AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Commencement d'un sauvetage risqué [Hanako Satô]

Aller en bas 
AuteurMessage
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Commencement d'un sauvetage risqué [Hanako Satô]   Mer 1 Oct - 21:06

Luc était entré dans le jeu en constant qu'il avait comme d'habitude son poignard et son scalpel, il laissait toujours les autres armes dans la cellule, il avait de la chance puisqu'elle l'avait laissé venir cinq minutes avant elle et il pouvait très bien nettoyer les environs, cependant il devait l'attendre et ne pas se rendre directement à la prison puisqu'elle risquait de ne pas connaitre l'emplacement. Il poussa un soupir en essayant de se rappeler ce qu'elle pouvait trouver de compromettant là-bas puisqu'il ne pouvait pas faire un petit ménage avant de la laisser entrer sans paraitre trop suspect. Il pouvait être assez mal selon ce qu'elle risquait de remarquer dans sa planque mais il ne pouvait pas faire grand chose pour l'instant, il jeta des coup d’œil autour de lui pour repérer d'éventuelles personnes qui pouvaient être une menace, il devait bien faire attention de ne pas s'amuser puisqu'elle risquait de se poser des questions si elle le voyait près d'un cadavre atrocement mutilé. Heureusement, il n'y avait pas âme qui vivre à part un rôdeur pathétiquement faible et surtout lent qu'il tua rapidement pour ensuite trainer le cadavre sous une voiture, il n'avait pas joué avec mais il voulait éviter qu'elle voit un corps même si cela était assez stupide et qu'il s'en rendait parfaitement compte. Le temps passa assez lentement pour lui, peut-être bien à cause de la crainte qu'elle soit blessée et il commença à jouer avec son arme alors qu'il l'avait empêché de faire cela dans le monde réel. Il remarqua qu'elle devait sans doute bientôt arriver et il rangea rapidement le poignard à sa taille, il l'accueillit avec le même sourire rassurant avant de se mettre en route pour la prison, il était assez silencieux puisqu’il n'était pas doué pour la conversation de toute façon mais il faisait très attention au moindre bruit pouvant montrer la présence d'une autre personne. Il était inquiet et il ne pouvait s'empêcher d'être incroyablement prudent aujourd'hui pour être certain qu'il n'arrive rien à son amie, il avait eu de la chance puisqu’il n'avait pas croisé le moindre humain ou zombie sur la route et ils arrivèrent rapidement. Il pénétra dans le bâtiment qui lui rappelait le temps qu'il avait passé dans un tel lieu dans le monde réel, cela était loin d'être agréable et pourtant il était le responsable de son arrestation sans que quiconque ne comprenne qu'il s'agissait simplement d'une conséquence inévitable d'une expérience très importante pour lui. Il chassa les souvenirs de son arrestation et son emprisonnement pour marcher dans les différents couloirs et rejoindre la cellule qu'il avait aménagé du mieux qu'il pouvait puisqu'il était tout seul pour le faire. Il avait réussi à bouger des meubles pour avoir une table et un bureau, certains sacs trainaient dans le sac pour contenir des vivres et de l'eau mais d'autres contenaient des organes humains et il ne pouvait que prier pour qu'ils n'aient pas commencé à pourri puisque autrement l'odeur risquait d'être forte. Ensuite, les dessins pouvaient poser problème puisqu'ils n'étaient pas tous très joyeux et la plupart représentait l'état dans lequel il laissait ses victimes mais il croyait être certain que le premier poser sur la pile était simplement un paysage alors il ne risquait pas grand chose si elle ne décidait pas à fouiller un peu. Il laissa son regard se perdre en parcourant la pièce des pour vérifier que tout était à sa place et que personne n'était venu pendant son absence, il constata que cela ne sentait pas terriblement mauvais et que les organes devaient être toujours en bon état pourtant il préférait partir rapidement. Il hésita quelques secondes pour le choix de l'arme, il y avait sa faux posé contre le bureau mais elle risquait d'être assez inquiète en le voyant trancher des membres aussi facilement et il ne pensait pas pouvoir retenir un sourire sadique en l'utilisant alors qu'il adorait s'amuser avec, il y avait également les deux gants mais il abandonna tout aussi vite pour saisir son épée contre la table et qu'il plaça rapidement dans son dos avant de regarder quelques secondes la jeune femme. Il s'avança vers un sac contentant des pommes puisqu'il aimait bien ce fruit, de toute façon il n'était pas difficile et aimait un peu tout pour la nourriture, il en sortir une pour lui tendre doucement avant de mettre le sac sur ses épaules en faisant bien attention de ne pas gêner l'arme s'il devait la sortir de son fourreau.

- Peut-être que ton frère aura faim alors autant prendre un peu de vivre...


Dernière édition par Luc Ozui le Dim 2 Nov - 2:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commencement d'un sauvetage risqué [Hanako Satô]   Mer 1 Oct - 21:42

Hanako rejoignit Luc comme prévu 5 minutes plus tard. Apparemment il n'y avait pas eu beaucoup de visites, que ce soient des zombies ou des humains. Le jeune homme l'attendait à quelques pas du point de respawn. Elle eut un mouvement pour lui sauter dans les bras mais se rappelant dans quel endroit ils étaient elle arrêta son geste en profitant pour commencer à marcher, faisant passer ceci pour un mouvement naturel. Apparemment c'était passé puisqu'il commença à marcher vers le bâtiment qu'elle reconnut être une prison. Ca lui rappelait certaines choses, qu'elle préféra oublier aussitôt. 4 jours passés dans une cellule avec des geôliers assez patibulaires. Il est vrai que question relations chez les dealers, on avait un peu de tout. Et quand on se trouve en prison c'est compliqué. Disons que l'on peut très vite se faire des ennemis. D'où ce qu'il s'était passé la veille au restaurant. Elle s'était battue avec le chef d'un groupe qui avait perdu et lui en voulait. Mais pendant qu'elle pensait à tout ceci, Luc était arrivé à une cellule. Elle le laissa entrer, elle resta en-dehors mais pouvoir un peu voir le mobilier de là où elle était. Mais elle détourna assez vite son regard, entendant un bruit étrange dans les couloirs. Un son guttural peut-être ? Espérant que ce fut la tuyauterie elle retourna son attention sur là où était Luc, qui revint peu de temps après la voir, en lui tendant une pomme.

- Peut-être que ton frère aura faim alors autant prendre un peu de vivre...

Elle prit la pomme avec un sourire chaleureux.

-Merci beaucoup ! Ca lui fera sûrement plaisir, du moins je l'espère...

Son sourire s'effaça et disparut totalement quand le bruit qu'elle avait entendue plus tôt se fit plus proche. Ce même son guttural et effrayant.

-Luc, tu as entendu comme moi n'est-ce pas ?

Elle avait chuchoté au cas où. Elle colla son oreille contre le mur de l'enceinte de la prison et sut ce qui faisait ce bruit et ce n'était pas la tuyauterie... Elle s'écarta du mur et recula vers le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Commencement d'un sauvetage risqué [Hanako Satô]   Mer 1 Oct - 22:40

Luc tentait de garder un sourire rassurant alors qu'il était assez inquiet de la voir dans le jeu, il comptait bien faire le nécessaire pour la protéger de tout les dangers mais il avait peur de faillir dans sa tâche. Cependant, il devait garder espoir et croire que rien de grave n'allait se passer, qu'il allait retrouver le frère de la jeune femme en pleine forme et qu'ils pouvaient donc tranquillement rentrer dans le monde réel en passant par une zone sécurisée. Il poussa un faible soupir en se disant qu'il se faisait de faux espoirs et que tout ne pouvait pas être si simple même s'il le désirait sincèrement. Il la regardait prendre le fruit avant d'en saisir une pour lui et croquait dedans pour manger le bout doucement, normalement il coupait avec son poignard mais il n'avait pas envie qu'elle remarque qu'il savait parfaitement tenir et utiliser cette arme, il réalisa qu'il se comportait encore comme un idiot puisque le dernier des imbéciles étaient capable de couper un fruit et que, de toute façon, il ne pouvait pas lui dissimuler cela s'il était obligé de combattre.

-Merci beaucoup ! Ca lui fera sûrement plaisir, du moins je l'espère...

Un étrange bruit peu rassurant venait de retentir à travers les couloirs, il tourna brusquement la tête en priant pour qu'il ne s'agisse pas de ce qu'il pensait. Pourtant, il réfléchissait déjà aux différentes possibilités pour trouver un plan quoi qu'il arrive, il prenait donc en compte le plus d'informations envisageables comme le nombre d'ennemi, les armes qu'il pouvait utiliser, la protection de la jeune femme et le plan de la prison.

-Luc, tu as entendu comme moi n'est-ce pas ?

Le tueur hocha simplement de la tête alors qu'elle collait son oreille contre le mur, peut-être qu'elle pensait à la tuyauterie qui ne devait plus fonctionner depuis dix ans. Il la regarda reculer en posant une main sur son épaule pour lui faire comprendre qu'il était là et qu'elle ne devait pas s'inquiéter mais également pour qu'elle ne se cogne pas contre lui à force de faire marche arrière. Il resta pensif quelques instants devant les deux meilleurs solutions à ses yeux, il pouvait la laisser ici le temps de s'en occuper mais elle risquait d'être bloquée si elle se faisait attaquer et il pouvait arriver trop tard alors il opta pour le second choix. Il attrapa immédiatement son épée avant de prendre doucement la main de son amie, il ne semblait pas être mal à l'aise puisqu'il était trop concentré sur les risques de la situation. Sans plus attendre et sans prendre la parole, il commença à courir sans la lâcher pour autant, il savait parfaitement où se rendre puisqu'il connaissait la prison comme sa poche et il arriva dans une petite pièce avec comme seule issue une porte qui pouvait être fermé de l'intérieur, il avait réussi à esquiver la raison de ce bruit et il penchait pour des zombies même s'il comptait les trouver plus tard, d'abord il avait voulu mettre la joueuse en sécurité et c'était exactement le cas en la menant ici.

- Hanako, tu vas rester ici pendant que je m'occupe du problème... Tu vas fermer derrière moi d'accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commencement d'un sauvetage risqué [Hanako Satô]   Jeu 2 Oct - 0:28

Hanako suivit Luc jusqu'à ce qu'elle pense être une cachette. Elle l'avait senti la prendre par l'épaule quand elle avait reculé du mur. Elle fut parcourue de frissons à ce moment-là. Était-ce ce qu'elle pensait ? Si tel était le cas, elle devait se ressaisir au plus vite. Luc la fit entrer dans une salle vide mais sécurisée tout de même.

- Hanako, tu vas rester ici pendant que je m'occupe du problème... Tu vas fermer derrière moi d'accord ?


Hanako regarda Luc effrayée. Et s'il ne revenait pas ou que la porte reste bloquée ?

-Euh... Tu es sûr de ce que tu fais ? Tu sais... Le matériel ici n'a pas l'air sécurisé, j'ai peur que dans l'état dans laquelle elle est, la porte ne s'ouvre plus... Puis tu sais... Si j'ai de la compagnie je peux toujours me défendre...

Elle montra son fusil sniper et sa mitraillette à Luc. Bon certes la mitraillette n'était pas du tout une arme très pratique surtout question bruit. Tant qu'au fusil sniper, une fois placée on ne ratait pas sa cible... Mais là aussi le bruit était un problème. Mais Hanako se dit que si Luc s'occupait de la compagnie ils seraient déjà bien occupés... Mais elle eut un pincement au coeur quand elle pensa à lui, là-bas seul... Mais elle décida de se contenir et d'obéir à Luc quoi qu'il advienne. Puis une fois ses pensées dispersées elle le regarda dans les yeux et attendit une réponse à ses doutes.
Revenir en haut Aller en bas
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Commencement d'un sauvetage risqué [Hanako Satô]   Jeu 2 Oct - 16:16

-Euh... Tu es sûr de ce que tu fais ? Tu sais... Le matériel ici n'a pas l'air sécurisé, j'ai peur que dans l'état dans laquelle elle est, la porte ne s'ouvre plus... Puis tu sais... Si j'ai de la compagnie je peux toujours me défendre...

Luc regarda les armes de la jeune femme mais elle risquait de faire du bruit et attirer encore plus d'ennemi en les utilisant alors il fallait mieux qu'elle reste ici, puis elle était en sécurité au moins et cela faisait une chose de moins à penser pendant qu'il s'en prendrait aux monstres. En plus, il savait parfaitement que la porte ne risquait pas de se bloquer puisqu'il avait tout vérifié en explorant rapidement la prison la première qu'il était venu dans le bâtiment alors il n'y avait aucun risque de ce côté-là. Il hésita quelques secondes en se demandant quoi faire puisqu'elle pouvait peut-être l'accompagner en restant assez loin mais cette solution était trop risquée puisqu'il ignorait le nombre de rôdeurs et que l'un d'eux pouvait attaquer la joueuse plutôt que de se concentrer sur lui et il voulait éviter de tuer devant son amie si possible. Il ne voyait pas trop comment la convaincre de rester sagement ici en attendant, il se décida en levant doucement sa main pour la poser sur sa tête et lui caresser doucement les cheveux avec les joues rouges puisqu'il n'avait pas été mal à l'aise tout à l’heure à cause du danger mais il n'était pas très présent dans cette pièce.  

- Ne t'inquiète pas... Restes juste ici et tout va bien se passer...

Il laissa apparaitre un sourire avant de se reculer légèrement, il commença à sortir rapidement de la pièce en lui disant revenir au plus vite, il jeta un dernier coup d’œil dans sa direction pour la rassurer avant de se mettre à courir dans les couloirs. Il espérait qu'elle ferme bien la porte derrière lui et qu'elle n'ait pas l'idée de le suivre ou quoi que ce soit d'autre puisqu'il avait peur qu'il lui arrive quelque chose de grave. Il tenta d'oublier cette possibilité pour se concentrer, il devait trouver les cibles au plus vite pour être tranquille, il ne voulait pas rester longtemps dans le jeu alors qu'elle pouvait recevoir un coup, être mordu ou même tuer. Il chassa ces pensées peu joyeuses pour bien écouter les bruits toujours assez présents, il devait être attentif pour se repérer leurs positions grâce à leurs plaintes. Il arriva dans un couloir avec trois zombies, il avait de la chance qu'il ne soit pas très nombreux et sans plus attendre il s'élança vers eux avec son épée, il trancha la tête du premier qui s’effondra lamentablement sur le sol, les deux autres se tournèrent vers lui pour tenter de le mordre mais il tua de la même façon le second avant de s'attaquer au dernier mais celui-ci essaya de l'attraper alors il leva immédiatement son épée pour l’empêcher d’avancer mais malheureusement la créature devait avoir rejoint leurs range depuis peu de temps et il lui restait encore une partie de son ancienne force humaine. Le psychopathe se retrouva acculer contre un mur et il s'écorcha légèrement au bras gauche avec sa propre arme à cause de la pression du monstre, il arriva à se dégager avec un coup de coup de garde avant de lui planter dans le crane, il la retira tout aussi rapidement que la manœuvre pour ranger l'arme et regarder sa blessure. Elle était assez superficiel mais bien présente, il poussa un soupir en se remettant en route et en se maudissant de ne pas avoir fait plus attention puisqu’il risquait d’inquiéter la jeune et il devait se contenter de prier pour qu'elle ne remarque rien alors qu'il frappait faiblement sur la porte pour ne pas faire trop de bruit jusqu'au cas où et en l'appelant pas son prénom pour bien montrer qu'il s'agissait de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commencement d'un sauvetage risqué [Hanako Satô]   Jeu 2 Oct - 16:30

Hanako vit Luc partir, un pincement au coeur et ferma la porte. Elle plaqua son dos contre le mur et glissa jusqu'au sol, les genoux plaqués contre sa poitrine, ses bras les entourant, elle mit sa tête dans le creux et attendit. Elle en profitait pour réfléchir à tout ce qu'il se passait autour d'elle en ce moment, que ce soit dans le jeu ou la vie réelle. Elle aimait Luc c'était indéniable, pouvait-elle le cacher ? Elle se promit d'en parler à son père au téléphone dès qu'ils reviendraient dans la vie réelle. Mais Luc que deviendrait-il ? Elle ne pouvait pas le garder indéfiniment chez elle, même si c'est ce qu'elle souhaitait le plus au monde pour le moment. Il lui avait dit qu'il vivait chez un cousin ? Elle devrait peut-être lui en parler. Ou en parler directement à Luc. D'abord elle devait faire le ménage dans ses pensées et ses sentiments. Tout en repensant à cela elle pleura silencieusement, des larmes coulères sur ses joues quand quelqu'un frappa à la porte. Elle se releva péniblement et entendit Luc l'appeler par son nom. Elle s'approcha de la porte et ouvrit en espérant que ce ne fut pas un piège et se retrouva devant le jeune homme qui lui souriait. La jeune femme pleurait toujours et se retourna pour sécher ses larmes. Elle ne savait pas trop comment expliquer son état et se retourna vers Luc et remarqua une marque rouge quand elle baissa les yeux.

-Luc... Tu es blessé...?

Hanako déchira une des manches de sa veste et fit un bandage sur la plaie. Au moins la situation faisait qu'elle ne pleurait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Commencement d'un sauvetage risqué [Hanako Satô]   Jeu 2 Oct - 16:53

Luc fut très surpris lorsque la jeune femme ouvrit la porte puisqu'il avait parfaitement remarqué ses larmes, il ne comprenait pas pourquoi elle avait pleuré, peut-être bien qu'elle était inquiète pour son frère puisqu’il pouvait très bien être mort dans le jeu même s'il préférait écarte cette possibilité pour ne pas la voir triste mais cela semblait être le cas. Il entra rapidement dans la pièce pour la voir se retourner quelques instants pour les sécher même s'il avait eu le temps de percevoir ce détail, il se sentait un peu perdu puisqu'il ne savait pas comment faire pour remonter le moral de quelqu'un même lorsqu'il s'agissait d'une amie. Il garda la tête tourné pour regarder ailleurs en espérant trouver au plus vite une solution, il devait peut-être la prendre dans ses bras pour la rassurer mais il risquait d'être affreusement mal à l'aise à cause d'un tel geste. Pourtant, elle était tout de même très importante pour lui pour être capable de montrer autant d'affection même s'il ne bougeait pas pour l'instant puisqu'il espérait toujours que cela s'arrange sas son intervention.

-Luc... Tu es blessé...?

Il la regarda pour lui répondre mais il n'en n'eut pas le temps qu'elle avait arraché une manche de sa veste pour lui faire un bandage, il se sentait idiot de ne pas y avoir pensée alors qu'il aurait très pu utiliser les vêtements des zombies qu'il venait de tuer. D'ailleurs, il n'avait pas eu le réflexe de l'arrêter puisqu’il n'avait pas l'habitude qu'une personne agisse de la sorte avec lui, en même temps il ne connaissait pas très bien l'amitié mais il savait qu'il voulait protéger ces personnes si importantes à ses yeux. Il remarqua qu'elle ne pleurait plus et il se demandait s'il ne pouvait pas faire comme s'il n'avait rien vu, il réalisa que cela pouvait très bien être de sa faute puisqu'il avait du l’inquiéter à la laisser toute seule pour combattre. Il poussa un faible soupir ne constatant qu'il n'était vraiment pas doué pour ce genre chose mais il se décida pour lui relever doucement le menton et l’obliger à le regarder droit dans les yeux alors qu'il affichait un faible sourire timide et qu'il rougissait assez fort.

- Ne pleures pas... Un sourire te va bien mieux...

Il était horriblement mal à l'aise de parler ainsi mais il n'avait rien trouvé de mieux, il se dépêcha de reculer pour sortir rapidement la pièce mais en l’attendant tout de même mais il espérait ne plus avoir à faire quoi que ce soit d'aussi gênant pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commencement d'un sauvetage risqué [Hanako Satô]   Jeu 2 Oct - 17:03

- Ne pleures pas... Un sourire te va bien mieux...

Il avait dit ça en prenant le visage de Hanako dans ses mains. La jeune femme rougit un peu et un sourire se dessina légèrement sur son visage. Mais cela était assez gênant surtout à l'endroit où ils étaient, dans un jeu où l'on pouvait se faire attaquer à tout moment, dans une prison de surcroît. Puis il s'était éloigné, avait-elle fait quelque chose de mal ? Il avait continué à avancer mais elle vit bien qu'il l'attendait tout de même. Ce qui la rassura un peu. Elle trottina pour se mettre à sa hauteur et lui prit instinctivement la main, montrant qu'elle était là et qu'elle ne le laisserait pas tomber, où était-ce simplement pour lui montrer qu'elle resterait toujours près de lui ? Elle tenta un semblant de dialogue pendant qu'ils marchaient jusqu'à la sortie.

-Tu sais... Je me demandais... Un fois sortis du jeu, que vas-tu faire...?

Elle serra la main de son "ami", et attendit la réponse avec appréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Commencement d'un sauvetage risqué [Hanako Satô]   Jeu 2 Oct - 18:16

Luc tourna brusquement la tête vers la jeune femme alors qu'elle venait de prendre sa main, il baissa les yeux pour regarder ce geste avec les joues terriblement rouges, il avait d'abord été très mal à l'aise du lui dire de tels mots et elle n’arrangeait pas la situation avec ce simplement geste qui suffisait amplement à le gêner. Il fixa l'autre côté mais en gardant toujours un œil sur le chemin, il espérait que celle-ci n'ait pas remarqué qu'il avait soudainement rougi mais elle avait déjà eu le plaisir de constater qu'il était très facilement mal à l'aise mais il n'aimait pas paraitre faible et il avait bien l'impression de l'être en réagissant ainsi. Il se demandait pourquoi elle avait agi ainsi avec lui, peut-être qu'elle voulait lui rappelait qu'elle était là avec lui mais il ne comptait pas l'oublier puisqu'il l'avait entendu et qu'elle était tout de même son ami mais il était certain qu'il ne risquait pas de l'oublier maintenant qu'elle lui tenait la main. Il essayait d'oublier ce détail en se persuadant qu’il était insignifiant pour retrouver son calme mais il n'y arrivait pas du tout et il ne pouvait reprendre une couleur normal.

-Tu sais... Je me demandais... Un fois sortis du jeu, que vas-tu faire...?


Le tueur hésita quelques instants avant de prendre la parole puisqu'il ne pouvait peut-être pas tout lui révéler, cependant il avait confiance mais il ne devait sans doute pas la mettre au cœur des autres problèmes qu'il avait avec ses amis, pourtant il décida de lui dire pour qu'elle sache certaines informations. Il ne voyait pas en quel occasion mais peut-être bien qu'elle risquait de rencontrer les deux autres alors autant qu'elle soit au courant de l'état d'un d'entre eux et puis elle devait se poser des questions sur lui puisqu’il connaissait plus de choses que les joueurs normaux sur ce monde virtuel. Cependant, il ne devait absolument lui cacher ce qu'il comptait faire après avoir réglé les problèmes de tout le monde puisqu'il comptait partir, cette idée ne l'enchantait pas du tout puisqu'il aimait passer du temps avec eux même s'il ne devait pas trop le prouver avec certaines de ses paroles ou ses réactions, pourtant il tenait beaucoup à eux mais il risquait de leurs attirer des ennuies supplémentaires alors il n'avait pas d'autre solution.

- Je vais parfois revenir dans le jeu... Ce n'est pas pour rien si j'ai pu te répondre à propos des infectés... Mon ami a été mordu par un zombie mais il ne s'est pas transformé... Pour l'instant... Il n'est pas au meilleur de sa forme et je compte bien trouver un moyen de le soigner... Je me fiche du temps que cela prendra mais je dois l’aider... Ensuite, je dois trouver un endroit où vivre et après... Je sais pas trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commencement d'un sauvetage risqué [Hanako Satô]   Ven 3 Oct - 0:07

Hanako avait senti le doute envahir le jeune homme. Puis voyant son visage elle sut que quelque chose allait la bouleverser.

- Je vais parfois revenir dans le jeu... Ce n'est pas pour rien si j'ai pu te répondre à propos des infectés... Mon ami a été mordu par un zombie mais il ne s'est pas transformé... Pour l'instant... Il n'est pas au meilleur de sa forme et je compte bien trouver un moyen de le soigner... Je me fiche du temps que cela prendra mais je dois l’aider... Ensuite, je dois trouver un endroit où vivre et après... Je sais pas trop...

Hanako ne lâcha pas prise sur la main du jeune homme, elle trembla un peu et retint ses larmes. Elle lui sourit mais assez tristement et lui répondit avec des sanglots dans la voix.

-Tu sais si mon frère est infecté, et j'espère qu'il ne l'est pas, je t'aiderais à trouver le remède, je ne veux pas que d'autres connaissent le même sort que les zombies d'ici... Et pour ce qui est de trouver un endroit où vivre...

Elle s'arrêta, lâcha la main de Luc, et la tête baissée serra les poings. Elle tremblait de plus en plus fort et elle ne pouvait plus garder secret ses sentiments. Tant pis pour les conseils qu'elle voulait demander à son père, elle se débrouillerait seule. C'est alors que les mots sortirent de sa bouche, dans un flot de larmes incontrôlables.

-C'est triste de rester seul, tu n'as plus à tout faire tout seul, je suis là moi aussi, moi aussi je veux pouvoir te protéger et te voir sourire, je sais qu'on se connaît depuis peu de temps mais... Si tu veux bien je pourrais t'héberger chez moi, parce que tu ne me déranges pas, ta présence me fait du bien et aussi je... Je t'aime !

La jeune femme s'effondra sur le sol, en pleurs, elle avait tout déballé, tout ce qu'elle pensait garder au fond d'elle était parti et elle se sentait désemparée, voire livrée à elle-même et elle avait peur. Peur de se faire rejeter, peur de ne pas pouvoir le garder, peur de le perdre. Malgré le fait qu'il pouvait très bien avoir des zombies dans les parages elle pleurait sans discontinuer sur le sol de la prison.
Revenir en haut Aller en bas
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Commencement d'un sauvetage risqué [Hanako Satô]   Ven 3 Oct - 18:26

-Tu sais si mon frère est infecté, et j'espère qu'il ne l'est pas, je t'aiderais à trouver le remède, je ne veux pas que d'autres connaissent le même sort que les zombies d'ici... Et pour ce qui est de trouver un endroit où vivre...

Luc ne la regardait toujours pas même s'il avait senti, ce qui semblait être, des sanglots dans sa voix mais il espérait s'être trompé puisqu'il ne voulait pas la revoir pleurer, il ne répondit rien immédiatement puisqu'il avait bien compris qu'elle n'avait pas terminé de parler mais il comptait bien lui faire comprendre par la suite qu'il ne voulait plus qu'elle retourne dans le jeu avec tout les risques présents et puis elle n'avait aucune raison de s'y rendre lorsque son frère sera de retour. Ensuite, il ne voulait pas demander l'aide des autres même s'il s'agissait de ses amis, peut-être à cause de l'habitude de toujours se débrouiller tout seul et elle ne pouvait pas faire grand chose dans le monde réel de toute façon à part lire avec lui des livres traitant de virologie pour ensuite faire des résumés avec les informations importantes puisqu'il comptait agir ainsi pour commencer. Il jeta cependant un rapide coup dans sa direction alors qu'elle venait de lâcher brusquement sa main pour pleurer, il chercha dans ses précédentes paroles pour trouver ce qu'il avait bien pu dire pour la rendre triste mais il ne trouvait rien puisqu'il croyait être assez convaincant même s'il n'avait tellement l'habitude de mourir puisqu'il ne jouait pas avec les autres pour plutôt les ignorer ou les tuer.

-C'est triste de rester seul, tu n'as plus à tout faire tout seul, je suis là moi aussi, moi aussi je veux pouvoir te protéger et te voir sourire, je sais qu'on se connaît depuis peu de temps mais... Si tu veux bien je pourrais t'héberger chez moi, parce que tu ne me déranges pas, ta présence me fait du bien et aussi je... Je t'aime !

Le tueur se figea instantanément en l'écoutant alors que les derniers mots de la jeune femme raisonnait dans sa tête, il ne bougea pas alors qu'elle venait de s’effondrer sur le sol pour laisser couler des larmes et il fixait misérablement sans faire le moindre geste. Il était totalement perdu et il avait même envie de fuir alors qu'elle venait de lui avouer un tel sentiment, il craignait d'être dans une relation sérieuse pour de nombreuses raisons mais il ne s'éloignait pas pour plutôt rester immobile sans savoir quoi faire. Il était assez paniqué de recevoir en pleine face une telle information et il trouva une possibilité à laquelle il s’accrocha désespéramment pour se rassurer puisqu'il ne voulait pas accepter la réalité même si elle était plus que évidente. Il reprit son courage avant de se baisser doucement pour lui caresser les cheveux même un geste aussi attentionné le gênait toujours autant et que ses joues étaient redevenus rouges.

- Je dois trouver un appartement... Mais ne t'inquiète pas, je viendrai te rendre visité très souvent ! En revanche... Tu dois... Tu dois peut-être éviter de sortir les mots "Je t'aime" ainsi... J'ai cru quelques secondes que tu m'aimais dans le sens de l'amour ! Alors que tu dois forcément parler dans le sens de l'amitié ! On peut facilement les interprétés assez différemment alors fais attention ! Et puis, toi aussi tu es une amie très importante pour moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commencement d'un sauvetage risqué [Hanako Satô]   Ven 3 Oct - 18:50

- Je dois trouver un appartement... Mais ne t'inquiète pas, je viendrai te rendre visite très souvent ! En revanche... Tu dois... Tu dois peut-être éviter de sortir les mots "Je t'aime" ainsi... J'ai cru quelques secondes que tu m'aimais dans le sens de l'amour ! Alors que tu dois forcément parler dans le sens de l'amitié ! On peut facilement les interpréter assez différemment alors fais attention ! Et puis, toi aussi tu es une amie très importante pour moi !

Hanako s'arrêta de pleurer instantanément, dans le sens de l'amitié ? Ce n'était vraiment pas ce qu'elle ressentait, le baiser qu'ils avaient échangé n'était pas ce que l'on faisait entre amis, elle en était sûre et savait ce que son coeur lui disait. Elle se dégagea des caresses de Luc, se leva et prit le visage de Luc dans ses mains et le regarda dans les yeux.

-Luc, je sais que ce n'est pas de l'amitié ce que je ressens pour toi, tu as oublié ce qu'il s'est passé tout à l'heure ? Maintenant je suis sûre de mes sentiments et je t'aime à la folie, en conséquence moi aussi je veux te protéger et vivre avec toi. Peu importe ce qu'il peut m'en coûter, dès qu'on aura retrouvé mon frère je ne reviendrais pas dans le jeu, je me l'étais promis déjà, mais laisse-moi t'aider s'il te plait, ne restes pas seul avec tes problèmes, on peut tout se dire...

Elle s'arrêta de parler, ils étaient tout aussi rouges tous les deux, elle profita de la situation pour l'embrasser mais un peu plus amoureusement que la première fois.

-Même si ce n'est pas l'endroit pour faire une déclaration d'amour, je l'ai faite. Tu peux me rejeter si tu veux, mais je continuerais de t'aimer tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Commencement d'un sauvetage risqué [Hanako Satô]   Ven 3 Oct - 20:10

Luc espérait que ses quelques paroles allaient suffire amplement pour la consoler et il laissa apparaitre un sourire en la voyant arrêter de pleurer puisqu'il pensait avoir réussi même s'il n'était pas doué pour remonter le moral des autres personnes même lorsqu'il s'agissait de ses amis. Il reprit immédiatement en air inquiet puisqu'elle venait de se dégager de ses caresses alors peut-être bien que tout n'était pas aussi simplement que ce qu'il souhaitait. Il se redressa en même temps que la jeune femme puisqu’elle avait attrapé son visage dans ses mains et il rougissait encore plus, il avait bien envie de se reculer pour ne plus être aussi proche d'elle mais il n'en fit rien en attendant des explications puisqu'il ne comprenait tout simplement pas la réaction qu'elle venait d'avoir. Il réfléchissait à ce qu'il venait de dire en se demandant ce qui avait pu provoqué la situation actuelle mais il ne trouvait rien, ou plutôt il ne voulait pas trouver puisque la raison était toujours aussi évidente mais il s'y refusait.

-Luc, je sais que ce n'est pas de l'amitié ce que je ressens pour toi, tu as oublié ce qu'il s'est passé tout à l'heure ? Maintenant je suis sûre de mes sentiments et je t'aime à la folie, en conséquence moi aussi je veux te protéger et vivre avec toi. Peu importe ce qu'il peut m'en coûter, dès qu'on aura retrouvé mon frère je ne reviendrais pas dans le jeu, je me l'étais promis déjà, mais laisse-moi t'aider s'il te plait, ne restes pas seul avec tes problèmes, on peut tout se dire...


Le psychopathe sembla ne pas tout saisir pendant un instant avant que l’information arrive finalement au cerveau, il voulait de plus en plus partir très loin sur le coup et la seule chose qui le retenait était le danger que représentait le lieu et il ne pouvait donc pas laisser la jeune femme toute seule. Mais surtout c'était quoi ça ? Elle l'aimait à la folie ? Elle veut le protéger ? Elle veut vivre avec lui ? C'était bien trop à assumer et avaler pour le tueur qui essayait de se convaincre qu'il avait mal entendu mais même lui ne pouvait croire en ce mensonge désormais. Pourtant, les seules réponses qui lui venaient été non, non et non, il ne pouvait pas aimer quelqu'un, de telles mots ne représentaient plus rien après tout ce qu'il avait traversé et il n'en n'avait pas le droit pour des millions de raisons. Il n'avait besoin de personne et en particulier de quelqu'un pour le protéger, il était un meurtrier et il répandait la mort alors il n'avait aucun mal à abattre ses ennemis et à se défendre tout seul, il avait toujours vécu ainsi et il ne comptait pas changer pour cela même s'il avait des amis. Il ne pouvait certainement pas vivre avec elle alors qu'il avait déjà été affreusement gêné hier soir et il trouvait cette idée encore plus insensée maintenant qu'elle lui avait dit qu'elle l'aimait. Il tenta de prendre la parole pour ouvrir une sortie de secours sans avoir à partir loin d'elle mais la joueuse ne lui en laissa pas le temps puisqu'elle en avait profité pour l'embrasser et il était toujours incroyablement mal à l'aise même s'il avait également assez peur.

-Même si ce n'est pas l'endroit pour faire une déclaration d'amour, je l'ai faite. Tu peux me rejeter si tu veux, mais je continuerais de t'aimer tout de même.


Encore ces mots... Il devait fuir immédiatement ! Il chercha rapidement un sujet de conversation pour s'en sortir et surtout ne pas lui fournir la moindre réponse, il ne pouvait pas lui dire que cela était impossible sans la rendre triste mais il ne pouvait pas lui dire qu'il ressentait la même chose. D'ailleurs, il n'en n'avait pas la moindre idée et il n'en n'avait aucune envie, peut-être bien qu'il voulait fuir pour ne pas y réfléchir et remarquer quelque chose. Il recula précipitamment pour lui attraper la main et marcher rapidement dans les couloirs avec toujours les joues rouges et il bégaya quelques paroles en souhaitant faire comme s'il ne c'était rien passé du tout.

- Ton frère... Il faut retrouver ton frère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commencement d'un sauvetage risqué [Hanako Satô]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Commencement d'un sauvetage risqué [Hanako Satô]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre mission de sauvetage et opération d'infiltration
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Mado fem Lhassa-apso 9a sauvetage
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Aska femelle croisée lhassa apso 7 ans SAUVETAGE (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Survival Game :: La Prison :: Planque de Luc Ozui-
Sauter vers: