AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mensonge et Vérité [Cherise Haul]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Dim 2 Nov - 2:32

Luc avait décidé de retourner dans le jeu le plus tôt possible pour travailler encore et encore sur les livres traitant de virologie pour aider son ami malheureusement infecté. Il avait bien réalisé, en frôlant la mort, qu'il pouvait quitter bêtement ce monde d'un instant à l'autre sans même en être directement responsable. Il avait donc décidé de travailler encore plus même si pour l'instant cela ne devait pas tellement de voir sur son visage. Il avait du prendre beaucoup de repos à cause de sa blessure qui était assez grave, il risquait d'ailleurs de garder une marque mais un bagage était toujours visible autour de son torse à cause de cela. Il devait éviter les actions difficiles et épuisantes, de toute façon il n'avait même pas envie de partir tuer quelques personnes pour jouer ensuite avec leurs cadavres. Il était toujours atrocement préoccupé par Cherise, il lui avait sorti plusieurs histoires horribles pour perdre son amitié mais il souffrait horriblement fort. Il essayait constamment de chasser cela mais il pouvait pas l'oublier aussi facilement alors il tenta une solution en mettant tout à l'écrit. Il était donc assis à son bureau alors qu'il était extrêmement concentré sur les mots qu'il venait d'écrire, il poussa un faible soupir avant de les relire une nouvelle fois en se demandant pourquoi il avait eu tant de mal aujourd'hui. Il faisait normalement bien attention de ne pas marquer ses propres émotions par rapport aux situations qu'il récitait mais il n'avait pas pu s'en empêcher, il avait donc barré par la suite mais cela était toujours assez visible pour être parfaitement bien lu. Il se prolongea donc dans sa lecture avec une certaine tristesse lorsqu'il se rappelait de ce moment qui datait de plusieurs jours maintenant.

Cherise m'avait conduit dans un laboratoire scientifique pour que je sois soigné, il avait du comprendre qu'il ne pouvait pas m'emmener à l'hôpital alors que je risquais d'être arrêté. La pièce était assez grande, des produits chimiques sur les tables et je reposais sur une table d'opération loin d'être confortable. Il portait des vêtements blancs, semblable à ceux des scientifiques, il avait sans doute du se changer à cause de ses habits couverts de sang. Nous avons parlé quelques minutes, essayant de me prouver que ma vie avait de l'importance même si je ne voulais pas écouter cela. Cette discussion a ensuite très mal tourné, j'ai inventé plusieurs mensonges pour lui faire croire qu'il n'était rien pour moi alors que c'est entièrement le contraire. Je devais briser ce lien pour ne pas le rendre encore plus triste par la suite, de plus j'ai du lui éviter quelques problèmes grâce à cela puisque personne ne va lui reprocher d'avoir aidé un criminel maintenant que je ne suis plus rien pour lui. J'espère qu'il pensera me dénoncer s'il avait quelques ennuis par rapport aux meurtres des deux hommes. Je me demande s'il ne veut pas me tuer, cela ne peut pas être surprenant de toute façon et je suis incapable de lui en vouloir après ces histoires. J'ai pris la meilleure décision pour lui faciliter la vie alors pourquoi je souffre autant ? J'y ai réfléchis parfois pour bien constater qu'il y a plus davantage pour lui mais je sais qu'il me manque et que je veux retrouver mon ami.

Le jeune homme balança son crayon de bois sur le bureau en relisant ses quelques mots, il n'avait pas été aussi objectif que d'habitude mais il n'y arrivait tout simplement pas. Il poussa un soupir avant de retourner la feuille pour examiner quelques secondes le dessin en levant doucement le bout de papier et en tenant négligemment sa tête avec son poing. Il pouvait voir une représentation de la scène en question, il était assis sur la table alors que le concepteur était de dos. Il poussa un faible soupir en attardant son regard sur le mot anglais "Menteur" sur son propre front. Il se trouvait terriblement stupide et il en fit une boule de papier avant de jeter des coup d'oeil autour de lui pour trouver un endroit où le balancer. Il se leva rapidement en posant la feuille loin d'être impeccable maintenant avant de quitter la pièce pour partir à la recherche d'une poubelle alors que son ancien ami restait constamment dans ses pensées.


Dernière édition par Luc Ozui le Dim 2 Nov - 10:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Dim 2 Nov - 3:27

Cherise avait reprit tout à la normal, mais il semblait avoir changer. Ces regards étaient sombres et pas seulement neutre. Il avait bien du mal à sourire à Jessica, car malgré tout il gardait des doutes sur tout. Il avait toujours très peur qu'elle fasse exactement comme Luc et le trahisse, si ce n'est pas déjà fait dans son dos. Bref, le créateur était entrer dans le jeu avec plus de détermination que d'habitude, il devait mettre son plan en marche le plus rapidement possible et ainsi trouver un monde meilleur, mais pour y arriver il devait faire quelque chose avant. Il devait détruire le lien qui le bloquait toujours. Tout ce qu'il ressentait pour Luc devait disparaître, car il était incapable d'oublier pour l'instant avec tous les efforts possible. Le seul moyen pour y arriver était de le tuer et d'en finir une bonne fois pour toute. Ainsi, il pourrait l'oublier complètement, même si cette idée lui était très douloureuse, car il tenait toujours énormément à lui, alors que c'était stupide. Luc en avait rien à faire de lui et ça avait toujours été le cas, alors il ne devait plus être aussi attacher à lui. Pourtant, il n'y arrivait pas et il espérait que l'éliminer complètement règlerait se problème même s'il devait en souffrir. Il avait souffert encore et encore, il pouvait le supporter encore et encore jusqu'à la fin de sa vie. Il avait déjà perdu son ami, il allait juste lui enlever la vie. Il marcha donc en direction de la prison qui était la planque du jeune homme. Il avait vérifier sa carte pour être sûr de sa présence et il y était bien présent. Cherise ne l'ouvrit plus par la suite, donc il ne su pas qu'il avait quitter l'endroit habituelle où il se rendait pour le trouver. Il s'y rendit avec son pistolet à la main affichant un regard terriblement vide, on avait presque l'impression qu'il était mort. C'était comme un peu le cas à cause de tout les doutes qu'il avait en tête. Il ne pouvait empêcher son coeur de se serrer et être très douloureux, mais il n'y faisait pas attention, il avait prit une décision il devait la tenir. Il devait en finir pour oublier, même si ce n'était pas facile du tout. En arrivant, il se retrouva devant le vide, Luc n'y était pas et il ne pensa pas vraiment à regarder sa carte pour le trouver rapidement. Il allait attendre un peu dans la pièce en question. Son regard s'attarda davantage sur le bureau de celui-ci en remarquant une boule de papier, c'était stupide de faire ça, alors qu'il n'avait pas l'impression que ça allait changer quelque chose, mais il prit le papier pour la remettre dans un état un minimum correct pour y voir quelque chose. C'était un dessin représentant une scène et il resta un peu surprit, car il y était représenter avec Luc dans la pièce qui semblait être là où il l'avait laisser la dernière fois. Ce qui lui sauta plus aux yeux est le mot "menteur" sur le front du plus jeune. Il ne comprenait pas trop pourquoi il avait fait ce genre de dessin et il décida de retourner la feuille poser sur le bureau pour y voir un texte assez long et qu'il prit le temps de lire avec attention. Son regard resta figer sur la feuille à lire et à relire le texte, mais seulement certain passage, ceux qui ont été barré. Il serra les poings en essayant de ne pas craquer à nouveau. Luc lui avait mentit en passant l'aider, il ne comprenait pas. Il le trouvait terriblement stupide, car ceci ne l'avait pas aider du tout. Il c'était juste davantage refermer et m'y à douter encore plus de sa vie. Il lui en voulait toujours autant, mais plus pour les mêmes raisons. Il avait penser qu'il était pareil que les autres, mais il avait penser pouvoir le protéger ainsi, bien qu'il trouvait ça illogique d'agir ainsi. Il tremblait toujours en tenant son pistolet dans ses mains. Il ne savait plus quoi faire, il était venu ici avec le but de tuer et couper complètement le lien avec lui, mais maintenant qu'il savait ça que pouvait-il faire? Le concepteur n'arrivait plus à réfléchir correctement et ne savait plus si c'était une bonne. Il lui avait tout de même fait énormément de mal et il méritait probablement pas qu'on le pardonne. Cherise lâcha le dessin qu'il tenait toujours dans ses mains pour quitter la pièce dans l'intention de quitter la prison sans être vu, car il ne savait plus du tout quoi faire en voyant Luc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Dim 2 Nov - 11:03

Luc marcha à travers les différents couloirs de la prison avant d'entrer dans une petite salle qui servait auparavant de bureau, il avait d'ailleurs trouvé la plupart des meubles ici-même. Il attrapa une corbeille avant de sortir pour regagner au plus vite la cellule pour ensuite jeter la feuille, il ne pensait pas qu'une personne allait prendre le temps de lire cela mais il pouvait attirer des ennuis à l'homme si quelqu'un la trouvait. Il se trouvait terriblement stupide de ne pas avoir remarqué cela avant et il décida de le détruire pour éviter tout risque. Il repensait à sa solution en essayant de se persuader que le créateur n'allait pas être triste lorsqu'il partira, il ignorait comment les autres pouvaient réagir et il commençait à douter du fait qu'une lettre ne pouvait pas suffire pour les réconforter même s'il refusait toujours d'admettre qu'il était peut-être quelqu'un d'important pour eux. Il tourna la tête pour regarder les cellules vides en se demandant comment aller Cherise, il devait le détester maintenant et cette idée le faisait énormément souffrir même s'il avait ainsi obtenu ce qu'il désirait. Il devait surtout être en colère plutôt que triste et il allait sans doute devoir subir, un jour, les conséquences de cette trahison totalement fictive. Il ne savait toujours pas quoi faire s'il venait dans le but de lui ôter la vie, il avait peur d'aller trop loin et de le tuer en voulant se défendre mais il pouvait juste espérer que cela ne se produise jamais. De toute façon, il savait que ce dernier avait des armes à feu alors il pouvait en finir rapidement sans lui laisser le temps de faire quoi que ce soit, mais il n'avait pas prévu de lui dire la vérité même s'il était dans la pire des situations. Il n'avait pourtant pas tellement envie de mourir, surtout s'il devait le faire de la main d'une personne aussi importante pour lui, mais il se persuadait que cela allait l'aider à l'oublier. Il poussa un faible soupir en espérant que Jessica avait réussi à le réconforter, s'il lui avait seulement expliqué cela, elle devait également lui en vouloir puisqu'elle tenait au concepteur et qu'elle ne devait pas du tout être heureuse de le voir dans cet état. Il rentra soudainement dans quelque chose, il savait pertinemment qu'il ne s'agissait pas d'un mur puisqu'il connaissait exactement la prison et qu'il pouvait se diriger à l'intérieur les yeux fermés. Il se recula rapidement, sans formuler la moindre excuse, pour regarder cette personne qui avait mis les pieds dans son repére. Il resta figer une seconde en réalisant qu'il s'agissait de son ami, il avait une furieuse envie de le prendre dans ses bras alors qu'il pouvait toujours être mal à l'aise, quoique il en doutait avec tout ce qu'il c'était passé. Il recommençait à avoir des doutes sur sa décision mais il ne devait pas faire machine arrière, il pensait ainsi puisqu'il se sentait horriblement mal depuis qu'il avait brisé ce lien si fort. Pourtant, il ne pouvait pas arrêter maintenant, il devait continuer même si son coeur le faisait atrocement souffrir. Il croisa les bras pour le regarder avec un sourire moqueur et sadique comme s'il s'adressait à une victime alors qu'il n'aimait pas du tout ce comportement lorsqu'il parlait au plus vieux.

- Alors, tu es venu ici... Pour me tuer ? J'espère que tu ne crois pas que je...

Il avait tourné en même temps la tête pour regarder sa planque mais il s'était soudainement arrêté en remarquant, à travers les barreaux de la cellule et de la chaise, qu'il n'y avait plus de boule de papier mais une feuille froissé. Il avait doucement serré les poings en s'en voulant d'être aussi heureux de constater qu'il connaissait maintenant la vérité et qu'il pouvait peut-être retrouver son ami. Pourtant, il ne pouvait pas tout laisser tomber, il devait trouver une solution pour ce message qu'il avait du lire. Il arriva à avoir une possibilité mais il n'en était lui-même pas tellement convaincu même s'il comptait bien essayer. Cependant, il ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'il pouvait retrouver cette personne si importante mais il arrivait à faire des efforts pour que sa voix semble sincère même s'il n'osait pas le regarder directement puisqu'il savait pertinemment que ses yeux allaient le trahir.

- Vraiment... Je pensais m'en servir plus tard si j'avais besoin de toi mais il a fallu que tu tombes dessus... T'as un don pour tout compliquer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Lun 3 Nov - 1:21

Cherise avait rapidement quitter la cellule pour partir loin de la prison sans se faire voir par le jeune homme qu'il était venu tuer pour effacer toutes traces de se lien qu'il avait avec lui. Maintenant il avait envie de lui mettre une balle pour une autre raison, avoir essayer de l'éloigner pour une raison qu'il ne comprenait pas trop et qu'il n'avait pas trop envie de savoir. Luc avait penser pouvoir l'aider ainsi, mais il était incroyablement stupide de penser ceci, car il ne l'avait pas aider un seul instant. Il l'avait même profondément blesser et rajouter quelque chose qu'il ne pourrait jamais oublier et qui le faisait sombrer encore plus dans le noir. Ceci avait réussit à faire douter de Jessica aussi et il avait beaucoup de mal à penser à autre chose maintenant. Il avait penser que Luc pouvait lui faire confiance et lui parler de certaine chose qu'il ne pouvait avec ses autres amis, mais il s'était encore une fois tromper et il le traitait exactement comme les autres. Un être faible qui à besoin de protection, c'était assez énervant, car il n'avait jamais eu besoin d'aide autrefois et ce n'était pas aujourd'hui que ça allait changer. Il voulait un ami pas un protecteur, il en avait pas besoin, il s'était toujours arranger pour éviter tous les problèmes qui pouvait lui tomber dessus. Bref, après avoir lu le message et vu le dessin du plus jeune, Cherise avait reculer rapidement jusqu'à sortir de la salle, mais en se retournant pour prendre la sortie, il fonça dans quelqu'un qui n'était autre que Luc. Ce dernier avait reculer avant de probablement réaliser que c'était lui, il vit le sourire moqueur et sadique du jeune homme, mais le créateur avait garder cet air sombre et complètement vide d'expression, un peu comme un mort. Il tenait toujours son pistolet dans sa main avec une forte envie de lui tirer dessus alors qu'il lui adressait se sourire.

- Alors, tu es venu ici... Pour me tuer ? J'espère que tu ne crois pas que je...

Luc s'était arrêter en regardant à l'intérieur de la cellule, il venait probablement de voir que Cherise avait regarder la boule de papier, car maintenant elle n'était plus en boule. Il se demandait s'il allait abandonner son petit jeu ou s'il allait insister pour lui mettre toujours autant de doute, mais cela n'allait surement pas changer grand chose, car Cherise était profondément blesser par ce qu'il avait dit l'autre jour et il se demandait si c'était vraiment possible d'être à nouveau son ami ou plutôt s'il en avait vraiment envie après ce qu'il avait oser faire pour l'éloigner.

- Vraiment... Je pensais m'en servir plus tard si j'avais besoin de toi mais il a fallu que tu tombes dessus... T'as un don pour tout compliquer...

Cherise baissa doucement la tête quelque instant en gardant toujours son air vide bien que cette fois on pouvait voir une toute petite lueur de tristesse au fond de ses yeux. Il continuait d'insister pour continuer à le garder loin. Il ne comprenait toujours pas la raison qui le poussait à agir ainsi et il ne voulait pas vraiment savoir, puis peut-être qu'il était toujours sérieux et c'était la vérité. Il ne savait pas et il était trop mélanger pour essayer de réfléchir correctement à ce qui se passait ici. Sans aucune hésitation l'homme leva sa main tenant le pistolet pour le pointer sur le plus jeune en relevant la tête en le regardant toujours du même regard. Le doigt près à appuyer pour faire feu sur le jeune tueur, mais il ne le fit pas, il resta ainsi quelque instant avant de prendre la parole d'une voix aussi vide que son regard.

- Ça suffit… Arrête de mentir maintenant… Tu as fais ça pour m’éloigner pour je ne sais quelle raison… En fait… Je ne comprend pas… Je ne veux plus comprendre… Je n’ai envie que d’une chose… T’éliminer pour tout effacer de notre lien et ainsi ne plus souffrir…

Le créateur ne bougea pas comme pour lui donner l'impression qu'il allait vraiment tirer sur lui, mais après un petit moment il baissa son arme et baissa les yeux vers cet dernière pour ne plus voir le plus jeune. Il ne pouvait plus le tuer maintenant, même si cette envie était toujours bien présente. Il tenait toujours trop à lui et après avoir lu se message, il avait perdu beaucoup de cette motivation qu'il l'avait pousser à venir jusqu'ici.

- Mais… Je ne peux pas...

Le concepteur ferma les yeux pendant quelque seconde avant de les rouvrir et regarder son ami. Il commença à marcher dans sa direction, mais il passa à côté de lui comme s'il n'existait plus. Lorsqu'il fut plus près et dernière lui, il reprit rapidement la parole pour ne pas lui laisser le temps de parler.

- J’avais confiance en toi et tu as raison, j’ai été stupide… Je n’aurais jamais du me lier à quelqu’un… Je savais bien que ça finirait de la même façon qu'autrefois et c’est probablement préférable que nous soyons plus rien l’un pour l’autre… De toute façon… Je ne sais pas si je peux te faire confiance à nouveau…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Lun 3 Nov - 19:42

Luc le regardait après avoir fini de parler, il serra furieusement des poings en le voyant puisqu'il pouvait discerner de la tristesse dans ses yeux, elle était très faible mais cela était tout de même de trop pour lui alors qu'il avait tout fait pour être détesté. Il tourna à nouveau la tête puisqu'il ne savait pas quoi ajouter de plus, il ferma doucement les yeux dans un soupir alors qu'il était totalement perdu, il avait toujours envie de tout lui expliquer et de retrouver son ami, de pouvoir passer du temps avec lui comme avant de créer tout ces mensonges. Il tourna brusquement les yeux vers lui alors qu'il avait levé son pistolet pour le menacer, il savait pertinemment qu'il pouvait le tuer très rapidement en appuyant sur la détente mais il restait totalement immobile. Il se demandait pourquoi l'idée de mourir n'était toujours pas très importante comme dans la ruelle, peut-être puisqu'il pensait pouvoir faire disparaitre toute la peine de l'homme s'il le laissait le tuer. Il n'affichait pourtant plus de sourire et il avait retrouvé cet air protecteur assez étrange, il l'était pourtant toujours beaucoup moins avec lui par rapport à ses autres amis. Il se doutait que celui-ci ne devait pas du tout aimé être protégé par quelqu'un après avoir survécu tout seul pendant des années, il ressentait cela également et il s'agissait sans doute de la raison qui l'avait poussé à vouloir le rembourser. Il se posait des tas de questions maintenant qu'il avait lu le papier, il devait sans doute lui en vouloir toujours puisqu'il avait tout de même essayé de briser leurs amitiés et il n'avait pas tellement fourni d'explication dans ce court mot. Il était tout de même heureux de ne pas avoir continué puisqu'il aurait expliqué le reste, il préférait lui cacher sauf s'il n'avait pas le choix, il le fixait droit dans les yeux en remarquant qu'il était peut-être la cause de ce regard si vide. Il n'avait pas voulu cela, il commençait à douter de son choix, peut-être bien qu'il avait pris une mauvaise décision en lui fournissant des histoires, il pensait de plus en plus qu'il allait tirer mais il prit d'abord la parole et il écouta attentivement alors qu'il s'agissait peut-être des derniers mots qu'il allait entendre.

- Ça suffit… Arrête de mentir maintenant… Tu as fais ça pour m’éloigner pour je ne sais quelle raison… En fait… Je ne comprend pas… Je ne veux plus comprendre… Je n’ai envie que d’une chose… T’éliminer pour tout effacer de notre lien et ainsi ne plus souffrir…


Le jeune homme restait toujours immobile alors qu'il gardait l'arme levée, il savait maintenant qu'il n'allait pas le tuer puisqu'il aurait fait cela plus rapidement, il avait déjà fait équipe avec lui et il avait connaissance qu'il agissait assez vite contrairement à lui qui prenait tout son temps pour mutiler ensuite les cadavres. Il suivit des yeux le pistolet alors qu'il le baissait doucement, il pouvait toujours changer d'avis et lui mettre un balle dans la tête mais il n'y croyait pas trop, il serra plus fermement ses poings alors qu'il réalisait que ce fichu mot avait sans doute tout gâché. Il n'était pas suicidaire et il ne voulait pas plonger dans les bras de la mort alors qu'il n'avait pas réussi à aider tout ses amis mais il n'allait pas se plaindre s'il pouvait quitter ce monde en faisant un tout dernier geste pour quelqu'un d'important pour lui. Il poussa un juron intérieur en se maudissant d'avoir été aussi stupide alors qu'il aurait pu l'arracher ou même le brûler mais il n'avait pas pensé que celui-ci pouvait revenir tout pile à ce moment-là. Il prenait normalement le temps de s'attarder sur toute les possibilités mais il avait beaucoup de mal à réfléchir calmement lorsque cela les concernait, il releva doucement les yeux vers lui avec un air se voulant neutre mais il avait beaucoup de mal.

- Mais… Je ne peux pas...

Il l’observait toujours alors qu'il s'avançait vers lui, il resta à sa place alors qu'il passait devant lui comme s'il n'était pas là, il baissa misérablement la tête en réalisant qu'il l'avait déjà perdu et il essayait de se convaincre qu'il s'agissait de la seule chose à faire de toute façon. Il essayait de se convaincre cela alors qu'il avait juste envie de le rattraper soudainement pour l'empêcher de partir, il n'arriva pas à se retenir pour se tourner entièrement vers lui alors qu'il lui faisait dos, il leva doucement la main vers pour atteindre son manteau mais il la laisse retomber dans le vide en perdant espoir alors qu'il prenait en même temps la parole et qu'il craignait que celui aperçoive son geste du coin de l’œil.

- J’avais confiance en toi et tu as raison, j’ai été stupide… Je n’aurais jamais du me lier à quelqu’un… Je savais bien que ça finirait de la même façon qu'autrefois et c’est probablement préférable que nous soyons plus rien l’un pour l’autre… De toute façon… Je ne sais pas si je peux te faire confiance à nouveau…

Il serra fortement les poings pour rester toujours immobile mais il craqua soudainement, il l'attrapa brusquement pour le plaquer contre le mur, il gardait la tête baissé pour cacher ses yeux et son visage qui montrait bien qu'il souffrait de tout cela. Il tremblait légèrement alors qu'il lui balançait cela, il poussa un faible "Putain" en réalisant ce qu'il venait de faire mais il n'avait pas pu se retenir après cela. Pourtant, il voulait à peu près cet effet et il aurait du être heureux de comprendre qu'il n'était plus rien mais son cœur s'était tout de même serré pour lui faire atrocement mal, il se demandait comment il allait faire quand il allait devoir partir et tous les laisser, il essayait de se persuader que cela allait être plus facile puisqu'il n'allait plus jamais les revoir par la suite de cette disparition. Il réalisa ensuite que ce n'était pas tellement les paroles qu'il l'avait blessé mais de constater que son plan n'avait pas totalement réussi, il ne comprenait pas d'où venait son erreur et il se trouvait extrêmement bête d'avoir échoué à cela.

- Pourquoi... Pourquoi tu es triste ?! Même si c'est infime... La haine est bien supportable que la peine ! Alors pourquoi ?! Pourquoi n'es tu pas capable de me tuer ?! Je... Je voulais juste...


Il cessa de trembler pour le lâcher assez vite en reculant, il n'osait toujours pas le regarder pour plutôt fixer le sol, il commença à balancer quelques raisons de ce choix sans même le remarquer. Il pensait être assez fort pour supporter cela mais finalement ce n'était pas le cas, il n'y arrivait tout simplement et peut-être qu'il allait être incapable de partir lorsqu'il aura réglé tout les problèmes de ses amis mais il ne devait pas perdre de vue cet objectif.

- Je... Je suis le pire des amis ! Je peux juste t'apporter des problèmes et te rendre triste ! Tu peux perdre Jessica si elle apprend des choses sur moi ! Tu peux mourir par ma faute ! Tu risques d'avoir de la peine si je pars ! Alors... Je dois inventer quels mensonges pour que tu me détestes au point de ne plus ressentir la moindre peine à cause de moi ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Mar 4 Nov - 3:06

Cherise était rester quelque instant sans bouger en remarquant que Luc s'était placer derrière lui, mais il n'avait pas tourner la tête pour le regarder, il n'avait donc pas vu le geste qu'il avait fait. Alors qu'il s'apprêtait à repartir pour quitter la prison, Luc l'attrapa brusquement pour le plaquer contre le mur. Ce ne fut pas très agréables, mais il ne montra rien du tout en gardant son air vide en le regardant, alors qu'il gardait la tête baissée pour cacher son visage. Il devinait par son tremblement et de son faible "putain" qu'il devait lui aussi être affecter par tout ce qui se passait, mais il ne savait pas comment vraiment l'aider, car c'était lui qui avait chercher cette situation. Puis, il ne pouvait savoir si c'était ces paroles qui l'avaient blesser ou autre chose, il ne cherchait plus à comprendre maintenant. Il ne savait même pas s'il devait dire quelque chose pour briser encore plus leur lien ou essayer de le réparer, de toute façon il ne pensait pas être capable de réparer se lien lui-même, il était profondément blesser et voulait tout arrêter maintenant pour ne plus souffrir, mais peut-être qu'il en souffrirait encore plus en brisant se lien. En fait, cela n'avait plus tellement d'importance, il ne pouvait probablement plus lui faire confiance.

- Pourquoi... Pourquoi tu es triste ?! Même si c'est infime... La haine est bien supportable que la peine ! Alors pourquoi ?! Pourquoi n'es tu pas capable de me tuer ?! Je... Je voulais juste...

Le concepteur ne bougeait pas et le regardait toujours sans rien répondre au plus jeune qui voulait dire autre chose, car il c'était arrêter au milieu de sa phrase. Il ne savait pas quoi répondre de toute façon, pourquoi n'était-il pas capable de le haïr comme tout les autres? Il lui en voulait terriblement, mais il n'arrivait pas à le haïr, sa tristesse était la seule chose qu'il ressentait et qui était toujours aussi présente, bien qu'il essayait de ne pas la montrer même si c'était difficile. Il avait penser être capable de le tuer avant de lire le message et probablement qu'il l'aurait fait sans hésiter avant, mais maintenant il ne pouvait plus faire cela. C'était juste impossible pour une raison complètement inconnue. Il voulait effacer cette relation et c'était une bonne solution, pourtant il souffrait de penser qu'il tuerait son seul ami qui pouvait le comprendre. Du moins, il en était plus complètement sûr maintenant qu'il avait essayer de l'éloigner. Luc cessa de trembler tout en reculant rapidement sans lever la tête.

- Je... Je suis le pire des amis ! Je peux juste t'apporter des problèmes et te rendre triste ! Tu peux perdre Jessica si elle apprend des choses sur moi ! Tu peux mourir par ma faute ! Tu risques d'avoir de la peine si je pars ! Alors... Je dois inventer quels mensonges pour que tu me détestes au point de ne plus ressentir la moindre peine à cause de moi ?!

Cherise baissa un peu la tête lorsqu'il termina de parler en le trouvant terriblement idiot de penser ainsi. Lui apporter des problèmes? Il s'en créait lui-même, il n'avait pas besoin de lui pour ça et les problèmes qu'il pouvait lui apporter était minime. Puis il pouvait très bien perdre Jessica juste avec ces propres mensonges, mais forcément si elle apprenait pour la relation qu'il avait eu ensemble, il allait la perdre complètement. Pourtant c'était son choix et il ne changerait pas ses décisions malgré tout. Puis, la mort? Il était comme lui, il n'avait pas peur de mourir, il l'avait même chercher pendant très longtemps sans la trouver, il ne voyait pas non plus comment il pouvait mourir par sa faute, mais il avait toujours bien du mal à réfléchir pour l'instant. Le créateur releva doucement la tête vers lui toujours sans aucune expression sur son visage. Il n'avait pas la moindre idée de quoi lui répondre, car il ne voyait rien que pouvait dire Luc qui ferait disparaître sa peine.

- Tu peux dire n'importe quoi... Je serai toujours aussi triste... Tu es mon ami et tu seras le seul avec Jessica... Je me suis attacher à vous deux... Peut-être beaucoup trop... Je ne peux vous détester et vous perdre serait la chose la plus douloureuse pour moi... J'ai voulu te tuer avant, car je croyais que tu étais comme tous les autres, mais c'est faux... Alors je ne peux pas... Je n'y arrive plus...

Le créateur s'approcha doucement de son ami avant de s'arrêter près de lui, mais il ne bougea pas pour reprendre la parole. Il ne comprenait plus trop son propre comportement, il devrait partir sans rien dire et laisser tomber tout ça, mais il n'y arrivait pas.

- Le seul moyen que tu as de me rendre triste est de faire ce que tu as fais, raconter des mensonges pour m'éloigner... Je ne suis pas le meilleur des amis non plus et j'attire aussi des problèmes, mais j'arrive toujours à gérer tout ça, donc les problèmes que tu peux m'apporter je l'ai affronterai comme tout le reste... Ce que je souhaite le plus est de retrouver mon ami et retrouver la confiance que j'avais en lui... Même si j'ignore si j'y arriverais...

Il devait être honnête, c'était toujours très douloureux alors qu'il repensait au parole du plus jeune, il savait parfaitement qu'il avait jouer la comédie, mais il avait toujours du mal à s'y faire et repenser la même chose du jeune homme qui l'avait en quelque sorte trahit. Cherise leva doucement sa main après un moment pour la poser sur la joue de Luc et la caresser doucement en ne sachant pas trop pourquoi il faisait ça.

- Je ne comprend toujours pas la raison qui t'as pousser à agir ainsi... Mais... C'est vraiment ce que tu veux? Que je te déteste au point de vouloir te tuer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Mar 4 Nov - 17:48

- Tu peux dire n'importe quoi... Je serai toujours aussi triste... Tu es mon ami et tu seras le seul avec Jessica... Je me suis attacher à vous deux... Peut-être beaucoup trop... Je ne peux vous détester et vous perdre serait la chose la plus douloureuse pour moi... J'ai voulu te tuer avant, car je croyais que tu étais comme tous les autres, mais c'est faux... Alors je ne peux pas... Je n'y arrive plus...

Luc gardait la tête baissée alors qu'il ne savait pas du tout quoi ajouter pour le moment, il était totalement perdu maintenant qu'il le revoyait alors qu'il croyait juste le voir une dernière pour se prendre une balle dans la tête après tout ce qu'il lui avait fait croire. Il serra de plus en plus les poings, si bien qu'il en avait mal mais il s'en fichait éperdument pour le moment, il devait trouver une solution pour se faire haïr. Il était certain de pouvoir être détestable à ce point même s'il venait de lui dire qu'il pouvait juste être triste, il ne voulait pas le croire même s'il ressentait également cela, il avait parfaitement conscience qu'il tenait énormément à ses amis et qu'il était prêt à tout pour eux. Il ne voyait plus aucun mensonge à inventer, il avait épuisé toute ses idées sans penser une seule seconde devoir en trouver d'autre par la suite. Il releva doucement la tête vers lui alors qu'il s'approchait, il était resté figé sur le coup en se demandant toujours pourquoi il ne partait pas tout simplement, il pouvait lui hurler de s'en aller mais il n'avait pas le courage de faire cela alors qu'il avait une chance de retrouver son ami.

- Le seul moyen que tu as de me rendre triste est de faire ce que tu as fais, raconter des mensonges pour m'éloigner... Je ne suis pas le meilleur des amis non plus et j'attire aussi des problèmes, mais j'arrive toujours à gérer tout ça, donc les problèmes que tu peux m'apporter je l'ai affronterai comme tout le reste... Ce que je souhaite le plus est de retrouver mon ami et retrouver la confiance que j'avais en lui... Même si j'ignore si j'y arriverais...

Le jeune homme ferma les yeux en se répétant plusieurs fois dans sa tête qu'il ne devait pas craquer et tenter de retrouver son amitié alors qu'il s'agissait de son vœu le plus cher pour le moment, il les rouvrit immédiatement en sentant la main de son ami se poser sur sa joue pour le caresser doucement. Il se crispa légèrement en réalisant que ce contact l'avait manqué, il restait figé puisqu'il ignorait comment il pouvait réagir s'il faisait le moindre geste, il gardait le silence sans oser parler pour le moment.

- Je ne comprend toujours pas la raison qui t'as pousser à agir ainsi... Mais... C'est vraiment ce que tu veux? Que je te déteste au point de vouloir te tuer?

Il resta immobile pendant quelques secondes avant de prendre lentement sa main pour l'enlever, il savait parfaitement ce qu'il devait faire : lui répondre un puissant "Oui" avant de l'obliger à partir mais il n'y arrivait tout simplement pas. Il baissa les yeux pour prendre une grande inspiration avant de relever les yeux, il ne cachait plus sa tristesse cette fois-ci et il en était incapable maintenant. Il le lâcha brusquement pour s'avancer rapidement vers lui, il le prit dans ses bras en le serrant de toute ses forces en oubliant complétement de faire attention pour ne pas le blesser. Il ne comptait pas changer d'attitude puisqu'il ne pouvait pas s'empêcher de vouloir protéger les personnes importantes pour lui mais il était heureux de le retrouver même s'il ignorait s'il pouvait vraiment regagner sa confiance après ce qu'il avait fait. Il avait toujours peur d'être important pour quelqu'un mais il n'y pensait pas non plus, peut-être bien qu'il était égoïste puisqu'il brisait définitivement la possibilité de lui mentir à nouveau mais il n'avait pas pu s'en empêcher. Il commença à parler avec une voix qui montrait tout de même sa peine et il ne faisait pas tellement attention à tout ce qu'il sortait sur le coup.

- Bien... Bien sûr que non ! Tu es important pour moi ! Tu es la seule personne pouvant me comprendre ! Je peux être moi-même avec toi ! Je... Je n'ai pas envie de te perdre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Mer 5 Nov - 3:54

Cherise regardait toujours le jeune homme qui semblait s'être crisper au contact de sa main sur sa joue. D'ailleurs lorsqu'il termina de parler, le plus jeune prit doucement sa main pour l'enlever et le créateur se laissa faire sans rien dire. Il craignait un peu que Luc lui réponde "oui" à sa question et dans ce cas, il allait devoir passer par dessus sa douleur et sa tristesse pout faire ce qu'il était venu faire juste avant de renoncer à cause du dessin et du petit texte qu'il avait vu. Pourtant seulement penser à tuer le jeune homme était horrible maintenant, il n'y arriverait probablement pas, donc le seul moyen serait de ne plus jamais le voir, mais il savait parfaitement qu'il allait toujours penser à lui et être terriblement triste, car il ne pouvait plus le voir. Luc avait baisser les yeux quelque instant avant de les relever laissant voir toute sa tristesse et le lâcher brusquement pour ensuite s'avancer vers lui pour le prendre dans ses bras. Cherise était plus que surprit et n'osait pas trop bouger pour le moment, le jeune homme le serrait très fort, mais cela ne dérangeait pas vraiment le créateur qui sentit un peu de joie revenir en retrouvant se contact avec le plus jeune. Il avait penser qu'il n'aurait pas abandonner comme pour tout le reste et insister pour se faire haïr, mais ce n'était pas le cas et le concepteur en était heureux. Il allait peut-être retrouver son ami finalement, même s'il avait bien du mal à lui refaire totalement confiance après ce qui venait d'arriver, peut-être qu'il risquait de lui parler encore moins de certaine chose à cause de ceci, mais il avait horriblement souffert en croyant être manipuler par une personne qu'il considérait comme très importante à ses yeux. Il allait lui falloir un peu de temps pour se remettre complètement, mais il sentait parfaitement la joie au fond de lui.

- Bien... Bien sûr que non ! Tu es important pour moi ! Tu es la seule personne pouvant me comprendre ! Je peux être moi-même avec toi ! Je... Je n'ai pas envie de te perdre !

Cherise abandonna enfin se regard vide pour un regard reflétant la joie qu'il ressentait. C'était bien la première fois que son ami lui révélait quelque chose comme ça, sauf dans la rue où il lui avait dit deux petits mots qui était toujours rester dans son esprit, mais il se demandait toujours s'il avait été sincère en disant ses mots, car il était sur le bord de la mort, il avait bien pu dire n'importe quoi sur le coup, donc il en était pas certain et il n'allait pas lui poser la question, car il savait parfaitement la réaction qu'il allait avoir et il n'aimerait pas qu'on lui demande s'il serait à sa place. Il préférait tout de même croire que ses mots étaient aussi sincère que ceux-ci. Il lui avait avouer être important pour lui et ne pas vouloir le perdre, il avait donc toujours bien du mal à comprendre pourquoi il avait agit ainsi et fait en sorte de se faire détester. Le créateur passa doucement ses bras autour du plus jeune pour le serrer lui aussi quelque instant, en le serrant beaucoup moins fort que le jeune homme. Il continuait à garder quelque que crainte au fond de lui, car il pouvait toujours faire ça seulement pour le manipuler encore plus, mais il ne voulait plus y croire pour le moment, il allait pourtant rester prudent pour ne pas souffrir autant que la première fois, même s'il ne voyait pas trop comment il ne pouvait pas souffrir s'il apprenait quelque chose comme ça. Cherise recula légèrement pour pouvoir le regarder, il avait bien envie de lui demander des explications plus clair sur la raison qui l'avait pousser à agir ainsi. Il se décida rapidement et il posa doucement son front contre celui du jeune tueur.

- Alors pourquoi? Si tu ne veux pas me perdre... Pourquoi as-tu fais ça? C'était uniquement pour éviter que j'aille des problèmes à cause de toi? Ou il y a autre chose..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Sam 8 Nov - 16:59

Luc continuait de le serrer assez fort sans vraiment s'en rendre compte, il était heureux de savoir qu'il pouvait retrouver son ami même si cela n'était pas tout à fait certain, il préférait toujours avoir de l'espoir pour le moment. Il se demandait de plus en plus comment il allait faire pour abandonner ses amis s'il avait déjà du mal avec Cherise, il risquait de ne pas en être capable surtout s'il devait en revoir un mais il essayait de se persuader qu'il n'allait plus jamais les croiser puisqu'il avait prévu de partir assez loin pour écarter cette hypothèse. Il réalisa soudainement toutes les paroles qu'il avait laissé échapper alors qu'il n'avait pas l’habitude d'avouer tout ce qu'il pouvait ressentir, peut-être bien qu'il avait toujours du mal avec le fait de parler de soi même s'il avait plus de facilité avec l'homme qui pouvait le comprendre mais il voyait tout de même une différence entre raconter son passé et expliquer ses sentiments. Il se demandait s'il était capable de changer à ce niveau-là mais c'était sans doute impossible comme dire "Je t'aime" à une personne sans mentir et sans être dans une situation critique, il ignorait si la jeune femme lui en voulait de ne jamais faire cela mais il n'allait certainement pas lui poser la question alors qu'il risquait de se retrouver dans une situation gênante mais surtout effrayant alors qu'il avait toujours du mal avec cette relation. Il desserra très légèrement son étreinte alors qu'il avait également passé ses bras autour de lui, il comprenait de plus en plus que celui-ci lui avait manqué mais il ne comptait pas s'attarder encore plus sur un tel sujet. Il le lâcha rapidement en remarquant qu'il devait peut-être paraitre faible en se tenant ainsi alors qu'il détestait cela, pourtant il n'avait pas pu s'empêcher sur le coup sans réaliser qu'il n'avait pas pris les joues rouges une seule secondes alors que ce simple contact suffisait largement à provoquer cette réaction. Il resta immobile alors qu'il avait légèrement reculer pour poser son front contre le sien, il s'attendait à recevoir quelques questions même s'il n'aimait pas les interrogatoires mais il lui devait bien cela.

- Alors pourquoi? Si tu ne veux pas me perdre... Pourquoi as-tu fais ça? C'était uniquement pour éviter que j'aille des problèmes à cause de toi? Ou il y a autre chose..?


Le jeune homme se crispa à nouveau en entendant cette question, il savait parfaitement qu'il ne devait pas lui parler de son départ, il risquait de le rendre triste en faisant cela et surtout il pouvait essayer de le retenir ou même de lui reprocher cette décision. Il n'avait pas envie de l'écouter s'il devait s'attendre à cela alors qu'il doutait déjà bien trop maintenant qu'il avait de moins en moins envie de quitter tout ses amis pour partir loin d'eux alors qu'il voulait plutôt être toujours avec eux pour passer du temps même s'il avait beaucoup de mal pour les conversations assez souvent ou même pour les suivre alors qu'il n'était jamais vraiment motivé. Il chassa rapidement cela pour se concentrer plutôt sur le concepteur et sur la réponse qu'il pouvait fournir sans trop éveiller de soupçons. Il repensa aux paroles qu'il avait dit dans le laboratoire et qu'il l'avait empêché de réfléchir calmement, il lui avait rappelé qu'il avait de l’importance pour les autres alors qu'il ne voulait pas l'entendre même si tout laissait croiser cela. Il n'avait pas le sens des responsabilités et il n'était pas encore habitué à ne plus être tout seul, il le prouvait sans doute avec certaines de ses réactions d'ailleurs. Il ne bougeait toujours pas en le regardant droit dans les yeux et en laissant les mots sortir de sa bouche même s'il n'avait aucune envie de lui dire cela alors qu'il s'agissait, une nouvelle fois, de ce qu'il ressentait et qu'il pouvait paraitre pitoyable à cause de cela.

- Je... Je ne veux pas être important... J'ai eu peur et je... Je n'arrivai plus à penser correctement et j'ai fait n'importe quoi pour ne plus avoir peur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Dim 9 Nov - 3:57

Cherise lui avait poser une question assez importante, car il n'était pas certain de comprendre pourquoi exactement il avait agit ainsi et l'avait repousser. Il ne pensait pas que la simple raison est de lui éviter des problèmes, il y avait surement autre chose, mais il ne sais pas quoi exactement, Luc était assez difficile à cerner. Pourtant, il avait l'habitude de comprendre comment est une personne seulement en la regardant, mais là, c'était tout simplement impossible. Il n'y arrivait pas avec Luc, il faut dire qu'il avait un passé difficile et il était un peu comme lui, donc c'était plutôt normal. Il espérait tout de même qu'il lui réponde sincèrement, car un mensonge n'allait certainement pas l'aider à regagner sa confiance. Le créateur avait déjà du mal à accorder sa confiance à quelqu'un, donc la retrouver était surement quelque chose de difficile aussi, bien qu'il tenait toujours autant à Luc et il ne se voyait pas le perdre. Il risquait probablement de se fermer un peu plus pour éviter de se faire manipuler sur certain point. D'ailleurs, il avait réaliser qu'il ressemblait un peu à la jeune femme aussi, tout comme elle, il avait peur de se faire manipuler. Bon c'est compréhensible après le passé qu'il a vécu où tout les gens l'utilisaient pour le jeter ensuite. Il s'était complètement fermer pour justement éviter se genre de situation, mais maintenant qu'il avait deux personnes importantes dans sa vie, il doutait un peu, mais maintenant beaucoup plus qu'ils puissent seulement jouer avec lui. Le jeune homme semblait sincère pour l'instant et la jeune femme aussi l'autre jour, mais il devait faire attention. En fait, même s'il faisait attention, il risque d'avoir terriblement mal si cela lui arrivait, comme le jour au laboratoire. Son ami s'était légèrement crisper en attendant sa question, mais il ne bougea pas et attendit tranquillement sa réponse en espérant la vérité.

- Je... Je ne veux pas être important... J'ai eu peur et je... Je n'arrivai plus à penser correctement et j'ai fait n'importe quoi pour ne plus avoir peur...

Il avait penser à cet hypothèse au laboratoire, alors qu'il ne voulait pas le croire lorsqu'il lui disait des choses horribles, mais il l'avait bien vite abandonner ce jour là. Maintenant, cela lui revint rapidement et il comprenait mieux pourquoi il l'avait repousser. Il avait lui-même très peur d'être important pour quelqu'un même si c'est ce qu'il recherchait pendant des années. Il l'avait pourtant accepter en premier avec Jessica avec un peu de mal, car au premier rendez-vous il était terriblement mal à l'aise et il lui avait répéter très souvent qu'il était quelqu'un de mauvais. C'était ensuite le tour de Luc, bon au début il n'avait qu'un seul but, l'éliminer en le revoyant, mais ce n'était pas arriver et il l'avait aider et petit à petit il devait important pour lui et surement la même chose pour le jeune tueur. Le concepteur avait toujours très peur qu'il leur arrive quelque chose à cause de ses plans, mais il faisait en sorte de ne pas les inclure et de les protéger, bien que beaucoup moins pour Luc, car il était tout de même dans un cas similaire au sien. Il n'avait pourtant pas le courage de rompre se lien comme l'avait fait Luc, il l'avait tant chercher par le passé et il ne pouvait les perdre sans en être terriblement malheureux par la suite. Il ne savait pas trop quoi dire à cela, mais il ne pouvait rester silencieux.

- Je te comprend en quelque sorte... J'ai peur d'être important pour quelqu'un et de les faire souffrir, mais... Je ne peux pas briser ses liens par peur d'être seul à nouveau, alors que j'ai chercher pendant très longtemps ses personnes...

Il se recula doucement en le lâchant pour baisser doucement la tête. Il aurait du le comprendre, mais sur le coup avec toutes les informations qui était venu, il n'avait pas réfléchi et par la suite il avait vu noir et n'y avait plus penser. Il aurait peut-être mieux fait de ne pas insister se jour là et ainsi rien ne se serait passer.

- Je suis désolé... Je ne voulais pas t'effrayer en te disant tout ça... J'aurais du le réaliser, mais avec mes souvenirs qui sont revenus soudainement, ta blessure et tout ça... Je n'ai pas prit le temps de réfléchir avant de parler...

Cherise soupira doucement avant de relever les yeux vers son ami pour le regarder, il se demandait s'il allait mieux depuis. S'il était ici, cela prouvait qu'il s'en était remis rapidement tout de même et il en était heureux.

- En tout cas... Tu vas mieux? Ta blessure ne te fait plus trop mal?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Lun 10 Nov - 1:00

- Je te comprend en quelque sorte... J'ai peur d'être important pour quelqu'un et de les faire souffrir, mais... Je ne peux pas briser ses liens par peur d'être seul à nouveau, alors que j'ai chercher pendant très longtemps ses personnes...

Luc l'avait écouté en silence en se trouvant assez idiot maintenant qu'il lui expliquait qu'ils avaient également ce point commun. Il avait eu de la chance, ou de la malchance, que ce dernier n'ait pas tout de suite compris la raison de ses mensonges au laboratoire. Il repensait à ce moment et à toutes les paroles horribles qu'il lui avait lancé sans y réfléchir suffisamment à cause de la peur. Il ne pouvait pas lui expliquer en plus son départ et il espérait ne jamais avoir à le faire. Il tenta d'oublier rapidement cela en se concentrant sur son ami, du moins il souhaitait pouvoir toujours le considérer ainsi mais cela pouvait très bien ne plus être le cas du créateur. Il n'était pas surpris par de telles révélations à cause de son passé et de ce qu'il savait sur lui, pourtant il était légèrement surpris de le voir réussir à parler d'une faiblesse. Il avait conscience qu'il devait peut-être avoir du mal à avouer cela mais il était de plus en plus convaincu d'être en mesure de regagner sa confiance. Il avait également très peur de perdre ses amis, le fait d'en voir un frôler la mort était bien la seule raison pouvant le pousser à pleurer alors qu'il pensait en être incapable à cause de la vie qu'il avait mené. Il s'agissait peut-être d'une prévue infime qu'il n'était pas un monstre mais il préférait tout de même continuer de se considérer comme tel. Il n'avait pas hâte d'arriver au triste moment du départ, mais au moins cela signifiait l'absence du moindre problème pour ses amis. Il doutait de ce choix mais surtout de sa réalisation puisqu'il tenait énormément à eux et qu'il s'approchait encore plus au lieu de rester à sa place en tentant de se convaincre qu'il faisait cela pour leurs biens. Il le suivit du regard alors qu'il le lâchait pour s'éloigner doucement, il le voyait baisser la tête et il se demandait quel était la cause de ce mouvement mais peut-être bien qu'il voulait simplement cacher son visage et ses émotions qu'il pouvait laisser apparaître sur celui-ci.

- Je suis désolé... Je ne voulais pas t'effrayer en te disant tout ça... J'aurais du le réaliser, mais avec mes souvenirs qui sont revenus soudainement, ta blessure et tout ça... Je n'ai pas prit le temps de réfléchir avant de parler...

Le jeune homme secoua la tête pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas à s'excuser, c'était même stupide puisqu'il avait pris ses propres décisions et qu'il l'avait fait souffrir à cause de cela. C'était même à lui de formuler un "Désolé" mais ce mot ne voulait pas sortir de sa bouche, il avait déjà beaucoup de mal avec les formules de politesse mais ce mot était l'un des pires. De plus, il ne pensait pas avoir le droit puisqu'il risquait de le blesser encore par la suite, sauf s'il en était incapable. Il le regarda droit dans les yeux alors qu'il avait relevé la tête et en ne sachant absolument pas quoi ajouter.

- En tout cas... Tu vas mieux? Ta blessure ne te fait plus trop mal?

Il baissa légèrement les yeux à son tour pour regarder le bagage autour de son torse qui était plutôt visible avec les vêtements qu'il portait. Pour l'instant, il était d'un blanc immaculé et il pouvait le rester s'il était tranquille et ne faisait pas trop d'effort. Il réalisa qu'ils étaient toujours en dehors de la cellule et il commençait surtout à fatiguer à force d'être debout alors que la blessure était toujours récente. Il lui fit un rapide signe de la main pour lui dire de le suivre alors qu'il attrapait la poubelle, qu'il avait balancé dans le couloir en voyant son ami dans la prison. Il la posa près de son bureau avant d'attraper le bout de papier, il fixa quelques secondes le dessin avant d'en refaire une boule et la jeter dedans. Il attrapa une allumette, la seule qu'il avait d'ailleurs mais elle ne lui était pas tellement utile pour le moment puisqu'il n'avait pas de pétard à allumer. Il balança cette dernière pour brûler ce papier qui pouvait peut-être lui attirer des problèmes par la suite, il s'approcha de la table pour s'asseoir dessus avant de répondre enfin à sa question.

- Je dois pas faire d'effort... C'est emmerdant mais j'ai pas le choix... Enfin... Je peux toujours bosser... C'est le plus important...

Il lança un rapide coup en direction du bureau et des tas incalculables de feuilles sur le meuble ou à côté, il avait également trouvé des livres traitant des virus alors il pouvait également bosser dessus sans être tellement dérangé puisqu'il ne craignait personne mais il devait éviter les combats dans son état. Il décida de se préoccuper avant tout du concepteur alors qu'il venait tout juste de le retrouver. Pourtant, il ne comptait pas oublier les problèmes de ses autres amis et s'attardait longuement dessus par la suite puisqu'il avait perdu bien trop de temps avec sa blessure et le reste. Il ne savait toujours pas quoi ajouter, il fixait le mur en face de lui tout en cherchant un sujet de conversation alors il lui retourna simplement la question.

- Et toi, ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Lun 10 Nov - 21:01

Cherise attendit une réponse de la part du plus jeune qui ne le fit pas tout de suite et il regarda sa blessure. Le créateur baissa aussi les yeux vers la blessure qui était sur le torse de son ami et entourer d'un bandage complètement blanc. Il était rassurer que ce dernier n'était pas un peu tâcher de sang, ce qui veut dire que cela avait bien guérit, mais s'il avait toujours un bandage cela était possible qu'elle lui fasse encore mal et elle pouvait toujours se rouvrir légèrement s'il faisait des mouvements trop brusque. Luc lui fit signe de la main pour lui demander de le suivre, il s'exécuta sans rien dire, alors que le plus jeune attrapa la poubelle avant d'entrer dans la cellule et la poser près du bureau. Cherise entra aussi, mais s'arrêta à peine entrer près de la sortie. Son ami prit ensuite le papier où il y avait le dessin qui lui avait fait comprendre qu'il lui avait mentit, mais il ne trouva rien à dire et il le regarda la remettre en boule pour la jeter dans la poubelle. Luc prit ensuite une allumette pour bruler le papier pour effacer complètement son existence, car ce n'est pas dans le jeu qui va y avoir des concierges pour vider les poubelles, donc le dessin pouvait être trouver par quelqu'un d'autre, bien qu'il ne risquait pas d'y comprendre grand chose. Puis, cela ne le dérangeait pas plus que ça qu'il le brule, il n'avait pas tellement envie de garder ceci, alors que ça représentait une scène qui lui était très douloureuse. Il voulait l'oublier, même si c'était profondément graver dans sa mémoire désormais. D'ailleurs, des doutes sur Luc, il risquait d'en avoir tout le temps maintenant à cause de ceci. Le jeune tueur alla ensuite s'asseoir sur la table, alors que le créateur n'avait pas bouger de sa place.

- Je dois pas faire d'effort... C'est emmerdant mais j'ai pas le choix... Enfin... Je peux toujours bosser... C'est le plus important...

Le concepteur l'écouta en silence en le regardant toujours alors que lui avait tourner la tête ailleurs. Il était heureux de voir qu'il avait pu le sauver et qu'il s'était remis rapidement, bien qu'il ne le montrait pas un seul instant avec se regard neutre qui ne le quittait toujours pas. Il avait réaliser qu'il avait démontrer beaucoup trop de sentiment la dernière fois, il devait faire plus attention, car il n'aimait pas trop montrer ce qu'il ressentait, cela pouvait être utiliser contre lui. En tout cas, il le comprenait un peu d'un côté, car lorsqu'il avait été blesser, il devait faire plus attention pour ne pas faire trop d'effort, bien qu'il pouvait rester des heures sans rien faire, il n'aimait pas être blesser et ne plus pouvoir continuer ses plans, déjà qu'il devait éviter de faire trop d'effort en temps normal, il ne le respectait pas d'ailleurs. Il eu un moment de silence entre les deux amis, mais le plus jeune le coupa en lui renvoyant sa question.

- Et toi, ça va ?

Il le regardait toujours avant qu'il ne tourne la tête vers le tas de feuille sur le bureau. Il ne pouvait pas vraiment dire que ça allait bien après avoir passer plusieurs jours dans le doute et blesser par ce qui était arriver et ça ne s'était pas envoler d'un seul coup en apprenant la vérité. Il était toujours dans le doute et il était toujours un peu triste par tout ça, sans qu'il puisse chasser ceci. Il avait l'impression d'avoir perdu le contrôle sur plein de chose, ce qui l'énervait énormément, car il aimait pouvoir contrôler ce qui arrivait dans sa vie. Il n'y arrivait pas, car il y avait plein de chose qui le dépassait pour l'instant. Cherise soupira un peu avant de faire quelque pas dans la cellule sans regarder son ami.

- Je ne peux pas vraiment dire que ça va très bien... Je ne sais plus trop quoi penser et je doute de tout... C'est stupide...

Il s'appuya un peu contre un mur quelque instant, il ne devait pas douter d'elle, mais il avait bien du mal maintenant. C'était complètement stupide, elle lui avait dit qu'elle ne ferait jamais ça, mais bon encore une fois cela pouvait être un mensonge. Il n'avait peut-être même pas le droit de douter d'elle, après ce qu'il avait fait avec Luc, car lui il la trahissait complètement. Il s'éloigna du mur en ne sachant pas trop quoi dire pour le moment ou quoi faire, peut-être que Luc préférait être tranquille pour bosser comme il l'avait dit. Lui avait bien envie de rester avec Luc, mais il ignorait complètement de quoi parler après ces évènements et il ne savait pas trop si c'était une très bonne idée de faire comme si rien n'était et faire ce qu'il faisait tout les deux habituellement, bon là ils étaient dans le jeu, donc cela pouvait être différent ici. Cherise commença à partir, mais il dit rapidement d'une voix faible et toujours aussi neutre.

- En tout cas... Je ne souhaite pas t'embêter davantage... Je vais te laisser bosser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Mar 11 Nov - 1:20

Luc se sentait assez stupide d'avoir posé une telle question mais il n'avait pas eu d'autre idée, il n'avait jamais été doué pour communiquer tout simplement. De plus, il avait du mal à lui parler normalement alors qu'il avait fait semblant de le manipuler pour perdre cette amitié si précieuse. Peut-être bien qu'il n'avait pas encore retrouvé pleinement sa confiance et cela était plutôt compréhensible alors qu'il ignorait sa réaction s'il était à sa place. Quoique, il se demandait s'il n'aurait pas eu le réflexe de tuer immédiatement cette personne en l'écoutant puisqu'il ne voulait pas paraître faible et qu'il détestait lorsque tout ne ce passait pas comme prévu. Il poussa un très faible soupir en fixant le même point invisible sur le mur en attendant sa réponse. Il avait légèrement peur d'écouter un "Non" et d'apprendre qu'il avait des problèmes pour une raison ou pour une autre mais il espérait que ne ce soit pas le cas. D'ailleurs, il avait bien compris qu'il n'aimait pas recevoir de l'aide mais il ne pouvait pas s'en empêcher même s'il était moins protecteur avec l'homme. Pourtant, cela avait légèrement changé lorsqu'il avait rencontré cet ancien lui, il avait connaissance qu'il s'agissait auparavant ainsi mais le rencontrer directement était bien différent. Il le voyait avec un autre oeil même s'il ne comptait pas le défendre comme les autres puisqu'il le jugeait toujours capable de beaucoup de choses. Cependant, il ne voulait pas rester les bras croisés s'il pouvait faire quoi que ce soit pour lui. En même temps, il le considérait comme son ami et il avait sans doute toujours gardé cette impression même après les événements au laboratoire. Il chassa rapidement cela avant de tourner la tête vers lui alors qu'il prenait la parole.

- Je ne peux pas vraiment dire que ça va très bien... Je ne sais plus trop quoi penser et je doute de tout... C'est stupide...

Le jeune homme baissa doucement les yeux pour fixer le plafond en réalisant qu'il était la cause de tout cela. Il ignorait de quoi il parlait exactement mais il devait sans doute ne pas savoir quoi faire pour lui. Il remarqua qu'il n'était pas le seul puisqu'il avait précisé qu'il avait de nombreux doutes, il ne pouvait pas s'empêcher de penser à Jessica. Il ne voyait pas tellement de qui d'autre il pouvait parler puisque le plus vieux avait seulement deux amis, du moins à sa connaissance. Il était peut-être également le responsable de cela, il se sentait de plus en plus idiot d'avoir fait cela. Au final, rien n'avait marché comme prévu, il s'agissait sans doute de la preuve qu'il avait beaucoup plus de mal à réfléchir calmement lorsqu'il s'agissait des problèmes de ses amis. Il releva les yeux en faisant maintenant attention à la position de son ami alors qu'il était appuyé contre un mur mais il venait tout juste de bouger de sa place pour s'avancer vers la sortie. Il resta à sa place en attendant une explication alors qu'il croyait que celui-ci avait entendu un bruit ou n'importe quoi d'autre pouvant attirer son attention.

- En tout cas... Je ne souhaite pas t'embêter davantage... Je vais te laisser bosser...

Cette fois-ci, Luc bougea immédiatement pour se lever et le rejoindre rapidement avant qu'il ne puisse atteindre la sortie de la cellule. Il avait attrapé son bras pour l'empêcher de continuer et le ramener un peu plus dans la pièce sans le lâcher même après quelques secondes. Il avait été assez surpris de constater qu'il était capable d'agir ainsi alors qu'il tentait d'abord de mettre cette action sous le coup d'un réflexe. Il avait envie de le lâcher maintenant et de reculer légèrement mais il ne s'agissait pas d'une question de gêne mais plutôt de force. Il devait paraître assez faible de réagir ainsi et il risquait de l'être encore plus en prenant la parole. Il hésita quelques secondes avant de se décider même s'il avait beaucoup de mal à lui demander cela. Il ne comprenait pas pourquoi il avait plus de facilité à laisser échapper tout ce qu'il ressentait, peut-être à cause de la joie qu'il avait ressenti en retrouvant le créateur. Il se crispait légèrement sur son bras alors que les mots sortaient de sa bouche avec une voix hésitante.

- Tu... Tu peux rester ici... Si tu veux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Mar 11 Nov - 2:54

Cherise n'eu pas le temps de mettre le pied à l'extérieur de la cellule qu'il fut brusquement arrêter par Luc qui lui avait attraper le bras pour le ramener un peu plus dans la pièce. Il s'était tourner vers lui à cet instant pour le regarder alors que ce dernier le tenait toujours. Le créateur ne savait pas trop comment réagir ou quoi dire, il était encore plus à court de mot maintenant. Il n'était pas douer pour commencer à parler et il n'avait pas envie de poser une question stupide, comme pourquoi il le retenait alors qu'il voulait peut-être bosser. Puis, il avait bien du mal à savoir quoi faire maintenant à cause de ses doutes et de son manque de confiance envers son ami. Il ne pouvait tout simplement pas faire comme si rien n'était non plus, c'était juste impossible pour lui, mais il devait pas non plus se montrer distant et froid comme avec un étranger, il était tout de même très important pour lui, bien qu'il doutait toujours. Le jeune homme sembla hésiter pendant quelque instant sans le lâcher encore une fois et le concepteur ne se dégageait pas pour simplement se contenter de l'observer en attendant une explication. Il s'était légèrement crisper sur son bras, il avait pu le sentir parfaitement et il prit la parole d'une voix hésitante.

- Tu... Tu peux rester ici... Si tu veux...

Cherise ne savait toujours pas trop quoi faire, devait-il rester alors que son ami lui demandait? Ou partir quand même pour essayer de se remettre de tout ce qu'il venait d'apprendre et le laisser tranquille par la même occasion? Il baissa doucement les yeux vers la main qui tenait son bras, s'il l'avait empêcher aussi rapidement de quitter la pièce, il n'avait probablement pas envie de le voir partir même si cela lui permettait de bosser sur ce qu'il devait. Il prit rapidement une décision en oubliant se qu'il voulait lui poser comme question qui était complètement stupide sur le moment. Lui demander s'il était sûr qu'il veule qu'il reste était assez idiot puisque sinon il ne l'aurait pas retenu en premier. Il était tout de même heureux que le plus jeune le retienne de partir, car il avait pas très envie de partir maintenant et il avait envie de passer du temps avec lui et peut-être récupérer un peu plus de confiance qu'il avait perdu depuis, même s'il ignorait complètement s'il allait réussir à lui refaire totalement confiance, il voulait essayer le plus possible pour retrouver la même relation avec lui et ne pas être différent et surtout plus renfermer, bien que ça risquait d'arriver. Il avait penser que c'est ce que Luc voulait et qu'il ne le retiendrait pas de partir s'il décidait de partir, encore une fois il le surprenait un peu d'agir ainsi. Cherise ne bougea pas pendant quelque seconde en ne sachant toujours pas trop quoi faire, mais il décida de faire quelque chose qu'il n'avait pas fait depuis assez longtemps et qu'il pouvait le rendre et rendre le plus jeune mal à l'aise, bien qu'il en avait rien à faire pour le moment. Il s'approcha doucement du jeune homme pour poser ses lèvres contre les siennes et ainsi l'embrasser tendrement. C'était assez soudain de faire cela, mais il n'avait pas pu s'en empêcher, mais il réalisa que c'était peut-être pas une bonne idée, car s'il lui mentait encore, il pouvait à nouveau contrôle sur lui. Il se disait maintenant qu'il aurait du se retenir de faire ça, mais bon il était trop tard et il devait seulement faire attention à l'avenir. Le créateur recula un peu ensuite en tournant la tête sur le côté en étant un peu mal à l'aise et gêner de sa réaction qu'il trouvait stupide, alors que ce ne devait pas être trop le moment. Cherise prit la parole en ne sachant toujours pas quoi dire, mais cela semblait évidant qu'il allait rester ici même s'il ne lui avait pas donner de réponse.

- Tu... Tu veux faire quelque chose alors?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Mar 11 Nov - 13:26

Luc restait immobile en ignorant quoi ajouter désormais, il ne comprenait pas lui-même sa propre réaction mais il ne voulait pas le voir partir, il était quelqu'un d'important pour lui et il voulait passer du temps avec lui maintenant mais il ignorait si tout pouvait redevenir comme avant ou si cela était totalement impossible. Il devait sans doute le rassurer après tout les mensonges qu'il lui avait dit au laboratoire et qu'il avait essayé quelques instants plus tôt, il baissa la tête quelques secondes en cherchant les mots les plus justes pour ensuite le regarder sans avoir trouver quoi que ce soit. Il n'était pas du tout doué pour cela, déjà qu'il avait du mal en ayant connaissance des sentiments d'une personne et qu'il se trouvait très bête à consoler quelqu'un qui pleurait. Alors, devant son ami qui restait, la plupart du temps, assez neutre et leurs passé assez proche, cela était encore plus difficile mais il devait peut-être en faire abstraction pour le moment. Il l'observait doucement sans savoir du tout quoi faire ou ajouter désormais, il ne bougea pas de sa place alors qu'il s'avançait pour l'embrasser tendrement. Il resta muet et figé quelques secondes puisqu'il était plus que surpris, il ne le pensait pas capable de faire cela alors qu'il ne devait pas lui faire totalement confiance mais il était heureux de son geste. Il remarqua que cela lui avait également manqué même s'il n'était peut-être pas capable de lui avouer, il avait dit beaucoup de chose par rapport à d'habitude mais il décida de faire des efforts pour continuer, au moins pour aujourd’hui. Il s'était perdu rapidement dans ses pensées et il se rappela tout aussi soudainement la situation précédente, il détourna brusquement les yeux pour regarder ailleurs avec les joues rouges, quoique elles l'étaient beaucoup moins que les fois précédentes. Il était toujours aussi mal à l'aise par rapport à cela mais ce problème semblait doucement s'arranger, quoique il ignorait si cela était du à la longue absence de son ami ou s'il s'y habituait vraiment. Il arriva à le regarder de nouveau en essayant d'être le moins gêné possible mais peut-être bien qu'il s'agissait d'une preuve infime qu'il ne lui mentait pas, il l'écouta en silence alors qu'il lui posait une question.

- Tu... Tu veux faire quelque chose alors?...


Le jeune homme se recula très légèrement devant cette interrogation, il n'y avait pas tellement réfléchi à vrai dire, normalement ils pouvaient tuer des personnes dans le jeu mais il ne risquait pas d'en avoir la force avec sa blessure. Il poussa un faible soupir en repensant à cela, il avait eu cette envie moins présente à cause de ses problèmes et en particulier par rapport à l'homme, peut-être bien que ses pulsions allaient revenir rapidement maintenant qu'il l'avait retrouvé. Il ignorait comment faire et il pouvait juste espérer être plus en forme lorsqu'elles reviendraient à la charge pour être en mesure de s'amuser. Il oublia cela pour se concentrer sur la question à laquelle il n'avait toujours pas de réponse, il pensa au mariage de ce dernier puisqu'il était censé l'aider mais il ne pouvait pas faire grand chose dans ce monde virtuel. Il s'attarda finalement sur la dernière chose qu'ils pouvaient faire, il baissa brusquement les yeux en rougissant plus fort cette fois-ci, il se trouvait terriblement stupide d'avoir juste frôlé cette idée ici alors que le moment n'était sans doute par approprié. Il haussa doucement des épaules pour lui dire qu'il n'en savait rien, il releva lentement la tête en essayant d'éviter son regard, il se demandait toujours s'il devait le réconforter et il garda le silence plusieurs secondes lui semblant une éternité avant de prendre une décision. Il s'approcha à son tour pour l'embrasser en l'obligeant à reculer pour être contre le mur qui n'était pas très loin, il lâcha son bras pour les mettre de chaque coté en restant assez proche pour le regarder droit dans les yeux même s'il avait beaucoup de mal. Le plus vieux devait avoir encore de nombreux doutes et il voulait les chasser même s'il ignorait s'il s'y prenait de la bonne façon ou non mais il risquait de le savoir par rapport à sa réaction ou ses paroles.

- Je ne vais jamais te manipuler... Cette idée ne m'a même jamais frôle l'esprit parce que... Parce que tu es mon ami...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Mar 11 Nov - 20:09

Cherise vit le plus jeune reculer légèrement lorsqu'il termina de parler, il avait uniquement retourner les yeux vers lui quelque seconde pour voir cela, car il était toujours un peu mal à l'aise avec ce qu'il venait de faire et il se trouvait stupide d'avoir fait ça, alors que ce n'était peut-être pas le moment approprier. Ils venaient tout juste de se retrouver et il n'était pas débarrasser de tout ses doutes, il lui permettait juste d'avoir à nouveau le contrôle sur lui s'il continuait à lui mentir. Pourtant ceci lui avait manquer et il n'avait pas pu s'en empêcher, il n'avait pas trouver autre chose à faire sur le moment aussi. L'homme retourna doucement la tête vers le plus jeune qui semblait gêner aussi après ce qu'il venait de faire, mais c'était normal, il réagissait toujours ainsi lorsqu'il l'embrassait. Luc baissa brusquement les yeux en rougissant plus fortement soudainement sans qu'il ne comprenne vraiment pourquoi. Il n'avait peut-être pas réagit complètement sur le coup ou il avait penser à quelque chose de terriblement gênant. Peut-être avait-il penser à la même chose que lui, il y a quelque instant sur ce qu'ils faisaient ensemble habituellement en dehors du jeu. Bon ce n'était pas vraiment une bonne idée puisqu'ils sont dans le jeu et que l'endroit n'est pas des plus sécuritaire, mais ils ne pouvaient pas non plus aller tuer des zombies ou joueurs avec l'état de Luc qui ne devait pas faire trop d'effort et ceci risquait de l'épuiser et le forcer à faire des mouvements brusques qui pouvait ne pas être très bon pour sa blessure. Pour réponse son ami haussa seulement des épaules pour lui dire qu'il n'en savait rien. Cherise soupira doucement en n'étant pas vraiment avancer puisqu'il ne savait pas lui aussi. Un nouveau silence de quelque instant embarqua entre les deux amis où aucun d'eux ne prit la parole ou fit quelque chose. Le créateur n'avait pas l'intention de refaire ce qu'il avait fait juste avant cette fois, il s'était déjà trouver terriblement idiot d'avoir réagit ainsi une première fois, alors que ce n'était pas vraiment le moment. Luc s'approcha finalement de lui pour l'embrasser à son tour en l'obligeant à reculer contre le mur le plus près et qui se trouvait derrière lui. Il ne résista pas vraiment, alors qu'il aurait peut-être du le faire à cause de ses doutes, mais il n'y était pas arriver. Luc lâcha ensuite son bras pour les mettre de chaque côté et le regarder droit dans les yeux. Le créateur ne détourna pas les yeux cette fois bien qu'il en avait bien envie, mais faire cela prouvait qu'il était faible et qu'il avait bien du mal à le voir comme avant.

- Je ne vais jamais te manipuler... Cette idée ne m'a même jamais frôle l'esprit parce que... Parce que tu es mon ami...

Cherise ne bougeait pas en continuant de le regarder dans les yeux avec beaucoup plus de mal maintenant. Il ignorait s'il pouvait croire ceci, pourtant il voulait vraiment croire ses paroles, mais il avait été très marquer par la dernière fois. C'était difficile, mais il voulait vraiment y croire pour ne plus douter de son ami et retrouver entièrement la confiance qu'il avait en lui avant. Il ne pu s'empêcher de baisser doucement les yeux quelque seconde avec une petite lueur de tristesse à l'intérieur en repensant à ce qu'il était arriver dans le laboratoire. Il devait croire qu'il ne le manipulait pas tout comme Jessica, il devait avoir confiance en eux comme avant et ne plus douter. C'était les seul l'ayant accepter et rester avec lui longtemps et il était heureux de les avoir, il ne voulait pas les perdre à cause de doutes stupides, bien qu'il ne pouvait les chasser complètement. Il allait devoir les mettre au fond de lui comme beaucoup de chose et espérer qu'ils disaient tous les deux la vérité et essayer de rester dans l'ignorance au pire des cas. Cherise releva les yeux vers son ami avant de lever une main pour la poser doucement sur sa joue pour la caresser doucement avec cette air neutre qui ne voulait vraiment pas partir. Il allait essayer de croire en ses paroles le mieux possible, alors il s'avança doucement pour l'embrasser à nouveau en laissant de côté également sa gêne qui était maintenant revenue comme si les dernières fois passer avec Luc ne l'avait pas vraiment habituer à tout ça. Le créateur recula sa tête pour l'appuyer contre le mur comme le reste de son corps en gardant sa main sur sa joue. Il prit doucement la parole.

- Tu me le promet? Jamais tu ne feras ça?

C'était peut-être inutile de demander ceci, car il pouvait très bien lui mentir, mais peut-être qu'il allait se sentir mieux en sachant qu'il lui faisait une promesse. Il voulut continuer avec certain mot, mais il réalisa qu'il risquait de l'effrayer avec certaine chose qu'il s'apprêtait à dire, alors il laissa tomber pour ne pas se retrouver dans une autre situation pas possible. Sa main se retira doucement pour la laisser retomber le long de son corps en baissant à nouveau les yeux.

- Je... Je ne veux plus souffrir à cause de ceci et je... Je ne veux plus douter de mon ami et lui refaire confiance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Mar 11 Nov - 23:41

Luc restait toujours aussi proche de l'homme, il ne comptait pas bouger de sa place avant de savoir s'il le croyait ou non. Il n'était pas tellement gêné à cause de la proximité puisqu'il était surtout inquiet et, de toute façon, il ne le collait pas entièrement non plus. Il avait légèrement serré les poings, alors qu'ils les avaient toujours contre le mur, en le voyant baisser les yeux après quelques secondes. Il avait parfaitement remarqué la tristesse dans son regard même si cette lueur était infime, il n'arrêtait pas de contaster qu'il avait juste réussi à lui faire de la peine avec son idée stupide. Il se trouvait de plus en plus idiot par rapport à cela, il ne faisait qu'enchainer les erreurs avec ses amis ces derniers temps. Pourtant, il pensait faire cela pour leurs biens mais au final il se passait exactement le contraire et il avait connu ce problème avec une autre personne en particulier. Il chassa rapidement Kay de son esprit alors qu'il devait avant tout se concentrer sur l'homme qu'il pouvait définitivement perdre s'il agissait encore comme un imbécile. Il se demandait s'il ne devait pas reprendre la parole pour le réconforter à nouveau mais il préférait attendre encore un peu où cas où. Il devait peut-être reculer mais il n'en n'avait étrangement pas envie, il ferma les yeux une seconde en se disant qu'il fallait mieux faire cela. Il commença à décoller sa main gauche lorsqu'il remarqua qu'il venait de relever la tête alors il se figea en ayant une certaine appréhension maintenant. Il avait remarqué son air neutre et cela ne le rassurait pas tellement, il avait peur que ce dernier ne le croit et lui sorte qu'il mentait encore une fois. Il pouvait juste espérer qu'il avait chassé ses doutes pour le moment mais il avait conscience qu'il n'allait pas soudainement retrouver toute la confiance qu'il avait à son égard. De toute façon, il pouvait être patient même s'il avait tendance à s'énerver parfois lorsque tout n'allait pas comme il le souhaitait. Cependant, il ne croyait pas avoir ce genre de comportement alors que la situation était bien différente puisqu'il devait simplement lui laisser du temps. Il laissa échapper un très faible sourire alors que le plus vieux venait de poser sa main sur sa joue pour la caresser doucement. Il se demandait s'il ne faisait pas d'immense effort pour arriver à faire cela alors qu'il devait toujours être rempli de doutes, peut-être bien qu'il aurait du le laisser partir pour qu'il puisse réfléchir à tout cela calmement mais il n'avait pas pu s'empêcher de le retenir. Il reprit une teinte rouge plus puissante alors qu'il l'embrassait et il se maudissait de ne pas avoir tellement changé à ce niveau-là.

- Tu me le promet? Jamais tu ne feras ça?

Le jeune homme hocha faiblement de la tête en réalisant bêtement que cela ne devait pas suffire à le convaincre. Il devait sans doute prendre la parole plutôt que de faire un simple geste mais il était toujours à la quête des mots les plus appropriés. Peut-être bien qu'il devait plutôt lui parler sans tellement réfléchir comme il l'avait fait plus tôt et juste avant mais il avait toujours peur de faire trop d'aveux sur ses propres sentiments. Il observa sa main qui venait de retomber le long du corps de son ami mais il releva rapidement la tête pour plutôt voir son visage. Il était toujours aussi surpris de constater qu'une personne pouvait lui accorder autant d'importance et il ne l'avait pas encore accepté à cause de la peur, peut-être bien qu'il en serait incapable à tout jamais.

- Je... Je ne veux plus souffrir à cause de ceci et je... Je ne veux plus douter de mon ami et lui refaire confiance...

Luc garda le silence plusieurs secondes avant de prendre une décision alors qu'il avait senti son coeur se serrait doucement en l'écoutant. Il ignorait quoi faire, il n'avait pas envie de perdre son ami mais il avait l'impression de le rendre malheureux quel que ce soit ses choix. Il tourna la tête pour regarder ailleurs en essayant de trouver une solution mais aucune n'était tellement agréable sauf celle de tout faire pour regagner son amitié alors il opta pour celle-ci en espérant ne plus tout gâcher bêtement. Il se pencha légèrement pour poser son front contre le sien alors qu'il avait baissé les yeux. Il l'obligeait ainsi à relever la tête mais il était, heureusement, mssez grand pour ne pas avoir à se grandir même s'il était légèrement plus petit. Il le fixait droit dans les yeux et avait bougé ses mains pour le poser sur ses bras et le serrer doucement et en faisant bien attention de ne pas lui faire mal même si cela ne risquait pas d'arriver. En tout cas, il devait le persuader qu'il ne mentait pas et il ne cachait pas le ton de sa voix qui était sincère alors qu'il avait fait légèrement plus attention la fois précédente.

- Je le jure... Et... Moi aussi je... Je veux retrouver mon ami... Tu... Tu m'as manqué... Je voulais... J'ai voulu je ne sais pas combien de fois faire marche arrière pour ne pas te mentir au laboratoire... Ou aller te voir pour tout t'expliquer pour... Pour pouvoir te retrouver... Je...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Mer 12 Nov - 2:39

Cherise gardait toujours les yeux baissée en espérant que le plus jeune allait lui fournir une réponse en parole et non seulement en signe comme il venait de faire en hochant la tête. Bien qu'il n'allait pas lui en demander plus s'il ne voulait pas dire quelque chose, c'était juste trop peu pour le rassurer et le faire se sentir mieux. Ce n'était peut-être pas très utile de lui demander de lui faire une telle promesse qu'il n'avait pas besoin de suivre s'il lui mentait toujours, il allait la rompre un jour ou l'autre s'il finissait par se lasser, bien qu'il espérait que ça ne soit pas le cas et que ça arrive jamais. Il voulait garder les deux personnes importantes pour lui et ne jamais les perdre, il allait en souffrir terriblement si cela arrivait comme la fois au laboratoire. Bref, il devait tout de même croire en leur parole et garder ses doutes au fond de lui maintenant. S'il voulait les regarder à nouveau de la même façon, il n'avait pas le choix de faire ceci même si c'était pas facile. Cherise releva les yeux vers son ami quand se dernier s'approcha pour poser son front contre le sien et posa ses mains sur ses bras pour le serrer doucement. Le créateur s'était à nouveau laisser faire sans réagir pour simplement le regarder et l'écouter alors qu'il allait prendre la parole.

- Je le jure... Et... Moi aussi je... Je veux retrouver mon ami... Tu... Tu m'as manqué... Je voulais... J'ai voulu je ne sais pas combien de fois faire marche arrière pour ne pas te mentir au laboratoire... Ou aller te voir pour tout t'expliquer pour... Pour pouvoir te retrouver... Je...

C'était toujours aussi étrange de l'entendre parler d'une voix aussi sincère et dire toute ses choses, mais cela réconfortait un peu plus le créateur qu'il lui dise tout ça avec sincérité. Il ignorait ce qu'il aurait fait s'il était venu le voir comme ça chez lui pour lui expliquer, il ne l'aurait probablement pas cru et l'aurait envoyer balader aussi vite qu'il est arriver. C'était le dessin et le message qui lui avait fait comprendre qu'il mentait, car s'il lui aurait dit en vrai quelque jour après, il aurait penser qu'il voulait seulement se moquer de lui et le récupérer pour l'utiliser encore. Il n'avait pas pu dessiner et écrire ses mots pour seulement le plaisir quand même, du moins c'était ce qu'il espérait. Puis s'il était tomber sur Jessica, cette dernière n'allait certainement pas l'accueillir à bras ouvert. Il ne lui avait pas expliquer entièrement la situation, mais elle savait qu'il avait été déprimer à cause de Luc et elle n'aurait probablement pas laisser passer une occasion pour lui parler s'il était venu. Il n'aurait donc pas gagner grand chose à venir chez lui pour lui expliquer la situation. Son coeur fut moins serrer après ses mots qui faisait doucement disparaître cette tristesse qui était rester très longtemps en lui. Il allait retrouver son ami, mais aussi un ami qui semblait passer par dessus ses peurs pour être beaucoup plus ouvert avec lui. Il allait surement être comme ça, juste maintenant, mais c'était tout de même suffisant pour le rendre heureux et lui enlever un peu ses doutes. Il venait de lui promettre et qu'il voulait lui aussi retrouver son ami, mais aussi qu'il lui avait manquer, il devait croire en ses mots, tout comme il avait cru en ceux de Jessica la dernière fois. Il se répétait sans cesse à cette instant qu'il était sincère pour mettre le plus profondément ses doutes en lui. Le créateur voulut dire à nouveau certaine chose, mais encore une fois il se retint pour ne pas l'effrayer et il préféra entourer le plus jeune de ses bras pour le serrer contre lui. Il lui murmura quelque mot à l'oreille ensuite.

- Merci... Luc... Je...

Cherise n'avait pas continuer sa phrase, car il s'apprêtait à dire quelque chose qu'il risquait de regretter après, Luc risquait encore une fois d'être effrayer. Il s'était pourtant dit juste avant de faire attention à ça, mais ceci avait faillit sortir sans qu'il s'en rende compte, il avait réussit à s'arrêter avant. D'ailleurs Luc aussi s'était arrêter avant de terminer et il se demandait ce qu'il voulait lui dire, mais il n'allait pas lui demander pour autant, il espérait que son ami fasse la même chose que lui. Le concepteur se recula doucement pour reposer son front contre le front du jeune tueur avant de lever sa main pour caresser le torse du plus jeune en faisant bien attention à la blessure au passage. Il ne savait pas trop quoi faire à nouveau, bon il avait une petite idée, mais encore une fois la question de si c'était vraiment le moment se posait. Il ne prit pas trop longtemps pour réfléchir pour lever ses mains jusqu'à la veste du plus jeune qu'il fit glisser pour l'enlever. C'était peut-être une mauvaise idée alors qu'il venait tout juste de se retrouver ou peut-être était-ce une bonne chose, il n'en savait rien, mais il ne pouvait pas rester immobile sans quoi il finirait par craquer. Le créateur ne l'avait pas quitter des yeux en étant loin d'être sûr de lui cette fois, puisque son ami pouvait refuser. Il continuait de le caresser doucement en étant assez hésitant, comme s'il attendait une confirmation de Luc pour faire plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Mer 12 Nov - 19:07

Luc ignorait lui-même ce qu'il voulait dire ensuite, il avait essayé de ne pas trop réfléchir pour plutôt laisser sortir ce qu'il ressentait, pourtant il n'avait pu s'empêcher de se retenir par peur de la suite et de faire un aveu trop effrayant. Il n'arrivait toujours pas oublier ses craintes mais elles étaient, heureusement, moins présentes aujourd'hui, peut-être à cause de l’absence de son ami qui lui avait semblé interminable. Il n'en n'avait parlé à personne même s'il aurait sans doute du puisqu'il n'avait pas pu s'empêcher d'être parfois désagréable, c'était bien pour cela qu'il avait essayé de les éviter le plus possible pendant quelques temps. Il chassa brusquement ses pensées alors que le plus vieux l'avait pris dans ses bras, il l'avait également serré en faisant plus attention cette fois-ci même s'il n'avait pas tellement de force alors qu'il était toujours affaibli à cause de sa blessure. Il était assez rassuré de savoir qu'il l'avait sans doute rassuré et qu'il n'avait pas besoin d'en rajouter encore plus alors qu'il n'aimait pas particulièrement expliquer ses propres sentiments. Il se demandait s'il lui en avait autrefois voulu de ne jamais lui dire qu'il était important puisqu'il ne se rappelait pas vraiment l'avoir dit complétement avant s'être pris une balle. Il ne devait pas y penser et il ne pouvait pas remonter le temps, de toute façon il devait être habitué à son comportement sinon ils ne seraient pas vraiment devenu aussi proches. Il ne bougeait pas tellement de sa place sans trop savoir quoi faire maintenant, il l'avait peut-être embrassé mais il ne pensait pas avoir le droit d'aller plus loin après tout ce qu'il avait fait, quoique il était lui-même étonné de constater qu'il pouvait penser ainsi. Il avait réellement une façon bien différente de traiter les personnes importantes pour lui alors qu'il se fichait éperdument des autres. Pourtant, il ne croyait pas être le seul à se comporter ainsi, la plupart des êtres humains avaient tendances à se préoccuper avant tout de leurs amis, et cela qu'ils soient des tueurs ou non. Il décida de se concentrer plutôt sur l'homme qui prenait la parole, il avait toujours cette étrange appréhension par rapport à tout ce qu'il pouvait lui dire alors qu'il était capable d'avoir à nouveau bêtement peur et faire n'importe quoi comme un imbécile.

- Merci... Luc... Je...


Le jeune homme s'était légèrement crispé par peur de se douter de la suite, heureusement il n'avait pas continué mais peut-être bien qu'il avait senti sa réaction alors qu'ils étaient toujours aussi proches. En tout cas, il ne comptait absolument pas à lui demander ce qu'il voulait lui dire exactement, malgré cela il devait sans doute changer pour ne plus être effrayé mais il n'y arrivait tout simplement pas. Quoique, il avait réussi à passer outre pour une certaine personne mais il avait eu terriblement du mal pour l'accepter et il avait esquivé cette dernière pendant très longtemps pour ne pas accepter tout cela. Il restait toujours à sa place alors qu'il s'était légèrement reculé pour poser son front contre le sien, il le regardait droit dans les yeux en se demandant toujours si sa gêne ne pouvait pas disparaitre entièrement même s'il s'affaiblissait de plus en plus. Cependant, il n'avait pas pu empêcher une très faible teinte rouge alors qu'il lui caressait le torse, il avait parfaitement remarqué qu'il faisait bien attention à sa blessure et il était surpris de constater qu'il se préoccupait encore de lui après tout cela. Il avait compris qu'ils allaient sans doute retrouver la même relation lorsqu'il l'avait embrassé mais il croyait que ce dernier allait être moins doux avec lui, peut-être bien qu'il allait avoir bientôt la réponse puisqu'il venait de faire glisser la veste pour l'enlever. Il ignorait s'ils devaient continuer tout les deux, ils venaient de se retrouver et il n'avait sans doute pas encore regagné toute sa confiance alors il devait peut-être attendre. Pourtant, il pouvait également renforcer ce lien grâce à cela et il se doutait que le créateur avait autant d'appréhension à cause de ses gestes hésitants ou peut-être bien qu'il voulait juste lui laisser le temps de prendre une décision. Il resta pensif plusieurs seconde sans l'empêcher de continuer ses caresses pour autant, il posa doucement une main sur la sienne avant de s'approcher doucement de lui pour l'embrasser et en espérant ne pas faire n'importe quoi. Alors, il reposa ses mains sur ses bras pour l'attirer avec lui, il n'y avait pas tellement d'endroit confortable dans ce monde surtout maintenant lorsqu'ils étaient dans la prison mais il préférait être sur la table plutôt que de rester contre le mur. De plus, elle était assez grande, d'ailleurs il avait eu assez de mal pour la bouger jusqu'ici, et il y avait bien trop de documents ou autres sur le bureau. Il était au dessus de lui en étant assez proche pour ne pas dire coller contre lui, il réalisa immédiatement son erreur puisqu'il savait pertinemment que l'homme n'aimait pas être en position d'infériorité, lui aussi à vrai dire, alors il pouvait tout gâcher à cause de cela. Il recula légèrement pour le regarder droit dans les yeux avant de lui poser une question en étant inquiet, il remarquait qu'il l'était un peu plus maintenant mais il avait sans doute peur de le perdre définitivement.

- Tu veux être au-dessus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Mer 12 Nov - 21:56

Cherise continuait ses caresses toujours légèrement hésitant de faire ceci alors qu'il venait de retrouver son ami. Il attendait une confirmation de la part du plus jeune pour faire plus, il lui avait déjà retirer sa veste pour montrer ce qu'il voulait, mais il ne se sentait pas capable de continuer en étant pas sûr du tout que le jeune homme veule continuer. Il n'était pas sûr lui-même de vouloir aller plus loin, car ce n'était peut-être pas une bonne idée, mais cela le permettrait peut-être aussi de reforger un peu plus leur lien et c'est ce qu'il souhaitait le plus, car il voulait le revoir comme avant, ne plus douter et avoir confiance en lui, c'était peut-être une solution pour y arriver. Luc sembla pensif quelque seconde avant qu'il ne pose sa main sur la sienne pour s'approcher doucement ensuite pour l'embrasser. Il eu sa réponse, car le jeune tueur n'aurait probablement pas fait cela s'il ne voulait vraiment pas continuer, il était heureux de ne pas se prendre un vent, mais un peu inquiet pour la suite, car malgré tout, les doutes au fond de lui était toujours bien présent. Il essayait pourtant de refouler tout ça au plus profond pour ne plus y penser et être complètement bloquer à cause de ça. Le plus jeune posa ensuite ses mains sur ses bras pour pour l'attirer avec lui pour se diriger vers la table qui était assez grande et solide pour les supporter, ce n'était pas ce qui à de plus confortable, mais il n'y avait rien d'autre dans le jeu, sauf s'ils restaient contre le mur, Luc risquait cependant d'avoir du mal à tenir debout comme il avait pu le constater un peu plus tôt. Il eu une petite pensée au sujet des zombies et des autres joueurs, en espérant que personne n'arrive ici pour les déranger, bon c'était assez rare de voir des joueurs venir jusqu'ici, mais il pouvait très bien y avoir des zombies. Il risquait tout de même de les entendre arriver, puisqu'ils sont suffisamment bruyant. Le créateur oublia rapidement cela alors que Luc se plaça au dessus de lui en étant près ou plutôt coller contre lui. Il ne pu s'empêcher de rougir légèrement, alors qu'il commençait à s'habituer avant, pourquoi maintenant il se sentait gêner? C'était complètement stupide, mais il n'avait pas pu s'en empêcher et il était aussi un peu inquiet par la position à cause de ses souvenirs douloureux et c'était encore pire maintenant qu'il avait des doutes sur son ami. Il essayait pourtant d'oublier cela pour ne pas le montrer. Il avait déjà été dans cette position la dernière fois un peu avant l'accident dans la rue, mais il n'avait aucun souvenir se jour là et avait oublier cet évènement quand il avait 14 ans, il s'était donc laisser faire complètement. Il pouvait le laisser faire aujourd'hui aussi, cela permettrait peut-être de retrouver sa confiance ou permettre à Luc d'avoir encore plus de contrôle sur lui. Le plus jeune recula un peu pour le regarder dans les yeux en sentant parfaitement l'inquiétude lorsqu'il prit la parole.

- Tu veux être au-dessus ?

Bizarrement il se sentit un peu soulager qu'il lui pose la question, cela prouvait qu'il se préoccupait plus de ce qu'il voulait lui, il savait parfaitement que le jeune homme n'aimait pas être en position d'infériorité et pourtant la plupart du temps, il avait toujours laisser Cherise être au dessus de son plein gré et aujourd'hui il lui posait la question. Le créateur ne savait pas trop quoi faire, il avait bien envie d'accepter et prendre le dessus, mais s'il laissait Luc ainsi, cela prouverait qu'il pouvait un jour lui faire à nouveau pleinement confiance. Il ne pensait pas non plus que le plus jeune lui fasse du mal, il lui avait bien montrer la dernière fois qu'il était toujours très doux. Luc avait toujours sembler très sincère jusqu'à maintenant et il devait continuer à croire ceci et oublier l'évènement du laboratoire. Le concepteur resta silencieux quelque seconde en étant pensif, mais il prit rapidement une décision en oubliant ses inquiétude pour aujourd'hui. Sa main se leva doucement pour la poser sur sa joue pour l'embrasser avec tendresse avant de le regarder droit dans les yeux.

- Non... Tu peux rester au-dessus... Je... Je veux te faire confiance à nouveau... Alors ne t'inquiète pas et reste comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Jeu 13 Nov - 0:06

Luc attendait une réponse sans réellement bouger de sa place, il voulait d'abord connaître sa réponse mais peut-être bien qu'il ne voulait plus aller aussi loin. En tout cas, il ne comptait pas lui en vouloir ou résister s'il le faisait basculer pour être au dessus, il était parfaitement capable de comprendre qu'il avait beaucoup de mal à accepter une situation d'infériorité pour quoi que ce soit. Il n'aimait pas non plus être dans cette position mais il l'avait accepté autrefois, il avait décidé de lui faire confiance et d'oublier sa peur ou plutôt sa colère puisqu'il était plus capable de s'emporter à cause de cela. Il se demandait pourquoi il se fichait des faiblesses de ses amis alors qu'il voyait de tels défauts comme extrêmement rabaissant ou humiliant chez n'importe qui d'autre, lui y compris. Pourtant, il avait peut-être paru pathétique aujourd'hui avec ses réactions et ses paroles mais il tentait de ne pas trop y penser pour le moment. Il devait même oublier totalement cela à cause de la situation, il risquait d'oublier certains éléments importants alors qu'il devait faire attention à son ami. Il ne voulait pas tout briser bêtement en étant effrayé ou en le blessant mais il espérait bien que cela n'arrive jamais. Étrangement, il n'avait jamais eu de raison de s'énerver sur Cherise comme il l'était arrivé avec un autre ami, quoique il serait sans doute devenu légèrement brusque et violent s'il n'avait pas retrouvé la mémoire. Il préférait de loin l'homme qu'il avait rencontré et qui était un tueur, l'autre était terriblement ennuyeux et il ne l'aurait sans doute jamais considérer comme un ami à cause de son caractère. Pourtant, il avait eu lui-même l'espoir d'avoir des amis, en particulier après la mort de ses parents mais il avait très vite compris que cela était impossible. Si bien que le Luc optimiste pour une vie meilleure et souriant pour avoir des amis n'avait pratiquement pas eu le temps d'exister et peut-être bien qu'il n'était que l'ombre de celui qu'il aurait du devenir lorsqu'il était plus gentil avec ses amis. Il sortit brusquement de ses pensées alors qu'il venait de poser sa main sur sa joue, il resta à sa place sans tellement connaître la réponse puisqu'il pouvait toujours inversé les rôles alors qu'il l'embrassait tendrement. Il n'avait pas fui son regard qui c'était planté droit dans ses yeux, il avait toujours une certaine appréhension mais il tentait de l'oublier quel que ce soit son choix.

- Non... Tu peux rester au-dessus... Je... Je veux te faire confiance à nouveau... Alors ne t'inquiète pas et reste comme ça...

Luc hocha faiblement de la tête en espérant qu'il ne faisait pas trop d'effort pour avoir pris une telle décision. Peut-être bien qu'il voulait également renforcer le lien qui les unissait mais il ignorait s'il devait vraiment accepter. Il devait sans doute passer du temps avec lui plutôt que de faire cela ou lui laisser tout de même sa place. Il chassa rapidement cela en se disant que l'homme était assez grand pour décider tout seul alors autant ne pas insister ou renoncer maintenant. Il se pencha légèrement pour l'embrasser avant de d'enlever les boutons de sa chemise pour lui caresser le torse. Il continua de l'embrasser dans le cou et de le caresser doucement avec des gestes moins hésitant alors qu'il avait plus de facilité à mettre sa gêne de côté. Il voulait lui laisser le temps de s'y habituer alors qu'il n'avait jamais été dans cette position avec lui, du moins pas avec tout ses souvenirs. Il commença ensuite à faire ce qu'il devait en étant toujours extrêmement doux, peut-être bien autant que la dernière fois ou même légèrement plus puisqu'il était hanté par l'idée de le perdre en lui faisant mal. Il faisait donc très attention à lui pour s'arrêter si tout n'allait pas bien pour une raison ou pour une autre. Il savait lui-même qu'il avait tendance à être de plus en plus protecteur avec Cherise alors qu'il l'était beaucoup moins autrefois mais peut-être bien qu'il réalisait doucement qu'il s'agissait d'une personne vraiment importante pour lui. Il resta au dessus de lui alors qu'ils avaient terminé, il n'avait pas fait durer cela très longtemps alors qu'il ne se sentait pas tellement bien. Il était même épuisé et il devait l'être encore plus que le créateur pour le coup, il se laissa tomber tout près de lui puisque la table n'était pas assez grande pour qu'il puisse s'allonger tout les deux sur le dos. Il était donc sur le côté avec un tête posé sur son épaule, il posa doucement une main sur sa blessure alors qu'il ne se sentait plus tellement bien maintenant. Il jeta un rapide coup d'oeil vers son ami, il avait peur que celui-ci s'inquiète pour lui alors il se dépêcha de prendre la parole pour lâcher bêtement une phrase d'un ton plaisantin.

- Désolé... Je suis pas vraiment en forme aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Jeu 13 Nov - 1:56

Cherise le regarda hocher de la tête pour simple réponse, alors qu'il se préparait en quelque sorte mentalement pour ne pas paniquer ou partir à cause de ses souvenirs qui pouvaient resurgir n'importe quand. Il aurait peut-être préférer ne pas se souvenir de ceci, mais c'était bien l'une des choses qui l'avait pousser à changer et devenir ce qu'il est aujourd'hui, donc s'il ne s'en souvenait pas, il serait probablement très différent. C'était donc mieux pour lui de s'en souvenir d'un autre côté, car il n'aimait pas l'ancien lui, lui trouvant faible et pitoyable, mais c'était assez problématique dans cette situation, car cela pouvait le bloquer à n'importe quel moment. S'il n'avait pas ce genre de relation avec Luc, ça serait pas quelque chose qu'il voudrait effacer, car il préférait se souvenir de tout et se rappeler pourquoi il agissait comme il le faisait aujourd'hui. Le plus jeune se pencha pour l'embrasser tout en enlevant les boutons de sa chemise pour ainsi le caresser. Pour ne pas paraître complètement figer, l'homme décida de passer une main dans les cheveux de son ami alors que ce dernier l'embrassait maintenant dans le cou en continuant de le caresser. Il avait parfaitement remarquer que les gestes du plus jeune était beaucoup moins hésitant, il arrivait mieux à mettre de côté sa gêne, surement grâce au dernière fois passer ensemble. Il avait eu le dessus une fois, donc il devait se sentir déjà plus à l'aise maintenant. Cherise remarqua également que le jeune homme lui laissait du temps pour s'habituer et il lui en était reconnaissant, car cela lui permettait de ne plus être aussi figer et y prendre un peu plus goût. Il n'avait toujours pas commencer, donc c'était pas si pire pour l'instant, mais il se répétait que ça ne pouvait pas être plus désagréable que lorsqu'il avait 14 ans. C'était impossible que Luc lui fasse subir la même chose, alors c'était stupide de s'inquiéter ou d'avoir peur de ça. Maintenant il avait davantage peur que le jeune tueur le manipule et le contrôle grâce à ça en gagnant sa confiance, mais encore une fois il tenta de se concentrer pour chasser cela. Luc commença ensuite à faire ce qu'il devait en étant extrêmement doux avec lui ce qui le surprit un peu, il avait même l'impression qu'il l'était encore plus que la dernière fois quand il n'avait pas de souvenir. Il n'allait pourtant pas s'en plaindre, car c'était en quelque sorte la première fois qu'il était ainsi et il avait quelque crainte qu'il pouvait avoir mal. Ce ne fut pourtant pas le cas et son ami semblait rester constamment attentif à son bien être. L'homme fut plutôt crisper au début en ne sachant pas trop à quoi s'attendre, mais il se calma rapidement pour le caresser en même temps pour éviter de ne rien faire du tout et procurer un peu de plaisir au plus jeune. Lorsque ce fut terminer, Luc resta au dessus de lui quelque instant. Cela n'avait pas durer très longtemps pour une raison évidente et qu'il pouvait voir facilement, le jeune homme était épuiser probablement à cause de sa blessure qui n'était pas guérit entièrement. Il se laissa tomber à côté de lui en restant tout près pour éviter surement qu'il tombe en bas de la table qui n'était pas très grande. Luc avait sa tête poser sur son épaule et avait avancer sa main vers sa blessure pour la poser dessus. Cherise ne put s'empêcher d'être inquiet et il s'en voulait un peu de lui avoir demander de faire un effort, bien qu'il ne regrettait pas ce qu'il était arriver, cela avait permit d'enfouir un peu ses doutes. Ce n'était pas très bon pour le jeune homme qui semblait bien plus épuiser que lui, alors que lui l'épuisement est toujours présente à n'importe quelle activité et il s'épuisait très facilement aussi. Le jeune criminel le regarda rapidement en prenant la parole d'un ton plaisantin.

- Désolé... Je suis pas vraiment en forme aujourd'hui...

Il n'avait pas très envie de rire à ceci, il était même assez inquiet bien que le jeune homme voulait probablement éviter cela en parlant ainsi. Ça ne marcherait pourtant pas. Le plus vieux se redressa un peu en faisant attention à Luc qui était poser sur lui pour poser sa main sur celle de Luc qui était sur sa blessure. Le créateur le regarda ensuite dans les yeux avec son habituelle regard neutre, mais il avait toujours beaucoup de mal maintenant à cacher ses émotions aux deux personnes importantes pour lui, donc au fond de ses yeux ont voyait de l'inquiétude. Il espérait tout de même que le plus jeune ne le remarque pas, bien que c'était évidant à voir.

- Tu devrais pas venir dans le jeu dans ton état alors... Si tu tombes sur un joueur, tu aurais bien du mal à t'en défaire je crois... Tu devrais te reposer chez toi... Ou rester tranquille à bosser chez toi, mais pas ici...

Cherise se pencha pour l'embrasser doucement avant de se redresser et prendre ses affaires en donnant les autres à son ami. Il s'habilla rapidement et il jeta un rapide coup d'oeil à sa carte pour voir s'il y avait quelqu'un ici. Il ne voyait personne et aucun zombie dans les parages. Le créateur se tourna ensuite pour regarder Luc en s'approchant doucement.

- Je ne te laisserai pas marcher jusqu'à une zone sécurisée... Quand je sortirai, je ferai en sorte que tu puisses te déconnecter tout de suite...

L'homme baissa doucement la tête ensuite en réalisant que c'était un peu de sa faute qu'il ne se sentait plus très bien. Il ne devait pas se sentir très bien avant, mais maintenant à cause de l'effort qu'il lui avait fait faire, il devait se sentir encore pus mal.

- Et je suis désolé... Ce n'était peut-être pas une bonne idée de te faire faire autant d'effort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Jeu 13 Nov - 23:47

Luc espérait ne pas inquiéter l'homme à cause de son état, il n'aimait pas voir qui que ce soit ainsi alors qu'il s'agissait d'une preuve de son importance. De plus, il avait toujours du mal pour réconforter les autres et il ignorait totalement comment s'y prendre, il savait pertinemment qu'il était encore plus stupide lorsqu'il était la cause de cela. Il bougea doucement la tête alors que le plus vieux se redressait doucement en semblant se préoccuper de lui, il voulait sans doute éviter qu'il tombe bêtement au sol. Il sentit la main de ce dernier se posait sur la sienne mais il ne baissa pas les yeux alors qu'il était trop concentré sur son regard. Celui-ci prouvait que sa tentative avait lamentablement échoué alors qu'il se faisait réellement du souci pour lui. Il cherchait déjà des excuses, il pouvait peut-être dire qu'il avait trop bougé avant son arrivé alors qu'il pouvait s'en vouloir à cause de l'effort qu'il avait du faire. Pourtant, il ne regrettait pas du tout ce qu'il venait de faire et il souhaitait que cela soit également le cas de son ami mais il avait peur de lui poser la question. Il pouvait peut-être lui demander s'il allait bien, il avait fait très attention à lui mais il craignait d'avoir oublier quoi que ce soit ou même de l'avoir inquièté pour une tout autre raison. Il avait peut-être réussi à renforcer ce lien qu'il avait essayé de briser quelques jours plus tôt mais il était terriblement heureux de le retrouver. Cependant, il n'avait plus envie de lui expliquer avec des mots et faire d'autres aveux alors qu'il n'aimait pas dire clairement ce qu'il ressentait. Quoique, il avait fait des efforts aujourd'hui et il avait même fait sans trop le remarquer une fois mais il ne comptait plus refaire une telle erreur. Il espérait que l'homme ne doute pas de lui puisqu'il ne lui disait plus à quel il était important pour lui mais il ne pensait pas trop cela possible alors qu'il avait conscience qu'il avait beaucoup de mal avec cela.

- Tu devrais pas venir dans le jeu dans ton état alors... Si tu tombes sur un joueur, tu aurais bien du mal à t'en défaire je crois... Tu devrais te reposer chez toi... Ou rester tranquille à bosser chez toi, mais pas ici...

Le jeune homme poussa un faible soupir en l'écoutant parler, il devait subir des reproches et il n'appréciait pas vraiment même s'ils s'agissaient plutôt de conseil pour se rétablir plus rapidement. Il ne comptait pas les suivre de toute façon, il ne voulait pas trop travailler dans le monde réel alors qu'il pouvait être plus facilement déranger pour une raison ou pour une autre. De plus, il pouvait peut-être trouver des documents intéressants pouvant l'aider dans ses recherches ici. Ensuite, il allait avoir besoin de "cobaye" et il devait forcément se fournir dans le monde virtuelle pour plusieurs raisons différentes. Dans tout les cas, il préférait être dans cette cellule plutôt que dans son appartement, peut-être bien qu'il prenait moins de risque mais il avait beaucoup plus de mal à cause de la concentration ou autre. Il caressa doucement la main de son ami alors qu'il l'embrassait, il le regarda se redresser pour prendre ses vêtements avant de lui donner les siennes. Il s'habilla, tout comme lui, même s'il avait laissé échapper une faible grimace en remettant sa veste à cause d'un geste trop brusque. Il décida de rester assis sur la table pour moins montrer sa fatigue mais elle était toujours assez visible malheureusement pour lui.

- Je ne te laisserai pas marcher jusqu'à une zone sécurisée... Quand je sortirai, je ferai en sorte que tu puisses te déconnecter tout de suite...

Luc poussa un second soupir en essayant de trouver une échappatoire, il n'avait pas tellement envie de recevoir une telle aide alors qu'il en avait, sans doute, besoin. Il pouvait très bien tomber sur des joueurs ou des zombies et il n'était pas du tout en état de combattre. D'ailleurs, peut-être bien qu'il n'avait même pas la force de se traîner jusqu'à la zone sécurisée même s'il ne risquait pas de l'admettre. Pourtant, il avait parfaitement conscience se son état mais il voulait avant tout se préoccuper de ses amis. Il haussa légèrement un sourcil alors que le créateur baissait la tête, il espérait se tromper en devinant la raison de son geste alors qu'il croyait toujours que celui-ci se sente responsable de sa fatigue.

- Et je suis désolé... Ce n'était peut-être pas une bonne idée de te faire faire autant d'effort...

Il approcha doucement sa main pour lui ébouriffer gentiment les cheveux, il avait de la chance que celui-ci soit assez proche pour qu'il puisse l'atteindre sans se lever. Il ne savait pas tellement quoi dire, encore une fois, mais il ne pouvait pas rester dans le silence alors qu'il était inquiet pour lui. Il devait plutôt trouver un moyen de le rassurer, il tourna légèrement la tête en cherchant ses mots avant de l'observer de nouveau. Il réalisa en même temps qu'il devait peut-être bientôt rentrer, il ne pouvait pas rester trop longtemps sans inquiéter les autres alors le temps dans le jeu était encore moins important. Il chassa rapidement cela pour plutôt répondre à l'homme même s'il avait toujours peur de dire n'importe quoi.

- Ne t'inquiète pas pour moi... De toute façon, je vais bientôt rentrer... Mais je préfère travailler ici... C'est plus facile et surtout plus rapide... Je dois me dépêcher de trouver une solution alors je n'ai pas de temps à perdre même si je suis blessé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Ven 14 Nov - 4:08

Cherise releva doucement la tête lorsque Luc passa sa main dans ses cheveux pour les ébouriffer, il trouva se geste assez étrange et surprenant. Il avait l'impression d'être un gamin qu'on essaye de réconforter, mais bon il n'allait pas s'en plaindre, car il préférait ça qu'à être traiter de vieux comme le faisait Luc. Il ne l'avait d'ailleurs plus fait depuis assez longtemps maintenant, mais il n'allait rien dire au risque qu'il recommence un jour. De toute façon, ce geste était loin d'être désagréable, il n'en avait pas vraiment l'habitude personne ne lui avait jamais montrer un geste gentil par le passer. Il se moquait bien aussi de l'allure de ses cheveux après ça, une chance qu'il n'était pas comme tout ses riches qu'il avait rencontrer qui ne pensait qu'à l'argent et leur apparence, un peu comme l'ancien fiancé de Jessica qu'il avait rencontrer dans son bureau. Bref, le jeune homme avait tourner la tête sur le côté quelque instant avant de le regarder à nouveau pour prendre la parole.

- Ne t'inquiète pas pour moi... De toute façon, je vais bientôt rentrer... Mais je préfère travailler ici... C'est plus facile et surtout plus rapide... Je dois me dépêcher de trouver une solution alors je n'ai pas de temps à perdre même si je suis blessé...

Il ferma les yeux quelque instant en réalisant que même s'il lui demandait en étant sévère, il n'allait pas l'écouter, il était aussi têtu que lui et il ne pouvait pas y faire grand chose, car il était exactement pareil. Il était tout de même soulager que le plus jeune lui confirme qu'il allait bientôt rentrer, mais il était toujours inquiet de le laisser seul ici dans cet état, alors qu'il n'aurait probablement aucune chance contre une horde de zombie ou des joueurs. Il ne souhaitait pas devoir vivre quelque chose de semblable à la dernière fois dans la rue, surtout qu'il ne pourrait pas être là tout le temps pour lui venir en aide. Il pouvait très bien y rester s'il ne faisait pas un peu attention à ce qu'il faisait ici. Il aurait bien aimer empêcher l'accès au jeu au plus jeune le temps qu'il se rétablisse complètement, mais il risquait d'énerver le jeune homme qui n'allait certainement pas le laisser faire s'en rien dire, bien qu'il ne pourrait pas faire grand chose puisqu'il ne devait pas avoir les connaissances en informatiques suffisante pour se déverrouiller l'accès. Le créateur risquait uniquement de se retrouver avec la colère du jeune criminel sur les épaules et il n'en avait pas envie, il venait de le retrouver, il doit éviter de le perdre bêtement en voulant le protéger, alors que Luc ne voulait probablement pas ça, déjà qu'il ne souhaitait pas qu'on s'inquiète pour lui. Luc était exactement comme lui de ce côté encore une fois, bien que lui, il avait avouer ne pas vouloir être important aux yeux de quelqu'un, car cela l'effrayait. Il ne pouvait pas lui en vouloir, mais il était tout de même très important pour lui, il allait devoir éviter de lui dire certaine chose qui pourrait lui faire peur, il avait faillit balancer quelque chose un peu plus tôt, mais il avait réussit attend à s'arrêter par chance. En tout cas, Cherise n'allait pas faire ça, il allait donc devoir espérer qu'il ne lui arrive rien le temps qu'il récupère entièrement et qu'il allait rester tranquille à bosser. D'ailleurs, il devait chercher une solution pour l'infecté qui était dans le monde réel à l'heure actuel, c'était un autre soucis qui lui était revenu. L'infecté était une menace pour le moment, mais il ne pouvait rien faire contre lui, il l'avait promis à Luc et il n'allait pas briser cette promesse, sauf s'il n'avait vraiment pas le choix, il risquait de perdre son ami en tentant quelque chose contre l'infecté, mais il devait également penser à ses plans, bien qu'il avait certaine fois envie d'abandonner pour ses deux personnes importantes pour lui. Le concepteur était aussi surprit que le jeune tueur ne lui demande pas son aide à ce sujet, car il pouvait tout à fait l'aider, mais il ne serait pas honnête de dire qu'il voulait l'aider, car c'était tout le contraire, de toute façon. Il ne pouvait pas vraiment lui refiler le remède comme ça, s'il en a un, il pouvait très bien avoir des problèmes ensuite, bon une invasion de zombie dans le monde réel n'était peut-être pas bien mieux, il comptait sur Luc pour s'occuper de ça. Ce que Luc lui avait dit au laboratoire lui revint immédiatement en tête, il avait dit s'être rapprocher de lui pour protéger ses autres amis, alors c'était peut-être toujours le cas. Cherise tenta d'oublier ça tout aussi rapidement que c'était revenu à son esprit pour ne pas recommencer à douter du plus jeune.

- C'est pour ton ami infecté que tu fais ça ?

Il poussa un faible soupire avant de s'appuyer contre la table à côté de Luc en remarquant que lui aussi était épuiser, même si c'était beaucoup moins que le jeune homme qui souffrait toujours à cause de sa blessure. Lui c'était rendu tout à fait normal qu'il soit fatiguer après plusieurs heures passer dans le jeu et après toutes ses émotions vécus en même temps.

- En tout cas... Tu ne peux pas me demander de ne pas m'inquiéter c'est impossible, mais bon ça ne sert à rien que j'insiste pour que tu ne reviennes pas ici... Tu ne m'écouteras pas... Je te demande juste d'être prudent, je ne pourrai pas toujours être là pour te sortir du pétrin !

Le créateur tourna la tête vers le plus jeune avec un petit sourire amusé après sa dernière phrase, mais il disparut assez vite alors qu'il se replaçait devant son ami, car malgré tout il restait toujours aussi inquiet pour lui. Il reprit la parole en se trouvant terriblement collant et protecteur à cet instant, mais il ne pouvait s'en empêcher.

- Tu veux que je t'aide à te déconnecter? Ou tu vas marcher jusqu'à une zone? Je peux t'y accompagner si tu veux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    Ven 14 Nov - 22:08

- C'est pour ton ami infecté que tu fais ça ?

Luc tourna brusquement la tête vers lui en réalisant son erreur, il lui avait fait croire qu'il l'avait manipulé pour avoir son aide afin de sauver ses amis et en particulier Kay, il pouvait très bien avoir à nouveau des doutes maintenant. D'ailleurs, il pouvait même croire qu'il avait fait exprès d'évoquer ce sujet devant lui en espérant qu'il décide de lui donner un coup de main, pourtant il n'y avait pas songé une seule seconde et il se maudissait d'être aussi bête alors qu'il pouvait perdre sa confiance bêtement. Il devait peut-être faire attention pour ne pas évoquer ce sujet, il était étonné de ne pas y avoir pensé un seul instant mais cela était sans doute du au fait qu'il l'ait considéré comme son ami et qu'il ne pouvait donc pas le manipuler pour avoir ce qu'il désirait. Il décida de ne plus parler de lui mais il risquait de le voir au mariage, du moins s'il avait toujours le droit de venir et d'inviter ses amis, il ne pensait pas tellement qu'il allait lui dire qu'il n'avait pas le droit mais il devait peut-être lui poser tout de même la question pour être sûr. Il poussa un faible soupir à peu près en même temps que son ami mais il devait réagir ainsi pour une raison bien différente puisqu'il restait préoccupé à cause de l'infection. Il devait trouve rapidement une solution mais il n'arrivait pas vraiment, sa blessure lui faisait perdre bêtement du temps et cela l'énervait au plus au point, il voulait être en pleine forme et passer de nombreuses nuits blanches pour travailler mais cela était impossible pour le moment. De plus, ses pulsions meurtrières risquaient de revenir rapidement maintenant qu'il avait un problème en moins à se préoccuper. Il leva doucement la tête en trouvant cela assez étrange désormais, il ne ressentait pas le besoin de tuer lorsqu'il avait des problèmes par rapport à ses amis et lui-même. Pourtant, il n'allait pas cause des ennuis pour avoir cet effet et il n'avait plus tellement envie de changer, il savait que cela était impossible et cela n'allait strictement rien faire pour tout améliorer alors autant rester un meurtrier. Il oublia cela encore plus vite par peur d'avoir des idées morbides alors qu'il n'était pas assez fort pour se battre contre qui que ce soit. Il en avait parfaitement conscience et il devait peut-être travailler dans le monde réel comme lui conseiller le plus vieux mais il n'en n'avait aucune envie. Il bougea doucement alors que son ami s'était approché en s'appuyant contre la table, il était ainsi à côté de lui avec les pieds touchant le sol même s'il voulait attendre encore un peu avant de se mettre debout. Il ne pensait pas s'effondrer par terre mais sa fatigue risquait d'être encore plus visible, ce qui était préférable d'éviter devant le créateur pour ne pas l'inquiéter. Quoique, peut-être bien qu'il prouvait son égoïsme à cause de cela puisqu'il voulait surtout éviter la moindre preuve désignant l'importance de sa vie pour certaines personnes.

- En tout cas... Tu ne peux pas me demander de ne pas m'inquiéter c'est impossible, mais bon ça ne sert à rien que j'insiste pour que tu ne reviennes pas ici... Tu ne m'écouteras pas... Je te demande juste d'être prudent, je ne pourrai pas toujours être là pour te sortir du pétrin !

Le jeune homme rigola doucement devant la phrase et le sourire amusé de son ami, pour un étranger une telle pique voulait forcément signifier la mort mais il ne pouvait pas réagir de la même façon avec lui. Pourtant, il avait été légèrement crispé au début mais il avait réussi à se détendre ensuite en oubliant la première phrase et en espérant ne plus rien entendre de semblable. Il le suivit des yeux alors qu'il se levait pour se placer devant lui, il poussa un soupir en sentant une reproche ou une autre phrase évoquant son état arriver. Il allait peut-être insister même s'il venait de dire que cela ne servait à rien, il décida de garder le silence puisqu'il pouvait très bien se tromper alors qu'il souhaitait que ce dernier évoque un autre sujet, quel qu'il soit.

- Tu veux que je t'aide à te déconnecter? Ou tu vas marcher jusqu'à une zone? Je peux t'y accompagner si tu veux...

Luc laissa échapper un nouveau soupir en réfléchissant à sa proposition, il pensait accepter puisqu'il pouvait éviter de se fatiguer et de perdre trop de temps à cause de la route, par conséquent plus à travailler même s'il n'avait pratiquement rien fait aujourd'hui. Pourtant, il n'avait pas répondu tout de suite puisqu'il se demandait s'il ne dérangeait pas trop son ami avec cela puisqu'il devait peut-être faire quelques manipulations pour cela. Quoique, il ne lui aurait sans doute pas proposé si cela était trop embêtant et il ne devait pas oublier qu'il faisait face au concepteur de ce jeu alors il devait avoir tout les droits sur celui-ci. Il leva une main pour se frotter doucement les yeux en remarquant qu'il devait vraiment s'y mettre avec tout le retard accumulé. Il décida de se mettre debout tout de même pour rejoindre son bureau avec un peu de mal mais il avait réussi à le cacher en marchant le plus normalement possible. Il fut tout de même soulagé de pouvoir se laisser tomber sur un fauteuil avant d'attraper un livre pour le poser au centre du meuble avant de se retourner vers lui.

- Ce serait bien si tu pouvais me déconnecter dans... Une heure...

Le psychopathe réalisa qu'il ne lui avait pas tellement demandé s'il comptait rester ou partir maintenant. Il devait sans doute lui poser la question mais il n'avait toujours pas envie de s'éloigner encore, pourtant il pouvait lui aussi avoir du travail. Il devait également le remercier mais il évitait le plus possible cela, il n'aimait pas du tout être reconnaissant et il l'était de plus en plus souvent, cela avait le don de l'agacer au plus au point. Il décida de prendre rapidement la parole pour régler les deux problèmes tout en le regardant droit dans les yeux.

- Je sais pas ce que tu veux faire... Mais tu peux rester.. Je suis capable de te parler en travaillant... Enfin... T'as le droit de partir aussi... Et... Merci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mensonge et Vérité [Cherise Haul]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Mensonge et Vérité [Cherise Haul]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» crystal Ҩ « Et après tout, qu'est-ce qu'un mensonge ? La vérité sous le masque... »
» 3 phrases, 2 vérités 1 mensonge
» WESLEY&BABY ▬ La vérité blesse, mais le mensonge tue.
» [Terminée] Charbon Ardent - "Le mensonge blessera toujours moins que la vérité"
» Un mensonge vaut parfois mieux que la vérité [Feat Yvan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Survival Game :: In Game :: L'Extérieur :: La Prison :: Planque de Luc Ozui-
Sauter vers: