AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le début d'une liaison [Luc Ozui]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Dim 12 Oct - 17:23

Cherise était partit travailler se matin comme tous les jours, mais quelque jour avant, il était passer à l'appartement de Luc pour faire la même chose qu'il avait fait. Il avait laisser un morceau de papier qui lui demandait de le rejoindre près d'un hôtel en particulier, car il voulait parler avec lui et surtout lui rendre l'enveloppe d'argent qu'il avait laisser chez lui la dernière fois. Il n'avait pas d'arrière penser en l'invitant là, bon peut-être un peu. Il avait longuement réfléchit, mais au final il était autant perdu qu'avant et ça ne l'avait pas aider, il avait réussit seulement à s'embrouiller davantage. Il lui avait donner une heure précise pour le rejoindre, car il devait quand même travailler aujourd'hui et il ne voulait pas laisser cet bande d'incapable faire n'importe quoi. Il n'avait aucune confiance en eux. Il avait également prévenu Jessica qu'il rentrerait plus tard aujourd'hui pour pas qu'elle s'inquiète, il lui avait dit la raison qu'il allait voir son ami Luc après le travail. L'heure approchait, le créateur allait devoir se mettre en route très bientôt, donc il attrapa l'enveloppe qu'il avait poser sur le bureau pour ne pas l'oublier avant de se lever et sortir du grand bâtiment et rejoindre le lieu ou il avait demander à Luc de le rejoindre. Il espérait qu'il n'allait pas le faire attendre et qu'il avait bien vu le message. Il ne pensait pas non plus qu'il serait trop occuper par quelque chose pour ne pas venir le rejoindre. Cherise réfléchissait toujours en marchant, il devait essayer de rester normal et ne pas ce montrer mal à l'aise cette fois à cause de l'autre jour à l'appartement. Il se répétait que ce n'était rien de sérieux et que ça ne recommencerait pas, car c'était uniquement pour l'aider à obtenir des réponses. Il allait lui donner l'argent et reprendre une conversation normale entre pote, c'est tout. C'est ce qu'il espérait du moins. Le concepteur arriva ensuite à l'endroit voulu, l'hôtel était en face de l'autre côté de la rue. Il avait choisit cette endroit, car il passait par la tous les jours pour rentrer et l'appartement qu'il avait acheter à Luc n'était pas très loin. Il alla s'asseoir sur un banc pour attendre son ami qui n'était toujours pas là en soupirant doucement et en essayant de ne pas penser à des choses gênantes. Il leva la tête vers le ciel qui était couvert de nuage gris, il n'allait surement pas tarder à pleuvoir et peut-être même une tempête avec le vent qui soufflait déjà très fort. Il baissa la tête pour s'enfoncer dans le banc et attendre tranquillement. Il avait l'enveloppe dans une poche de son long manteau qu'il donnerait à au plus jeune dès son arriver.

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements


Dernière édition par Cherise Haul le Ven 17 Oct - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Dim 12 Oct - 17:58

Luc avait remarqué le bout de papier laissé par Cherise quelques jours avant aujourd'hui, il lui avait donné rendez-vous en face d'un hôtel qui n'était pas très loin de son appartement, il poussa un soupir en marchant dans les sombres ruelles de la ville pour éviter le plus de monde possible puisqu'il ne devait pas tuer quelqu'un ici, même s'il n'avait pas pu se retenir un fois mais il devait faire en sorte que cela ne se reproduise plus. Il se demandait pourquoi son ami voulait lui parler mais il était presque certain qu'il s'agissait de l'argent qu'il avait laissé chez lui, il n'en voulait vraiment pas pour lui dire de la rejoindre mais il ne comptait pas insister. Il en avait besoin de toute façon, il avait eu beaucoup de mal à regrouper une telle somme et il en avait besoin pour acheter de la nourriture et des livres, il pouvait très bien l'obliger par la suite à le garder lorsqu'il aura régler tout les problèmes de ses amis. Il ne pouvait s'empêcher de penser à ce qu'ils avaient fait la dernière fois, il avait surtout du mal à oublier puisqu'il ne pouvait nier qu'il n'avait pas trouvé cela désagréable et peut-être même plaisant mais il ne devait absolument pas y penser. Il secoua énergiquement la tête pour chasser ce souvenir, il essayait de se convaincre que cela allait passer naturellement puisqu'ils ne l'avaient fait qu'une seule fois et que cela était définitivement terminé. Le créateur l'avait aidé et il n'y avait rien de plus, d'ailleurs il avait bien eu sa réponse même s'il était un peu perturbé par cela, il savait qu'il se sentait mal de faire une telle chose avec Kay mais en plus il se sentait mal de lui mentir, finalement il avait les deux problèmes et seulement le premier pouvait être réglé en prenant l’habitude d'agir ainsi mais il se demandait si cela était réellement possible pour lui qui arrivait très facilement à être mal à l'aise avec les autres. Il arriva devant la bâtiment en question pour remarquer que le concepteur était déjà arrivé et qu'il était installé sur un banc, sans plus attendre il s’avança pour le rejoindre en l'interpellant mais il commença à pleuvoir. Il leva la tête alors que cela devait de plus en plus fort mais il était vrai que le ciel n'était pas d'une très belle couleur quelques instants plus tôt et que l'averse était plutôt prévisible. Il poussa un soupir avant de saisir le bras de son ami pour l'emmener à l'hôtel juste en face, il avait constaté la présence de l'enveloppe comme il s'y attendait mais il ignorait s'il voulait lui parler d'autre chose alors il lui demanda d'attendre un peu. Il se dirigea vers le comptoir pour payer une chambre avant de prendre la clé et faire signe au plus vieux de le suivre alors qu'il marchait rapidement dans les couloirs, il trouva assez vite le numéro en question pour pénétrer dans une grande pièce qui devait faire salon et chambre. Il se laissa tomber pour s'asseoir sur le lit avant de relever les yeux vers le créateur, il réalisa finalement qu'il se trouvait dans un endroit assez gênant et il tourna brusquement la tête pour regarder ailleurs en rougissant. Il n'arrivait pas à reprendre son calme alors qu'il était dans une chambre et il se trouvait stupide de ne pas y avoir pensé plus tôt mais il ne bougea pas pour cacher au mieux sa gêne. Il avait d'abord pensé ne jamais aborder le sujet mais maintenant il se demandait s'il ne fallait pas au contraire en parler pour être tranquille et ne plus être mal à l'aise avec lui. Il prit une profonde inspiration pour le regarder avec les joues rouges, il arriva à prendre la parole mais il ne pouvait dissimuler son hésitation devant sa question puisqu’il craignait sa réponse.

- Tu... Tu avais trouvé ça... Comment... ?

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Dim 12 Oct - 18:54

Cherise sortit de ses pensés lorsqu'il fut interpeller par quelqu'un qui était bien sûr Luc qui venait d'arriver. Il tourna la tête vers lui et il sentit la pluie commencer à tomber, le créateur ne bougea pas pour aller se mettre à l'abri contrairement au plus jeune qui arriva près de lui pour le prendre par le bras et le tirer jusqu'à l'hôtel d'en face. Il ne pu s'empêcher de rougir légèrement, mais il secoua la tête pour arrêter de penser n'importe quoi et reprendre rapidement son calme et son air neutre pour le suivre jusque là. Il ne dit rien alors qu'ils furent enfin à l'intérieur en croyant qu'ils resteraient là seulement le temps que la pluie se calme, mais son ami lui dit d'attendre un peu avant de se diriger vers le comptoir pour demander... Une chambre?! Le créateur resta surprit et il se demandait si Luc avait conscience de ce qu'il faisait là ou il voulait trouver un endroit tranquille pour discuter, mais une chambre s'était beaucoup tranquille et encore une fois il essaya de garder son calme en se disant qu'il était juste un peu idiot et n'y avait pas penser et qu'il ne se passerait rien. Luc lui fit signe de le suivre et Cherise s'exécuta sans rien dire, il suivait le jeune homme en restant un peu en arrière. Ils arrivèrent ensuite devant une porte qu'ils avaient trouver plutôt facilement, en fait lui n'avait pas chercher, il était trop concentrer et perdu dans ses pensés pour y faire attention. Ils entrèrent dans la pièce qui faisait salon et chambre en même temps, mais contrairement à Luc qui se laissa tomber sur le lit, il resta debout à le regarder en essayant de rester le plus neutre possible. Le plus jeune sembla finalement réaliser la situation, car il tourna la tête en étant rouge soudainement. Cherise tourna aussi la tête pour ne plus le regarder, mais en essayant de paraître toujours normal, en tout cas il parvenait mieux à dissimuler sa gêne que son ami. Il réfléchissait rapidement à ce qu'il devait faire maintenant, parler de quelque chose de complètement hors sujet? Lui donner l'argent et partir rapidement? Le silence n'était pas super, car cela le mettait encore plus mal à l'aise, pourtant il ne savait pas quoi dire pour essayer de tourner tout ça sur autre chose pour ne plus y penser. Luc prit après quelque instant la parole, mais pas pour arranger son état.

- Tu... Tu avais trouvé ça... Comment... ?

Cherise resta plus qu'étonné devant la question et il ne dit rien du tout pendant plusieurs seconde. Ça voulait dire quoi? Il voulait s'assurer qu'il n'avait ressentit rien de spécial, car lui c'était pas le cas? Ou bien le contraire qu'il avait trouver ça bien, car Luc avait trouver ça bien? Il ne savait pas quoi dire et il était toujours aussi mélanger. Il ne c'était toujours pas tourner vers le plus jeune, mais il allait devoir répondre à sa question, sinon il pourrait penser n'importe quoi qui n'était pas vrai. Le créateur repensa à ce qui était arriver à l'appartement, il n'avait pas trouver sa désagréable et c'était même plutôt bien, alors devait-il lui répondre ça au risque de paraître complètement stupide? Il laissa échapper un faible soupire, surtout pour se calmer avant de se tourner vers son ami et s'approcher de lui sans lui laisser le temps de dire quoi que ce soit. Il attrapa la veste du plus jeune pour le tirer vers lui et il se pencha légèrement pour l'embrasser tout en posant son autre main sur son torse pour l'effleurer des doigts, mais il ne resta pas là très longtemps, il le lâcha et recula pour regarder ailleurs en croisant les bras avec les joues rouges, bien qu'il essayait de garder son air neutre.

- Voilà tu as ta réponse...

Il bougea à nouveau pour aller vers une fenêtre et regarder à l'extérieur pour essayer de garder son calme, car il ne savait pas ce que pensait Luc de la situation et peut-être qu'il ne pensait pas la même chose. Il ne comprenait pas trop pourquoi il avait envie de recommencer, c'était son ami et il allait se marier. Il était vraiment idiot de vouloir ça, mais bon ça n'irait peut-être pas plus loin. Luc ne voulait certainement pas recommencer. Il n'osait plus le regarder à cause de ce qu'il venait de faire et préférait regarder la pluie tomber et les éclairs et orages à faire leur apparition. Il voulait quand même s'assurer d'une chose, donc il devait lui retourner la question qu'il lui avait poser, ce qui était assez difficile.

- Et... Et toi?

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Dim 12 Oct - 19:55

Luc attendait la réponse de l'homme avec une certaine anxiété et il se sentait terriblement stupide d'avoir posé cette question, c'était pourtant évident qu'il avait du détester faire une chose pareille avec lui alors qu'il allait se marier et qu'il l'avait fait pour l'aider. De plus, il ne devait pas du tout avoir envie d'en parler alors pourquoi avait-il poser cette question ? Peut-être pour être certain que cela ne se reproduirait plus jamais, pourtant il ne pouvait s’empêcher d’imaginer quelques idées à cause de l'endroit où il se trouvait, encore une preuve qu'il était idiot puisqu'il n'y avait pas pensé plus tôt. Il ne savait pas du tout quoi faire, il pouvait sans doute prendre la parole pour changer de sujet et enterait ce souvenir au plus profond de lui mais il avait beaucoup de mal, sans doute à cause de ce qu'il avait ressenti même s'il n'en n'avait pas le droit. Il essayait de se persuader que cela était mal puisqu'il s'agissait de son ami et qu'il allait se marier alors il ne devait pas lui dire qu'il avait trouvé cela agréable, il poussa un soupir en constatant qu'il était encore obligé de mentir et il n'aimait pas tellement cela puisqu'il le faisait suffisamment avec Kay en lui faisant croire qu'il l'aimait. Il était tellement perdu dans ses pensées qu'il ne l'avait pas vu s'approcher, il releva brusquement la tête alors qu'il avait attrapé sa veste pour le tirer et l'obliger à se redresser légèrement, il ferma immédiatement les yeux en croyant se prendre un coup de poing et quelques paroles pour lui expliquer clairement qu'il ne voulait plus jamais en parler. Alors, il fut plus que surpris lorsque le créateur l'embrassa en effleurant son torse du bout des doigts, il se figea instantanément en étant totalement perdu et il le regarda avec un air surpris lorsqu’il le lâcha et qu'il retomba lourdement sur le lit. Il n'arrêtait pas de se demander dans sa tête : il vient de se passer quoi là ? Il était tellement perdu qu'il n'en n'était pas gêné pour l’instant mais cela n'allait pas tarder.

- Voilà tu as ta réponse...

Il reste bloqué encore quelques secondes, pour le regarder s'éloigner et se diriger vers une fenêtre, pour enfin réaliser ce le concepteur venait de faire, il baissa brusquement la tête avec les joues rouges vifs. Il serra doucement les poings pour s’efforcer de retrouver son calme mais il n'y arrivait définitivement pas. Pourquoi ? Pourquoi avait-il fait ça ? Il n'avais pas trouvé cela désagréable ? Il secoua énergiquement la tête pour ne pas y penser mais cela ne pouvait plus sortir de son esprit maintenant qu'il l'avait embrassé et qu'il connaissait sa réponse. Il devait peut-être lui faire comprendre qu'il était de même pour lui mais il restait immobile à sa place avec plus une envie de fuir très loin. Il avait peut-être aimé mais il restait assez effrayé surtout s'il ne s'agissait pas de le faire une seule fois mais de toute façon il pensait à quoi là ? Ils n'allaient pas le refaire ! Il fixa la porte un long moment en se demandant combien de temps il pouvait mettre avant de l'atteindre mais il fut soudainement sorti de ce calcul par la voix du plus vieux.

- Et... Et toi?

Il tourna brusquement la tête vers lui pour le regarder avec une légère lueur montrant bien sa crainte, il prit une profonde inspiration pour ne pas bouger l'espace de quelques instants et réfléchir. Il savait que cela était mal pour Kay qu'il faisait semblait d'aimer mais surtout pour Jessica que l'homme aimait sincèrement mais n'était-ce pas lui qui venait de l'embrasser alors qu'il n'y était pas obligé ? Il n'avait pas à prendre une décision à sa place et il n'allait certainement pas le juger en disant qu'il ne devait pas tromper sa femme alors qu'il avait également d'une certaine chose. Il devait faire un choix maintenant et peut-être bien qu'il n'y avait pas de retour possible s'ils faisaient de nouveau cela puisqu’il ne serait plus question de l'aider à trouver des réponses à ses interrogations. Il se leva rapidement pour rejoindre l'homme, il attrapa un bout de son manteau pour le tirer vers lui et l'obliger à se tourner mais il baissa brusquement la tête en rougissant, il décida de prendre son courage à deux mains pour l'embrasser et murmurer quelques mots en était toujours assez proche de lui.

- Et tu as la mienne...

Il regarda par la fenêtre pour cacher au mieux ses joues rouges vifs puisqu’il était atrocement mal à l'aise, étrangement il n'avait pas autant le désir de dissimuler sa gêne et donc sa faiblesse devant l'homme, peut-être à cause de leurs points communs et qu'il le considérait comme la personne pouvant le mieux le comprendre puisqu’ils étaient tout les deux des tueurs. Il avait surtout peur de cette situation à cause de tout ce qu'elle pouvait entrainé par la suite, il devait lui poser une question mais il appréhendait la réponse et c'était surtout pour cela qu'il voulait partir mais il était sans doute trop tard maintenant alors autant ne plus hésiter.

- Tu... Tu me vois juste comme un moyen de t'amuser une fois... Ou... Ou comme ton amant ou un truc du genre ?

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Dim 12 Oct - 21:36

Cherise regardait toujours à l'extérieur à attendre la réaction ou la réponse de Luc. Il était un peu nerveux de connaître sa réponse, mais il avait plus l'impression que le plus jeune allait prendre la fuite, car il ne pensait pas comme lui. Il ne lui en voudrait pas tellement de toute façon, c'était incroyablement bizarre tout ça, si cela arrivait, il n'aurait qu'a tout oublier et trouver une excuse bidon pour se faire pardonner par Luc et ne plus jamais y penser. Du moins, ça serait pas trop difficile pour lui, mais peut-être que ça serait différent pour Luc. Le créateur ferma doucement les yeux alors qu'il attendait de se prendre un vent de la part de son ami. L'homme entendit seulement son ami ce lever et des pas s'avancer vers lui avant qu'il attraper son manteau pour le tirer et le faire tourner vers lui. Cherise rouvrit les yeux pour le regarder en gardant son air neutre, bien qu'il restait toujours plutôt mal à l'aise. À peine fut il tourner que le plus jeune baissa la tête en rougissant toujours autant, mais il ne resta pas ainsi très longtemps qu'il la relava pour l'embrasser à son tour. Le concepteur était plutôt surprit qu'il y arrive sans être défoncer et son ami lui murmura quelque mot en étant toujours aussi près de lui.

- Et tu as la mienne...

Il se demandait s'il était vraiment sincère avec lui-même, car il lui avait raconter l'histoire avec son autre ami qu'il était avec lui seulement pour le rendre heureux. Il n'avait pas intérêt à faire la même chose avec lui, sinon c'est un bon coup de poing sur la tête. De toute façon, il ne lui en voudrait pas qu'il ne pense pas la même chose, ce qui l'insulterait c'est qu'il lui ment. En tout cas, il ne pensait pas que ce soit le cas, car il n'allait pas être triste s'il aurait prit une autre décision et Luc devait le savoir, du moins c'est ce qu'il croit. Il allait être au pire déçu, mais il n'allait pas être complètement effondrer et il resterait son ami quand même. Cherise remarqua que Luc regardait à l'extérieur pour essayer de dissimuler ses joues rouges vifs. Le concepteur ne bougea pas pour le moment pour se contenter de le regarder. Dire qu'il en était là, alors à peine quelque semaine plus tôt, il voulait lui faire la peau à leur prochaine rencontre. C'était pas du tout ça qui arrivait en ce moment, c'était même vraiment étrange. Il n'allait pas s'en plaindre, il s'était fait un ami qui pouvait le comprendre.

- Tu... Tu me vois juste comme un moyen de t'amuser une fois... Ou... Ou comme ton amant ou un truc du genre ?

Cherise reprit une belle couleur rouge en tournant la tête pour regarder ailleurs, alors qu'il essayait toujours de garder son calme et ne pas montrer ses expressions. Il était beaucoup moins mal d'en montrer à Luc, mais c'était toujours quelque chose qu'il avait du mal à laisser passer. Bref, il ne le voyait pas comme un moyen de s'amuser une seule fois, ça c'était évidant. Il trouvait cela stupide et c'était pas très sympa pour Luc d'être considérer comme un jouet avec lequel on s'amuse. Ce n'était pas son but de le considérer ainsi, mais un amant sonnait vraiment étrange à ses oreilles. Pourtant c'était bien le bon mot de ce qu'il voulait, enfin sauf si ça n'intéressait pas son ami. Il soupira doucement avant de retourner la tête vers Luc toujours un peu mal à l'aise.

- Je... Je te vois comme... Un amant, je crois... Sauf si ça te pose problème...

Le créateur ne bougea pas pendant quelque seconde pour voir la réaction de Luc face à ça. Il était toujours un peu perdu, car il ne s'attendait pas trop à ce retrouver dans cette situation, mais il n'attendit pas plus longtemps pour attraper Luc et le plaquer contre un mur en essayant d'éviter de lui faire mal tout de même. Il le regarda droit dans les yeux en essayant de faire abstraction à sa gêne pour le moment avant de l'embrasser en se rapprochant pour être coller contre lui. Quelque chose à quoi il avait penser lui revint rapidement à l'esprit à ce moment, alors il s'arrêta en restant toujours aussi près de lui en le regardant droit dans les yeux.

- Tu ne mens pas Luc? T'as pas intérêt à faire la même chose que tu fais avec ton ami avec moi...

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Dim 12 Oct - 22:24

Luc restait immobile alors qu'il attendait une réponse venant de son ami, il voulait presque être considéré comme un jouet d'une seule fois, pourtant il n'aimait pas tellement l'idée d'être un jouet mais elle était plus rassurante à ses yeux que celles d'être quelqu'un d'important pour une personne et il savait qu'un amant n'était pas aussi facilement remplaçable qu'un coup d'un soir. Il essayait de rester calme sans comprendre lui-même ce qu'il voulait vraiment avec l'homme puisqu'il était perdu dans ses émotions et en particulier sa peur qui ne pouvait pas le laisser tranquille. Il fixait toujours l'extérieur de l'hôtel à travers la fenêtre, la pluie ne semblait pas vouloir cesser avant un moment mais il n'arrivait pas à se concentrer sur le temps pour oublier sa gêne même s'il s'agissait bien de ce qu'il tentait de faire. Il reprit son courage pour tourner la tête vers le plus vieux et le regarder avec les joues horriblement rouges, il maudissait sa gêne qui compliquait tout dès qu'il était dans certaiejs certaines situations.

- Je... Je te vois comme... Un amant, je crois... Sauf si ça te pose problème...

Le tueur se figea quelques secondes en essayant de ne pas trembler et y arrivait pour le moment même s'il avait beaucoup de mal à cacher sa crainte. Il serait de plus en plus fort ses poings en se demandant pourquoi cela était devenu ainsi, peut-être bien que c'était entièrement de sa faute puisqu'il était venu en premier vers l'homme. D'ailleurs, il se posait des questions sur ce qui avait pu le pousser à ne prendre la fuite puisqu'il était toujours là même après avoir entendu la réponse du créateur, même s'il était loin d'être rassuré. Il était perdu dans ses pensées et en fut arraché une nouvelle fois par le concepteur qui venait de l'attraper pour le plaquer contre le mur, il le regardait sans trop comprendre pourquoi il avait été aussi brusque mais il avait plus peur de la signification et des conséquences de ses actes plutôt que de l'homme en lui-même puisqu'il lui faisait confiance. Peut-être bien qu'il avait remarqué sa peur et qu'il voulait l'empêcher de partir ? Il n'en n'était pas certain et il n'eut pas le temps de réfléchir davantage à la question que le plus vieux l'embrassa en se collant contre lui. Le sociopathe avait immédiatement pris une violente teinte rouge à cause de ce qu'il venait de faire mais surtout de la proximité, il n'avait aucun moyen de fuir puisqu'il était bloqué et il commençait doucement à être réellement apeuré.

- Tu ne mens pas Luc? T'as pas intérêt à faire la même chose que tu fais avec ton ami avec moi...

Le tueur cessa les tremblements qui l'avaient envahis à cause de la question qu'il venait de poser et qui lui mettait quelques doutes. Il n'y avait même pas pensé à cela mais peut-être bien qu'il croyait apprécier cela pour rendre son ami heureux ? Il secoua doucement la tête en se rendant compte que cela était stupide, au final il avait presque voulu se rassurer en se disant qu'il mentait mais ce n'était pas le cas. Il devait juste oublier ses peurs même s'il avait beaucoup de mal, il les avait presque entièrement oublié avec Kay désormais puisqu'il n'était pas sincère avec lui mais cela était bien différent avec le créateur. D'ailleurs, le fait qu'il avait encore plus de mal à mettre ses craintes de côté était bien la preuve qu'il était sincère. Il s'efforça de le regarder droit dans les yeux malgré sa gêne puisqu'il était toujours très proche de lui.

- Non... Je suis sincère avec toi... J'ai aucune raison de mentir alors... Alors qu'une réponse négative ne devrait même pas te faire mal...

Il se sentait étrangement triste de dire cela, il s'agissait d'une preuve que personne ne pouvait être très malheureux s'il partait, il en était toujours éperdument convaincu même si cela ne l'enchantait pas tellement. Il voulait sans doute se rassurer en pensant qu'il prenait la bonne décision en voulant partir plus tard, il essayait de cacher tout ce qu'il ressentait mais il n'y arrivait pas tellement même s'il ne tremblait pas au moins. Il voulait ajouter une dernière phrase mais il avait beaucoup de mal à l'avouer alors il parla assez vite pour en finir.

- Ça... Ça ne me dérange pas...

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Dim 12 Oct - 23:39

Cherise était toujours coller contre son ami à le regarder et essayer de comprendre toutes les petites réactions de Luc. D'ailleurs il semblait un peu apeuré à l'instant et avait même trembler avant qu'il ne lui réponde. Il ne pensait pas qu'il avait peur de lui, mais bien par la situation qui ne devait pas le rassurer. Il était lui-même peu rassurer par tout ça, mais il essayait de penser à autre chose. Il ne voulait pas ça pour rien, il tenait beaucoup au jeune homme, bien que son amitié était beaucoup plus importante pour lui que tout le reste. Il aime Jessica, mais il aime aussi Luc d'une autre façon bien différente. C'était tellement compliquer, mais il était trop tard pour tout effacer maintenant et il n'en avait pas envie de toute façon. Le plus jeune s'efforça de regarder le créateur dans les yeux et lui aussi s'efforçait à garder cacher sa gêne à cause de la proximité.

- Non... Je suis sincère avec toi... J'ai aucune raison de mentir alors... Alors qu'une réponse négative ne devrait même pas te faire mal...

Il avait l'impression que son ami avait l'air triste de dire ceci, mais ne dit rien et se contenta de continuer de le regarder. Il ne savait pas si cela lui ferait mal de ne pas avoir ceci avec Luc, mais il savait que si il perdait l'amitié de son ami à cause d'une bêtise pareil, il en serait gravement affecter. Il avait toujours été seul, il ne voulait pas perdre les deux personnes importantes à ses yeux. Jessica et Luc était bien les seuls et en perdre l'un d'eux serait difficile et le ferait sombrer encore plus dans sa folie.

- Ça... Ça ne me dérange pas...

Cherise hocha seulement de la tête pour répondre avant de baisser doucement les yeux en restant toujours près de Luc. Il ne doutait plus de la sincérité de Luc maintenant, car sinon il aurait essayer de cacher tous les doutes qui étaient visible pour le concepteur, bien qu'il ne savait pas à quoi il pensait exactement. Il avait envie de dire quelque chose pour rassurer un peu son ami, mais qui était toujours difficile pour Cherise. Il ne disait pas trop ce qu'il pensait et n'avait jamais dit quelque chose du genre à son ami pour lui prouver qu'il était important à ses yeux. Le créateur recula légèrement pour poser ses mains sur les bras du jeune tueur en relevant les yeux vers lui pour qu'il soit moins coincé et lui laisser plus de mouvement.

- Tu sais Luc... Tu es... Tu es le seul ami que j'ai eu dans ma vie et qui peut me comprendre vraiment... Et... C'est pourquoi tu es très important pour moi... Alors... Je n'ai aucune envie de perdre ton amitié...  Je ne sais pas si tu m'aurais donner une réponse négative pour ça m'aurait fait mal, mais... Je sais que te perdre toi serait plus que difficile pour moi... Alors ne te force pas...

Il avait réussit à garder les yeux lever vers le plus jeune en disant ces mots, mais il avait reprit une teinte de rouge aux joues. Il avait voulu le rassurer sur certaine chose qui lui tenait très à coeur et dont Luc pouvait douter. Il s'avança doucement vers son ami pour effleurer ses lèvres avec les siennes et poser doucement une main sur sa joue pour lui caresser. Il délaissa cette dernière pour aller perdre sa main dans les cheveux blonds du jeune homme. Il ne le quittait pas des yeux, alors qu'il comblait le vide qu'il restait pour embrasser à nouveau son ami tendrement. Le créateur se recula à nouveau pour le lâcher complètement et lui adresser un sourire rassurant qu'il avait toujours éviter de faire même si il était son ami. C'était bien la première fois qu'il lui montrait autre chose que ses regards neutres ou encore énervés à cause du petit surnom, qu'il semblait avoir abandonner depuis. Cherise se retourna ensuite pour retirer son manteau qu'il posa sur une chaise, de toute façon il n'allait pas pouvoir sortir en pleine tempête, il serait mouiller complètement en mettant le pied dehors. Il alla ensuite s'asseoir sur le lit en regardant Luc, il ne le forçait pas à faire quelque chose pour voir s'il allait réussir à passer par dessus cette gêne qui le bloquait, bien que lui aussi il était gêner, mais il arrivait à l'oublier pour pouvoir bouger et pas bloquer comme son ami.

- Tu... Tu veux continuer et... aller plus loin comme la dernière fois ?

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Lun 13 Oct - 10:03

Luc n'osait plus le regarder droit dans les yeux après avoir pris la parole pour dire quelque chose de terriblement gênant pour lui. Il se sentait toujours perdu dans cette situation, pourtant il l'avait provoqué en lui demandant son ami la première fois et en lui posant une question aujourd'hui et tout aussi étrangement il ne le regrettait pas du tout. Il avait bien toujours une peur présente au fond de lui mais elle était beaucoup moins importante pour l'instant et il espérait pouvoir l'oublier ainsi que sa gêne pour ne pas être constamment bloqué avec son ami. Il baissa la tête pour voir les mains de l'homme posés sur ses bras alors qu'il avait également reculé, il était moins mal à l'aise maintenant qu'il n'était plus collé à lui mais ses joues avaient toujours une teinte rouge. Il arriva à regarder directement le créateur en se doutant qu'il voulait lui parler mais il ignorait de quoi il s'agissait, il priait seulement pour que ce soit pas gênant ou même effrayant.

- Tu sais Luc... Tu es... Tu es le seul ami que j'ai eu dans ma vie et qui peut me comprendre vraiment... Et... C'est pourquoi tu es très important pour moi... Alors... Je n'ai aucune envie de perdre ton amitié...  Je ne sais pas si tu m'aurais donner une réponse négative pour ça m'aurait fait mal, mais... Je sais que te perdre toi serait plus que difficile pour moi... Alors ne te force pas...

Le tueur de figea instantanément devant les mots qu'il venait d'entendre, il avait également remarqué le sourire rassurant de son ami mais cela ne faisait que créer l'effet contraire chez le plus jeune. Il était assez paniqué devant certaines situations, celle-ci était déjà loin d'être normale pour lui mais en plus il lui faisait comprendre qu'il était quelqu'un d'important pour lui. Il resta pensif mais surtout surpris pendant un long moment si bien qu'il n'avait même pas réagi aux caresses ou aux baisers du concepteur. Il comprenait doucement qu'un amant était tout de même plus important qu'un simple ami mais en plus il devait réaliser que même en ami il était une personne précieuse pour lui. Il avait toujours cru que le plus vieux pouvait être le moins affecté lorsqu'il sera venu l'heure de partir puisqu'il avait connu un passé difficile et qu'il avait toujours Jessica au près de lui mais il avait maintenant la preuve qu'il s'était lourdement trompé sur cela. Il savait également qu'il ne devait pas lui en parler, il avait pourtant cru pouvoir demander son ami mais il était presque certain qu'il allait essayer de le faire changer d'avis, cela était de toute façon impossible mais il n'avait pas envie de se lancer dans ce débat. Il le regarda enlevrr son manteau en reprenant doucement ses esprits et en se demandant surtout pourquoi il n'était pas aussi effrayé, normalement il aurait du sortir en vitesse de la chambre devant ses mots mais il trouvait cela assez différent. Il ignorait exactement pourquoi et il baissa misérablement la tête en glissant un très faible "Désolé" pour différentes raisons. Il secoua doucement la tête pour bien se replonger dans la situation actuelle et il commençait à se demander : Pourquoi il enlève son manteau ? Il regarda par la fenêtre en se disant qu'il se mettait tout simplement plus à l'aise puisqu'il ne pouvait pas sortir tout de suite à cause de l'averse. Pourtant, cette possibilité se brisa en le voyant s'asseoir sur le lit et il le regardait toujours avec beaucoup de mal à cause des idées qui lui venait à l'esprit, c'était d'ailleurs plutôt étrange puisqu'il n'en n'avait jamais eu autrefois mais il s'agissait bien de la preuve qu'il était sincère.

- Tu... Tu veux continuer et... aller plus loin comme la dernière fois ?

Luc baissa brusquement la tête avec les joues rouges vifs devant cette question, il bredouilla plusieurs mots totalement incompréhensibles sans arriver à reprendre son calme avant un petit moment. Il ne savait pas tellement quoi faire et il était surtout effrayé par le fait qu'il voulait lui répondre positivement. Il s'avança doucement pour être en face de lui mais les phrases précédentes lui revinrent brusquement à l'esprit et il recommença à hésiter alors qu'il avait pris une décision. Il serra les poings pour retrouver un minimum de courage, il ne devait plus y penser même si cela était réellement difficile pour lui. Il le regarda droit dans les yeux en rougissant légèrement avant de se baisser pour l'embrasser, il arriva à oublier peu à peu sa peur pour le faire doucement tomber sur le lit et être au-dessus de lui. Cependant, il lui revint brusquement à l'esprit ainsi que sa gêne lorsqu'il se redressa légèrement tout en restant sur lui, il venait de lui donner une réponse assez claire et il était affreusement gêné à cause d'un autre détail.

- Je... C'est la première fois que je... Que j'ai envie de faire ça sans être défoncé ou sans me forcer...

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Lun 13 Oct - 19:11

Cherise était assit sur le lit à regarder son ami qui ne semblait pas plus rassurer lorsqu'il avait eu terminer de parler. Il avait peut-être même empirer les craintes et les doutes en disant ses mots, mais il ne partait pas c'était déjà ça. Il n'avait pas prit peur lorsqu'il lui avait révéler certaine chose que le créateur avait bien du mal à exprimer au personne importante pour lui. Il avait toujours terriblement peur qu'on lui fasse la même chose qu'autrefois, mais il voulait essayer de leur faire confiance et ne pas penser qu'ils étaient comme eux, Luc surtout ne devait pas être ainsi, car il avait lui même vécu des choses horribles. Il était toujours un peu inquiet à cause de ce qu'il avait demander bien qu'il le voulait, il repensait toujours à cet évènement qui le hantait et qui était graver dans sa mémoire. Pourtant, il n'avait pas à s'inquiéter à ce sujet, Luc était pas comme cet homme, même très loin d'être comme ça et puis il était consentant contrairement à ce jour, mais bon cela était toujours angoissant et il ne pouvait rien faire pour chasser cette crainte. Le plus jeune n'avait pas encore bouger et il avait même bredouiller des mots complètement incompréhensible en baissant la tête à nouveau. Cherise baissa aussi la tête se sentant maintenant plus gêner d'avoir poser cette question et n'ajouta rien du tout. Il ne savait pas trop si Luc en avait vraiment envie comme lui et maintenant qu'il y repensait, il se sentait mal à propos de Jessica. C'était mal ce qu'il faisait et si elle l'apprenait, elle lui en voudrait terriblement, mais pourtant malgré ça, il avait toujours envie d'aller plus loin avec son ami. Il était vraiment un mauvais mari en fait. Il poussa un faible soupire en essayant de se dire qu'elle le découvrirait jamais comme beaucoup de chose qu'il faisait. Le créateur sortit finalement de ses pensés lorsqu'il vit son ami s'avancer et se placer devant lui. Il le regardait droit dans les yeux et tous les deux avaient les joues rouge, alors que Luc se baissait pour pouvoir l'embrasser et sa gêne sembla disparaître petit à petit, car Cherise se retrouva allonger sur le lit avec Luc au dessus de lui. La réponse du plus jeune était assez clair et il en était heureux, mais toujours un peu stresser à cause de la position qu'il avait en ce moment. Luc se redressa légèrement sans se retirer pour prendre la parole.

- Je... C'est la première fois que je... Que j'ai envie de faire ça sans être défoncé ou sans me forcer...

Il était un peu surprit qu'il lui dise cela et il repensa à ce qu'il lui avait dit au sujet de son ami, il devait se forcer avec lui pour pouvoir le rendre heureux, ça ne devait pas être très agréable pour Luc, mais il ne pouvait rien faire pour le sortir de cette situation. En tout cas, il avait une nouvelle preuve qu'il était réellement sincère avec lui et qu'il ne lui mentait pas tout simplement. Il était même plutôt étonné que ceci arrive avec lui et pas quelqu'un d'autre. D'ailleurs pourquoi lui et pas son autre ami? Peut-être parce qu'ils se ressemblent plus? Il ne pouvait répondre à sa propre question. Cherise leva doucement une main vers le visage du plus jeune en étant un peu plus mal à l'aise cette fois vu la position pour lui caresser doucement la joue.

- Alors... Ne te retiens pas...

Il n'avait rien ajouter de plus, il s'était contenter d'afficher un petit sourire qui était toujours difficile pour lui de sortir en étant toujours mal à l'aise. Sa voix avait été un peu hésitante, mais il avait fait au mieux pour le cacher au plus jeune. Ce souvenir qui ne voulait pas le quitter n'arrêtait pas de lui revenir à l'esprit, alors qu'il n'avait aucune raison de s'inquiéter à ce sujet. L'homme ne perdit pas beaucoup de temps pour lui enlever sa veste pour effleurer doucement le torse du plus jeune du bout des doigts, mais la même question que la dernière fois lui revint en tête. Peut-être que Luc préférait être au dessus cette fois, bien que Cherise préférait le contraire à cause du problème avec son souvenir douloureux, mais il devait arrêter d'y penser et avoir confiance en son ami et aussi, car il se sentait inférieur ainsi. Il reprit la parole en essayant de rester le plus calme et ne pas montrer sa gêne.

- Tu préfères rester ainsi cette fois?

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Lun 13 Oct - 20:07

Luc restait au-dessus de son ami avec les joues légèrement rouges à cause de sa position et du fait qu'il savait pertinemment qu'il n'y avait sans doute pas de retour possible s'ils allaient plus loin, pourtant il avait de nombreuses raisons qui pouvaient le pousser à abandonner mais il n'en n'avait pas envie même s'il ne comprenait pas tellement pourquoi. Il repensa à Kay, il risquait de lui faire de la peine s'il apprenait cela mais il n'avait aucune raison pour qu'il soit au courant alors il ne devait pas se faire du souci à ce sujet, d'ailleurs l'homme avait du avoir le même genre de pensé pour Jessica et pourtant lui-aussi ne semblait pas vouloir arrêter. Il s'efforçait de le regarder droit dans les yeux même si cela était plutôt difficile après ce qu'il venait d'avouer, c'était plutôt étrange pour lui de souhaiter faire cela sans être défoncé ou sans le faire avant tout pour quelqu'un d'autre mais c'était pourtant bien le cas. Il réalisa qu'il ignorait même pourquoi il voulait cela avec le créateur, peut-être bien qu'il lui ressemblait et qu'il avait plus le sentiment d'être compris par lui que par ses autres amis ? Il eut un très léger sursaut en sentant la main du plus vieux sur sa joue alors qu'il le caressait doucement, il n'avait pas pu s'empêcher de rougir encore plus mais il tentait d'oublier sa gêne pour ne pas rester immobile même s'il n'arrivait pas à grand chose pour le moment.

- Alors... Ne te retiens pas...

Le tueur avait été assez étonné par ses paroles et il n'avait pas réussi à le cacher d'ailleurs, il avait l'impression d'être incroyablement prévisible dans ce genre de situation où il était incapable de réfléchir correctement. Il hocha simplement de la tête même s'il savait parfaitement qu'il risquait d'être avant tout mal à l'aise par cela mais au moins il ne pensait pas pouvoir être brusque et violent, d'ailleurs il n'avait jamais été protecteur ou même doux avec le concepteur puisqu'il ne l'avait jamais vu comme un ami devant être protégé et pouvant se briser extrêmement facilement comme les autres mais peut-être bien qu'il commençait également à le voir ainsi désormais. De plus, il avait bien remarqué la voix hésitante de l'homme même s'il avait tenté de le cacher, il repensa à la première fois et il se demandait de plus en plus sérieusement s'il n'avait pas peur d'être en position d'infériorité avec quelqu'un, pourtant il ne pensait pas qu'il puisse avoir peur devant des menaces mais cette situation pouvait lui évoquer des souvenirs douloureux puisqu'il savait qu'il avait eu un passé difficile sans connaitre tout les détails. Il sortit brusquement de ses pensées lorsque le plus vieux lui enleva sa veste et il se laissa faire dans le silence et sans aucun sursaut cette fois-ci en sentant la main de celui-ci sur son torse qu'il effleurait du bout des doigts.

- Tu préfères rester ainsi cette fois?

Il hocha positivement de la tête pour lui répondre, il ne voulait pas encore une fois se retrouver en-dessous de quelqu'un alors qu'il était dans un état normal et qu'il ne se forçait pas alors il devait en profiter un maximum. Il hésita quelques secondes avec les joues rouges avant de baisser les yeux vers la chemise de l'homme, il la déboutonna pour lui caresser le torse en essayant d'être plus précis que la dernière fois mais il avait du mal à cause de la gêne, il ne se préoccupait pas de ses cicatrices et il se doutait qu'il ne devait pas souhaiter en parler alors il se baissa lentement pour l'embrasser tendrement dans le cou. Puis, soudainement, il se posa une question : Pourquoi il faisait ça ? Pas la situation global mais il avait deviner que le créateur craignait cette position et pourtant il ne s'était pas préoccupé de lui pour penser avant tout à lui-même comme une personne égoïste. Il se redressa brusquement en se disant, qu'au contraire, il devait se retenir puisque autrement il risquait de ne pas faire attention à son ami. Il ne se forçait pas pour lui faire plaisir et il voulait vraiment faire cela avec lui mais il souhaitait tout de même que ce soit surtout le concepteur qui soit dans la plus favorable des situations. Il décida de le faire basculer pour être en dessous même s'il n'était plus tellement rassuré mais il devait oublier cela, il n'avait pas pu s'empêcher de fuir quelques secondes son regard avant de prendre la parole pour expliquer la raison de ce changement tout en s’efforçant de ne pas tourner la tête.

- Je... Je te fais confiance...

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Mar 14 Oct - 0:58

Cherise fixait le plus jeune qui hocha simplement la tête pour répondre à sa question. Il était un peu nerveux et stresser, mais il essayait de ne rien montrer à son ami pour qu'il ne lui pose pas de question sur ça, bien qu'il pouvait très bien lui expliquer pourquoi il était ainsi à cause de la position, mais ce n'était pas quelque chose qu'il avait forcément très envie et qu'il était très fière. Luc pouvait le trouver pitoyable d'avoir agit comme il l'avait fait par le passé, bien qu'il n'y croyait pas trop, il n'avait pas envie qu'il est pitié ou quelque chose comme ça. Donc, le créateur garda le silence et laissa son ami continuer en essayant d'oublier tout ça et ce concentrer uniquement sur son ami. Ce dernier avait baisser les yeux vers sa chemise pour la déboutonner en étant toujours aussi gêner et commencer à lui caresser le torse avec des gestes toujours imprécis. Il devait pas être habituer du tout par tout ça, lui non plus d'ailleurs, mais il avait quand même un peu d'expérience. Luc se pencha pour l'embrasser dans le cou et le concepteur posa sa main sur sa tête pour passer sa main dans ses cheveux, bien qu'il restait toujours mal à l'aise, il allait devoir pourtant s'habituer, car il ne pouvait pas tout le temps changer de place avec son ami pour être au dessus. Le jeune tueur se redressa ensuite brusquement ce qui étonna Cherise qui ne comprit pas pourquoi il agissait ainsi. Il venait de réaliser quelque chose? Il ne savait pas et attendait une explication en étant un peu moins rassurer maintenant, mais il fut encore plus surprit lorsqu'il le fit basculer pour qu'il se retrouve sur le dessus. Il comprenait encore moins la raison qu'il l'avait fait changer d'avis, il avait remarquer les doutes qu'il avait? Ou peut-être trouvait-il qu'il manquait trop d'expérience? Il penchait plus pour la première option, il s'en sortait encore une fois, mais il finirait bien un jour à devoir accepter de se retrouver en dessous. Il avait cesser de le regarder pendant quelque seconde avant de prendre la parole probablement pour lui expliquer ce changement.

- Je... Je te fais confiance...

Il le regardait toujours en étant un peu étonné de sa décision. Il pensait qu'il n'aimait pas être inférieur et sa devait être toujours le cas, mais il le laissait faire. Il n'allait pas s'en plaindre, mais il allait devoir faire un effort lui aussi s'ils recommençaient. Le créateur lui faisait aussi confiance, donc il devait arrêter de douter de tout ça, alors que son ami était pas comme cette personne. Il hocha seulement la tête pour lui répondre avant qu'il ne se penche doucement pour l'embrasser tendrement. Il laissa de côté sa gêne pour s'attaquer à son cou tout en commençant à caresser le plus jeune avec douceur. C'était vraiment bizarre d'agir ainsi avec son ami, même s'il était beaucoup moins doux pour une raison inconnue qu'avec la jeune femme. C'était un homme normalement brutal et violent et pourtant il n'était pas du tout comme ça en ce moment. Il devait avoir terriblement peur de faire du mal au jeune homme pour agir, il ne souhaitait pas le blesser et avait même envie de faire attention à lui et le protéger, ce qui était toujours étrange, car il y a peu de temps, il refusait de croire une telle chose et ne voulait pas le considérer comme un ami. Ça avait changer si vite, mais maintenant le plus jeune était très important à ses yeux et il ne voulait en aucun cas le perdre, sinon il risquait d'en souffrir énormément. Le concepteur commença à faire ce qu'il devait en étant toujours doux et gentil avec lui, pour ne pas lui faire de mal et perdre sa confiance par la suite. Il n'essaya pas cette fois d'en terminer au plus vite comme la première fois d'ailleurs à cause de la gêne. Il prenait son temps pour faire durer le plaisir le plus longtemps possible avec le jeune homme. Il avait également abandonner toute cette gêne qui pouvait lui nuire pour se concentrer entièrement sur lui. Lorsqu'il termina, Cherise resta quelque instant au dessus de son ami pour le regarder dans les yeux, mais à ce moment il redevint légèrement mal à l'aise, il espérait vraiment que ceci parte un jour. Le créateur se retira pour tomber sur le dos à côté de son ami et tira les couvertures pour se cacher lui et le plus jeune qui devait être mal à l'aise comme lui, bien qu'il ne pouvait pas rester et passer la nuit ici. Du moins sauf si il trouvait une excuse pour la jeune femme, mais il ignorait si c'était vraiment une bonne idée. Il resta là pour essayer de se calmer et retrouver un peu son souffle, en plus de ça il était fatiguer et il essayait de le cacher au plus jeune qui devait être en pleine forme contrairement à lui, même si c'était pas vraiment facile de le cacher. Il pourrait trouver une excuse pour le traiter de vieux, malgré la situation gênante. Il avait travailler beaucoup avant de venir et il avait été dans le jeu aussi et avec le corps malade qu'il a, il ne restait pas en forme très longtemps. Il regarda rapidement à l'extérieur pour voir que la pluie tombait toujours avant de tourner la tête vers le plus jeune en étant légèrement rouge maintenant et en ne sachant pas trop quoi dire après ça.

- Tu... Tu ne regrettes toujours pas d'avoir prit cette décision?

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Mar 14 Oct - 17:26

Luc regardait toujours l'homme en était légèrement inquiet même s'il tentait de le cacher, il ne devait pas du tout de son ami mais il trouvait toujours cette situation assez étrange, pourtant il n'avait pas envie de renoncer. Il se laissa faire alors qu'il l'embrassait doucement, il leva une main hésitante pour la passer dans ses cheveux comme il l'avait plus tôt, il essaya de le caresser alors qu'il avait descendu dans son cou et il était toujours étonné de le voir aussi doux. Cependant, il était peut-être également inquiet par ce comportement alors qu'il semblait être presque protecteur avec lui et il n'aimait pas cela. Il avait pourtant eu ce regard avec d'autres personnes, et même une fois avec le créateur, mais il ne voulait que quelqu'un se comporte ainsi avec lui, il y a des années il avait voulu rencontrer une personne agissant ainsi avec lui mais cela avait cessé assez vite grâce à de nombreuses personnes. Il décida d'oublier tout cela pour se concentrer sur l'homme qui avait commencé à faire ce qu'il devait, il était resté assez gêné pendant tout ce temps alors que ce n'était pas le cas du plus vieux. Il avait remarqué que cela avait duré plus longtemps que la première fois, en même temps il n'avait pas du avoir envie à l'appartement puisqu'il l'avait aidé mais aujourd’hui cela était assez différent. Il se demandait s'il pouvait ne plus être mal à l'aise un jour avec lui mais il n'y croyait pas trop, quoique peut-être qu'il devait juste s'y habituer mais autrefois, il ne voyait pas le moindre intérêt à ce type de relation alors il n'avait jamais envisagé cette possibilité. Il s’efforça de regarder le concepteur droit dans les yeux alors qu'ils avaient terminé, il n'avait pas osé faire grand chose et il espérait que celui-ci ne lui en veule pas trop mais il semblait être plus gêné que en colère alors il ne se faisait pas tellement de souci. Il l'observait toujours en tournant la tête alors qu'il se laissait tomber à côté de lui pour se mettre sur le dos, il attrapa fermement la couverture qu'il venait de mettre sur eux avec toujours les joues rouges puisqu'il restait assez proche de lui. Il afficha un petit air inquiet alors qu'il voyait sa fatigue, il repensa à ses cicatrices et il réalisa qu'il avait peut-être une santé défaillante à cause de cela, dans une autre situation il aurait sans doute sauter sur l'occasion de l'appeler "le vieux" mais il était bien trop mal à l'aise pour oser faire une telle remarque. D'ailleurs, il ne l'aurait sans doute pas fait si cela avait un rapport avec son passé puisqu'il n'était pas stupide à ce point alors qu'il avait parfaitement conscience qu'il avait traversé des épreuves difficiles tout comme lui. Il regarda à l'extérieur en même temps que son ami pour constater que la pluie n'avait pas cessé, il repensa à Kay qui devait l'attendre à l'appartement et il espérait que celui-ci ne se fasse pas trop de souci pour lui puisqu'il avait dit qu'il se dépêchait, en tout cas il ne pouvait sans doute pas rester éternellement ici même s'il devait braver l'averse pour sortir.

- Tu... Tu ne regrettes toujours pas d'avoir prit cette décision?

Il reprit immédiatement une teinte rouge alors qu'il avait réussi à retrouver une couleur normale en se perdant dans ses pensées, il ne savait pas trop quoi lui répondre en se demandant si un simple "Non" était suffisant mais surtout convaincant. Il hésita quelques secondes avant de lui sourire doucement et se redresser légèrement pour l'embrasser avant de rester sur le côté en étant légèrement hauteur pour le regarder. Il réalisa que la couverture avait doucement tombé pour laisser apparaitre le haut de son torse mais il ne devait sans doute pas s'en préoccuper après ce qu'ils venaient de faire, il baissa la tête pour fixer la marque sur son épaule qui lui venait d'une blessure par balle mais il s'agissait bien de sa seule cicatrice. Il poussa un faible soupir avant de relever les yeux pour fixer son ami, il bougea sa main pour bouger la couverture et effleurer du bout des doigts l'une des cicatrices, il affichait un regard triste et mélancolique en laissant échapper quelques mots qu'il regretta aussitôt puisqu'il avait peur de subir quelques questions par rapport à sa phrase pouvant être assez étrange sans connaitre toute l'histoire.

- Tu as de la chance...


~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Mar 14 Oct - 18:26

Cherise avait réussit à faire reprendre des couleurs au plus jeune qui semblait s'être calmer pendant le petit moment de silence qui avait suivit, mais sa question était assez gênante, donc c'était normal. Le jeune homme sembla hésiter, mais il se redressa légèrement en lui souriant avant de l'embrasser pour ensuite rester sur le côté un peu en hauteur pour pouvoir le regarder. Cherise n'avait pas bouger et gardait la tête tourner vers son ami en essayant toujours de cacher son épuisement au plus jeune. Il suivit ensuite les yeux du jeune tueur jusqu'à son épaule et le créateur put apercevoir une blessure qu'il n'avait pas remarquer la première fois, car il était bien trop concentrer à essayer de ne pas être mal à l'aise pour y faire attention. D'ailleurs, le jeune homme n'avait aucune autre marque contrairement à lui qui en avait partout, il ne doutait pas des paroles de son ami, il savait qu'il avait eu un passé difficile, mais il n'avait garder aucune marque de tout ça, c'était étrange. Luc releva les yeux vers lui pour bouger la couverture et avancer sa main pour toucher l'une de ses cicatrices. Il n'aimait pas trop qu'on y porte trop attention, mais il ne dit rien et regardait toujours le plus jeune, qui affichait un air triste et mélancolique. Cherise ne posa pas de question en se demandant ce qu'avait pu vivre Luc autrefois.

- Tu as de la chance...

Il fut plutôt étonné par cette phrase et il ne comprit pas trop pourquoi il avait de la chance. Il avait souvent faillit en mourir à cause qu'elle s'était infecté et même si les gens les voyaient personne ne faisait vraiment attention à lui, il l'ignorait même et disait que c'était tout ce que méritait un déchet dans son genre. Il n'avait jamais comprit pourquoi il avait prit toute cette haine. En tout cas, il avait honte de ses blessures en tout genre, il aurait pu essayer d'en éviter quelque une, mais ne l'avait jamais fait, car il était terriblement idiot à l'époque en croyant que sourire et ne montrant à aucun moment sa douleur il pourrait faire changer les gens d'avis sur lui, ce n'était pourtant jamais arriver et il perdit son sourire et tout le reste. D'ailleurs, il retrouvait cette vieille partie de lui avec Jessica et même avec son ami Luc, bien qu'il restait toujours très différent. Il évitait souvent de se regarder dans le miroir pour voir ses cicatrices qui lui rappelait son passé, mais lorsqu'il doutait de ce qu'il faisait, il y repensait pour ne jamais oublier la douleur qu'il avait vécu et qu'il devait continuer se qu'il faisait pour faire changer les choses.

- De la chance? Peut-être bien... Pourtant le simple fait de les regarder me rappelle à quel point j'étais idiot autrefois... J'en ai terriblement honte aujourd'hui...

Il laissa échapper un faible soupire avant de regarder à nouveau Luc, car il avait tourner la tête pour regarder le plafond de la chambre. Le créateur baissa les yeux vers son épaule pour la regarder pendant un moment sans rien dire. Il se demandait toujours pourquoi il lui avait dit cela et aussi d'où venait cette marque à l'épaule. Il leva une main pour la poser sur cette blessure quelque seconde pour l'effleurer du doigt avant de laisser tomber sa main.

- Pourquoi dis-tu ça? Tu aurais voulu avoir des marques du passé?

Il réalisa bien vite sa connerie, peut-être que Luc ne souhaitait pas en parler et c'était complètement normal, lui non plus n'aimait pas trop parler de tout ça. Il n'y avait pas penser sur le coup et avait penser qu'à satisfaire sa curiosité. Il ne voulait pas le forcer à parler du passé si il ne le souhaitait pas, alors rapidement il reprit la parole en regardant ailleurs.

- Désolé, oublie ça... J'ai pas réfléchis, t'as surement pas envie d'en parler...

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Mar 14 Oct - 23:53

- De la chance? Peut-être bien... Pourtant le simple fait de les regarder me rappelle à quel point j'étais idiot autrefois... J'en ai terriblement honte aujourd'hui...

Luc ne comprenait pas toutes ses paroles, il ne voyait pas pourquoi il s'était considéré comme un idiot autrefois mais il ne fait aucun commentaire pour ne pas se lancer dans une telle conversation. De plus, l'homme ne devait pas vouloir en parler mais il était toujours prêt à l'écouter s'il en avait envie mais il préférait éviter de raconter son propre passé. Pourtant, il n'avait pas tellement de mal pour expliquer que son père le battait mais il était assez bloqué pour ce qu'il avait vécu par la suite. Il remarqua que le créateur fixait sa marque à l'épaule, il poussa un soupir en se rappelant comment il l'avait eu mais il s'agissait juste d'une fâcheuse conséquence de son expérience qui nécessitait, malheureusement, son arrestation. Un policier était tout simplement arrivé pour lui tirer dessus, il avait plutôt eu de la chance d'ailleurs puisqu'il aurait très bien pu la recevoir à la tête ou à un autre point vital pour mourir sur le coup. Il baissa légèrement la tête pour observer la main de son ami qui avait effleuré du bout des doigts son épaule mais il ne fit rien pour l'en empêcher puisqu'il n'était pas tellement gêné par cette marque et qu'il n'en n'avait pas le droit après avoir fait de même avec les cicatrices du plus vieux. Il se sentait plutôt stupide de l'envier pour une telle raison alors qu'il n'avait jamais éprouvé de la jalousie pour toutes les personnes ayant eu une vie heureuse sans le moindre problème.

- Pourquoi dis-tu ça? Tu aurais voulu avoir des marques du passé?

Luc se figea quelques secondes en repensant à tout ce qu'il avait raconté à son ami, il lui avait expliqué rapidement l'histoire avec ses parents et les personnes l'entendant hurler sans pour autant prévenir la police, il avait également aborder très vite qu'il avait été rejeté par la suite et il s'agissait bien de ce problème. Il n'avait jamais pensé en parler avec quelqu'un alors qu'il était enfin loin de tout cela en quittant les États-Unis et c'était sans doute la seule information totalement introuvable le concernant, sauf si une personne interrogeait les habitants de sa ville natale mais il ne pensait qu'un homme ou une femme pouvait être assez stupide pour faire un long voyage pour cette raison. Il leva doucement la tête pour le regarder en se demandant s'il ne pouvait pas lui confier cette partie de son passé puisqu'il pouvait peut-être le comprendre même pour cela.

- Désolé, oublie ça... J'ai pas réfléchis, t'as surement pas envie d'en parler...

Le psychopathe était soudainement sorti de ses pensées en l'écoutant prendre rapidement la parole pour se rattraper et il secoua doucement de la tête pour lui faire comprendre que ce n'était pas grave. Il le comprenait assez de vouloir combler sa curiosité puisqu'il agissait souvent ainsi même s'il tentait de résister à la tentation de poser des questions à ses amis pour ne pas les rendre tristes puisqu'il n'aimait pas du tout les voir malheureux. Il sembla pensif quelques instants alors qu'il hésitait toujours pour lui révéler ce souvenir, c'était sans doute la principale cause, avec la mort de ses parents, l'ayant poussé à devenir un meurtrier. Il s'installa pour être sur le dos et fixer le plafond en espérant avoir moins de difficulté à en parler s'il ne regardait pas le concepteur.

- Je te l'ai dis, mes parents étaient horribles avec moi et je n'ai pas eu d'autre choix que de les tuer pour survivre... Les policiers ont annoncé que le tueur était un voleur... Je croyais avoir une vie normale après tout ça... Mais, j'ai rapidement compris que c'était impossible... Mon père était un criminel comme moi... Je suis devenu la personne devant supporter ses crimes, ils se vengeaient tous sur moi et ils croyaient que j'avais menti... Je n'avais pas de cicatrices et les blessures que j'avais ont été attribué au "voleur", pour eux je n'étais pas une victime... J'étais juste le fils d'un monstre sur lequel ils pouvaient se défouler par faute de le faire sur le véritable responsable... Peut-être que... Peut-être que si j'avais eu des cicatrices alors... Alors, ils m'auraient cru et... Et peut-être que je ne serai pas un tueur...


Il ferma les yeux pour rester calme alors qu'il avait envie d'attraper l'objet le plus proche pour le balancer contre un mur. Il ne pouvait pas oublier tout cela, les autres enfants le frappant, les surveillants de l'orphelinat l'accusant d'avoir commencé, l'infirmière partant dès qu'il arrivait pour le laisser se débrouiller tout seul, le principal le refusant dans l'établissement et tout ses adultes lui lançant des regards noirs pour lui faire comprendre qu'il devait mourir et certains essayant même de le tuer.

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Mer 15 Oct - 18:19

Cherise avait retourner la tête vers son ami lorsque se dernier secoua doucement la tête pour lui dire que ce n'était pas grave. Le créateur n'avait pas vraiment voulu lui faire rappeler ses horreurs du passé, mais la curiosité avait été beaucoup plus forte. Il réalisa également qu'il n'avait jamais parler de lui au plus jeune, il ne lui avait même pas parler un tout petit peu de ce qui lui était arriver, il savait seulement qu'il avait eu un traitement semblable, bien que ce n'était pas vraiment ses parents puisqu'il n'en avait pas vraiment. Sa mère n'en était pas vraiment une, c'était juste une étrangère qui vivait sous le même toit que lui. Il laissa tout ça de côté pour observer Luc qui semblait pensif et hésitant, il devait être en train de se demander s'il devait répondre à sa question. Le créateur ne voulait vraiment pas le forcer, mais ne l'empêcherait pas de laisser le plus jeune de parler s'il le voulait vraiment. Il pourrait ainsi mieux comprendre son ami et peut-être pouvoir l'aider davantage grâce à tous les pouvoirs qu'il avait obtenu sur ce monde en très peu de temps, car le contrôle de la vie dans son jeu était quelque chose, mais il avait également beaucoup de pouvoir et d'influence dans le monde réel maintenant. Il n'était partit de rien pour devenir ce qu'il est aujourd'hui, c'était même incroyable bien que personne ne connaissait de quel milieu il venait, car il avait tout effacer sur lui pour que personne utilise son passé contre lui et que personne découvre quelque chose. De toute façon, même si il ne l'avait pas fait, on aurait pas trouver grand chose sur lui, car il était en quelque sorte un fantôme, une personne qui n'existe pas. Son ami se déplaça pour être sur le dos pour regarder le plafond, il n'avait surement pas la force de lui dire en le regardant.

- Je te l'ai dis, mes parents étaient horribles avec moi et je n'ai pas eu d'autre choix que de les tuer pour survivre... Les policiers ont annoncé que le tueur était un voleur... Je croyais avoir une vie normale après tout ça... Mais, j'ai rapidement compris que c'était impossible... Mon père était un criminel comme moi... Je suis devenu la personne devant supporter ses crimes, ils se vengeaient tous sur moi et ils croyaient que j'avais menti... Je n'avais pas de cicatrices et les blessures que j'avais ont été attribué au "voleur", pour eux je n'étais pas une victime... J'étais juste le fils d'un monstre sur lequel ils pouvaient se défouler par faute de le faire sur le véritable responsable... Peut-être que... Peut-être que si j'avais eu des cicatrices alors... Alors, ils m'auraient cru et... Et peut-être que je ne serai pas un tueur...

Cherise l'écouta attentivement alors qu'il voyait Luc fermer les yeux, il devait être énerver de repenser à tout ça, c'était exactement la même chose pour lui lorsqu'il pensait à sa vie. C'était tout comme lui une victime de cet société injuste, tout comme lui Luc ne serait pas devenu ainsi si rien de toutes ses horribles choses lui était arriver. Pourquoi les gens mettaient les crimes de ses parents sur le dos d'un enfant? C'était quelque chose qu'il n'arrivait pas à comprendre. Bon il ne comprenait pas non plus pourquoi on avait décider de s'attaquer à lui, alors qu'il n'avait rien fait de mal, il était uniquement pauvre, bien qu'il avait un père qui était un criminel aussi, il avait tuer et violer plusieurs personnes, dont sa mère, mais il ne l'avait jamais connu. C'était peut-être la même chose pour lui en fait et en plus d'être pauvre, à cause de ça les gens le traitait de déchet. Bref, il avait comprit pourquoi il avait dit qu'il avait de la chance d'avoir des cicatrices, mais il ne croyait pas que cela aurait changer quelque chose. Ils auraient quand même chercher quelqu'un sur qui ce venger et ça serait tomber encore sur lui à cause des crimes de son père. Il retourna la tête pour regarder lui aussi le plafond et fermer les yeux pendant quelque instant. D'une voix un peu plus faible, il prit la parole.

- Je ferai en sorte de changer ça... Plus personne ne vivra ainsi...

À nouveau il réalisa ce qu'il venait de dire et secoua un peu la tête pour reprendre ses esprits. Pourquoi il lui disait ça? Il ne parlait à personne de ses plans futurs, car il préférait garder ça pour lui. Il ne devait donc pas en parler à son ami et aussi à la jeune femme. Il devait continuer de croire que c'était uniquement pour une vengeance qu'il faisait ça et rien de plus. Il chercha rapidement quelque chose pour couvrir se qu'il venait de dire pour ne pas recevoir de question, bien que Luc n'allait peut-être pas lui demander quand même, il préférait éviter le plus possible le sujet.

- En fait... Nous avons vécu des choses semblables... Bien que j'ai jamais vraiment comprit la raison qu'on s'en prenait à moi... Je devais être trop différent... Un gamin pauvre qui vit dans un dépotoir avec une mère complètement défoncer qui en a rien à faire de son fils et qui sourit comme un imbécile heureux pour une raison complètement débile même en ce faisant taper dessus...

Bon il n'avait pas trouver vraiment mieux pour changer de sujet et il s'était même un peu énerver avec la fin, car en y repensant il se trouvait toujours aussi idiot d'avoir agit ainsi. Il laissa échapper un soupire avant de poser sa main sur ses yeux, il devait être vraiment fatiguer pour balancer toutes ses informations à Luc. Cherise tourna la tête vers l'extérieur où il pleuvait toujours autant avant de regarder son ami Luc.

- Enfin peu importe... Je vais devoir rentrer bientôt, je crois...

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Mer 15 Oct - 22:35

Luc repensait toujours à son passé et à tout ce qu'il avait du enduré en attendant sa majorité pour partir très loin de cette ville natale et rejoindre un autre pays pour ne plus avoir le moindre lien avec les personnes qu'il avait malheureusement côtoyé. Il leva doucement sa main pour la poser sur sa tête, il passa une main dans ses cheveux en s'arrêtant à un point précis même s'il n'avait pas de marque à nouveau, il avait compris un jour, d'une manière assez brutale, qu'il ne risquait jamais d'avoir une vie normale, un homme avait essayé de le tuer en le frappant avec un objet assez lourd sur le crâne mais il avait eu beaucoup de chance en survivant et les médecins n'avaient pas été jusqu'à le laisser mourir même s'ils l'avaient renvoyés le plus rapidement possible pour en être débarrassé. Il avait perdu tout espoir ce jour-là, il avait commencé à réfléchir pour mettre en place son expérience même s'il avait sagement attendu d'être au Japon pour le mettre en exécution. Il réalisa soudainement qu'il tuait désormais simplement et uniquement pour le plaisir d'ôter la vie puisqu'il n'avait pas d'autre but, à part protéger ses amis mais il n'avait pas tellement de combat à ce niveau là. Il poussa un faible soupir en pensant que les événements auraient pu prendre une tournure bien différente s'il ne l'avait pas considéré comme son ami, il l'aurait sans doute tué pour la concurrence ou à cause de sa place de créateur pouvant faire du mal à ses amis, autrement il l'aurait plutôt félicité puisqu'il lui avait fourni une excuse pour sortir de prison. Il était bien heureux de connaître une personne pouvant le comprendre même s'il se sentait assez bizarre de lui avoir raconter rapidement cette partie de la vie alors qu'il avait toujours cru garder pour lui l'élément l'ayant définitivement pousser dans les bras de la folie.

- Je ferai en sorte de changer ça... Plus personne ne vivra ainsi...

Il ouvrit soudainement les yeux pour tourner rapidement la tête vers son ami, il se demandait bien ce qu'il voulait dire par cela. Il voulait changer le monde pour le rendre meilleur ? Il voulait faire bouger les choses ? Le tueur n'avait pas tout saisi mais il ne pensait qu'un telle idée soit possible, le monde était bien trop pourri et personne ne pouvait le changer. D'ailleurs, il s'agissait sans doute d'une mauvaise idée puisqu'il fallait un très grand pouvoir pour espérer agir vraiment et il était persuadé que n'importe qui pouvait craquer et en abuser pour rendre le monde encore plus terrible et mauvais sans même le vouloir. Il essayait d'analyser toutes les différentes interprétations de ses paroles pour poser une question claire puisqu'il comptait bien l'interroger alors qu'il avait éveillé son intérêt. En même temps, il était une personne extrêmement curieuse même s'il ne devait pas oublier de penser avant tout à la sécurité et le bonheur des personnes importantes pour lui plutôt que des réponses quelconques.

- En fait... Nous avons vécu des choses semblables... Bien que j'ai jamais vraiment comprit la raison qu'on s'en prenait à moi... Je devais être trop différent... Un gamin pauvre qui vit dans un dépotoir avec une mère complètement défoncer qui en a rien à faire de son fils et qui sourit comme un imbécile heureux pour une raison complètement débile même en ce faisant taper dessus...

Le psychopathe l'avait écouté attentivement mais il se demandait s'il n'avait pas essayé de changer rapidement de sujet puisqu'il se doutait de la réaction de son ami. Il n'allait pas faire le moindre commentaire concernant le sourire que le créateur adressait autrefois même lorsqu'il recevait des coups, en même temps il n'avait pas tellement le droit d'en parler négativement alors qu'il avait agi de même pendant un peu plus d'un mois, jusqu'à ce qu'un homme tente de le tuer et qu'il comprenne que tout les sourires qu'il affichait ne pouvaient pas prouver qu'il n'allait pas devenir un monstre comme son père. D'ailleurs, il était sans doute ironique de remarquer qu'il était sans doute devenu ainsi à cause de toutes ces personnes les traitant de tout les noms et le haïssant de toutes leurs forces.

- Enfin peu importe... Je vais devoir rentrer bientôt, je crois...

Luc attrapa immédiatement son bras pour le retenir puisque les premières paroles de l'homme ne pouvait pas sortir de sa tête. Il savait parfaitement qu'il n'allait pas tellement insisté par peur de lui rappeler son passé et qu'il le laisserait sans doute partir sans l'arrêter s'il se dégageait de son étreinte mais il devait essayer avant d'en être certain. Il affichait un regard obstiné qu'il ne pouvait pas empêcher à cause de sa curiosité. Il se posait tellement de questions à cause de si peu de mots mais il décida de faire au plus simple en espérant avoir une explication concrète et apportant toutes ses réponses.

- Tu veux faire quoi exactement pour changer le monde ?

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Jeu 16 Oct - 4:34

Cherise allait bouger pour se redresser, mais il eu pas le temps de le faire que son ami lui attrapa le bras immédiatement pour le retenir de bouger. De toute façon, il n'avait pas très envie de bouger et avait même de dormir là, car marcher sous la pluie lui tentait pas tellement, surtout qu'il est du genre à tomber malade très facilement et la pluie risquait de le rendre malade s'il trainait trop longtemps pour rentrer. Puis en plus il était fatiguer et épuiser, il avait bien envie de s'endormir ici pour pas avoir à marcher jusqu'à chez lui, mais la jeune femme risquait de se poser des questions s'il ne rentrait pas. Il pouvait toujours trouver une excuse et l'appeler pour pas l'inquiéter, mais était-ce vraiment bien de faire ça? Son ami devait peut-être rentrer lui aussi, il en était pas sûr, mais peut-être que l'ami à qui il ment vivait avec lui en ce moment. Bref, il était davantage concentrer sur son ami qui venait de le retenir en se demandant pourquoi, il espérait qu'il ne pose pas de question sur ce qu'il avait dit sans s'en rendre compte. Il ne voulait pas et ne pouvait pas lui dire, il devait garder tout ça pour lui pour le moment, mais peut-être allait il seulement parler de ce qu'il avait dit sur son passé.

- Tu veux faire quoi exactement pour changer le monde ?

Il ferma les yeux en se trouvant terriblement idiot d'avoir laisser échapper de tels mots, Luc était maintenant curieux de connaître ses plans, mais il ne pouvait pas lui révéler et il espérait que son ami n'allait pas le prendre mal et surtout ne pas insister pour connaître tout ça. Il aurait aimer le dire à son ami, car il lui faisait confiance et qu'il ne pensait pas qu'il irait le dire à quelqu'un, mais non il ne devait pas le faire. Peut-être pourra-il lui dire un jour, mais pas maintenant.

- Désolé Luc... Je ne peux pas te le dire maintenant... Je te le dirai peut-être un jour, je ne sais pas...

Le créateur espérait plus maintenant qu'il n'insiste pas pour avoir une réponse et il trouva une idée pour l'empêcher de continuer à parler de ça, alors qu'il n'avait pas voulu partir sur ce sujet au départ et que sa tentative de changer de sujet avait raté lamentablement. Cherise se redressa un peu en étant de côté et se pencha pour l'embrasser tendrement. En plus d'en avoir eu envie, il allait peut-être être beaucoup trop gêner pour continuer sur le sujet. Il se retrouva un peu gêner lui-même, mais il semblait beaucoup moins maintenant que la première fois, il y a quelque jour et en arrivant à l'hôtel. Il se recula un peu pour le regarder dans les yeux.

- Tu vas rentrer? Il y a quelqu'un qui t'attend?

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Jeu 16 Oct - 17:08

- Désolé Luc... Je ne peux pas te le dire maintenant... Je te le dirai peut-être un jour, je ne sais pas...

Le tueur hocha simplement de la tête en lâchant son bras, il ne comptait pas insister davantage même s'il était extrêmement curieux de savoir de quoi il parlait exactement, il poussa un faible soupir puisqu'il était tout de même assez déçu. Il espérait que son ami n'avait pas menti et qu'il pouvait réellement tout lui expliquer plus tard, peut-être bien qu'il avait dit cela juste pour l'obliger à abandonner et il n'osait pas pas peur que cela concerne son passé. Il était resté perdu dans ses pensées en réfléchissant aux différentes possibilités en tentant de trouver la plus logique et la plus fiable et il en fut rapidement sorti lorsque le plus vieux se pencha pour l'embrasser, il n'avait pas pu s’empêcher de prendre une teinte rouge même après ce qu'il avait fait aujourd'hui et la dernière fois à l'appartement. Il se demandait s'il pouvait perdre sa gêne un jour mais il avait beaucoup de mal avec cela pour une raison inconnue, peut-être par rapport à son passé et au fait qu'il avait toujours cru ne jamais avoir une telle relation qui n'avait pas le moindre intérêt autrefois pour lui. Il avait beaucoup de mal à garder la tête tournée vers lui alors qu'il le regardait droit dans les yeux mais il tentait de faire un effort pour le créateur.

- Tu vas rentrer? Il y a quelqu'un qui t'attend?


Il repensa immédiatement à Kay qui devait être à l'appartement, il savait qu'il allait recommencer à mentir pour lui faire croire qu'il l'aimait et il avait peur de se sentir encore plus mal de lui cacher la vérité maintenant qu'il était devenu plus proche avec le concepteur. Il avait presque envie de rester ici pour éviter cela mais il ne pouvait pas faire cela alors qu'il devait l'enfermer dans sa chambre pour ensuite passer une nuit blanche pour travailler sur les livres de virologie et traitant des différentes maladies. Il avait fait exprès de dormir hier pour faire disparaitre les cernes pour ne pas recevoir la moindre question venant du plus vieux mais également ne pas inquiéter l'infecté qui n'avait pas de mal à remarquer sa fatigue puisqu'il vivait dans le même endroit. Il s'agissait sans doute du principal inconvénient mais il pouvait surveiller son état pour vérifier qu'il n'empirait pas et qu'il restait assez stable, de toute façon il avait assez de force pour l'empêcher de le mordre s'il en arrivait là mais il comptait bien trouver une solution avant que la situation devienne aussi catastrophique. Il repensa ensuite à l'état de Cherise, il avait bien remarquer qu'il pouvait se fatiguer assez facilement alors il risquait d'avoir des problèmes s'il marchait sous une averse aussi forte, il prit un air légèrement inquiet sans même le remarquer avant de prendre la parole.

- Moi je dois y aller pour retrouver Kay... Mais toi, tu restes ici... Tu vas tomber malade si tu marches sous cette pluie...


~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Jeu 16 Oct - 20:25

- Moi je dois y aller pour retrouver Kay... Mais toi, tu restes ici... Tu vas tomber malade si tu marches sous cette pluie...

Cherise avait immédiatement vu le regard légèrement inquiet de son ami en le regardant et ces paroles prouvaient qu'il s'inquiétait pour sa santé. Il était un peu surprit que le plus jeune soit si concerner par ce problème et il aurait mieux fait de le cacher beaucoup mieux pour ne pas l'inquiéter à se sujet. Il voulait qu'il reste ici pour qu'il évite de tomber malade à cause de la pluie, mais il n'avait pas très envie d'y rester, surtout pour être seul. Il devait aussi retrouver Jessica qui pouvait s'inquiéter en ne le voyant pas rentrer, bon elle pouvait aussi s'inquiéter, car il avait été assez stupide pour marcher sous la pluie avec une santé qui n'était pas excellente. Pourtant, il ne voulait pas rester ici et même si tomber malade était pas super, il en avait rien à faire, cela ne l'avait jamais empêcher de faire quoi que ce soit lorsqu'il vivait dans les rues, ça n'allait pas commencer aujourd'hui. Il marcherait sous la pluie quand même et tant pis, il n'avait qu'à se dépêcher de rentrer. Un petit sourire amuser apparut sur son visage à cause de ce qu'il venait de dire, surtout qu'il lui donnait presque un ordre en lui demande de rester. Il prit ensuite la parole avec un ton amuser aussi.

- Et bien tu me donnes des ordres maintenant? Ça devrait pas être le contraire, le plus vieux qui en donne? Enfin bref, je suis surprit que tu t’inquiète pour ma santé, mais ça fait plaisir et tu as complètement raison, car il me faut presque rien pour être très malade, mais… Je dois rentrer aussi pour retrouver Jessica…

Il n'aurait jamais penser que Luc pouvait s'inquiéter pour lui, mais on dirait bien que la jeune femme n'était pas la seule qui se préoccupait de lui. C'était plutôt étrange de trouver deux personnes comme ça, alors que toute sa vie avait été que de la haine et des gens voulant sa mort lorsqu'il le regardait quand il était terriblement malade par les jours de pluie ou d'hiver. Il devait faire un peu plus attention maintenant pour éviter de les inquiéter à son sujet, car normalement il en aurait eu rien à faire de marcher sous la pluie pendant des heures pour en être malade comme un chien, sa vie n'était pas très importante à ses yeux de toute façon. Avec Jessica et même Luc, c'était quelque chose qu'il devait surveiller et ne jamais montrer, bien qu'il avait rater aujourd'hui en montrant son épuisement.

- Ça sera pas la première fois que je marche sous la pluie, je n’aurai qu’à me dépêcher… Donc tu n’as pas à t’inquiéter pour moi ou me protéger de quoi que ce soit… C'est plutôt moi qui devrait m'inquiéter pour toi à cause de ce que tu peux faire...

Il pensait surtout au problème qui s'attirait, en particulier avec son ami à qui il mentait pour le rendre heureux. À chaque fois, il lui arrivait toujours avec quelque chose de nouveau, la dernière fois c'était l'appartement, maintenant ça. Il devait l'aider le plus possible pour qu'il n'arrive rien à son ami qui était très important à ses yeux. Il ne pourrait peut-être pas l'aider facilement s'il se retrouvait prit par la police par exemple, ça serait beaucoup plus difficile, il espérait donc qu'il était prudent de ce côté. Le créateur se pencha à nouveau pour embrasser le plus jeune avant de se tourner et attraper ces vêtements qui était par terre. Il se redressa ensuite pour s'habiller en ne prenant toujours pas son manteau poser sur la chaise plus loin, tout en faisant ça, sa vieille blessure à l'épaule le refit souffrir un peu, il posa sa main dessus quelque instant en restant assit.

- D'ailleurs tu pourras reprendre l'enveloppe dans mon manteau... J'ai pas besoin d'argent contrairement à toi...

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Jeu 16 Oct - 21:25

- Et bien tu me donnes des ordres maintenant? Ça devrait pas être le contraire, le plus vieux qui en donne? Enfin bref, je suis surprit que tu t’inquiète pour ma santé, mais ça fait plaisir et tu as complètement raison, car il me faut presque rien pour être très malade, mais… Je dois rentrer aussi pour retrouver Jessica…

Luc était assez amusé par ce qu'il venait de dire et il s'était à peine retenu de lui rappeler le petit surnom qu'il lui avait trouvé depuis qu'ils étaient devenus amis, finalement il ne l'avait pas dit en réalisant que cela risquait d'avoir moins d'impact vu qu'il avait reconnu lui-même qu'il était plus âgé. Il poussa cependant un petit sourire découragé en écoutant les phrases suivantes, il n'avait pas envie de le voir tomber malade surtout s'il n'était pas très résistant, cependant il ne devait sans doute pas rester ici trop longtemps pour s'assurer que le créateur ne parte pour sous la pluie puisqu'il devait rejoindre Kay. Il jeta un rapide coup d'oeil vers la fenêtre pour constater que l'averse ne semblait pas vouloir cesser mais il se fichait éperdument de l'affronter, il ne pensait pas attraper quoi que ce soit aussi facilement et de toute façon cela n'avait pas la moindre importance, quoique il devait peut-être faire attention pour l'infecté puisqu'il craignait de lui refiler une autre bactérie pouvant le rendre encore plus faible vu son état. Il réalisa doucement qu'il avait intérêt à faire attention au moindre détail à cause de cela, il n'avait pas tellement l'habitude de s'en soucier énormément à part les blessures mais il n'était pas non plus à chercher la mort comme un idiot puisqu'il avait un nouveau but dans la vie : protéger ses amis, même si autrefois sa motivation était sans doute beaucoup moins glorieuse pour de nombreuses personnes puisqu'il agissait seulement pour continuer son expérience. Il était toujours lui-même assez étonné de voir qu'il se souciait de ses amis, il ne voulait pas les voir blesser, alors qu'il était bien capable de s'empoter assez facilement lorsque tout n'allait pas comme il souhaitait, mais il voulait les voir heureux et il était prêt à tout pour cela. D'ailleurs, il était vrai qu'il n'avait pas tellement montrer cette partie au créateur puisqu'il avait toujours pensé qu'il n'avait pas besoin d'aide, pourtant il avait bien remarqué que celui-ci s'épuisait facilement et qu'il devait également avoir une santé fragile alors s'il ne voulait pas faire attention, il pouvait très bien le forcer à s’en préoccuper un peu plus et cela d'une manière ou d'une autre.

- Ça sera pas la première fois que je marche sous la pluie, je n’aurai qu’à me dépêcher… Donc tu n’as pas à t’inquiéter pour moi ou me protéger de quoi que ce soit… C'est plutôt moi qui devrait m'inquiéter pour toi à cause de ce que tu peux faire...

Le psychopathe laissa échapper un nouveau soupir en constatant qu'il avait des amis assez têtu entre Kay qui avait voulu retourner dans le jeu et Cherise qui voulait marcher sous la pluie sans faire attention à sa santé et en utilisant des arguments bien trop maigres pour espérer le convaincre. Surtout qu'il était obligé de se plonger dans plusieurs livres traitant de différentes malades ou virus pour avoir une chance d'aider l'infecté, il savait les risques qu'il prenait même s'il n'était pas terriblement important, cela suffisait amplement à l’inquiéter et il ne pouvait pas se résoudre à abandonner. Il reprit une teinte rouge lorsqu'il l'embrassa doucement et il se dépêcha de se relever alors qu'il le voyait se rhabiller, il poussa un faible soupir en enfilant le bas de ses vêtements puisqu'il n'avait pas tellement envie de le retenir en étant à poil. Il afficha un air inquiet en remarquant qu'il avait posé une main sur son épaule, il se demandait s'il n'avait toujours pas mal au niveau de certaines blessures.

- D'ailleurs tu pourras reprendre l'enveloppe dans mon manteau... J'ai pas besoin d'argent contrairement à toi...

Il jeta un rapide coup d'oeil en direction du manteau, ce détail était totalement sorti de sa tête avec tout ce qu'il s'était passé aujourd'hui. Il s'étira légèrement en se demandant comment ils allaient s'y prendre maintenant puisqu'ils devaient cacher leurs relations, il trouvait cela assez étrange d'être l'amant d'une personne et il secoua énergiquement la tête en réalisant qu'il n'était toujours pas rassurer par cela mais il ne devait pas prendre la fuite maintenant, de toute façon c'était bien trop tard et il ne pouvait pas faire demi-tour. Il se plaça devant l'homme, il avait oublié toute gêne même s'il était encore torse nu, il se fichait bien sa tenue puisqu'il était avant tout préoccupé par la santé du créateur. Il affichait un air légèrement dur qu'il ne pouvait pas empêcher et il espérait que celui-ci abandonne pour rester sagement ici puisqu'il pouvait perdre très facilement patience et Kay avait déjà eu la chance de le comprendre au restaurant, quoique il avait tout de même réussi à se retenir pour ne pas lui donner un coup. Il avait prit un ton plaisantin mais son regard dégageait bien l'impression qu'il était très sérieux, il craignait que le plus vieux n’apprécie pas du tout cela mais il avait toujours l'habitude d'agir ainsi.

- Tu restes ici ou je t’assomme...

Il réalisa qu'il risquait juste de se faire envoyer balader et qu'il risquait de ne pas aimer du tout qu'il lui fasse une telle menace alors il réfléchit vite à un moyen de se rattraper avec une phrase plus convaincante. Il devait trouver une bonne raison pouvant le pousser à l'écouter, il essaya de faire rapidement le tour des toutes les personnes ou choses importantes pour l'homme et il pensa immédiatement à la future femme de celui-ci.

- Je suis sûr que Jessica serait d'accord avec moi... Tu n'as qu'à la prévenir que tu ne peux pas rentrer pour ne pas tomber malade... Et puis, tu as envie de prendre le risque de lui refiler une saloperie alors qu'elle est enceinte ? Alors restes juste ici...

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Jeu 16 Oct - 22:29

Cherise gardait sa main sur son épaule quelque instant encore, alors que la douleur partait doucement. Il la retira doucement pour l'appuyer contre le lit sur lequel il était toujours assit. Cette blessure était celle faite lorsqu'il avait voulu protéger Jessica contre son ancien employé. Il s'était aussi prit une balle dans la main qui avait terminer sa course dans son épaule. Ce jour là, il avait du tout lui révéler sur le jeu et ça n'avait pas été facile, car il avait cru sur le moment qu'il allait la perdre pour toujours. C'était pourtant pas arriver, mais sa blessure était toujours douloureuse parfois, il ne s'en plaignait pas, c'était un risque qu'il avait accepter en faisant tout ça. Il arrêta d'y penser rapidement, car ce n'était pas quelque chose d'agréable à se rappeler et il ne voulait pas que ça ce reflète dans ses yeux ou sur son visage. Le créateur regarda à l'extérieur pour voir la pluie tomber toujours aussi fortement qu'avant, elle ne voulait pas s'arrêter, mais ça n'allait pas lui faire changer d'idée pour autant. Luc lui bloqua ensuite la vue, car il venait de se placer devant lui. D'ailleurs, il s'était lui aussi un peu rhabiller en mettant uniquement le bas de ses vêtements, le concepteur n'avait pas encore boutonner entièrement sa chemise. Cherise releva la tête vers lui, car il était toujours assit sur le lit et il s'attendait un peu à ce qu'il allait dire. Il affichait un léger air dur qui lui prouvait qu'il n'était pas d'accord sur ce qu'il avait dit. Il n'allait certainement pas le laisser partir aussi facilement. Le plus jeune prit un ton plaisantin pour lui parler, mais son regard disait qu'il était parfaitement sérieux.

- Tu restes ici ou je t’assomme...

Cherise changea immédiatement de regard pour le regarder avec un air dur, car il n'aimait pas trop ce faire lancer se genre de menace. Il était peut-être épuiser, mais il n'allait certainement pas se laisser se faire assommer par le plus jeune.. Il avait suffisamment d'énergie pour l'empêcher, bien que son ami devait être plus fort que lui pour le moment. Il attendait voir s'il n'avait pas quelque chose d'autre à rajouter avant qu'il ne l'envoye balader pour lui avoir lancer cette menace. Ce genre de chose n'allait pas marcher avec lui, il allait devoir trouver mieux pour le convaincre de rester ici. Son ami devait l'avoir comprit que ça ne marcherait pas, car il semblait pensif pendant quelque seconde et qu'il reprenne la parole rapidement.

- Je suis sûr que Jessica serait d'accord avec moi... Tu n'as qu'à la prévenir que tu ne peux pas rentrer pour ne pas tomber malade... Et puis, tu as envie de prendre le risque de lui refiler une saloperie alors qu'elle est enceinte ? Alors restes juste ici...

Le visage du concepteur s'adoucie légèrement en réalisant qu'il n'avait pas penser à ça. C'est vrai que ce n'était pas le temps de refiler quelque chose à la jeune femme dans son état, ce n'était pas très bon pour elle. Luc avait raison, elle penserait la même chose que lui et ne verrait rien de bizarre à ce qu'il lui dise qu'il ne rentre pas. Il poussa un faible soupire en baissant doucement la tête, il n'avait pas tellement envie, mais bon ça lui permettrait de réfléchir un peu à tout ce qu'il comptait faire pour n'oublier aucun détail important. Il n'allait pas avoir le choix d'écouter et de suivre ce que son ami venait de lui dire. Il allait devoir rester ici jusqu'au lendemain en espérant que l'averse ne continue pas aussi ou que ça soit encore pire.

- D'accord... Je vais rester ici...

Le créateur se redressa ensuite pour s'approcher doucement de Luc et poser une main sur la nuque du jeune criminel et approcher son visage du sien pour le regarder droit dans les yeux avec son regard neutre. Il allait lui faire comprendre quelque chose, même si il semblait l'avoir comprit en se rattrapant avec ses autres arguments. Il n'essayait pas d'être menaçant non plus, car il savait parfaitement qu'il ne pouvait pas faire de mal à son ami, sauf si vraiment il le trahissait et que ça ne marcherait pas avec lui, c'était uniquement pour lui faire comprendre.

- Ne me menace plus jamais.. Tu sais parfaitement que ça ne marchera pas, je suis comme toi et je déteste ça...

Cherise le relâcha doucement avant de se déplacer et aller vers son manteau, il prit l'enveloppe qu'il avait laisser dans la poche de celui-ci. Il ne voulait pas que Luc parte sans elle cette fois, alors autant lui donner directement. Il revint vers son ami et lui mit dans la main avant de le regarder quelque seconde et tourner la tête vers l'extérieur à nouveau pour éviter d'avoir l'air inquiet. Il lui avait déjà montrer beaucoup trop ses émotions et révéler pleins de choses.

- Et ne tombe pas malade non plus...

~☆~☆~


Fusil à Pompe - Pistolet - Épée - Double Lame - Arc et flèches  

Machine de Déconnexion Sécuritaire et de Contrôle du Jeu - Vêtements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   Ven 17 Oct - 18:27

- D'accord... Je vais rester ici...

Luc poussa un soupir de soulagement en constatant qu'il n'avait pas besoin d'insister encore plus sur cela, il ne voulait pas le voir tomber malade à cause d'une petite marche sous la pluie, c'était même assez stupide surtout que cela pouvait être éviter. Il tourna la tête vers la fenêtre en se rappelant qu'il était l'abruti qui allait affronter cette averse pour rentrer chez lui, il ne pouvait pas laisser Kay tout seul à l'appartement alors que son état pouvait aggraver n'importe quant et qu'il devait l'enfermer dans sa chambre. De plus, il comptait bien travailler toute la nuit pour se concentrer seulement sur un livre de médecine pour ensuite marquer toutes les informations les plus importantes et peut-être utile, il espérait que l'un de ses amis ne commence pas à s’inquiéter pour lui alors qu'il ne dormait pas tellement. Il tourna brusquement la tête alors que Cherise s'était levé, il s'était approché de lui pour poser une main sur sa nuque et l'obliger à s'approcher, il avait parfaitement compris qu'il voulait parler de ce qu'il avait dit un peu plus tôt puisqu'il avait remarqué son regard neutre qu'il avait repris.

- Ne me menace plus jamais.. Tu sais parfaitement que ça ne marchera pas, je suis comme toi et je déteste ça...


Le psychopathe hocha de la tête puisqu'il était d'accord avec ce qu'il venait de dire de toute façon, il savait que cela ne pouvait servir à rien, en particulier sur le plus vieux puisqu'il était lui-aussi un tueur. D'ailleurs, cela ne semblait même pas marcher sur l'infecté mais il préférait s'emporter sur le créateur puisqu'il était bien plus fort et qu'il devait être capable de l'arrêter s'il commençait à s’énerver réellement même s'il espérait que cela n'arrive jamais. Il n'avait pas envie de se battre avec les personnes importantes pour lui mais il n'aimait pas du tout que cela ne fonctionne pas comme il le voulait, il avait tout de suite le réflexe d'utiliser des menaces pour tout arrangé mais il voyait bien que ce n'était sans doute pas toujours la solution pour arranger les problèmes. Il se demandait pourquoi tout ne pouvait pas être aussi simple qu’auparavant, il ne pouvait pas tuer une personne pour tout résoudre puisque son ami était infecté et que Hanako était poursuivi par plusieurs hommes voulant la retrouver et là encore il ne pouvait pas s'en prendre à eux à cause des risques. Il le suivait toujours du regard alors que le concepteur l'avait lâché pour rejoindre son manteau pour revenir avec une enveloppe et il connaissait parfaitement son contenu puisqu'il s'agissait de celle qu'il avait laissé chez l'homme. Il baissa les yeux pour la voir alors qu'il lui avait fourré dans les mains sans tellement lui demander son avis mais il se doutait qu'il ne pouvait pas l'obliger à garder l'argent alors autant abandonner pour le moment.

- Et ne tombe pas malade non plus...

Il hocha à nouveau de la tête en comprenant mieux pourquoi il ne semblait pas vouloir le regarder puisqu'il était certain qu'il ne devait pas être capable de cacher son inquiétude, il lui était presque reconnaissant puisqu'il ne voulait pas voir quelqu'un se soucier de lui. Il murmura un "Ne t'inquiète pas" si faible qu'il ignorait s'il avait pu l'entendre mais il ne pouvait pas s'empêcher de trouver étrange de prononcer une telle phrase. Il décida de partir maintenant et il s'approcha rapidement pour l'embrasser avec les joues toujours aussi horriblement rouges pour ensuite quitter la chambre sans rien ajouter de plus. Il se dépêcha de sortir de l'hôtel tout en se demandant ce qu'il avait foutu aujourd'hui, il ne comprenait pas pourquoi il avait agi ainsi alors qu'il devait partir plus tard et qu'il avait toujours aussi peur d'être trop proche d'une personne. Pourtant, il n'avait pas pu s'en empêcher, il était peut-être stupide d'agir ainsi mais il pouvait juste espérer que cela se passe bien par la suite.

~☆~☆~


Poignard - Épée - Scalpel - Faux - Deux Gants

Organes Humains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le début d'une liaison [Luc Ozui]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le début d'une liaison [Luc Ozui]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE BUREAU DE LIAISON DE LA DIASPORA EN HAITI
» liaison facebook et lunette de soleil
» Le Bureau de Liaison de la Diaspora vous informe
» Notre Consul sur Radio Courtoisie
» Sarkozy en Lybie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Survival Game :: The Real World :: Divertissements :: Les Hôtels-
Sauter vers: