait être exactement comme tous les autres, mais il n'allait rien dire là-dessus et n'allait pas l'attaquer s'il l'a voyait un jour ici. Il ne pensait pas non plus venir en aide aux amis du plus jeune s'il les croisaient en difficulté, leur vie ne représentait pas grand chose à ses yeux, la preuve est qu'il n'aidait pas Luc à trouver un moyen de sauver l'infecté alors qu'il avait les moyens de le faire. Le créateur quitta des yeux le dessin pour regarder son ami qui fixait le livre, mais il ne semblait pas du tout concentrer dessus. Cherise retourna la tête vers le dessin alors que son ami prenait la parole.

- C'est injuste pour elle... Hanako ne sait pas que je suis un tueur... Je ne veux pas qu'elle le sache... Je ne veux qu'elle sache que je suis un monstre... Je ne veux pas la perdre mais je ne veux pas non plus être aussi proche... Bordel... Je sais pas quoi faire... Elle mérite quelqu'un de mieux mais je ne peux pas m'empêcher d'être égoïste... Même si... Si j'ai peur je... Je ne prend pas la fuite et je... Quand j'arrive à oublier ma peur alors je... Je suis heureux... D'être aussi proche d'elle... Franchement... Je suis un imbécile...

Le concepteur laissa échapper un faible soupire, le jeune tueur avait le même genre de crainte que lui et c'était tout à fait normal. Ils étaient loin d'être des personnes bien et ils ne pouvaient que blesser les personnes qui étaient proche d'eux en leur révélant entièrement la vérité. Pourtant, ils n'arrivaient pas à partir pour ne pas les faire souffrir, ils étaient tous les deux bien égoïste, mais pourquoi ne pouvaient-ils pas être heureux pour une fois? Ils n'avaient jamais eu rien pendant toute leur vie, aujourd'hui il trouvait des gens importants pourquoi s'en séparer alors qu'enfin le bonheur était là? Ils ne le méritaient peut-être pas, mais le bonheur était si difficile à avoir, y renoncer était stupide. Il avait longtemps les même doute et Luc devait le savoir, car le jour où il avait longtemps hésiter devant cette boutique son ami avait été là pour lui redonner confiance. Le créateur ferma doucement les yeux avant de prendre la parole.

- Si tu es un imbécile, qu'es que je suis? Je vais épouser une femme qui doit souffrir tous les jours en me voyant quitter l'appartement pour aller travailler... et je lui cache encore pleins de choses tous aussi horrible sur mon passé et le jeu qui pourrait faire que je la perde complètement... C'est injuste pour elle... Elle mériterait tellement mieux... Mais je suis aussi égoïste... Je veux être heureux...

Le créateur tourna la tête vers le plus jeune et reprendre la parole rapidement pour lui rappeler certaine chose qu'il lui avait déjà dit autrefois pour lui enlever tous ses doutes lorsqu'il voulait acheter une bague pour demander en mariage Jessica.

- Tu m'as déjà dit ne pas vouloir renoncer au bonheur alors que tu l'avais presque atteint... Tu ne le penses plus maintenant? Ta peur d'être proche de quelqu'un est-elle si forte qu'elle t'empêcherait d'atteindre ce bonheur que tu souhaites?

Cherise ne savait pas trop s'il allait vraiment l'aider en disant tout ça, mais il l'espérait tout de même un peu. Il continua en reprenant presque les mêmes mots déjà utiliser par le plus jeune pour le début.

- C'est ta chance d'être enfin complètement heureux avec quelqu'un... Ça serait stupide d'y renoncer alors que tu es si près... N'as-tu pas dit que nous le méritions plus que les autres après ce qu'on a vécu? Puis, tu as qu'à lui cacher ce que tu es vraiment... C'est peut-être difficile de faire cela, mais si tu ne souhaites pas lui dire, alors c'est comme ça... Montre lui ton bon côté et elle ne le découvrira pas et peut-être qu'elle accepterait ce que tu as fais... Comme Jessica l'a fait avec moi...

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Mar 18 Nov - 0:24

- Si tu es un imbécile, qu'es que je suis? Je vais épouser une femme qui doit souffrir tous les jours en me voyant quitter l'appartement pour aller travailler... et je lui cache encore pleins de choses tous aussi horrible sur mon passé et le jeu qui pourrait faire que je la perde complètement... C'est injuste pour elle... Elle mériterait tellement mieux... Mais je suis aussi égoïste... Je veux être heureux...

Luc l'avait écouté en silence alors qu'il parlait, il avait conscience de tout les problèmes avec Jessica puisqu'il avait failli la perdre alors qu'elle avait appris la vérité sur le jeu. Il se rappelait que l'homme n'avait pas du tout le moral à cause de cela et il se demandait bien comment il pouvait réagir dans la même situation. Il avait peur de s'énerver contre cette personne au point de frapper ou même pire puisqu'il pouvait s'emporter facilement parfois. Peut-être bien qu'il pouvait être aussi déprimé que lui même s'il ne pensait pas boire, vu qu'il n'aimait pas du tout l'alcool, mais plutôt rouler un nombre incalculable de pétard pour planer un maximum. Il était totalement perdu avec ce stress qu'elle découvre qui il était réellement alors qu'il avait fait bien attention pour qu'elle ne sache pas qu'il était un tueur menaçant les autres pour tout avoir. Il ignorait pourquoi cela était aussi important pour lui alors qu'il pouvait la perdre très facilement à cause de cela. De plus, cela était terriblement injuste pour elle alors qu'il cachait pratiquement tout de lui. Il avait légèrement abordé son passé en modifiant quelques passages pour le rendre moins sombre et moins inquiétant. Il ne lui avait toujours pas dit son nom de famille, ce qui devait réellement paraître étrange alors qu'ils étaient plus proches mais il n'avait pas du tout envie de lui révéler cela. De toute façon, il pouvait très bien mentir pour éviter qu'elle tombe sur tout ce qui était compromettant et pouvant également concerné ses parents et en particulier son père assez connu dans son pays d'origine. En tout cas, ils étaient tout les deux égoïstes alors qu'il voulait être heureux mais le plus jeune avait pris la décision de partir même s'il avait de plus en plus envie d'abandonner simplement pour rester avec ses amis le plus longtemps possible. Pourtant, il ne devait sans doute pas fait cela mais peut-être bien que son départ était pire alors qu'il pouvait les rendre triste maintenant qu'il avait malheureusement compris qu'il avait de l'importance pour eux. Cependant, il ne voulait pas poser la question à l'homme alors qu'il était certain que celui-ci allait tout faire pour le retenir ici alors qu'il voulait y réfléchir calmement. Il rangea plus soigneusement le livre alors qu'il recommençait à parler et qu'il écoutait, avec la plus grande des attentions, la moindre de ses paroles.

- Tu m'as déjà dit ne pas vouloir renoncer au bonheur alors que tu l'avais presque atteint... Tu ne le penses plus maintenant? Ta peur d'être proche de quelqu'un est-elle si forte qu'elle t'empêcherait d'atteindre ce bonheur que tu souhaites?

Le psychopathe restait immobile sur sa chaise en hochant très faiblement de la tête alors qu'il avait parfaitement conscience que la réponse était positive. Il ne voulait pas renoncer au bonheur mais il pouvait parfaitement être un minimum heureux en sachant qu'il avait réglé tout les problèmes et qu'il leurs permettait d'avoir une vie normale sans lui dans les parages. Ensuite, il était tout simplement envahi par la peur, il aurait été incapable d'avouer cela dans d'autres circonstances mais l'absence de ses amis, et peut-être même les médicaments, devaient l'aider à délier sa langue pour parler plus ouvertement. Cependant, il risquait de le regretter ensuite et cela était même déjà le cas en réalisant qu'il paraissait bien trop faible aujourd'hui et il ne voulait pas dégager cette impression même devant un ami et non une menace. Il resta pensif plusieurs secondes en essayant de tout calmer dans son esprit alors qu'il voulait faire le point sur tout ce qu'il ressentait mais cela ressemblait à un étrange mélange entre l'inquiétude, la crainte et la gêne, toujours bien présente et encore plus importante devant la jeune femme étrangement. Il secoua doucement la tête pour ne plus y penser et plutôt rester concentré sur le plus important même s'il se demandait maintenant s'il ne s'agissait pas d'une bien curieuse discussion avec un amant.

- C'est ta chance d'être enfin complètement heureux avec quelqu'un... Ça serait stupide d'y renoncer alors que tu es si près... N'as-tu pas dit que nous le méritions plus que les autres après ce qu'on a vécu? Puis, tu as qu'à lui cacher ce que tu es vraiment... C'est peut-être difficile de faire cela, mais si tu ne souhaites pas lui dire, alors c'est comme ça... Montre lui ton bon côté et elle ne le découvrira pas et peut-être qu'elle accepterait ce que tu as fais... Comme Jessica l'a fait avec moi...

Luc pencha légèrement la tête devant pour glisser ses mains sur son visage pour ensuite les passer dans ses cheveux avec un long soupir. Il releva la tête en gardant les yeux fermés alors qu'il s'installait bien contre son siège. Il ignorait si elle pouvait l'accepter mais il préférait de loin qu'elle ne sache rien de tout cela, par crainte de la perdre mais également puisqu'elle était peut-être la preuve qu'il n'était pas totalement mauvais et qu'il aurait sans doute été bien différent avec un autre passé plus joyeux. Il serra assez fort les accoudoirs du fauteuil de bureau alors qu'il se tournait pour bien lui faire face, il attrapa doucement le papier qu'il regarda quelques secondes avant de le ranger rapidement et fermer le tiroir. Il hésita encore un peu avant de prendre la parole mais il faisait bien attention pour ne pas laisser passer ses émotions et paraître encore plus pathétique même si ses paroles devaient suffire largement pour cette tâche.

- Oui... J'ai peur... Et ça peut m'empêcher d'être heureux ! J'ai peur qu'elle découvre que je suis un tueur ! J'ai peur qu'elle veule un mariage ! J'ai peur qu'elle me dise que je suis important et qu'elle m'aime ! J'ai peur qu'elle soit enceinte et je... J'ai peur qu'elle devienne comme moi... Je suis un monstre et si je... Et si je la faisais devenir comme moi ? Je suis exactement comme mon père alors elle peut devenir comme moi... Une personne était prête à tuer pour rester avec moi alors... Alors comment je peux savoir si je ne risque pas de lui transmettre ma folie ?

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Mar 18 Nov - 4:39

Cherise avait tourner la tête vers le plus jeune en espérant pouvoir l'aider un peu avec ce qu'il venait de dire, mais il n'en était pas complètement convaincu, il n'était vraiment pas douer avec les autres et surtout pour ce genre de problèmes. Il essayait de faire de son mieux en espérant que le jeune homme réussis à oublier ses peurs et soit lui aussi heureux. Il l'avait déjà aider quand il doutait devant la boutique de bijoux et il lui était reconnaissant, car il en serait pas là aujourd'hui et Jessica serait peut-être malheureuse aujourd'hui à cause des décisions qu'il aurait prit. Il avait comprit que la jeune femme voulait une vie normale, mais avant d'entendre Luc, il aurait probablement abandonner et ne lui aurait jamais proposer de l'épouser et il peut-être qu'il aurait ensuite plus voulu de l'enfant qu'elle portait pour ne pas être embarrasser par un gamin. Ce n'était plus le cas aujourd'hui, il avait toujours très peur de la suite avec l'enfant, car il pouvait très bien être un très mauvais père, mais il avait tout de même proposer à Jessica d'adopter Elpis ce qui prouvait en quelque sorte qu'il voulait vraiment tout ce qu'il lui arrivait. Il se rajoutait beaucoup de problème sur les épaules avec le mariage, l'enfant et Elpis, mais il ne pouvait plus faire marche arrière et il ne le voulait plus. Il cachait énormément de chose à Jessica et Elpis, mais il ne pouvait rien révéler, il allait perdre tous les deux si cela se découvrait. D'ailleurs, une chance qu'il avait tout effacer ce qui le concernait qu'on pouvait trouver à partir d'un ordinateur, car Jessica était plutôt forte avec ça et elle n'aurait pas eu de mal à trouver certaine chose qu'il ne lui avait pas dit. Il espérait juste avoir fait un bon travail en effaçant vraiment tout en n'oubliant rien. Bref, il espérait que le jeune criminel accepte ce qui pouvait se présenter à lui pour qu'il soit au moins heureux avec quelqu'un dans sa vie. Luc avait passer ses mains dans son visage et ses cheveux avant de s'installer dans son siège. Il se tourna bien devant lui pour lui faire face en prenant la feuille qu'il rangea après plusieurs secondes à la regarder. Le jeune homme était un peu hésitant de prendre la parole, mais après quelque instant il l'a prit finalement et le créateur l'écouta attentivement pour ne rien rater.

- Oui... J'ai peur... Et ça peut m'empêcher d'être heureux ! J'ai peur qu'elle découvre que je suis un tueur ! J'ai peur qu'elle veule un mariage ! J'ai peur qu'elle me dise que je suis important et qu'elle m'aime ! J'ai peur qu'elle soit enceinte et je... J'ai peur qu'elle devienne comme moi... Je suis un monstre et si je... Et si je la faisais devenir comme moi ? Je suis exactement comme mon père alors elle peut devenir comme moi... Une personne était prête à tuer pour rester avec moi alors... Alors comment je peux savoir si je ne risque pas de lui transmettre ma folie ?

Cherise laissa échapper un long soupire en comprenant qu'ils étaient vraiment tous les deux pareils pour certaines choses. Il avait vraiment les mêmes peurs et craintes et pourtant l'un avait réussis à passer par dessus pour les oublier un peu et l'autre restait coincer avec celle-ci. Il avait lui aussi eu longtemps peur que Jessica découvre la vérité et c'était bien pire pour lui, car elle travaillait pour lui et qu'elle pouvait le découvrir en se faisant une simple égratignure dans le jeu. C'est pourquoi les derniers ordres qu'il lui avait donner avait été de rester loin des joueurs pour les observer seulement. Il avait eu tout de même de la chance que la jeune femme soit loin d'être une grande bosseuse et donc elle ne faisait pas grand chose et qu'elle essayait aussi d'éviter les contacts à cause de sa peur d'être manipuler ou d'avoir des amis. Pourtant, il n'avait pas été suffisamment prudent et elle l'avait découvert d'une façon loin d'être agréable. Il avait tout de même toujours très peur qu'elle découvre d'autre chose à laquelle, elle ne devait pas s'attendre du tout et à cause de ceci, il pouvait la perdre facilement. Déjà que la relation avec Luc n'arrangeait pas son cas, mais il y avait aussi Elpis et les expériences qu'il avait mener sur elle dans les laboratoires. Si seulement, il n'y avait que ça à se préoccuper ce ne serait pas si mal, mais non il y a bien plus. Il avait toujours très peur de la question du mariage et de l'enfant. C'était bien deux choses qu'il voulait éviter à tous prit et pourtant il s'y était mit les deux pieds dedans et il ne pouvait plus rien faire maintenant pour arrêter tout ça même s'il en avait envie, car ce n'était pas le cas. Maintenant, il avait davantage peur qu'il arrive quelque chose à Jessica et cet enfant à cause de leur relation. Certaine personne pouvait s'en prendre à eux juste à cause de lui. Comme Luc, il a aussi peur d'être important, bien que ceci est probablement beaucoup moins fort que le plus jeune, car il avait longtemps chercher des personnes avec qui avoir un lien. Ce qu'il a peur surtout c'est d'être manipuler et trahit par ses personnes, Luc devait l'avoir comprit maintenant avec ce qu'il venait d'arriver entre eux. Il n'avait pourtant pas penser au fait que Jessica pouvait devenir comme lui, surement parce qu'il n'y croyait pas un seul instant. La jeune femme ne voulait pas tuer comme lui, il était donc impossible qu'elle en arrive comme lui. Puis, la folie n'était pas quelque chose qui se transmettait comme une grippe. Bref, il ne connaissait pas l'amie de Luc, mais il ne pensait pas qu'elle soit idiote au point de vouloir devenir comme lui, sauf si elle était vraiment étrange comme fille. Puis, peut-être que son amour pour Luc pouvait être bien plus fort et elle pouvait laisser passer ce côté de lui. Il ne pouvait pas trop dire quelque chose sur elle, il ne l'avait jamais vu. L'homme prit la parole en regardant son ami en étant toujours appuyer contre le mur.

- Tu dois passer par dessus toutes ses peurs… Sinon, tu ne pourras jamais avancer et tu vas continuer à te torturer l'esprit avec ça… Tu ne veux pas de mariage ou d’enfant explique lui directement tout simplement… Tu as peur d’être important… Et bien tu dois l’accepter… Tu as des amis et donc forcément tu es important pour eux… Moi aussi, j’ai peur tous les jours… Moi aussi, j’avais peur qu’elle soit enceinte et tu peux pas savoir à quelle point je suis effrayer de me marier ou d’avoir un enfant dans mes bras… Je ne voulais pas qu’elle découvre que je suis un tueur, j’ai lamentablement échouer et j’ai toujours très peur qu’elle découvre certaine chose… Elle m’a tout de même accepter malgré que je l’ai forcer à tuer et que j’ai tuer probablement des milliers de personnes dans le monde... J’ai aussi peur d’être important, mais surtout manipuler et trahit… Pourtant… Je passe par dessus toutes ces peurs qui m’envahissent pour avoir enfin un peu de bonheur dans ma vie qui peut être bien courte… Tu as peur oui, mais cela ne doit pas te bloquer… Pour trouver le bonheur tu dois les affronter… Et je suis sûre qu’elle ne deviendra pas comme toi… Jessica n’est pas devenu comme moi même en apprenant ce que je fais… La folie ne se transmet pas comme ça… Tu es comme ton père, car tu as grandis dans cette environnement et les traitements que tu as subis ton fais devenir ainsi… Il n’arrivera pas la même chose avec elle... Tu dois seulement lui montrer ton bon côté...

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Mer 19 Nov - 0:11

- Tu dois passer par dessus toutes ses peurs… Sinon, tu ne pourras jamais avancer et tu vas continuer à te torturer l'esprit avec ça… Tu ne veux pas de mariage ou d’enfant explique lui directement tout simplement… Tu as peur d’être important… Et bien tu dois l’accepter… Tu as des amis et donc forcément tu es important pour eux… Moi aussi, j’ai peur tous les jours… Moi aussi, j’avais peur qu’elle soit enceinte et tu peux pas savoir à quelle point je suis effrayer de me marier ou d’avoir un enfant dans mes bras… Je ne voulais pas qu’elle découvre que je suis un tueur, j’ai lamentablement échouer et j’ai toujours très peur qu’elle découvre certaine chose… Elle m’a tout de même accepter malgré que je l’ai forcer à tuer et que j’ai tuer probablement des milliers de personnes dans le monde... J’ai aussi peur d’être important, mais surtout manipuler et trahit… Pourtant… Je passe par dessus toutes ces peurs qui m’envahissent pour avoir enfin un peu de bonheur dans ma vie qui peut être bien courte… Tu as peur oui, mais cela ne doit pas te bloquer… Pour trouver le bonheur tu dois les affronter… Et je suis sûre qu’elle ne deviendra pas comme toi… Jessica n’est pas devenu comme moi même en apprenant ce que je fais… La folie ne se transmet pas comme ça… Tu es comme ton père, car tu as grandis dans cette environnement et les traitements que tu as subis ton fais devenir ainsi… Il n’arrivera pas la même chose avec elle... Tu dois seulement lui montrer ton bon côté...

Luc l'avait écouté en restant extrêmement attentif à la moindre de ses paroles alors qu'il ne voulait rien rater maintenant. Il avait toujours du mal à oublier sa peur qui était énormément présente chez lui, il ne l'avait juste jamais remarqué alors qu'il n'avait pas d'amis. Il se demandait encore s'il ne pouvait pas du tout lui transmettre sa propre folie, il ferma les yeux quelques secondes en pensant à sa mère en en essayant de se convaincre qu'il n'avait pas fait d'erreur. Il réalisa qu'il n'avait tout dit et même très légèrement menti sur ses parents lorsqu'il en avait parlé à Cherise mais il avait eu du mal avec cela, quoique il était sans doute capable de lui avouer n'importe quoi maintenant. Il était surtout préoccupé par Yuki qui lui avait tout de même sorti qu'elle était capable de devenir une tueuse pour rester avec lui, alors ne s'agissait il pas d'une preuve indéniable qu'il pouvait transformer quelqu'un comme lui. De plus, il ne pouvait pas oublier ce que Hanako lui avait révélé, elle avait déjà tué une personne et il craignait que ce soit déjà trop tard pour elle même s'il avait tenté de lui expliquer qu'elle ne devait pas s'en vouloir. Pourtant, il ne croyait pas tellement à ses propres paroles puisqu'il ne voyait aucune différence entre les crimes et un meurtre restait un meurtre à ses yeux. Il avait affiché le contraire devant elle pour la rassurer et surtout pour la persuader de ne jamais recommencer. De toute façon, il comptait bien la protéger pour empêcher une telle situation alors qu'il pouvait s'en charger, il espérait ne pas arriver à une telle extrémité devant elle alors qu'il risquait de ne pas se contrôler. Il bougea doucement ses épaules pour les faire craquer mais ce geste lui fit légèrement mal, il poussa un faible soupir en se disant qu'il ne pouvait même plus s'étirer convenablement à cause de la blessure. Il s'attarda ensuite sur le problème du mariage et des enfants, il n'allait pas avoir le courage de lui expliquer cela alors qu'il devait évoquer un tel sujet et qu'il ne voulait pas lui faire de la peine. De plus, il pouvait très bien faire n'importe quoi en voyant ses amis tristes, il risquait de tout faire pour la voir heureuse en se comportant comme un imbécile et il l'avait prouvé à merveille avec Kay malheureusement. Il n'avait pas particulièrement pour d'être manipulé mais il n'y avait jamais pensé auparavant. Peut-être bien qu'il risquait d'être violent si cela arrivait et il était sans doute capable de tuer immédiatement cette personne sans réfléchir. Cependant, il avait déjà remarqué qu'il pouvait s'énerver ridiculement facilement lorsque quelqu'un osait dire du mal d'eux ou lui conseiller de mauvais choix par rapport à eux. Il ignorait quoi répondre à son ami désormais qu'il lui avait expliqué tout cela, il ne pouvait tout de même pas rester dans le silence mais il hésitait à ajouter sa dernière crainte. Il avait plus de mal avec cela, peut-être puisqu'il savait qu'elle était tout à fait possible même s'il s'agissait bien de la pire chose qu'il puisse faire. D'ailleurs, il risquait de ne jamais s'en remettre s'il faisait cela mais il pouvait juste espérer ne jamais s'énerver autant avec l'un de ses amis. Pourtant, il devrait sans doute être rassuré avec elle puisqu'il n'arrivait pas tellement à s'emporter pour plutôt lui parler calmement sans qu'il comprenne pourquoi son comportement était aussi différent.

- Et si... Et si j'étais énervé pour une raison ou pour une autre et que je... Et que je la tuais ?

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Mer 19 Nov - 5:47

Cherise ne l'avait pas quitter des yeux pour voir comment il allait réagir face à ses paroles. Il avait dit ce qu'il pensait, mais il ne savait pas s'il allait réussir à convaincre le plus jeune. Il semblait être bien ancré dans sa peur d'être important pour quelqu'un pour simplement passer par dessus. Pourtant, il n'allait pas avoir le choix s'il voulait être heureux un jour avec une personne. Il ne pouvait pas toujours fuir devant une situation, car elle est effrayante, le créateur l'avait bien comprit. Il avait prit peur le jour où la jeune femme était venu lui avouer qu'elle était enceinte et sur le coup il avait immédiatement penser à l'avortement, mais c'était tout simplement horrible pour Jessica qui voulait une vie normale avec lui. Il s'y était donc fait et accepter et aujourd'hui bien que sa peur toujours présente, il arrivait à passer par dessus. Ensuite il allait devoir voir comment il allait réagir plus tard lorsque l'enfant allait naître, il pouvait très bien recommencer à être inquiet et avoir peur. Cherise avait remarquer au moins que le plus jeune l'avait écouter attentivement pour ne rien raté de ce qu'il avait dit. Il n'avait pas parler dans le beurre, déjà qu'il en avait beaucoup dit et il avait avouer aussi qu'il avait peur de beaucoup de chose ce qui n'était pas facile, car il n'aimait pas trop dire ce qu'il ressentait aux autres, Luc et Jessica en faisait partit bien que c'était beaucoup moins pire avec eux, car ils pouvaient un peu le comprendre parfois et qu'il pouvait l'aider avec ça. Il pouvait plus dire cela à Luc, car il cachait beaucoup de chose à Jessica et donc il ne pouvait rien lui dire sans la rendre triste ou la perdre pour toujours. Il avait déjà passer proche de la perdre la dernière fois à cause de la découverte qu'elle avait fait sur les survivants. Elle pouvait très bien apprendre d'autre chose sur le jeu ou encore sur son passé s'il discutait de ceci avec elle. Il ne le voulait absolument pas, car il ne souhaitait pas la voir partir à nouveau, il ne s'en remettrait probablement jamais s'il la perdait un jour. Bref, il espérait que le plus jeune arrive à surpasser certaine de ces peurs pour trouver le bonheur comme lui l'avait trouver avec Jessica.

- Et si... Et si j'étais énervé pour une raison ou pour une autre et que je... Et que je la tuais ?

L'homme resta plutôt étonné par cette question, c'était donc une autre peur qui l'envahissait qu'il n'avait pas dit directement avant. C'était peut-être même celle qui l'inquiétait le plus pour qu'il lui dise maintenant. Il réalisa qu'il n'avait jamais penser à cette éventualité avec Jessica. Enfin si quelque fois, mais il savait parfaitement se contrôler, donc cela ne risquait pas d'arriver, sauf si la jeune femme le trahissait ou manipulait. Il n'y avait que peut-être la dernière fois lorsqu'il avait passer sa colère sur Luc après avoir rencontrer une femme dans le jeu et le fiancé de Jessica qu'il avait vraiment perdu le contrôle de lui-même. Ce jour là, il aurait très bien pu lui faire du mal sans le vouloir et il avait un peu peur que cela recommence à nouveau, c'est pourquoi il devait faire plus attention pour ne pas se laisser envahir par la colère comme ce jour pour que cela ne se reproduise plus jamais. Il avait fait du mal à Luc et il s'en voulait terriblement d'avoir fait ça, pourtant il ne lui avait toujours pas parler de ceci aujourd'hui. Il voulait s'excuser, mais ce n'était pas vraiment facile et surtout aborder le sujet. Bref, quand il remarquait une erreur dans son comportement, il arrivait facilement à la corrigée, mais il était toujours possible qu'il se retrouve énerver au point de frapper ou faire mal aux personnes qu'il aime. Il ne voulait plus appeler Luc si cela arrivait, mais il ne pouvait pas non plus rentrer à l'appartement pour faire du mal à Jessica, il allait devoir trouver un autre moyen et pas écouter Luc qui lui avait dit de venir le voir si cela recommençait. En tout cas, il n'irait certainement pas jusqu'à la tuer et ça ne lui avait jamais traverser l'esprit et il espérait que ça n'arrive jamais. Le créateur soupira doucement avant de prendre doucement la parole pour essayer de le rassurer à nouveau.

- Si tu tiens vraiment à elle alors, ce genre de pensée ne devrait même pas te traverser l'esprit...

Il ferma doucement les yeux en réalisant qu'il était peut-être mal placer pour dire cela alors que quelque minute avant il était venu ici pour tuer Luc même s'il était toujours terriblement important à ses yeux, mais il avait cru être trahit, donc il avait voulut effacer toutes traces de leur relation pour ne plus souffrir, bien qu'il aurait surement souffert énormément en prenant la vie du jeune homme. Il se souvint également qu'à la rencontre de cette femme à l'aéroport, il avait penser la tuer malgré les doutes que ce soit Jessica, mais si c'était bien elle, ce serait également une trahison, car elle faisait des choses dans son dos, alors qu'il ne voulait en aucun cas qu'elle vienne dans le jeu. Cherise tourna la tête avant de baisser doucement les yeux, peut-être que le jeune tueur pouvait être incontrôlable comme lui la dernière fois et donc faire n'importe quoi à son amie. Il pouvait donc lui proposer la même chose qu'il lui avait proposer la dernière fois quand il était en colère, mais il hésitait un peu à cause d'une peur toujours bien présente. Pourtant, le créateur finit par prendre une décision.

- Puis si tu es vraiment énervé au point de vouloir te défouler... Tu peux toujours venir me voir... Je saurai comment réagir face à ça contrairement à elle...

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Jeu 20 Nov - 0:06

- Si tu tiens vraiment à elle alors, ce genre de pensée ne devrait même pas te traverser l'esprit...

Luc avait gardé le silence devant de telle paroles, il avait conscience qu'il ne devait pas du tout penser ainsi mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Il pouvait s'emporter très facilement, il espérait ne jamais vouloir tuer quelqu'un mais il était sans doute capable d'être violent même avec les personnes importantes pour lui. Pourtant, cela n'était jamais arrivé avec la jeune femme mais il craignait que cela change au bout d'un moment. Puis, il pouvait toujours s'énerver sur les autres et ne pas se retenir puisqu'il avait parfaitement remarqué qu'il avait beaucoup de mal. Cependant, il était surtout préoccupé par la folie alors que les deux peurs étaient étrangement liés dans son esprit. Il avait tué sa mère pour la protéger de sa démence alors qu'elle n'avait pas essayé de le tuer, contrairement à son père. Alors, il pouvait très bien voir ses amis de la même façon un jour et cela était tout à fait terrifiant pour lui. Il était sans doute capable de tuer n'importe qui en pensant ainsi même s'il allait forcément avoir du mal à prendre une telle décision. Il se contentait d'espérer que cela ne puisse jamais arriver mais il n'était peut-être pas tellement bien tombé avec quelqu'un connaissant le sentiment pouvant nous envahir lorsqu'un crime est commis. Il ferma doucement les yeux en s'enfonçant dans son fauteuil, il essayait de faire le vide dans sa tête pour mieux se concentrer mais il avait beaucoup de mal alors qu'il n'y parvenait pas du tout comme à chaque fois qu'il s'agissait de ses amis. Il avait tendance à ne pas du tout être calme et il ne faisait que le prouver aujourd'hui en imaginant de tels scénarios. Il y pensait de plus en plus souvent maintenant qu'ils étaient plus proches, de plus il avait eu tendance à avoir des idées noirs à cause de ce qu'il avait fait au laboratoire. Il se demandait s'il avait retrouvé complètement la confiance du plus vieux mais il n'y croyait pas tellement. De toute façon, cela était tout à fait logique puisqu'il l'avait menti en disant l'avoir manipulé alors qu'il n'avait jamais voulu le faire et qu'il ne comptait pas essayer cela sauf s'il jugeait cet acte nécessaire ou utile pour le protéger.

- Puis si tu es vraiment énervé au point de vouloir te défouler... Tu peux toujours venir me voir... Je saurai comment réagir face à ça contrairement à elle...

Le jeune homme avait ouvert brusquement les yeux en se levant et en l'attrapant fermement pour qu'il se redresse également alors qu'il le tenait contre le mur assez fort sans tellement faire attention puisqu'il était absolument contre cela. Il savait pertinemment qu'il ne risquait pas de se détendre de la même façon que lui comme lorsqu'il l'avait appelé après avoir passé une mauvaise journée. D'ailleurs, il avait bien conscience que cette possibilité devait être assez effrayante pour l'homme mais il ne pensait pas que cela puisse arriver un jour mais il ne comprenait pas pourquoi il était prêt à accepter cela. Pourtant, il risquait de faire bien pire et plutôt de se battre avec lui, il ignorait qui pouvait bien sortir gagnant mais il pouvait très bien avoir l'avantage si le combat durait longtemps alors que l'homme se fatiguait rapidement mais cela risquait d'être exactement le contraire avec sa blessure. De tout cas, cela n'était pas du tout réconfortant et l'inquiéter encore plus, si bien qu'il avait répondu aussitôt et aussi rapidement que ses gestes.

- C'est hors de question ! Normalement, je me calme en ne voyant plus la personne alors je peux juste m'éloigner ! Je ne veux pas te voir si je suis dans cet état !

Il avait beaucoup de mal à tenir debout mais il ignorait la douleur pour rester bien droit et lui faire face comme pour prouver la puissance de ses arguments. Il pensa immédiatement à un autre problème qu'il tentait d'oublier la plupart du temps mais il devait sans doute y faire illusion maintenant. Il savait qu'il avait une autre personnalité bien plus terrible que lui et il savait comment il fonctionnait même s'ils avaient plusieurs points communs mais il était presque certain qu'il n'aimait pas ses amis et qu'il devait les voir comme des cibles. Pourtant, il n'était pas capable de tout lui expliquer, c'était sans doute stupide puisqu'il était également un tueur et il ne lui faisait pas croire qu'il devenait meilleur mais il n'y arrivait tout simplement pas. Il hésita plusieurs secondes puisqu'il avait peur d'être confronté à des questions par la suite mais il ne pouvait pas faire autrement désormais.

- Si... Si un jour, j'essaye de te faire peur... Pas forcément te tuer mais te faire peur... Que je te regarde comme si tu étais une de mes victimes... Tu dois partir... Fuir loin de moi et ne pas m'approcher...

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Jeu 20 Nov - 2:04

Cherise n'avait pas eu le temps de réagir que le jeune tueur s'était lever en l'attrapant au passage pour qu'il se redresse lui aussi en étant retenu contre le mur d'une façon assez forte qui réussit à lui faire un peu mal, bien qu'il ne laissa rien paraître pour éviter que le plus jeune se sente mal de lui avoir fait mal, bien qu'il ne risquait pas de se sentir mal pour le moment en étant comme ça. Son idée n'avait pas sembler lui plaire tellement et il comprenait pourquoi, car Luc lui avait fait la même proposition la dernière fois. Il avait pourtant accepter alors qu'il était toujours bien énerver sur le coup. Il n'allait tout de même pas refaire une telle erreur maintenant, il ne voulait pas le rappeler s'il était à nouveau dans le même état. Il préférait s'acharner sur quelqu'un d'autre que devoir faire mal à Luc encore une fois ou Jessica qui risquait d'avoir peur de lui en le voyant comme ça. D'ailleurs, il ne devait plus jamais être aussi en colère et perdre le contrôle comme ça, il devait se contrôler beaucoup plus pour corriger cette erreur qui ne devait plus se reproduire à l'avenir. Bref, il était normal que Luc refuse ce qu'il venait de proposer, mais il ne s'attendait pas non plus à se faire tirer debout contre le mur. Il ne pourrait pas rester très longtemps debout à cause de l'épuisement qui l'envahissait toujours autant même en ne faisant rien. Le simple fait d'être connecter au jeu le vidait tranquillement de ses forces, mais il n'allait pas montrer ceci au plus jeune. Luc avait prit la parole en même temps de l'avoir lever d'une façon assez brusque.

- C'est hors de question ! Normalement, je me calme en ne voyant plus la personne alors je peux juste m'éloigner ! Je ne veux pas te voir si je suis dans cet état !

Cherise le regarda d'un regard neutre sans se dégager du mur qui lui servait d'appui en quelque sorte pour l'empêcher de s'écrouler à cause de la fatigue. Il n'avait aussi rien répondu à ceci, il se demandait ce que Luc pouvait faire quand il était dans un état semblable au sien. Il se doutait qu'il ne devait pas faire exactement la même chose que lui la dernière fois. Il s'était calmer en couchant avec son ami, mais c'était bien rare qu'il faisait cela. Il avait fait ça avec Luc, car dans son état il ne pouvait tout de même pas lui faire vraiment mal et il s'était empêcher de le blesser, il avait donc trouver un autre moyen que de le tuer. Normalement, si c'était un parfait inconnue il se serait défouler en le blessant et le torturant comme il avait commencer à le faire avec la femme à l'aéroport avant d'abandonner à cause de plusieurs doutes. Il avait déjà utiliser cette méthode avec des inconnues seulement pour leur faire peur et leur faire croire qu'il allait les violer, mais il n'avait jamais été très loin trouvant cela répugnant de toucher un parfait inconnu apeurer. Il se doutait un peu que les méthodes de Luc pour passer sa colère était pas dans ce genre, mais plus de blesser et torturer comme il le faisait parfois. Pourtant, même si c'était loin d'être agréable, il serait près à le supporter pour aider son ami à se calmer. Il avait longtemps ressentit la douleur et donc il arrivait parfaitement à la cacher maintenant et parfois il ne la ressentait même pas. Le jeune tueur était bien droit face à lui pour lui prouver à quel point il croyait en ses paroles. Le créateur n'avait pas bouger à le regarder droit dans les yeux, il n'allait pas insister, mais il espérait que le jeune homme réussisse tout de même à se contrôler pour qu'il ne fasse rien qu'il puisse regretter ensuite. Il le vit ensuite hésiter quelque seconde en se demandant ce qu'il souhaitait ajouter.

- Si... Si un jour, j'essaye de te faire peur... Pas forcément te tuer mais te faire peur... Que je te regarde comme si tu étais une de mes victimes... Tu dois partir... Fuir loin de moi et ne pas m'approcher...

Cherise haussa légèrement un sourcil en se demandant pourquoi il lui disait cela, en fait il était plus énerver que le plus jeune essaye encore de le protéger en lui demandant de faire quelque chose qui ne lui traverserait jamais l'esprit. Il voulait qu'il fuit devant lui pour une raison pareil? Il le croyait t'il si faible à ce point? C'était assez énervant pour le créateur qui ne laissait rien paraître. Il s'était préparer pour toute sorte d'éventualité et donc il n'avait aucunement peur de ce qu'il pouvait lui arriver. C'est vrai qu'il pouvait avoir peur, mais il ne l'avait jamais montrer à quelqu'un, sauf ses derniers temps il s'était un peu trop laisser aller, mais il s'était corriger et cela n'allait plus jamais arriver. Il n'avait pas peur non plus d'être regarder comme étant une victime de quelqu'un, alors fuir était tout simplement hors de question pour lui. C'était faible et Luc n'était pas le seul à ne pas vouloir paraître faible devant quelqu'un. Il voulait lui faire comprendre ceci avant de lui poser quelque question sur ce qu'il venait de dire.

- Sérieusement Luc… Quand tu me parles ainsi et me demande de fuir comme un lâche, j’ai envie de te mettre un coup… Je ne suis pas comme tes autres amis qui sont faibles, je sais me protéger et quoi faire en cas de problème même si la personne devant moi c’est toi… Me prendre pour un faible qui doit fuir les situations un peu trop dangereuse est énervant… Alors arrête de me dire quoi faire, je ne suis pas idiot et je ne laisserai pas paraître mes peurs devant quelqu'un...

Il avait parler d'une voix complètement neutre avant de tourner la tête pour soupirer légèrement et reprendre son calme, car il était un peu énerver que Luc lui demande une telle chose. Il se pencha ensuite sur ce qu'il venait de dire. Il se demandait de quoi il parlait, peut-être pouvait-il perdre le contrôle à un tel point d'être complètement différent? Une personne différente? Un peu comme lui la dernière fois? Ou pire? Bien que lui c'était beaucoup moins pire maintenant qu'autrefois quand il était plus jeune. Il arrivait toujours à ce contrôler un peu, bien qu'autrefois ce n'était pas le cas et il se laissait complètement dominer à cause d'un certain problème qu'il avait réussit à éloigner un peu aujourd'hui. Cherise prit à nouveau la parole pour lui poser une question concernant ce qu'il venait de dire.

- Pourquoi ferais-tu cela en fait? Tu peux perdre le contrôle et agir ainsi ou quelque chose comme ça?

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Jeu 20 Nov - 23:34

- Sérieusement Luc… Quand tu me parles ainsi et me demande de fuir comme un lâche, j’ai envie de te mettre un coup… Je ne suis pas comme tes autres amis qui sont faibles, je sais me protéger et quoi faire en cas de problème même si la personne devant moi c’est toi… Me prendre pour un faible qui doit fuir les situations un peu trop dangereuse est énervant… Alors arrête de me dire quoi faire, je ne suis pas idiot et je ne laisserai pas paraître mes peurs devant quelqu'un..

Luc était resté silencieux par rapport à ses paroles, il ne savait pas comment lui expliquer et il n'en n'avait pas tellement envie alors qu'il allait juste prouver qu'il était complètement fou mais il devait déjà se douter de cela. Il était certain que l'autre allait le faire souffrir et il ne pouvait strictement rien faire pour l'empêcher de prendre le contrôle. Il devait sans doute le mettre au courant pour qu'il puisse se préparer à faire face à cette éventualité. De plus, l'autre avait peut-être conscience des peurs de son ami, il pouvait très bien s'en servir contre lui ou pire le tuer. Il ne voyait pas directement ce que cette partie encore plus terrible de lui était capable de faire mais il avait étrangement connaissance de son caractère approximatif. Il se doutait que ce dernier détestait sans doute ses amis et le trouvait faible de s'être attaché à eux et il avait incroyablement peur de les perdre à cause de lui puisqu'il pouvait très bien s'amuser avec eux. Il pouvait toujours espérer que celui-ci ne fasse jamais cela mais il n'avait aucun moyen de s'en assurer. Il s'était déjà amusé avec Kay, il n'avait pas envie que cela recommence, surtout qu'il pouvait très bien perdre définitivement le créateur à cause de lui. Il pouvait très bien croire qu'il faisait face à son ami et que celui-ci lui voulait du mal alors qu'il s'agissait d'une autre partie de lui. Tout cela était bien compliqué, il pouvait peut-être tout simplifier en lui expliquant le problème mais les mots ne voulaient pas sortir de sa bouche. Il pouvait parfaitement le comprendre alors qu'il n'appréciait pas tellement qu'on lui dise de fuir mais il ne voyait pas d'autre solution. L'autre était bien plus dangereux alors qu'il était incontrôlable, il était même pas capable d'attaquer une personne au milieu d'une rue bondée sans réfléchir aux conséquences. Alors, il ne risquait pas de se retenir devant le concepteur sauf s'il était capable d'accepter cette relation puisqu'il était également un tueur et qu'ils avaient quelques points communs. Il réalisa doucement qu'il avait de plus en plus de mal à tenir debout, ses jambes tremblaient doucement et il serra plus fort son poing pour ne pas penser à la douleur et surtout ne pas la laisser paraître. Il risquait de l'inquiéter et il pouvait sans doute le déconnecter de force mais il ne pouvait pas partir maintenant alors qu'il n'avait pas eu l'occasion de travailler beaucoup.

- Pourquoi ferais-tu cela en fait? Tu peux perdre le contrôle et agir ainsi ou quelque chose comme ça?

Le jeune homme le regardait en ignorant quoi répondre, il bredouilla un faible "Rien" en se trouvant très pathétique de ne pas être capable de lui avouer alors qu'il le mettait en danger en faisant cela. Il était complètement perdu mais surtout épuisé, il sentait sa vision se troublait de plus en plus alors que du sang était maintenant visible sur le bandage alors qu'il ne s'agissait pas de la première couche. Il sentait ses jambes abandonnaient pour de bon, il se rapprocha légèrement de l'homme pour tomber, il avait fermé les yeux en même temps à cause de la fatigue. Il risquait de bien se cogner contre le sol, sauf s'il pouvait le rattraper, mais il n'avait pas le courage d'ouvrir les yeux à cause de la fatigue si bien qu'il donnait l'impression d'avoir perdu connaissance alors que ce n'était absolument pas le cas.

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Ven 21 Nov - 19:37

Cherise haussa légèrement un sourcil alors que le plus jeune venait de lui répondre ou plutôt bredouiller un faible "rien" à sa question. Le créateur n'était pas vraiment satisfait de cette réponse qui ne répondait pas du tout à sa question. Il voulait même insister pour que le jeune homme lui explique pourquoi il lui avait demander de fuir et pourquoi il agirait ainsi avec lui un jour. S'il lui avait répondu ainsi c'était parce qu'il n'avait surement pas envie d'en parler davantage, mais Cherise cette fois n'allait pas se retenir d'insister pour avoir des réponses. Il avait été assez énerver avant d'avoir été prit pour un faible pour une raison qu'il ne comprenait pas alors il voulait savoir maintenant. Son ami pouvait peut-être avoir des moment d'absence et faire n'importe quoi sur le coup comme lui la dernière fois à l'hôtel où il était venu le voir pour passer sa colère, mais une chance qu'il était moins pire qu'autrefois qui se laissait complètement dominer quand cela arrivait et c'était beaucoup plus fréquent aussi. Si c'était le cas, le concepteur n'avait pas vraiment peur même si le traitement du plus jeune risquait d'être légèrement différent. Il était près à endurer la douleur pour l'aider, au final il réalisa qu'il reprenait de vieille habitude d'autrefois lorsqu'il était avec les deux personnes importantes pour lui. Il voulait les aider et il était près à n'importe quoi pour ça, c'était assez étrange et il avait voulut ne plus être jamais comme ça. Pourtant, il ne pouvait s'en empêcher maintenant avec eux. Bref, Cherise allait reprendre la parole pour avoir des réponses, il en eu pas vraiment le temps qu'il remarqua immédiatement le bandage du jeune criminel devenait rouge à cause du sang. Il fut tout de suite inquiet et oublia ce qu'il allait lui poser comme question. Le jeune homme se rapprocha un peu du créateur avant que ses jambes le lâchent, alors qu'il fermait les yeux en même temps. Le créateur réagit immédiatement et il le rattrapa pour l'empêcher de s'écraser par terre et éviter qu'il se blesse davantage. L'inquiétude à son sujet était revenu l'envahir et cela devait se voir à nouveau sur son visage. Il se maudissait d'être aussi faible de montrer ses émotions comme ça, mais Luc avait l'air inconscient et donc il ne pouvait pas le voir. L'homme se laissa glisser jusqu'au sol avec le plus jeune, car il n'allait pas avoir la force de supporter son poids très longtemps à cause de la fatigue qui était toujours présente. Il avait fait allonger le jeune tueur pour y poser sa tête sur ses jambes en le regardant alors qu'il était appuyer contre le mur. Il ne pensait pas que ce ne soit très grave et qu'il avait perdu connaissance à cause du surmenage et il ne pouvait s'empêcher de s'en vouloir. Il l'avait fait s'épuiser en faisant ça avec lui et sa blessure s'était légèrement ouverte maintenant. Il aurait mieux fallut pour lui qu'il reste à son appartement pour se reposer, mais s'il avait fait ça, il n'aurait pas pu le voir aujourd'hui et rien ne se serait arranger entre eux. Il était tout de même heureux de l'avoir vu pour avoir pu apprendre la vérité, mais le plus jeune devait se reposer et ce n'était pas une bonne idée de rester plus longtemps ici. Il pouvait très bien se retrouver avec des joueurs sur le dos et il ne pensait pas lui-même être capable de faire quelque chose dans son état. Cherise caressa doucement la joue du plus jeune avant de décider qu'il était temps de le faire sortir d'ici de force. Il ne le pensait pas idiot au point d'y retourner après être sortit. Il l'attrapa avec beaucoup de mal pour le porter jusqu'à la table pour ne pas le laisser étendu par terre. Le concepteur resta près de lui quelque instant en passant doucement une main dans ses cheveux avec des mots qui voulait sortir depuis un moment déjà, mais qu'il s'était retenu de dire à plusieurs reprises. Il lui avait seulement dit une fois, mais il n'était pas conscience et encore une fois il le pensait inconscient. C'était assez lâche de profiter de ce moment, mais il n'allait pas être capable de lui dire en face autrement. Cherise se pencha doucement pour poser son front sur celui du plus jeune en prenant faiblement la parole.

- Je t'aime Luc...

Il recula ensuite après l'avoir embrasser doucement sur le front et appuyer sur quelque bouton de sa machine pour se déconnecter en espérant qu'il n'arrive rien le temps des quelques minutes qu'il allait prendre pour le forcer à se déconnecter. Il ne le pensait pas, car il avait vérifier sa carte pour s'assurer que rien n'était près de lui.

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Ven 21 Nov - 23:56

Luc avait gardé les yeux fermés alors que l'homme avait réussi à le rattraper, il était légèrement étonné de constater qu'il en était capable malgré la fatigue. Il n'avait pas le courage ou la force de le regarder alors que sa poitrine se levait et se rabaissait doucement prouvant qu'il était en vie mais ne montrant pas qu'il était pleinement conscient. Il sentait que l'homme bougeait pour être au sol alors que sa tête était posé sur ses jambes mais il était bien trop occupé à essayer d'oublier sa blessure. Il n'avait pris de quoi ne plus sentir la douleur aujourd'hui, il était complètement stupide, alors qu'il avait prévu d'aller dans le jeu, de ne pas y avoir pensé. Il pouvait très bien prendre quelques médicaments ou drogues mais il ne pensait pas avoir trop de problème, la prison était assez vide et il n'avait croisé que très rarement des cibles. Les personnes devaient sans doute préférer rester dans la ville alors que cet endroit en était plutôt éloigné. Il remarquait qu'il avait beaucoup de chance que l'homme lui ait proposé de le déconnecter puisqu'il n'était absolument incapable de marcher jusqu'à une zone sécurisée. Son épuisement était peut-être venu de ce qu'ils avaient fait tout à l'heure mais il ne le regrettait pas pour autant, il avait l'impression de retrouver doucement ce lien si important qu'il avait tout de même essayé de briser. Il ne voulait plus de tout refaire cela mais il ne devait pas oublier pour autant qu'il allait devoir partir un jour. Il se demandait s'il ne pouvait pas au moins voir le plus vieux, il ne pouvait pas tellement l'empêcher d'avoir une vie normale alors qu'il était déjà un tueur et il pouvait lui donner des nouvelles des autres. Elle tentait de chasser rapidement cette possibilité puisqu'il savait pertinemment qu'il allait craquer et tous les retrouver s'il faisait cela. Il était de plus en plus perdu, même avec ses propres décisions puisqu'il avait la fâcheuse tendance à faire tout simplement n'importe quoi. Il se pinça légèrement les lèvres alors que le concepteur le bougeait, avec du mal, pour le mettre sur la table. Il n'avait toujours pas ouvert les yeux alors qu'il craignait de l'inquiéter encore plus s'il remarquait qu'il avait tout de même assez mal. Il se demandait s'il ne devait pas tout de même lui parler, peut-être bien qu'il le rassurait encore moins en gardant le silence mais il n'y croyait pas trop. Il avait accepté le fait d'être important, même s'il avait toujours peur et qu'il n'aimait pas tellement cela, mais il n'avait pas le courage de l'affronter en face. Quoique, cela était plus acceptable de la part de l'homme et c'était bien pour cela qu'il ne s'était pas buté avec son idée fixe pour plutôt abandonner et vouloir retrouver son ami. Il lui avait manqué même s'il ne comptait plus jamais lui avouer autant de chose par rapport aujourd'hui. De toute façon, il ne comptait pas laisser échapper certains mots alors qu'il l'avait déjà fait une fois en pensant mourir. Maintenant qu'il y pensait cela était plutôt égoïste puisqu'il pouvait juste le rendre encore plus triste en disant cela avant de le quitter à jamais mais il avait survécu alors autant ne pas s'en préoccuper. De plus, il n'en n'avait pas particulièrement envie alors qu'il ne risquait pas d'accepter de ressentir des sentiments aussi forts pour qui ce soit. Il restait toujours immobile alors qu'il passait doucement une main dans ses cheveux et qu'il avait posé son front contre le sien. Il n'avait toujours pas ouvert les yeux mais il agissait plus ainsi à cause de sa curiosité, il avait tout de même ce défaut et il n'avait pas pu s'empêcher de vouloir savoir ce qu'il pouvait faire alors qu'il le croyait sans doute inconscient.

- Je t'aime Luc...

Le tueur se crispa brusquement en écoutant cela, il maudissait furieusement sa curiosité alors qu'il venait d'écouter des mots si horribles pour lui. Il ne voulait pas de cela, il n'avait jamais entendu le plus vieux lui avouer ses sentiments et il ne pensait pas que celui puisse arriver un jour. Pourtant, il avait parfaitement bien entendu pour son plus grand désespoir. Il était tellement surpris qu'il ne broncha pas alors qu'il l'embrassait sur le front pour ensuite reculer légèrement. Il ne pouvait pas s'empêcher d'être complètement paniqué sur le coup mais il allait sans doute se calmer par la suite puisque le cas de Cherise était bien différent alors qu'il était un homme qui allait bientôt se marier et déjà un tueur dangereux. Il était pourtant incapable de se rassurer tout de suite avec ces quelques arguments alors qu'il se redressa brusquement. Il posa immédiatement une main sur sa blessure à cause du geste trop rapide mais il n'y fit pas plus attention alors qu'il regardait son ami droit dans les yeux. Il avait bien envie de partir et faire comme ci cela n'était jamais arrivé mais il ne risquait pas d'en avoir la force et il avait simplement réussi à sortir une question qu'il regretta aussitôt.

- Tu... Tu m'aimes ?

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Sam 22 Nov - 2:42

Cherise appuyait toujours sur les boutons de sa machine et alors qu'il allait appuyer sur le dernier pour se déconnecter du jeu, son ami c'était brusquement redresser sur la table. Le créateur recula d'un pas surprit qu'il se réveille et redresse ainsi en ne s'imaginant pas qu'il avait pu l'entendre avouer ses quelques mots. Le plus jeune avait eu probablement mal en faisant se geste brusque, car il posa immédiatement une main sur sa blessure ce qui inquiéta le créateur. Il ne se souciait pas un seul instant qu'il puisse l'avoir entendu parler juste avant, il pensait uniquement que le jeune tueur s'était réveiller brusquement, cela arrivait quelque fois pour certaine personne, donc il le croyait complètement inconscient ou peut-être préférait-il croire ceci plutôt qu'il est pu l'entendre prononcer ses mots qu'il n'aurait jamais dit en temps normal par crainte d'effrayer le plus jeune maintenant qu'il savait qu'il ne voulait pas être important pour quelqu'un. D'ailleurs, ce dernier le regardait droit dans les yeux en oubliant sa blessure se qui inquiéta davantage Cherise, mais cette fois pour la deuxième raison.

- Tu... Tu m'aimes ?

Le créateur ne réagit pas tout de suite et resta immobile sans rien dire avant de prendre brusquement une teinte rouge et tourner la tête sur le côté en reculant d'un pas de plus. Il l'avait donc parfaitement entendu dire cela et il était terriblement mal de lui avoir balancer comme ça alors que le jeune homme ne devait pas du tout aimer entendre ses mots. Il lui avait dit qu'il ne voulait pas être important aux yeux de quelqu'un, bien que cela il devait l'accepter, car il ne pouvait pas vraiment y échapper avec des amis, mais il avait aussi dit en parlant de cette Hanako qu'il ne voulait pas qu'elle lui dise qu'elle l'aime. Pourtant, Cherise n'avait pas du tout réfléchit sur le coup et lui avait dit ses mots en pensant qu'il était inconscient, alors qu'il ne l'était pas. Il aurait du faire plus attention, il était tout de même en quelque sorte un scientifique, c'était pourtant quelque chose d'assez simple qu'il aurait du voir, il était complètement idiot de ne pas avoir remarquer que Luc n'était pas conscient, mais pourquoi avait-il garder les yeux fermés? Il ne devait pas avoir penser un seul instant que le créateur allait lui balancer ça en pleine face. Il ne pensait même jamais lui dire lorsqu'il était réveiller, bien qu'il avait faillit les lâcher quelque fois un peu plus tôt en discutant avec lui. Il avait réussit à se retenir jusque là et là il disait faisait complètement n'importe quoi. Il se mit à penser un instant que Luc pouvait à nouveau prendre la fuite à cause de ses paroles et le perdre à nouveau et cette fois ce serait bien de sa faute, car il savait ce qu'il l'effrayait maintenant. L'homme gardait la tête baissée en ne sachant pas du tout quoi répondre, mais il savait qu'il ne pouvait pas rester silencieux, peut-être pouvait-il essayer de faire changer de sujet. Bon il avait parfaitement connaissance que ce truc n'allait pas marcher ou peut-être nier et lui faire croire qu'il avait mal entendu. Il ne pouvait pas seulement lui balancer un non direct, il pouvait aussi le prendre mal en croyant qu'il en avait rien à faire de lui. C'était tout aussi stupide et finalement il balança la première chose qui lui passa par la tête, même si cela n'allait pas être crédible vu la réaction qu'il avait eu un quelque minute avant.

- Je... Non... Tu... Tu es mon ami... Donc, je tiens à toi, mais c'est tout ! Tu as mal entendu !

Cherise releva doucement les yeux vers le plus jeune en réalisant qu'il n'avait pas réussit à paraître convaincant. Pourtant, il ne fut plus trop inquiet à se sujet en sentant une forte douleur au niveau de son coeur. Il se rattrapa brusquement au siège où était assit Luc quelque minute plus tôt en posant une main sur son coeur et sa vue se brouilla légèrement et il comprit qu'il était terriblement épuiser pour se sentir mal à se point et que sa santé faisait à nouveau des siennes, mais cette fois c'était beaucoup plus fort. Il avait été terriblement toucher par la perte de Luc qu'il n'avait pas fait très attention à sa santé, bien qu'il ne faisait pas très attention à lui non plus en temps normal. Ce n'était vraiment pas le temps que son corps le lâche et malheureusement c'est ce qui arriva, il se mit d'abord à tousser violemment du sang avant qu'il ne glisse jusqu'au sol, mais puisqu'il se tenait il ne s'écrasa pas par terre comme aurait pu le faire Luc. Il laissa sortir un "merde" entre deux ou trois toux assez douloureuses. Il s'était négliger un peu trop et il en payait le prix.

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Sam 22 Nov - 17:19

Luc regardait toujours son ami en serrant les poings, il avait peur même s'il tentait de le cacher au mieux, pourtant il n'y arrivait pas du tout à cause de ce qu'il venait de dire, il ne comprenait pas pourquoi il lui avait sortir cela ainsi. Il devait sans doute croire qu'il était inconscient et donc qu'il ne pouvait pas l'entendre et il regrettait énormément de ne pas avoir ouvert les yeux quelques secondes au moins pour lui prouver qu'il n'avait pas perdu connaissance. Il essaya de trouver rapidement des moyens de se rassurer en se disant qu'il avait peut-être mal entendu ou qu'il ne l'aimait pas très fort mais comme une amitié assez spéciale, il avait eu le même réflexe avec Hanako lorsqu'il lui avait avoué ses sentiments dans le jeu. Il avait peut-être dit cela pour juste voir sa réaction ou lui faire une blague, mais il ne trouvait pas cela drôle et cette idée se brisa instantanément en voyant sa réaction alors qu'il venait de tourner la tête en rougissant. Il se sentait encore plus mal maintenant puisqu'il venait d'avoir la preuve indéniable qu'il n'avait pas menti ou qu'il l'aimait réellement même s'il avait beaucoup de mal à l'accepter sur le coup. Il ne voulait pas devenir aussi proche d'une personne même s'il avait réussi à surmonter sa peur avec la jeune femme, il allait avoir plus de facilité avec l'homme, il ne prenait pas de risque avec lui alors qu'il ne pouvait pas avoir d'enfant et qu'il allait se marier avec Jessica. De plus, il ne pouvait pas lui transmettre sa folie alors qu'il était déjà un tueur et il n'avait pas pu s'empêcher de penser, pendant à peine une seconde, qu'il risquait de changer d'avis sur lui s'il reconnaitrait sa deuxième personnalité. C'était sans doute horrible alors qu'il allait peut-être le blesser ou tout faire pour qu'il ait peur, et il imaginait que trop bien comment il pouvait s'y prendre pour provoquer cela, et il chassa donc rapidement cela. Pourtant, il était toujours paniqué alors que le plus vieux avait reculé d'un pas et qu'il ne le quittait pas des yeux même s'il avait bien envie de prendre la fuite mais il était paralysé et il ne risquait pas d'aller bien loin dans son état. Il se trouvait idiot de ne pas avoir fait comme s'il n'avait rien entendu alors qu'il pouvait éviter cette situation et surtout se rassurer en inventant quelques histoires même s'il savait qu'elles n'étaient que des mensonges. Au moins, il n'aurait pas eu la confirmation de sa sincérité et il baissa brusquement la tête en se rappelant qu'il lui avait également dit de telles mots alors qu'il croyait mourir sans pouvoir le revoir un jour. Il décida d'oublier immédiatement ce souvenir mais il pouvait juste les chasser de son esprit sans pouvoir totalement les effacer contrairement à des informations sans importances. Il devait retrouver son calme tout de suite mais se répéter cela encore et encore ne voulait strictement rien changer et il avait toujours aussi peur même s'il n'avait toujours pas répondu mais ce silence était assez inquiétant puisqu'il avait l'impression de faire face à un "Oui".

- Je... Non... Tu... Tu es mon ami... Donc, je tiens à toi, mais c'est tout ! Tu as mal entendu !

Le jeune homme restait totalement immobile en essayant de trouver immédiatement une solution, il pouvait peut-être changer rapidement de sujet mais il ne trouvait rien du tout, il n'était déjà pas doué pour les discussions alors cela était encore plus difficile à cause de la situation. Il releva brusquement la tête alors qu'il l'entendait tousser, il était maintenant au sol avec une main posé sur son cœur, il oublia tout de suite sa crainte pour les quelques mots si terrifiant pour plutôt être horriblement inquiet pour lui. Il ne souciait plus du tout de sa propre blessure alors qu'elle s'était légèrement ouverte, il manqua de tomber à cause de sa réaction beaucoup trop brusque mais il se rattrapa avec sa main gauche en la posant au sol pour avoir un moyen d’appui avant de recommencer à avancer sans s'être vraiment arrêter. Il arriva juste en face de lui en s'accroupissant, il laissa échapper une faible grimace à cause de la douleur alors qu'il avait réussit à faire bouger entièrement le bandage pour laisser apparaitre la plaie mais il s'en fichait éperdument. Il réalisa que son ami avait même cracher du sang, il avait du tiré beaucoup trop sur sa santé alors qu'il s'épuisait très facilement, il avait bien envie de le traiter d'idiot mais il devait d'abord s'occuper de lui. Il ne pouvait pourtant pas faire grand chose alors il glissa quelques mots rapidement pour bien lui faire comprendre qu'il devait s'occuper de lui-même avant tout.

- Tu dois te reposer ! Je peux rester ici mais tu dois d'abord faire attention à toi !

Il ne lui laissa pas le temps de riposter qu'il appuya sur le dernier bouton de sa machine, il avait déjà vu quelqu'un se déconnecter grâce à cela et il avait parfaitement réussi à retenir comment faire même s'il n'en voulait pas une malgré les avantages indéniables. Il poussa un faible soupir en le voyant disparaitre et en espérant qu'il allait suivre son conseil, il bougea doucement pour être contre le bureau avec toujours une grimace de douleur. Il passa doucement une main sur la blessure pour bien voir le sang sur ses doigts, il se trouvait assez idiot de ne pas avoir fait assez attention alors qu'il risquait d’inquiéter ses amis en revenant dans cet état. Il passa doucement une main sur son visage en espérant que l'état du créateur n'était pas trop grave alors qu'il se faisait bien plus de souci pour lui plutôt que pour lui-même. De toute façon, il était déjà tiré d'affaire et il prolongeait simplement le temps pour se soigner mais cela n'avait pas la moindre importance même s'il ne risquait pas d'être capable d'attaquer une cible quelconque pendant un petit moment.

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Sam 22 Nov - 19:30

Cherise était toujours par terre à tousser violemment et la douleur était de plus en plus forte plus la toux s'intensifiait. C'était terriblement douloureux et c'était rare qu'il en arrive jusque là, mais il s'était énormément négliger ses derniers jours et voilà ce qui arrivait quand il ne faisait pas plus attention. Il n'avait pas dormit très bien et était venu souvent dans le jeu pour se défouler à l'épuisement total, donc il n'avait jamais eu le temps de récupérer complètement et aujourd'hui ça lui retombait dessus. Son corps le faisait souffrir terriblement et surtout son coeur où sa main était toujours poser. Il tremblait légèrement à cause de la douleur et il était mal de ne pas avoir fait plus attention pour éviter que cela arrive devant le jeune tueur. Il ne souhaitait pas l'inquiéter avec ses problèmes, une chance que ce n'était pas une douleur beaucoup plus intense qu'il avait du mal à supporter, car là il y arrivait plutôt bien contrairement à certaine fois qu'il avait mal au point de ne plus être capable de bouger et se tordre de douleur. Il arrivait encore à bouger et lever la tête vers le plus jeune qui s'était approcher de lui alors qu'enfin sa toux c'était calmer. Cherise avait remarquer qu'il avait laisser échapper une grimace et que la blessure était maintenant à l'air libre, car le bandage avait bouger. Il avait envie de lever son bras pour replacer le bandage, mais il n'avait pas vraiment la force de faire ceci, bien qu'il se préoccupait bien plus du plus jeune que de lui-même. Sa respiration était rapide et il avait bien du mal à retrouver un rythme normal et il y voyait flou comme s'il n'avait plus de lunette ou de lentille de contact pourtant elle était toujours bien en place. Sa main était tâcher de sang après qu'il est tousser et cracher du sang à l'intérieur, mais il s'en occupait pas et regardait Luc qui était accroupit en face de lui.

- Tu dois te reposer ! Je peux rester ici mais tu dois d'abord faire attention à toi !

Cherise voulut parler, mais il n'en eu pas le temps que Luc appuya sur le dernier bouton qui lui permettait de se déconnecter. Il était surprit qu'il connaisse ceci, mais il ne s'attarda pas la dessus. Il essaya de lever son bras pour attraper celui du jeune homme, mais il n'en eu pas le temps qu'il était déconnecter et dans son bureau. L'homme se débarrassa du casque pour se remettre à tousser violemment en crachant à nouveau du sang et sa respiration était toujours aussi irrégulière et difficile. Il prit tout de même le temps, même s'il n'y voyait pas très bien de permettre à Luc de se déconnecter, car malgré tout il tenait à ce qu'il ne lui arrive rien. L'homme se redressa ensuite avec énormément de mal et en se tenant fermement au bureau pour ne pas tomber, car s'il ne s'appuyait pas il tombait direct. Il sortit de son bureau pour marcher et il n'eu pas le choix de demander de l'aide à quelqu'un pour être raccompagner sans quoi il se retrouvait étaler dans la rue. Il arriva ensuite chez lui et il se dirigea immédiatement vers la salle de bain. Une chance que la jeune femme n'était pas là, elle serait très inquiète de le voir comme ça et elle finirait par le voir, car il allait être ainsi pendant plusieurs jours ensuite. Il se regarda dans le miroir, sa peau était aussi blanche que celle d'un mort et se passa un peu d'eau sur le visage avant de se diriger directement vers la chambre pour s'allonger sur le lit et se reposer bien qu'il avait vraiment mal partout et que sa toux était toujours aussi douloureuse. Il eu une dernière pensée pour Luc en espérant qu'il se déconnecterait grâce à la fonction qu'il lui avait donner pour aujourd'hui et il s'endormit doucement, mais il n'allait pas dormir très longtemps à cause de la douleur qui revenait en force.

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Mensonge et Vérité [Cherise Haul]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» crystal Ҩ « Et après tout, qu'est-ce qu'un mensonge ? La vérité sous le masque... »
» 3 phrases, 2 vérités 1 mensonge
» WESLEY&BABY ▬ La vérité blesse, mais le mensonge tue.
» [Terminée] Charbon Ardent - "Le mensonge blessera toujours moins que la vérité"
» Un mensonge vaut parfois mieux que la vérité [Feat Yvan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Survival Game :: In Game :: L'Extérieur :: La Prison :: Planque de Luc Ozui-
Sauter vers: