AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prépare toi à souffrir, mon amour ! [luc Ozui]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Prépare toi à souffrir, mon amour ! [luc Ozui]   Sam 18 Oct - 17:41

Cherise venait de sortir du bureau et de l'immeuble dans lequel il travaillait en étant plus qu'énerver. Il avait passer une journée misérable, déjà il avait rencontrer une femme dans le jeu qui était invisible sur sa carte qu'il n'avait pas réussit à tuer à cause des doutes qu'il avait la concernant. Il avait penser et pensait toujours que c'était sa future femme, mais il essayait de se convaincre que ce n'était pas possible, qu'elle ne pouvait pas le trahir ainsi. Il ne voulait pas le croire et ce n'était pas tout ce qui l'avait mit en colère. Il avait eu une petite attaque surprise de zombie qui avait détruit sa machine l'empêchant de se déconnecter du jeu à tout moment et ensuite des criminels qui l'avait blesser à cause de sa stupidité d'avoir voulu protéger une femme qui devait mourir. Déjà que juste avec ça, sa journée était médiocre, il fallait en rajouter une couche. Le fiancé de Jessica était passer le voir à son bureau et bien sûr c'était le genre de personne qu'il avait toujours détesté profondément à cause de son comportement et sa façon de vivre. Il avait voulut l'acheter pour récupérer la jeune femme et ensuite il s'était amuser à lui mettre des doutes à son sujet. Déjà qu'il en avait énormément, il fallait qu'il en rajoute encore un peu. Le créateur était donc très énerver et il s'en était rendu compte sur le chemin, il ne pouvait pas rentrer comme ça à l'appartement il risquait juste d'inquiéter la jeune femme et elle risquait de lui poser des questions. Puis il avait peur de connaître la vérité en commençant à lui parler de tout ça, alors il préférait aller se calmer quelque part, mais il ne savait pas trop comment. Cherise jeta un coup d'oeil à son téléphone qu'il avait prit dans sa main. Il pouvait toujours l'appeler pour qu'il le rejoigne quelque part, cela pouvait l'aider à se calmer même si ça ne serait peut-être pas d'une méthode très bien pour son ami. D'ailleurs se dernier avait donner le numéro de jeune homme du nom de Kay pour qu'il puisse l'appeler rapidement. Il n'hésita pas à envoyer un message à ce dernier pour qu'il puisse prévenir Luc qu'il l'attendait à la même place que la dernière fois. Il ne pouvait pas vraiment dire où dans le message sans que ce Kay le voit et trouve ça vraiment bizarre. Luc allait savoir de quel endroit il parlait. Le concepteur n'attendit pas plus longtemps pour se rendre à la même place que la dernière fois en essayant de paraître normal, bien qu'il était très énerver à l'intérieur. Il était donc assit sur le banc devant le même hôtel. Il espérait qu'il ne mette pas trop de temps à venir.


Dernière édition par Cherise Haul le Mar 21 Oct - 18:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Prépare toi à souffrir, mon amour ! [luc Ozui]   Sam 18 Oct - 23:53

Luc avait passé plusieurs jours par la suite à travailler pour trouver une solution à l'infection de son ami, il était plongé dans les différents livres qu'il payait tant bien que mal même s'il avait plus de moyen depuis qu'il avait récupéré en revoyant Cherise. Il faisait bien attention de dormir juste le nécessaire pour ne pas avoir de cernes puisqu'il ne voulait pas inquiéter ses amis mais il pouvait sans problème passer tout son temps sur les ouvrages s'il n'avait pas à se soucier de cela. Il essayait de rester concentrer alors qu'il était emporté dans un chapitre de virologie assez compliqué et qu'il tentait de le simplifier le plus possible même s'il devait d'abord le comprendre. Il avait à peine retenu un juron alors que Kay était arrivé dans la chambre, il pouvait tout de même garder un minimum de calme pour son ami alors qu'un inconnu pouvait mourir pour avoir osé le déranger. Il l'avait tout simplement écouté sans pouvoir tout de même dissimuler un air dur en comprenant qu'il s'agissait d'un message, il ne pouvait définitivement pas supporter de telles machines mais en plus il craignait qu'il s'agisse des parents de son ami. Il les avait rencontré hier, il pensait s'en être plutôt bien sorti mais il n'avait pas tellement envie de les revoir à cause du risque de recevoir encore un interrogatoire, pourtant il ne pouvait pas tellement y échapper puisqu'il avait promis au plus jeune qu'il allait venir avec lui s'il devait aller les voir. Il poussa un soupir de soulagement en constatant qu'il s'agissait de Cherise, il savait parfaitement où il devait le rejoindre même s'il n'avait pas cité le lieu, d'ailleurs il fallait mieux agir avec discrétion pour ne pas se faire remarquer mais cela était plutôt difficile vu qu'il ne pouvait pas tellement contacter le psychopathe sauf par le biais d'une personne ou par un mot sous la porte. Il avait quitté l'appartement en prétextant qu'il devait sûrement l'aider pour le mariage, il craignait un peu de recevoir quelques questions mais il n'y croyait pas tellement venant de Kay. Il se mit rapidement en route pour rejoindre au plus vite l'hôtel mais avec une certaine inquiétude. Il n'avait aucun mal à saisir pourquoi il voulait le voir et il avait peur de cette relation même s'il essayait de le cacher au mieux. Il se demandait si un amant n'était tout simplement pas une personne avec laquelle s'amuser plusieurs fois, il ne pouvait pas s'empêcher de se poser cette question vu la manière dont il lui avait dit de venir et peut-être bien qu'il était rassuré par cela puisqu'il ne devenait plus aussi important. Il arriva rapidement devant le bâtiment, il regarda autour en ignorant s'il était déjà à l'intérieur ou non mais il l'aperçut à un banc alors il le rejoignit rapidement. Il se laissa tomber à côté de lui pour ensuite tourner la tête pour dissimuler ses joues rouges, pourtant il voulait dire un simple mot mais il ne voyait que trop bien comment la situation risquait de tourner aujourd'hui.

- Salut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Prépare toi à souffrir, mon amour ! [luc Ozui]   Dim 19 Oct - 21:02

Cherise était toujours assit sur le banc à attendre son ami. Il venait tout juste d'envoyer un message à l'ami de Luc pour qu'il puisse le prévenir de le rejoindre ici. Il espérait qu'ils étaient ensemble pour que Luc puisse voir son message et qu'il n'attende pas ici pour rien. Il était déjà suffisamment de mauvaise humeur avec tout ce qui venait d'arriver, attendre ici pour rien serait un nouvel élément à sa liste de chose désagréable arriver aujourd'hui. Le créateur ne pouvait pas rentrer maintenant dans son état, il risquait de s'énerver contre la jeune femme qui n'avait rien fait, du moins il espérait qu'elle n'avait rien fait et que la femme dans le jeu n'était pas elle. D'ailleurs, s'il la voyait maintenant, il pouvait bien tomber sur quelque élément qui l'amènerait à croire une telle chose. Il préférait attendre un peu pour ne pas s'énerver et regarder le dos de cette dernière pour y voir une marque qu'il aurait fait. Il espérait ainsi pouvoir se détendre un peu, mais ce n'était peut-être pas une bonne idée avec son ami pour le moment. Il était trop tard maintenant pour revenir en arrière, donc tant pis pour ce qu'il risquait de faire. Après un petit moment à attendre, il le vit finalement arriver, ce dernier vint s'asseoir sur le banc à côté de lui sans le regarder. Il devait s'attendre à ce qui risquait d'arriver et malheureusement pour lui, Cherise était vraiment de mauvaise humeur et ça risquait d'être légèrement différent de la dernière fois. Le concepteur ne le regardait toujours pas, alors que le plus jeune prit la parole pour dire un simple mot.

- Salut...

Le créateur garda le silence quelque seconde avant de balancer la même chose d'un ton beaucoup plus sec, mais ce n'était pas contre lui, il n'avait pas pu s'en empêcher en fait. Il se leva brusquement du banc en attrapant fermement le poignet du plus jeune pour qu'il le suive. Il ne lui avait pas vraiment laisser le temps de protester qu'il alla vers l'hôtel. D'ailleurs, il avait déjà prit une chambre pour ne pas avoir à attendre plus longtemps. De toute façon, il avait assez de temps lorsqu'il attendait l'arriver de Luc, ça l'avait occuper et il avait pu passer ses nerfs sur le pauvre réceptionniste qui n'avait rien demander. Cherise se dirigea immédiatement vers la chambre qu'il avait prit avant d'ouvrir la porte et entrer après Luc. Il referma plutôt brusquement la porte derrière lui en jetant aussi son manteau sur une chaise et encore une fois il ne lui laissa pas le temps d'en placer une qu'il s'approcha pour le plaquer plutôt violemment contre le mur et l'embrasser sans attendre. Il se rapprocha pour être coller contre lui en le tenant fermement avec une main, alors que l'autre le caressait. Le créateur mordilla la lèvre de son ami avant de se reculer pour le regarder avec un regard bien différent de la dernière fois. Il n'était plus du tout gêner, mais c'était surtout à cause de l'énervement et qu'il n'était pas complètement lui-même pour le moment. Il laissa les lèvres de son ami pour l'embrasser dans le cou et lui mordiller l'oreille en étant beaucoup plus dur encore une fois.

- J'ai passé une journée vraiment misérable... J'ai besoin de me détendre et m'amuser un peu...

Il restait près de lui pour l'empêcher de s'éloigner ou de prendre la fuite. Il n'avait pas pu s'amuser avec la femme dans le jeu, il n'allait pas se retenir ici, bien qu'il n'allait pas le tuer ou le blesser avec des armes, malgré son état, Luc restait toujours très important pour lui. Il continuait de le caresser et de l'embrasser sans vraiment lui demander son avis et il lui enleva sa veste rapidement pour la jeter plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Prépare toi à souffrir, mon amour ! [luc Ozui]   Dim 19 Oct - 22:00

Luc tourna brusquement la tête vers l'homme qui venait de lui répondre avec un ton beaucoup plus sec, il ne comprenait pas pourquoi il semblait être aussi en colère et il commençait à se demander s'il ne regrettait pas ce qu'il s'était passé, peut-être bien qu'il avait pris de la drogue ou même bu avant de venir le voir la dernière fois et qu'il n'avait pas eu tellement conscience, ou peut-être même que quelqu'un avait appris cela, au final cette relation pouvait aboutir à une liste interminable de problèmes différents mais pourtant, il n'avait pas envie de briser cela même s'il réalisait qu'il s'agissait sans doute d'une bonne solution pour éviter tout les ennuis possibles. Il baissa misérablement les yeux sans savoir quoi dire maintenant et elle fut assez surpris lorsqu'il se leva brusquement pour l'attraper et le trainer jusqu'à l'hôtel, il comprit qu'il avait déjà pris une chambre puisqu'ils n'avaient pas perdu du temps au comptoir et il n'arrivait pas du tout à comprendre ce qu'il se passait maintenant. Il le suivit sans rien dire en espérant avoir des explications plus tard, il ne voulait pas partir alors qu'il ignorait pourquoi il était aussi énervé et il pouvait peut-être l'aider. Il était persuadé de cela et il entra docilement dans la pièce avant de se retourner vers son ami qui venait tout juste de fermer rapidement la porte et d'enlever son manteau. Il pensait qu'il était plus que temps d'avoir des informations sur son état surtout qu'il venait de le plaquer violemment contre un mur en l'embrassant, il n'avait peut-être pas résisté mais il était assez énervé par son comportement. Il n'avait pas du tout peur par ce qu'il faisait puisqu'il se fichait de la douleur et que la situation semblait très différente dans la dernière fois où cela avait bien plus d'importance aux yeux du tueur. Il lui lança un regard assez dur qu'il ne pouvait pas empêcher et il avait bien envie de le rapprocher en étant loin d'être doux avec lui, pourtant il avait immédiatement repoussé cette idée lorsqu'il se colla contre lui en le caressant, il n'était pas du mal à l'aise cette fois-ci mais il ne pouvait pas faire quoi que ce soit puisqu'il était bloqué par le plus vieux. Il ne comprenait toujours pas pourquoi il agissait ainsi alors qu'il l'embrassait dans le cou avant de lui mordiller l'oreille, il ne semblait pas du tout se soucier de lui, il n'avait peut-être pas mal mais tout de même. Il serra doucement les poings pour se retenir de le frapper mais cette envie prenait de plus en plus de place, il pouvait très facilement s'énerver même avec ses amis lorsque tout n'allait pas comme il le souhaitait et cela était tout à faire le cas en ce moment. Il essayait de se persuader qu'il devait attendre qu'il parle pour mieux savoir ce qu'il se passait mais il avait beaucoup de mal et il espérait juste ne pas craquer avant d'entendre des explications.

- J'ai passé une journée vraiment misérable... J'ai besoin de me détendre et m'amuser un peu...


Le psychopathe desserra tout de suite ses poings pour tourner la tête pour ne plus le voir et surtout cacher son air triste, pourtant cela était tellement stupide puisqu'il avait l'impression d'avoir la preuve qu'il n'était qu'un jouet avec lequel s'amuser plusieurs fois mais c'était bien plus rassurant qu'une relation plus sérieuse. Cependant, il était triste, il ne savait pas pourquoi exactement mais il n'était pas heureux de cela, il ferma doucement les yeux en essayant d'ignorer sa peine pour agir correctement mais il n'arriva pas à faire le moindre geste alors qu'il lui enlevait sa veste pour la balancer dans la chambre. Il décida de reprendre ses esprits pour dégager brusquement sa main pour lui attraper le bras en lui lançant un regard noir qui montrait bien qu'il était furieux et il dégageait une étrange impression comme s'il pouvait craquer d'un instant à l'autre et le tuer.

- Bordel ! Tu...

Il voulait lui parler sans détour pour dire qu'il était en colère et qu'il était hors de question qu'il se défoule sur lui mais il venait de réaliser un autre problème s'il faisait cela. Si le créateur ne pouvait pas s'amuser avec lui, il allait faire quoi ? Il pouvait très bien se déchainer sur quelqu'un d'autre et cette idée était bien plus effrayante puisqu'il se souciait de son ami bien avant lui-même. Il pouvait très bien le faire sur Jessica et perdre sa confiance s'il était brutal avec elle ou même avec un inconnu ou n'importe qui d'autre pouvant lui provoquer des problèmes avec une plainte. Il ne pouvait pas prendre ce risque alors qu'il n'allait pas provoquer le moindre souci s'il devait simplement supporter les conséquences. Il savait qu'il ne risquait pas d'être aussi gentil que la dernière fois mais il était prêt à le supporter pour ne pas prendre le moindre risque, il lâcha doucement le bras de son ami pour laisser retomber sa main en restant immobile, il ne pouvait plus fuir maintenant et il acceptait tout simplement cela. Il plongea son regard dans celui du plus vieux en tentant de dissimuler son appréhension et il affichait plus un air protecteur de toute façon, il hocha de la tête pour lui dire qu'il était d'accord mais il ne pensait pas qu'il s'en préoccupait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Prépare toi à souffrir, mon amour ! [luc Ozui]   Dim 19 Oct - 23:20

Cherise ne fit même pas attention au comportement du plus jeune qui semblait triste, en fait il n'était pas lui-même pour le moment, il était guider uniquement par sa colère pour le moment, mais lorsqu'il allait se calmer et reprendre ses esprits, il risquait de s'en vouloir énormément de ne pas avoir fait attention à Luc. Cela lui arrivait la plupart du temps avec ses cibles sur lequel, il se défoulait, il perdait un peu le contrôle, mais là c'était différent puisque c'était son ami devant lui. Pourtant il ne se souciait aucunement de lui pour l'instant, alors qu'il n'aurait jamais été ainsi normalement et aurait continuer à être doux avec lui. Alors qu'il continuait de le caresser, Luc dégagea brusquement sa main pour ensuite lui attraper le bras. Son ami le regardait avec un regard noir qui montrait bien qu'il était en colère, mais cela n'impressionna pas vraiment le créateur qui gardait toujours le même regard étrange comme s'il n'était pas vraiment présent. Même s'il sentait parfaitement cette impression étrange, il ne s'en souciait pas plus que le regard noir que lui lançait son ami.

- Bordel ! Tu...

Cherise pencha la tête sur le côté en se demandant ce qu'il voulait lui dire, pourtant peu importe ce qu'il aurait dit, il aurait continuer quand même. Dans cet état, il n'était pas près de lâcher l'affaire, surtout qu'il n'avait personne d'autre pour laisser cet état passer tranquillement. Après quelque instant, le plus jeune lâcha son bras en le regardant droit dans les yeux avec un regard qu'il n'arrivait pas trop à cerner en étant comme ça, mais c'était sans importance pour le moment et il hocha la tête pour lui dire qu'il était d'accord, mais encore une fois qu'il veule ou pas n'aurait rien changer à ce qu'il voulait faire. Bon c'était mieux qu'il se laisse faire, puisqu'il n'aurait pas à ce battre avec lui. L'homme ne perdit pas de temps pour reprendre ce qu'il faisait avant de se faire interrompre par Luc. Il l'embrassa à nouveau avant qu'il ne se recule et le tire pour le pousser sur le lit pour qu'il soit allonger. Le créateur vint se placer au dessus de lui pour le regarder avec un étrange sourire amuser avec une de ses mains appuyer fortement contre son épaule. Il se pencha pour l'embrasser dans le cou en reprennent ses caresses sur son torse. Il était toujours aussi brutal avec lui, mais ne s'en souciait toujours aucunement, alors qu'il avait peur de blesser son ami la dernière fois. Il était complètement différent aujourd'hui et pas vraiment en bien. S'il ne se retenait pas, il se serait amuser à le blesser réellement, mais il y avait toujours une petite conscience au fond qui l'empêchait d'aller trop loin en le blessant ou le tuer. Cherise commença rapidement ce qu'il devait faire, en étant toujours aussi dur et violent avec son ami. Il ne fit pas attention à lui en se préoccupant pratiquement uniquement de son propre plaisir et ne faisant pas attention à s'il lui faisait mal ou non pendant l'acte. Il n'avait vraiment pas perdu de temps pour se lancer cette fois, mais il n'avait pas la patience d'attendre plus longtemps et il faisait durer son plaisir, même si cela ne devait pas être des plus agréables pour son ami. C'était en quelque sorte une petite torture qu'il lui faisait subir, car il n'avait pas réussit à faire quoi que ce soit sur la jeune femme, mais il commençait doucement à réaliser ce qu'il faisait. Lorsqu'il eu terminer, le plus vieux ne bougea pas et le fixa simplement. Sa bêtise commençait doucement à arriver au cerveau, mais pas suffisant pour l'instant pour qu'il se sente mal ou coupable d'avoir fait ça, pourtant ça ne devrait plus trop tarder. Il se pencha doucement pour lui murmurer quelque mot à l'oreille.

- Une chance que tu étais là pour rendre ma journée un peu mieux !

Il se recula avec le même sourire qu'il avait eu avant, il se retira ensuite pour s'allonger à ses côtés. Bien qu'il était déjà terriblement épuiser par sa journée, il ne semblait pas trop en faire de cas pour le moment, pourtant s'il fermait les yeux, il risquait de s'endormir en un rien de temps et en se réveillant, il aurait reprit pleinement conscience de ces gestes et probablement qu'il s'en voudrait terriblement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Prépare toi à souffrir, mon amour ! [luc Ozui]   Lun 20 Oct - 20:30

Luc attendait de voir la réaction de l'homme mais il espérait que celui-ci reprenne ses esprits pour ne pas aller plus loin, pourtant il ne s'y attendait pas trop et il se demandait s'il pouvait un jour agir de même avec ses amis mais il réalisa bien vite que cela était totalement impossible, du moins il ne pouvait pas faire cela pour se défouler et il risquait d'être bien plus terrible en les tuant mais il n'avait plus de pulsions meurtrières et d'idées morbides lorsqu'il était avec eux même s'il pouvait très bien les frapper ou les menacer si tout n'allait pas comme il le voulait. Il sortit brusquement de ses pensées alors que l'homme l'embrassait pour ensuite le pousser sur le lit et se placer au-dessus de lui, il n'avait pas tellement peur puisque la situation était bien différente mais il était tout de même énervé d'être en position d'infériorité surtout qu'il risquait de lui faire vraiment mal cette fois-ci. D'ailleurs, il comprit rapidement cela alors qu'il appuyait assez fort sur son épaule, il s'agissait bien de son talon d'Achille puisqu'il pouvait plus facilement avoir mal à cet endroit à cause de la balle, la blessure remontait à plusieurs mois mais il pouvait tout de même souffrir à cause de celle-ci en étant blessée de ce côté. Il arriva à retenir une grimace à cause de la douleur puisqu'il ne voulait pas paraitre faible alors que le plus vieux recommençait à lui caresser le torse en l'embrassant dans le cou, il avait été assez vite pour commencer ce qu'il devait faire. Le créateur ne se souciait pas du tout de lui contrairement à la dernière fois, il était assez brutal mais il ne montrait pas à un seul instants que cela était loin d'être agréable pour lui. De plus, il ne se dépêchait pas pour terminer pour plutôt profiter de son plaisir au dépend de son ami même s'il ne comptait pas lui demander d'arrêter, il devait supporter cela pour qu'il reprenne son calme, il risquait de s'en prendre à une autre personne et subir de lourdes conséquences. De toute façon, il se fichait de souffrir et d'oublier ses propres sentiments du moment qu'il pouvait protéger ses amis et s'assurer que tout aille bien pour eux même si cela devait empiéter sur son propre bonheur. Luc regardait le concepteur droit dans les yeux alors qu'il avait terminé de se défouler sur lui, il se demandait pourquoi il restait ainsi et il avait peur que celui-ci fasse juste une pause avant de reprendre mais il se baissa simplement pour lui murmurer quelques mots à l'oreille.

- Une chance que tu étais là pour rendre ma journée un peu mieux !

Il n'aimait pas du tout ce regard amusé que laissait apparaitre l'homme, il avait bien envie de lui faire ravaler celui-ci en le frappant mais il resta immobile en essayant de se retenir même s'il était assez énervé. Il avait de plus en plus l'impression d'être simplement un jouet, il était vrai qu'il n'était pas totalement lui-même aujourd'hui mais peut-être qu'il s'agissait exactement du même principe, il était assez perdu dans tout cela. Il se sentait en même temps rassuré, puisqu'il n'était pas aussi important, et triste, même s'il ignorait pourquoi, devant cette hypothèse. Il se redressa brusquement alors le créateur venait de se bouger pour s'allonger à côté, il était toujours assis sur le lit en se demandant s'il devait partir rapidement mais il tourna simplement la tête vers son ami en réalisant qu'il devait lui dire quelque chose même si cela risquait de ne pas du tout être très agréable pour lui.

- Lorsque tu es dans cet état... Tu dois toujours me prévenir et me voir avant n'importe qui d'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Prépare toi à souffrir, mon amour ! [luc Ozui]   Lun 20 Oct - 21:56

Cherise était toujours allonger sur le lit à regarder le plafond, alors que son ami c'était redresser brusquement pour être assit sur le lit. Il ne l'avait pas empêcher, car il avait eu ce qu'il souhaitait et que tout doucement il commençait à se sentir mal, bien que ma suffisamment pour le moment. Luc n'avait probablement pas du tout trouver cela agréable, car il n'avait penser qu'à lui et à aucun moment fait attention à son ami. Il n'avait pourtant rien montrer pendant, il avait surement cacher qu'il lui avait fait mal et de toute façon ce n'était pas important pour lui pour le moment, il l'avait fait exprès aussi d'être aussi dur et violent avec lui. Il délaissa le plafond pour tourner la tête vers son ami, lorsque ce dernier avait tourner la tête vers lui pour prendre la parole.

- Lorsque tu es dans cet état... Tu dois toujours me prévenir et me voir avant n'importe qui d'autre...

Il fut plutôt étonné et un nouveau sourire amusé apparut sur son visage. S'il le voulait, il n'allait pas s'en empêcher, puis de toute façon il n'avait personne d'autre à aller voir, sauf Jessica, mais s'il allait la voir, il ignorait complètement ce qu'il risquait de faire. Son ancien fiancer lui avait dit des choses pour le faire douter d'elle et en plus ce qui était arriver dans le jeu était aussi une autre chose qui pouvait le faire douter. Peut-être quand la voyant, il aurait pas été très gentil et aurait agit de la même façon qu'avec Luc, surtout que cet état était du à sa colère qui était très forte. Il n'aurait pas pu s'empêcher d'agir de la même façon, car il ne se contrôlait pas pour le moment. Bref, il avait eu l'intelligence de ne pas prendre de chance de perdre Jessica, mais il pouvait perdre Luc à cause de sa bêtise. Bon peut-être pas non plus, car il venait de dire qu'il devait le prévenir lorsqu'il était dans cet état, donc soit il se forçait à vouloir l'aider et au fond il lui en voulait terriblement, soit il n'avait pas changer d'avis sur lui malgré tout. Il ne le savait pas trop et ne s'en préoccupa pas plus longtemps. Cherise se redressa pour être aussi assit et il se rapprocha de Luc pour l'embrasser à nouveau.

- D'accord... Si tu veux ça, je ne vais pas refuser !

Le créateur lui adressa un nouveau sourire avant de se laisser tomber sur le dos en prenant un peu de couverture pour se couvrir. Il posa sa main sur son front ensuite, car un mal de tête venait de lui reprendre. Tous les problèmes rencontrer dans le jeu et toutes les choses à laquelle il avait du réfléchir lui avait ramener sa migraine et maintenant qu'il reprenait un peu conscience cela rendait son mal bien pire. Le créateur finit par se tourner sur le côté pour ne plus le voir et il ferma les yeux, il n'allait pas continuer et faire autre chose avec son ami aujourd'hui. De toute façon, cela avait bien suffit à le calmer un peu, puis si il restait là encore un peu, il reprendrait complètement conscience. Il prit la parole d'une voix beaucoup plus faible maintenant.

- Tu peux partir maintenant... Je n'ai plus besoin de toi... Je vais rester là un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Prépare toi à souffrir, mon amour ! [luc Ozui]   Lun 20 Oct - 23:47

Luc poussa un soupir à cause de sa propre phrase, il était sans doute stupide de lui dire cela alors qu'il risquait d'avoir encore une fois mal puisque l'homme était loin d'être gentil et doux lorsqu'il était énervé. Il était assez surpris de constater qu'il pouvait agir d'une façon bien différente à cause de la colère, il se demandait bien ce qui avait pu le mettre dans cet état mais il avait peur de l'énervait une nouvelle fois en lui posant des questions alors autant attendre pour éviter cette possibilité. Pourtant, il n'avait pas tellement d'autre solution s'il voulait protéger son ami, il espérait que celui-ci ne puisse pas s'en prendre bêtement à n'importe qui mais il était presque certain qu'il aurait pu agir de même avec Jessica, quoique peut-être que non puisqu'elle devait être beaucoup plus importante. C'était bien pour cette raison qu'il ne pouvait pas le laisser la voir en étant aussi énervé, il pouvait très bien perdre sa confiance et il ne savait pas comment celui-ci pouvait réagir face à cela alors qu'il ne semblait déjà pas en forme lorsqu'il l'avait croisé dans un bar peu de temps après avoir eu quelques problèmes par rapport à son amie. Il devait juste supporter cette situation en sachant qu'elle pouvait se reproduire de nombreuses fois comme plus jamais, d'ailleurs la deuxième possibilité était terriblement plus plaisante pour lui en tout cas. Il tourna la tête vers le créateur qui venait de se redresser pour l'embrasser mais il avait surtout envie de le repousser en le frappant, il serra doucement les poings pour ne pas craquer mais il était sans doute mieux qu'il sorte rapidement de cette pièce. Il avait peur de ne pas se contrôler s'il se retrouvait à nouveau ainsi, peut-être qu'il pouvait en être capable s'il y réfléchissait calmement mais il avait beaucoup de mal ici.

- D'accord... Si tu veux ça, je ne vais pas refuser !

Il arriva à retenir un puissant juron devant sa réponse, il ne devait pas du tout être dans son état normal pour parler ainsi et il ne devait pas oublier qu'il allait également blesser son ami en le frappant alors autant ne pas s'emporter. Soudainement, il réalisa qu'il pouvait très bien ne plus avoir le moindre souvenir ou reprendre totalement conscience par la suite, il ignorait comment celui-ci pouvait réagir en comprenant qu'il avait fait mal à son ami, il espérait qu'il ne se souvienne de rien et de toute façon il était certain que cela ne changeait rien. Il voulait toujours se persuader qu'il n'était pas tellement important, même s'il lui avait bien dit le contraire, et ce n'était pas lui qui pouvait lui en vouloir pour cela même si sur le coup il était assez énervé et qu'il voulait volontiers le frapper pour lui remettre les idées en place. Il l'observait alors qu'il venait de se tourner sur le côté, il avait au moins la certitude qu'il ne comptait plus s'amuser avec lui pour l'instant.

- Tu peux partir maintenant... Je n'ai plus besoin de toi... Je vais rester là un peu...

Le tueur hocha de la tête avant de se redresser rapidement, il essaya de s'étirer mais il s'arrêta soudainement pour poser une main sur son épaule avec une légère grimace qu'il n'avait pas pu retenir cette fois-ci mais heureusement il faisait dos au plus vieux. Il attrapa tout aussi vite ses vêtements pour les enfiler tout en repensant à ce qu'il venait tout juste d'entendre. Il avait encore plus l'impression d'être un jouet vu la manière dont il lui avait dit de partir, il devait pourtant être rassuré de voir qu'il n'était rien alors pourquoi était-il triste ? Peut-être qu'il ne pouvait pas l'être puisqu'il ne faisait pas face à la personne qu'il connaissait vraiment, il essayait plutôt de se plaire dans cette hypothèse et cela marchait à merveille pour le moment. Il quitta la pièce avant de marcher pour rejoindre son appartement, il avait hâte de le retrouver alors que personne ne risquait de lui sauter dessus pour une telle raison, du moins il l'espérait. Alors qu'il marchait dans une rue, il réalisa qu'il aurait peut-être du rester avec lui pour s'assurer qu'il avait retrouvé son calme mais il était sans doute trop tard pour faire demi-tour alors il continua si route en étant tellement perdu dans ses pensées par rapport à son ami qu'il ne remarqua pas tout les passants et qu'il n'avait donc pas la moindre pulsion meurtrière à leur encontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Prépare toi à souffrir, mon amour ! [luc Ozui]   Mar 21 Oct - 18:29

Cherise ne le regardait pas, mais il l'entendait se lever et s'habiller avant qu'il ne quitte la pièce sans rajouter un mot de plus. Le créateur ferma doucement les yeux avec le même sourire amuser sur le visage avant qu'il ne s'endorme rapidement. Il ne dormit pas très longtemps, car il devait quand même rentrer chez lui pour retrouver Jessica. C'est donc une heure après qu'il se réveilla avec un mal de tête encore plus puissant qu'avant, mais aussi en étant lui-même cette fois. Il ne bougea pas du lit en réalisant ce qu'il avait fait à son ami et affichait désormais un air triste. Il s'en voulait terriblement d'avoir fait mal à son ami et de l'avoir traiter comme un jouet. Pourquoi avait-il fait ça? Pourquoi avoir passer sa colère ainsi sur Luc? Il n'aurait jamais du faire une telle chose. Le jeune tueur devait lui en vouloir et maintenant qu'il avait complètement conscience, il se souvenait des regards durs et triste de son ami. Il s'était comporter comme un idiot et n'avait penser qu'à lui à cet instant, il n'aurait jamais du faire ça. Luc était très important à ses yeux et ne le voyait pas du tout comme un jouet, c'était son ami et son unique ami. Il ne souhaitait pas perdre ceci qui était tellement important pour lui. Il en serait grandement affecter s'il perdait lui ou Jessica. Il ne savait pas ce qu'il ferait si cela arrivait un jour et ne souhaitait pas trop y penser, car c'était toujours très difficile, il savait qu'il pouvait les perdre du jour au lendemain à cause de tous ses mensonges. Il voulait aller s'excuser, mais il ne pensait pas qu'il est très envie de le voir maintenant, puis il ne savait pas trop comment aller lui parler pour le moment. Il allait donc attendre quelque jour pour aller le voir à nouveau. Il se rappela ensuite des derniers mots de Luc, il voulait vraiment qu'il l'appel quand il est dans cet état? Il avait accepter sur le coup, mais maintenant il n'avait plus très envie de lui faire revivre quelque chose comme ça, donc il allait devoir faire plus attention pour ne plus se retrouver dans une colère pareil. C'était assez rare d'ailleurs, mais quand ça arrivait il n'arrivait plus à se contrôler et pouvait faire vraiment n'importe quoi comme aujourd'hui. Il laissa échapper un faible soupire avant de se lever, ça aurait été tellement plus simple qu'il soit rester pour qu'il puisse lui parler immédiatement, mais bon il ne lui en voulait pas d'être partit après tout ça. Il devait reprendre son attitude normal pour le moment et ainsi éviter que Jessica voit son problème. En fait avant il voulait éviter que la jeune femme voit sa colère, mais maintenant il devait éviter qu'elle voit qu'il était triste et qu'il s'en voulait. Le créateur s'habilla rapidement en regardant son bras ou il avait été blesser dans le jeu. Il devait aussi éviter de paraître qu'il doutait d'elle à cause de ce qu'il était arriver dans le jeu. Il avait vraiment beaucoup de chose à cacher en même temps et il se demandait combien de temps il allait réussir à garder tout ça cacher. Il devait toujours faire très attention à ce qu'il disait pour éviter une bêtise. Il prit son manteau qu'il enfila avant de sortir et partir en direction de l'appartement en essayant d'oublier pour le moment, même si c'était presque impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prépare toi à souffrir, mon amour ! [luc Ozui]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prépare toi à souffrir, mon amour ! [luc Ozui]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vois comme un homme peut souffrir d'amour
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Survival Game :: The Real World :: Divertissements :: Les Hôtels-
Sauter vers: