AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tristesse sportive [Setsuna Nimari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kay H. Stein

avatar

Vos Textes : 230

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Tristesse sportive [Setsuna Nimari]   Mar 14 Oct - 19:11

Je venais de quitter le parc rapidement, car je venais de voir quelque chose qui m'était insupportable. D'ailleurs, je ne sais pas ce qui m'a prit, mais j'ai foncer avec des intentions de... vouloir tuer quelqu'un? Je mettais ça sur le compte de la tristesse et de mon état lamentable dans lequel je me trouve. J'avais le coeur briser et je n'avais aucune envie de retourner à l'appartement au risque de croiser mon ami. C'était encore mon ami après m'avoir menti ainsi? Je ne sais même plus ce que je dois penser maintenant de tout ça. J'avançais donc en ne sachant pas où aller, la tête baisser et les poings serrer en évitant de regarder les personnes autour de moi qui me donnait une forte envie de les mordre. Je secoua la tête pour essayer d'oublier ses pensés horribles, mais je revenais toujours sur mon second problème qui était encore plus douloureux que le premier. Pourquoi Luc avait-il fait ça? Pourquoi m'avait-il menti sur un sujet pareil? Je le détestais énormément en se moment et j'avais aussi une forte envie de fondre en larme à cause de toute la merde qui m'arrivait en même temps. Mes jambes me conduisirent jusqu'à un terrain de sport que j'allais souvent autrefois pour m'amuser avec mes potes, mais aujourd'hui je n'avais pas le coeur à faire du sport et surtout pas la force nécessaire pour en faire. Mon infection était de pire en pire, je m'épuise presque à rien, je suis malade constamment avec une forte fièvre et ça se voit parfaitement aujourd'hui. Je suis blanc comme neige, je suis cerner à cause que je ne dors presque plus et même amaigrit, car je ne mange plus à cause de l'horrible gout que ça donne en bouche. En fait, je suis pitoyable et surtout très idiot de ne pas avoir remarquer que mon ami me mentait sur un sujet si important. Je m'installa à l'écart sur un banc, car j'étais déjà épuiser, j'étais sous des arbres à l'ombre et je regardais les gens s'amuser tout en souriant. Cela m'énerva plus qu'autre chose et je baissa la tête en serrant les poings sur mes jambes. J'avais fermer les yeux pour essayer de retenir mes larmes, j'allais faire quoi maintenant? Je ne voulais pas rentrer chez mes parents adoptifs qui me poserait des questions sur mon état et j'avais pas envie de retourner à l'appartement pour tomber sur Luc qui allait essayer de me parler, je risquais seulement de m'énerver pour le moment et l'envoyer balader. Je sentis quelque larme couler que j'essuya très rapidement, si je me laissais aller ainsi c'est une preuve de faiblesse et que j'abandonne tout espoir et pourtant j'en avais très envie en ce moment. Je ne trouva pas le courage de quitter le banc et resta donc là pendant un bon moment en ne faisant aucunement attention à ce qui se passait autour de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setsuna Nimari
L'Oiseau Vert
avatar

Vos Textes : 12

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Tristesse sportive [Setsuna Nimari]   Mar 14 Oct - 21:08

Je me réveilla dans ma chambre, je resta silencieuse quelques secondes, les yeux ouverts, guettant le moindre bruit en bas. Personne. Je soupira. Elle n'était pas là. Je me leva et m'habilla. Je ne savais pas où était ma mère aujourd'hui. Elle avait surement laissée un message sur mon téléphone pour prévenir qu'elle devait encore reporter son retour. Je suis devenue habituer au fil du temps. Je descendis de ma chambre pour aller dans la cuisine et me fit à manger tout en écoutant le message laisser par ma mère.

" Salut ma chérie, désolé, mais il va falloir que je rapporte encore mon retour, je suis sincèrement désolée ! J'espère que tu m’en voudra pas, même si tu as toutes les raisons du monde pour m'en vouloir. Je te rappelle quand je pourrais revenir ! Ciao ! "

Je soupira. Toujours pas pareille avec elle. Je sais que quand elle dit quelle viendra, elle doit obligatoirement reporter. Le jour où elle me dira qu'elle viendra et qu'elle ne devrait pas reporter, il faut ouvrir le champagne ce jour-là ! Je décida d'aller au terrain de sport, histoire de m'améliorer au basket. Une fois mon petit déjeuner prit, je monta dans ma chambre pour prendre à sac et mettre le nécessaire dedans.

J'arrive enfin au terrain de sport, j'ai fait un saut au vestiaire pour me changer. Baskets, short vert et débardeur jaune. Je mis mon sac sur un banc près de la piste et je commença à faire deux tours pour m'échauffer les muscles. J'avais bien hâte que sa soit les vacances. Je pourrais enfin me reposer, car cette reprise a plutôt été violente ! J'avais fait les deux tours, je m'arrêta près du terrain de basket qui était vide et commença à faire des étirements. Toujours aussi douloureux. Une fois finie, je vais prendre le ballon qui est dans mon sac et je commence à m'entraîner.

J'avais fait plusieurs paniers et j'en avais raté aussi, que je fis une petite pause avant de reprendre. Arrivée près du panier, je sauta et tira, je rata. Le ballon alla plus loin que d'habitude. Il alla se cogner contre le bord d'un banc. Je laissa échapper un petit cri de surprise, il y avait en plus une personne sur le banc ! Je courra assez vite, pour rattraper le ballon avant qu'il ne fait d'autres dégâts. Je regarda la personne qui était assise et lui demanda :

- ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay H. Stein

avatar

Vos Textes : 230

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Tristesse sportive [Setsuna Nimari]   Mar 14 Oct - 22:00

J'étais toujours assit perdu dans mes pensés avec la tête baissée à penser à ce que je devais faire maintenant. Je pouvais toujours aller chez un autre de mes potes pour la nuit pour éviter de croiser Luc, mais mon ami allait me trouver vraiment bizarre et dans un sale état et encore je n'avais pas envie de lui expliquer mon état. Je n'étais pas aller voir mes amis depuis que j'étais rentrer pour éviter de les inquiéter avec mon problème et je n'allais pas commencer, de toute façon il vivait assez loin et je n'avais pas très envie de marcher jusqu'à chez eux. Puis, je n'avais aucune envie de les mettre en danger, je ne sais pas ce que je pouvais faire lorsque je dormais si je n'étais pas enfermer. Je commençais à avoir de plus en plus de mal à me contrôler maintenant en voyant des personnes, je ne devais pas m'approcher de mes amis. Je pouvais toujours retourner dans le jeu si je remettais la main dessus, mais Luc et Yuki m'aurait fait sortir et aurait mit leur vie en danger pour rien si je faisais ça. J'avais aussi fait une promesse à Luc à ce sujet, mais bon tenait-elle vraiment toujours? Il m'avait cacher quelque chose et m'avait mentit, je lui en voulais tellement de s'être foutu de moi comme ça, bien que ça ne devait pas être son intention. Je sortis brusquement de mes pensés lorsqu'un ballon vint frapper le banc sur lequel j'étais assit. Je sursauta légèrement et leva la tête vers ce dernier et vers la personne qui venait d'arriver pour le reprendre.

- Ça va ?

Je l'observa rapidement, c'était une fille qui semblait avoir mon âge au cheveux vert. Peut-être étudiait-elle au même endroit que moi avant que je me retrouve dans le jeu? Bon elle me disait rien du tout, car je connaissais pas tout le monde, mais beaucoup de monde me connaissais à cause de tout ce que je faisais pour me faire remarquer. J'aimais bien attirer l'attention et j'étais connus par beaucoup, bon faut dire aussi que des cheveux bleus ça ne passe pas inaperçu non plus. En tout cas, j'espérais qu'elle ne me connaisse pas, car j'avais l'air vraiment misérable maintenant et surtout avec ma tête de malade. J'avais complètement changer depuis que j'étais rentrer après avoir été rester enfermer plusieurs mois dans le jeu. Je n'étais plus aussi énergique, joyeux et surtout beaucoup moins souriant qu'avant. J'essayais même de passer inaperçu maintenant pour pas me retrouver dans des situations trop difficile à gérer avec mon problème. Le changement était parfaitement visible en plus en ce moment en plus, mais bon je m'inquiétais pour rien, elle ne me connaissait même pas alors, c'était pas vraiment son problème que j'ai changer ou pas. Je la regardais toujours avant de tourner un peu la tête pour regarder devant moi avec un regard neutre en essayant de cacher au mieux ma tristesse, mais aussi que je suis malade bien que mon visage me trahit complètement.

- Ouais, ça va t'inquiète... Tu devrais faire plus attention, tu aurais pu me l'envoyer dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setsuna Nimari
L'Oiseau Vert
avatar

Vos Textes : 12

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Tristesse sportive [Setsuna Nimari]   Mar 14 Oct - 22:40

Il sursauta quand le ballon vint taper le banc. Je vis qu'il m'observa rapidement, je fis de même. Il m'était familier ... Où l'avais-je vu ? Je ne sais pas trop, peut-être que sa reviendra. Je n'oublie pas aussi facilement moi ! Je me souviens d'une chose, qu'il était toujours souriant. Toujours. Il se fessait beaucoup remarquer aussi, il avait des amis autour de lui. Tout le contraire de la personne que j'ai en face de moi. Triste, pâle comme un linge, fatigué et maigre. Il a fait quoi pour être dans un état pareil ?! Il continua de me regarder avant de tourner la tête pour regarder en face de lui, le regard neutre.

- Ouais, ça va t'inquiète... Tu devrais faire plus attention, tu aurais pu me l'envoyer dessus...

- Ce n'est de ma faute ! Il y a pleins de raisons ! Mais je crois que tu ne veux pas les entendre et que tu veux être seul. Désolé encore !

Je courra vers mon terrain et reprit mon entrainement. Je me demande bien pourquoi il était dans un état pareil. Il est normalement, joyeux, une batterie d'énergie qui a pleins d'amis autour ! Et pourtant là, il était déprimé. J'étais assez intrigué, mais de toute façon, ça ne me regarde pas. Je fis un dernier panier avant d'aller m'asseoir pour faire une pause. J'enleva la sueur de mon visage et ouvrit une bouteille d'eau pour commencer à boire. Je reboucha la bouteille avant de la mettre dans mon sac et regarda l'heure sur mon téléphone. J'avais le temps. Je me leva et pris mon ballon, fit quel dribble et lança pour faire un magnifique panier et reprit mon entrainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay H. Stein

avatar

Vos Textes : 230

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Tristesse sportive [Setsuna Nimari]   Mer 15 Oct - 0:30

- Ce n'est de ma faute ! Il y a pleins de raisons ! Mais je crois que tu ne veux pas les entendre et que tu veux être seul. Désolé encore !

Je jetta un rapide coup d'oeil vers elle qui venait de repartir vers le terrain pour reprendre son entrainement. Je baissa les yeux en me rendant compte que je n'avais pas été très sympathique de lui parler ainsi et de faire la tête comme ça, mais je n'arrivais plus à sourire. Mon sourire avait disparut et je ne croyais jamais le retrouver, de toute façon vu mon état, j'avais plus l'impression que j'allais mourir dans pas très longtemps. Mon ami Luc avait dit essayer de trouver un moyen de me rendre normal, mais je n'y croyais plus maintenant, je ne croyais plus en lui. Il m'avait mentit, c'était surement juste un autre mensonge pour essayer de me remonter le morale, il ne devait même pas croire à ce qu'il disait lui-même. Donc pourquoi je n'abandonne pas? Ça serait tellement plus simple et je ne mettrai plus personne en danger. Je ferma les yeux en laissant un long soupire s'échapper. Je me mis à tousser un peu avant que je n'ouvre les yeux et regarde la fille qui était venue récupérer son ballon. Elle était encore en train de s'entrainer, j'aurais bien voulu y aller aussi, mais bon je n'avais pas envie de me faire une amie, alors que je pouvais partir du jour au lendemain, elle en serait triste. Puis, je ne ferais que la gêner, car je ne tenais pas très longtemps en faisant des choses épuisantes. Quelque chose d'autre attira mon attention un peu plus loin, il y avait d'autres filles qui s'approchaient. Bon tant qu'elles me voyaient pas ça va, car celle là je les connaissais, elles étaient même très énervante à toujours rester avec moi. Je ne bougea pas en restant dans l'ombre alors qu'elle allait voir la fille au cheveux vert. Je n'entendis pas vraiment ce qu'elle lui disait en fait, j'étais trop loin, mais je voyais qu'elles n'étaient pas là pour être gentilles avec l'autre. Je resta là à regarder pendant un moment, alors que l'une des quatre filles de la bande poussent la joueuse en lui volant le ballon au passage. Je n'avais pas envie de voir la suite et de rester planter là à la regarder ce faire traiter comme ça par ses idiotes et puis ça me permettrait de passer toute ma rage accumuler, tant pis si elles me voyaient. Je m'avança rapidement vers le groupe pour repousser l'une d'elle en me mettant devant la fille qui m'était inconnue. Les quatre autres filles me regardèrent en étant plus que surprise, forcément elles me revoyaient alors que j'avais l'air complètement misérable et vraiment énerver.

- Kay? Tu disparais pendant plusieurs mois et... Qu'est-ce qui t'es arriver?

- C'est pas de tes affaires... Maintenant vous lui foutez la paix et dégagez d'ici...

Ma voix avait été dure et froide ce qui surprit les filles devant moi qui me regardaient en ne bougeant pourtant pas de leur place. Je m'énerva un peu, car elles ne semblèrent  pas me prendre au sérieux, elles semblèrent seulement surprise que je leur parle comme ça, alors que une autre allait reprendre la parole. Je leur lança à nouveau un "dégager" beaucoup plus glaciale cette fois ce qui eu enfin son effet et les firent partirent. Je dois dire aussi que je fais un peu peur avec la tête de malade que j'ai, donc c'était surement une autre raison qui les avaient fait partirent rapidement. Je me mis à tousser plutôt violemment à cause de ça. Je mis ma main devant ma bouche et comme je m'y attendais en la reculant j'avais cracher du sang. Je la ferma rapidement pour que la fille aux cheveux vert ne puisse pas voir. Je me pencha pour prendre le ballon qu'elle avait lâcher au passage pour me tourner vers la fille inconnue pour lui tendre d'une main toujours avec le même regard que je lui avais adresser sur le banc.

- Ces idiotes t'embêtent souvent? Tu t'appelles comment? Les autres l'ont déjà dit, mais... Moi c'est Kay...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setsuna Nimari
L'Oiseau Vert
avatar

Vos Textes : 12

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Tristesse sportive [Setsuna Nimari]   Mer 15 Oct - 13:06

Je m'ennuyais, à force de jouer toute seule. Ce n'es pas trop amusant ... J'aurais bien voulu avoir un peu de compagnie, mais les seules amies que j'avais, étaient en voyage scolaire. La chance ! Je me souviens quand j'avais râlé et mes amies m'ont dit que c'était plus facile pour moi pour faire des voyages, je leur répondis que non, ce n'était pas facile, elle remarqua aussitôt leur erreur. Après un moment, un groupe de filles que je connaissais particulièrement venais à ma rencontre. Je fis un dernier panier avant de reprendre le ballon et de les regarder s'approcher de moi. Je savais ce qu'il allait se passer ensuite. Quand elles arrivèrent, elles commencèrent à rire, une seule avait un grand sourire coller aux lèvres, elle dit " Tiens, Tiens ! Mais qui voilà ? " Je savais parfaitement ce qui allait suivre après. Une seule me parla, les autres me regardaient avec des yeux de chacals, elles attendaient de pouvoir me voir souffrir, malheureusement pour elles, j'avais beaucoup plus souffert que les coups qu'elles me donnaient. La douleur physique n'est rien contre la douleur morale. Après un moment de moqueries, la chef me poussa, je tomba, elle profita pour me voler le ballon.

Ce qui se passa ensuite, n'était vraiment pas prévu. Le garçon, que j'avais vu et parler avec lui pour lui dire que j'étais désolée que mon ballon l'avait dérangée, avait pousser l'une d'entres elles avant de se planter entre moi et les filles. Je me releva doucement, j'avais un peu mal aux fesses, mais ce n'était rien ça. Je regarda par-dessus l'épaule du garçon, je voyais les filles surprises.

- Kay? Tu disparais pendant plusieurs mois et... Qu'est-ce qui t'es arriver?

- C'est pas de tes affaires... Maintenant vous lui foutez la paix et dégagez d'ici...

Kay ?! Je me rappelle maintenant ! J'avais remarquée qu'il avait disparu pendant des mois entiers, mais j'ai fini par croire que c'était normal. C'était vrai aussi qu'il était dans un état assez ... Misérable. Et il prend ma défense ?! Personne n'avait fait ça avant, de toute façon, j'avais appris à être seule. Je le regarda avec étonnement. Sa voix était en plus froide et dure. Les filles ne réagirent pas immédiatement, elles étaient surprises, il y avait de quoi l'être ! Alors qu'une fille allait prendre la parole, Kay leur lança un " dégager " beaucoup plus glaciale cette fois et les filles partirent. Je m'essaya sur le banc avec mon sac, ce qui était dur, mais je réussis à m'asseoir. Le garçon toussa plutôt violemment, il mit sa main devant sa bouche, il recula sa main, mais la ferma rapidement. Il se pencha ensuite pour prendre mon ballon pour me le tendre d'une main, avec le même regard qu'il m'avait adressé plus tôt.

- Ces idiotes t'embêtent souvent? Tu t'appelles comment? Les autres l'ont déjà dit, mais... Moi c'est Kay...

- Oui, mais j'ai l'habitude. Je m'appelle Setsuna, enchantée et merci.

Je pris mon ballon et le mit dans mon sac et le regarda avec un sourire et un regard reconnaissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay H. Stein

avatar

Vos Textes : 230

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Tristesse sportive [Setsuna Nimari]   Mer 15 Oct - 18:20

- Oui, mais j'ai l'habitude. Je m'appelle Setsuna, enchantée et merci.

Elle était maintenant assise sur le banc et elle prit le ballon que je lui tendais pour le ranger dans son sac pour ensuite me sourire et affichait un regard reconnaissant, j'aurais voulu lui retourner un sourire, mais je n'y arrivais plus. Je n'arrivais plus à sourire à cause de tout ce qui m'arrivait en même temps, mon infection qui était de plus en plus présente et qui me rendait faible et malade, mais surtout à cause de mon ami Luc qui m'avait briser le coeur juste avant. Je ne croyais même plus être vraiment capable de sourire et être joyeux réellement maintenant, je m'en sentais plus capable. J'avais en quelque sorte abandonné et fait à mon sort, la mort pouvait m'amener demain ou dans une semaine ça m'était complètement égal, je devais juste éviter de mettre en danger ce monde et mes amis. D'ailleurs, je devais éviter de créer de nouveaux liens avec les autres pour pas qu'il ne soit triste par ma faute. J'avais bien du mal à ne pas créer de lien pourtant et s'en était la preuve j'étais venu aider cette fille alors que j'aurais peut-être du la laisser se débrouiller, mais je n'avais pas réussis à résister à lui venir en aide. Bref, elle vivait ceci souvent apparemment, donc elle devait être au même pensionnat que moi et ses filles, mais je ne l'avais jamais vu, bon elle semblait plutôt discrète, donc c'était peut-être normal que je ne l'ai pas vu avant aujourd'hui. Je ne savais plus trop ce que je devais faire maintenant, partir tranquillement ou essayer de discuter avec elle un peu? Je pris rapidement une décision pour répondre quelque chose et ne pas laisser le silence s'installer.

- De rien... Je ne peux pas supporter qu'on s'en prenne à quelqu'un comme ça...

Je tourna légèrement la tête pour regarder ailleurs, je ne sais pas si j'aurais agit de la même façon avant, probablement que oui, ce côté là de moi n'avait pas changer. Je n'aimais pas qu'on s'en prenne à des personnes qui n'ont rien fait pour une raison stupide. Ça m'avait aussi de me défouler un peu en gueulant sur quelqu'un, bien que j'avais réussis à me faire cracher du sang, je devais essayer de faire plus attention. Me revoilà avec mon problème de ne pas savoir quoi lui dire, j'avais pourtant la parole facile avant, je sortais n'importe quoi, mais maintenant ce n'était plus le cas et j'avais bien du mal à parler avec les autres. Forcément j'avais passer plusieurs mois seul dans le jeu en étant traquer la plupart du temps comme une bête ou un monstre. J'avais éviter le plus possible les gens et ceux que je croisais j'évitais de leur parler de mon problème, malheureusement ils découvraient toujours à cause de la forte fièvre qui me prenait soudainement. Luc avait été l'un des rares à ne pas avoir essayer de me planter quelque chose dans la tête, mais bon c'était bien pire ce qu'il avait fait là. Il m'avait mentit, il m'avait planter quelque chose dans le coeur en quelque sorte. Il était peut-être temps que je parte, je tourna les yeux vers elle et en prenant la parole avant de retourner vers mon banc.

- Je crois qu'il vaut mieux que je parte... Je te laisse à ton entrainement, je vais seulement te gêner de toute façon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setsuna Nimari
L'Oiseau Vert
avatar

Vos Textes : 12

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Tristesse sportive [Setsuna Nimari]   Jeu 16 Oct - 19:55

Il ne me rendit pas le sourire et le regard que je lui adressais, je ne pouvais pas lui en vouloir, il avait l'air d'être vraiment malade et triste, on ne veut pas sourire quand on est malade et quand en plus de ça en est triste, on ne veut pas du tout sourire. Je me demande vraiment pourquoi il est venu m'aider, personne l'avait fait avant, car je n'existais pas, j'existais seulement pour mes amies. Ces filles avaient remarquées que j'existais depuis un moment et voyait que je souffrais beaucoup, elles ont donc profitées de ça. Elles ont fait de moi un souffre douleur. Elles me frappent, mais je retiens de pleurer, crier à l'aide et de m'enfuir. Je ne veux pas leur donner ce plaisir. Même si un jour, elles vont être étonnées, car rien ne dit que je ne vais pas réagir moi-même. Quand ma mère vient, j'essaie de lui expliquer le problème, mais elle m'écoute cas moitié et me demande de répéter à chaque fois, pourquoi ? Car elle est fatiguée et elle est habituée que les gens ont besoin d'elle, elle n'aime pas se sentir inutile, je crois qu'elle veut me faire répéter la même histoire que je lui raconte pour son plaisir. Elle n'était pas comme ça avant, la mort de mon père doit l'affecté de plus en plus aux fils des ans. Il me répondit avant qu'un long silence s'installe.

- De rien... Je ne peux pas supporter qu'on s'en prenne à quelqu'un comme ça...

Oui ... Je m'en souviens. C'était assez drôle de regarder les gens sans qu' eux remarque que vous les épiez. À force, j'apprends à distance à connaître les gens, sans qu' eux me connaisse. Le garçon tourna légèrement la tête pour regarder ailleurs. Je continua de le regarder. Je me souviens qu'un jour j'avais fait une petite promenade au clair de la lune et que quand je suis revenue, j'avais la peau d'un vampire ou d'un zombie ! C'était assez marrant, je dois faire ça pour Halloween et me pointer chez les gens en mode vampire sans maquillage. Un long silence que me para une éternité s'installa. Parfois, le silence vaut mieux qu'un long discours, mais là, je trouve que ce long silence ne sert strictement à rien. Il prit de nouveau la parole en me regardant.

- Je crois qu'il vaut mieux que je parte... Je te laisse à ton entrainement, je vais seulement te gêner de toute façon...

Il repartit vers son fidèle banc. Je serra les poings. Qu'il allait seulement me gêner ? Il se trompe ! Je me leva et marcha assez vite vers lui et lui prit son avant bras.

- Tu ne vas pas du tout me déranger ! Reste s'il te plait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay H. Stein

avatar

Vos Textes : 230

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Tristesse sportive [Setsuna Nimari]   Jeu 16 Oct - 23:54

- Tu ne vas pas du tout me déranger ! Reste s'il te plait !

Elle s'était avancer vers moi en me prenant l'avant bras pour que je m'arrête. J'étais assez surprit qu'elle m'empêche de partir et je ne comprenait pas trop pourquoi. C'est pas comme si on se connaissait en fait, mais peut-être le simple fait de l'avoir aider avec les autres filles étaient suffisant pour me retenir? Peut-être aussi qu'elle n'avait pas envie d'être seule? C'était mon cas aussi avant, je n'aimais pas trop être tout seul, mais maintenant c'était tout le contrairement, j'évitais le plus possible le contact, surtout en ce moment, puisque je suis terriblement triste. Pourtant, je me dégageais pas pour partir, je m'étais même retourner vers elle et baissa les yeux vers ses mains qui me tenait. Cela me gêna un peu, mais je n'aimais pas trop les contacts à cause des pensés morbides que je pouvais me retrouver à avoir à certain moment. Bon pour l'instant tout allait bien, je ne pensais à rien de ça, donc je releva la tête vers elle avec le même problème qu'avant. Je pouvais toujours essayer de faire du sport avec elle, même si je risquais d'être vraiment très épuiser ensuite, mais j'avais toujours cette crainte de forger un lien avec quelqu'un alors que je peux les rendre triste ensuite à cause de ma mort qui était presque inévitable. Je soupira légèrement, bon tant pis autant essayer de s'amuser quand même malgré tous ce que je vivais en même temps en plus cette fille semblait plutôt sympa. Je n'étais pas très douer avec les filles, car j'avais tendance à les traiter de la même façon qu'un gars, bien que plus protecteur avec elles. La plupart des filles, comme celles qui étaient là juste avant, sont beaucoup trop prise avec des histoires à la con, comme les vêtements, le maquillage et toute cette merde à la place de faire du sport ou autre activité dans ce genre. Je n'aimais pas ce genre de fille, mais cette Setsuna semblait différent de toutes celles que j'ai déjà vu au pensionnat et qui me font chier la plupart du temps. Je n'avais que quelque amie, mais elles étaient tous bien différente des autres. D'ailleurs l'une d'entre elle aurait été à ma place si je ne l'avais pas protéger. Je m'attendrais surement bien avec elle, même si je devais le plus possible éviter d'être trop proche pour la rendre malheureuse.

- D'accord, mais... Comme tu peux le voir, je ne pète pas vraiment la forme... Je m'épuise rapidement...

Ça m'énervait de le dire, j'avais tellement envie d'être en forme comme avant pour refaire tout ce que je faisais sans m'arrêter, mais je ne sais même pas si j'allais récupéré toute cette énergie d'autrefois. C'était difficile pour moi de me retrouver aussi faible, alors que j'étais toujours fier de ma force et mon endurance avant. D'ailleurs, je n'arrivais toujours pas à sourire et j'avais toujours cette forte envie de partir rapidement et fondre en larme, mais je ne devais pas faire ça devant quelqu'un.

- Tu voulais faire quelque chose? Je peux m'entrainer ou jouer avec toi si tu veux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setsuna Nimari
L'Oiseau Vert
avatar

Vos Textes : 12

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Tristesse sportive [Setsuna Nimari]   Ven 17 Oct - 20:49

Pour moi, le temps c'était arrêté. J'analysais situation. Il était surprit et moi aussi je l'étais. Je ne réagis vraiment pas comme ça d'habitude ! Pourquoi j'avais fais ça ?! Peut-être que c'était à cause de ce qu'il a fait tout à l'heure ? Je crois ... Je n'avais aucune raison de réagir comme ça ! Un peu ... Mais quand même ! Je le lâcha dès que mon cerveau accepta de se remettre en marche, c'est-à-dire ... Immédiatement qu'il c'est retourné. J'étais rouge de honte, je regarda ailleurs en tournant la tête sur le côté. Idiote ! Idiote ! Et encore idiote ! Tu crois vraiment qu'il va accepter dans son état ?! Il ne veut pas de la compagnie, mais de la solitude !

- D'accord, mais... Comme tu peux le voir, je ne pète pas vraiment la forme... Je m'épuise rapidement...

J'écarquilla les yeux, je le regarda, en espérant que le rouge qui était là avant avait disparu.

- Oui ... Et désolé de t'avoir pris l'avant bras comme ça ...

- Tu voulais faire quelque chose? Je peux m'entrainer ou jouer avec toi si tu veux...

- Oui, on pourrait, par exemple, se faire des passes et ensuite tirer dans le panier chacun son tour si tu veux.

J'espère seulement que les filles ne vont pas revenir ... Mais si elles reviennent, c'est moi, qui m'occupe d'elles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay H. Stein

avatar

Vos Textes : 230

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Tristesse sportive [Setsuna Nimari]   Ven 17 Oct - 22:54

- Oui ... Et désolé de t'avoir pris l'avant bras comme ça ...

J'avais pu voir qu'elle avait été gêner de m'attraper le bras, elle avait d'ailleurs rougit fortement à cause de ça, mais bon je n'allais rien dire à ce sujet, car j'étais moi-même mal à l'aise. Je suis vraiment trop nul avec les filles, je ne sais vraiment pas comment réagir avec elle. C'était pareil avec Yuki lorsqu'elle me prenait dans ses bras, j'étais terriblement mal à l'aise, bon là c'était moins pire, car elle m'avait seulement tenu le bras. Bref, au moins elle m'avait lâcher maintenant, car j'avais bien du mal à accepter le contact à cause des pensés horribles que je peux avoir.

- Oui, on pourrait, par exemple, se faire des passes et ensuite tirer dans le panier chacun son tour si tu veux.

Je regarda rapidement le ballon qu'elle avait ranger dans son sac et ensuite le panier. C'était pas une mauvaise idée et pas trop épuisant pour moi. Pas comme une vraie partie qui demande beaucoup plus d'énergie, de l'énergie que j'avais pas du tout en ce moment. J'aurais bien aimer faire une véritable partie quand même, car ça m'aurait permit de me changer davantage les idées, mais bon je devais me contenter de faire des passes et de tirer au panier après elle.

- D'accord on fait ça, ça me dérange pas...

Je me déplaça pour aller un peu plus loin pour ainsi faire des passes avec elle. J'espérais que les autres idiotes ne se ramènent pas avec d'autre personne. J'avais déjà eu plusieurs ennuis avec certains gars qui étaient amis avec elle autrefois. Je me bagarrais souvent avec eux, mais là, je risquais surtout de me retrouver en désavantage, enfin ce n'était pas sûr, car j'étais suffisamment énerver pour exploser la tête à quelqu'un rapidement seulement pour me défouler. Ce que je craignais le plus, c'est de perdre le contrôle et d'en mordre un pour l'infecté à son tour. Je risquais de mettre se monde en danger en faisant ça. Donc c'était mieux qu'ils ne reviennent pas ici.

- Aller envoie moi ce ballon ! Ça me changera les idées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setsuna Nimari
L'Oiseau Vert
avatar

Vos Textes : 12

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Tristesse sportive [Setsuna Nimari]   Sam 18 Oct - 18:14

- D'accord on fait ça, ça me dérange pas...

Il avait regarder le ballon et ensuite le panier avant de me répondre. Il aurait s'en doute jouer une vraie partie, si il était en meilleure forme. Je lui fis dos pour aller chercher mon ballon qui était dans mon sac. Je le pris et me retourna pour venir se diriger vers Kay. Il c'était déplacé. Je regarda aux alentours pour voir si les filles étaient là. Mais non, pas de signes d'elles. Tant mieux. Je voulais pas que Kay me défende une nouvelle fois, c'était à moi de me défendre, même si elle allait rire, se moquer de moi, je devais me défendre et tenir tête à elles. Je crois que je pourrais leur donner quelques coups, mais on ne règle pas tous les problèmes par la violence, peut-être par autre chose.

- Aller envoie moi ce ballon ! Ça me changera les idées...

Je le regarda en souriant. Je fis quelques dribbles avant de lui faire une passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay H. Stein

avatar

Vos Textes : 230

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Tristesse sportive [Setsuna Nimari]   Sam 18 Oct - 19:53

Une fois que je fus près, elle alla chercher le ballon pour pouvoir commencer à jouer. Je ne savais pas combien de temps j'allais tenir le jeu, mais rester à ne rien faire ne m'aiderait pas non plus à me changer les idées. Juste à repenser à Luc, m'énervait un peu plus et je devais pas m'énerver à nouveau comme avant. Je ne sais pas ce qui m'avait prit, j'avais foncer vers son amie avec des intentions que je n'avais jamais eu avant. J'avais eu envie de la tuer et j'avais comme perdu le contrôle de moi-même, c'était tellement bizarre et je m'en voulais un peu d'avoir essayer de faire une chose aussi horrible. Luc n'aurait jamais du me mentir ainsi sur un sujet si important. Je lui en voulais terriblement et je ne sais pas comment je pourrais lui reparler après ça, il restait tout de même très important pour moi, je ne souhaitais pas perdre son amitié, si ce n'est pas déjà fait après ce que j'ai fait à son amie. Pourtant j'ignorais complètement comment faire pour lui reparler et je n'avais pas du tout envie pour le moment. J'essaya d'oublier ça pour me concentrer sur le ballon, car si elle me le lançait maintenant, j'allais me le prendre sans l'attraper. Je sortis de mes pensés pour la voir revenir vers moi avec un sourire. Elle fit quelque dribble pour ensuite m'envoyer le ballon que j'attrapa facilement. Je le garda quelque seconde avant de lui refaire la passe et ainsi de suite. Ça me permettait de me changer un peu les idées bien que c'était assez difficile quand même. Après un moment, lorsque j'avais le ballon dans les mains, un téléphone sonna et c'était pas le mien, c'était donc celui à cette Setsuna, je ne dis rien pour la laisser répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tristesse sportive [Setsuna Nimari]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tristesse sportive [Setsuna Nimari]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Souvenir,tristesse et espoir
» Setsuna Sakurazaki... Setsu-chan quoi!-^^-
» Tristesse, quand tu nous guettes [Deino Silcen] [Fini]
» Compte de Setsuna
» ¤ Setsuna Hendenmark ¤

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Survival Game :: The Real World :: Divertissements :: Terrain de Sport-
Sauter vers: