AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Culpabilité [Cherise Haul]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jessica Len

avatar

Vos Textes : 367

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Culpabilité [Cherise Haul]    Lun 11 Aoû - 23:14

Jessica et Cherise étaient rentrés directement à l'appartement après la patinoire, son ami avait repris son air neutre et avait même lancé un regard noir à l'homme qui l'avait disputé pour s'être battu sur la glace, il ne lui avait plus tenu la main dès qu'ils avaient quitté l'endroit et elle n'avait pas osé lui prendre, elle avait gardé le silence et lui aussi, elle l'avait suivi pour revenir sans faire autre chose, elle n'allait pas lui demander d'aller autre part aujourd'hui. Elle n'aimait pas trop le voir comme ça, avec son regard neutre, elle avait l'impression qu'il était malheureux lorsqu'il avait cette tête et elle se demandait si c'était à cause de souvenirs douloureux ou de son comportement à elle, la jeune ignorait complément s'il l'avait entendu puisqu'il n'en n'avait pas parlé et elle s'était sentie responsable puisqu'elle ignorait qu'il n'avait pas bien compris. Elle entra rapidement dans l'appartement avant de se tourner vers son ami, elle était certaine que c'était de sa faute, en plus elle avait cherché la bagarre plutôt que d'ignorer simplement ce groupe de personnes, elle le regardait avec un air triste, persuadée qu'elle était la cause de tout.

- Je suis désolée...

Sa voix était tremblante à cause de la tristesse et de la culpabilité, elle n'osait pas le regarder. Elle se sentait mal à l'aise et ne savait pas quoi faire alors elle parla, mais c'était pour dire quelque chose d'idiot puisqu'il n'était pas encore l'heure pour cela, elle se dirigeait vers la cuisine en même temps qu'elle prononçait quelques mots.

- Je vais faire à manger !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Lun 11 Aoû - 23:43

Cherise n'avait pas dit un seul mot pendant tout le trajet jusqu'à l'appartement et la jeune femme non plus. Il s'en voulait terriblement et des souvenirs douloureux lui revenaient sans cesse en tête à cause de ce groupe d'imbécile. Il avait gardé son regard neutre tout le long en jetant parfois des regards noirs au personne qui le regardait bizarre à cause de sa blessure aux front. Ils arrivèrent finalement devant la porte de son appartement et ils entrèrent rapidement et Jessica qui était entrée la première se tourna vers lui avec un regard triste.

- Je suis désolée...

Il remarqua que sa voix était tremblante et il se demanda pourquoi. Pensait-elle que c'était de sa faute s'il était comme ça? Ce qui n'était pas du tout le cas, car elle l'avait défendu tout le temps, c'était à cause de lui même. Il se sentait coupable d'avoir perdu le contrôle de lui même et d'avoir à nouveau gâché la journée à cause de ses problèmes passées. Elle se dirigeait désormais vers la cuisine avant qu'elle ne prenne la parole.

- Je vais faire à manger !

Cherise regarda l'heure et vit qu'il n'était pas vraiment l'heure de manger, elle devait vraiment se sentir coupable et tenter de changer de sujet. Il soupira avant de la suivre et lui prendre le bras pour la tourner vers lui. Il affichait maintenant un regard triste.

- Tu n'as pas à t'excuser... Ce n'est pas de ta faute... Alors ne soit pas triste...

Il se pencha vers elle pour poser un baiser sur son front avant de se reculer doucement et la regarder droit dans les yeux toujours avec le même regard.

- Tout ça c'est de ma faute... Je suis désolé Jessica...

Il caressa doucement sa joue avec sa main avant de se reculer et partir en direction de la salle de bain sans ajouter quelque chose de plus. Il entra pour fermer la porte en laissant une ouverture et sortir le nécessaire pour nettoyer ses blessures. Il avait eu beaucoup d'expérience par le passé pour nettoyé ses blessures. Il commença par sa main et ensuite son front et lorsqu'il termina, il resta là se regardant dans le miroir un instant avant de baissée la tête les deux mains sur le comptoir. Cherise avait mal partout au dos et à la tête et il avait le coeur serré, c'était la deuxième fois qu'il perdait le contrôle devant la jeune femme et cette fois c'était dans le monde réel où il pouvait avoir de véritable problème. Le voir agir ainsi, elle devait pensé quoi de lui? Et cette fille qui lui avait sauté dessus, elle lui avait parlé avait-elle dit quelque chose sur lui? Cherise aimait beaucoup Jessica, mais il voulait qu'elle ignore certaine chose sur lui, il voulait vraiment savoir ce que cette femme avait dit. Il n'avait pas le courage de lui posé la question et savoir ce qu'elle avait découvert. Peut-être qu'elle allait lui en parler elle même. Le créateur soupira avant de sortir de la salle de bain et aller s'asseoir sur canapé la tête baissée à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica Len

avatar

Vos Textes : 367

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mar 12 Aoû - 0:12

- Tu n'as pas à t'excuser... Ce n'est pas de ta faute... Alors ne soit pas triste...

Cherise l'avait obligé à se tourner vers lui, il l'embrassa sur le front, pour ensuite la regardait avec un air triste, elle l'était également et se sentait toujours coupable de ce qui s'était passé, elle aurait pu partir avec lui tout de suite mais il avait fallu qu'elle insiste et qu'elle les provoque un tout petit peu, puisqu'elle pouvait être pire mais cela faisait assez longtemps qu'elle n'avait pas agi ainsi.

- Tout ça c'est de ma faute... Je suis désolé Jessica...

Il s'était ensuite éloigné pour rejoindre la salle de bain, sans doute pour mettre quelque choses sur ses blessures. Elle resta sans bouger avant qu'il ne revienne, elle a était un peu perdue avec ce qu'elle avait appris aussi et ne pouvait s'empêcher d'y penser. Pourquoi ne se défendait-il pas autrefois ? Elle ne savait pas trop pourquoi il était si détesté et pourquoi personne n'avait jamais essayé de l'aider. Elle commençait à croire que le monde était vraiment égoïste et qu'elle ne l'avait jamais remarqué puisqu'elle évitait le contact avec les autres mais surtout elle s'en voulait terriblement puisqu'elle savait désormais qu'elle ne lui serait sans doute pas venu en aide si elle l'avait connu à cet époque. En oubliant la différence d'âge et en se disant qu'ils avaient fréquenté le même endroit à l'époque où il se laissait frapper alors la jeune femme ne lui aurait accorder aucune importance et l'aurait considérer comme un faible, elle aurait peut-être pris sa défense une fois mais juste pour pouvoir se battre un peu et lui dire à quel point il était stupide de ne rien faire ou alors elle ne lui aurait à peine accordé un regard. Elle savait qu'elle n'était pas si différente maintenant et qu'il avait eu de la chance de la voir ainsi puisqu'elle lui avait accordé sa confiance, si cela n'aurait pas été le cas, elle l'aurait oublié très rapidement même s'il était son patron puisqu'elle ne retenait jamais les noms, cela ne servait à rien puisqu'elle était incapable de garder un travail très longtemps. En tout cas, elle se sentait toujours aussi coupable à cause des blessures de son ami mais surtout puisqu'elle avait l'impression que leurs amitié était du à de la chance, elle n'avait jamais pensé à la façon dont elle aurait pu percevoir l'homme s'il n'était pas devenu son ami mais étrangement le fait d'en apprendre plus sur son passé l'avait obligé d'y être confrontée. Elle remarqua qu'il était revenu pour s'asseoir sur le canapé, elle s'avança pour se mettre à côté de lui, elle posa ses mains sur ses genoux et les serra avant de poser une question.

- Tu m'as entendu après avoir frappé l'homme ?

Elle était surtout inquiète pour le ton qu'elle avait utilisé, peut-être qu'il n'avait pas entendu du tout ou qu'il n'y avait pas accordé d'importance mais pour la jeune femme c'était tout simplement horrible, elle avait eu cette attitude froide et sans émotion comme elle faisait avec les personnes qu'elle n'aimait pas ou qui voulaient être son ami. Elle ne voulait qu'il la connaisse ainsi puisqu'elle aurait très peu agir ainsi avec lui. Elle attendait avec un peu de peur la réponse de l'homme mais si elle avait la tête baissé tout comme lui pour ne pas le montrer, elle n'arrivait plus à sourire non plus et semblait juste inquiète et triste, peut-être même très légèrement paniquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mar 12 Aoû - 0:30

La jeune femme vint le rejoindre sur le canapé lorsqu'il fut assit. Il jeta un rapide coup d'oeil avant de regarder à nouveau ailleurs la tête basse. Elle lui posa ensuite une question.

- Tu m'as entendu après avoir frappé l'homme ?

Cette fois il tourna la tête complètement vers elle, s'il l'avait entendu, non pas vraiment, il avait tellement été perdu dans ses pensés, il l'avait seulement vu frapper l'homme pour le remettre couché sur la glace rien d'autre. Il se demandait pourquoi elle lui demandait, avait-elle dit quelque chose de mal? Peut-être sur lui? Non il en doutait, elle n'était pas comme ça, elle l'avait défendu juste avant, elle ne pouvait pas aller le rabaisser deux minutes après, cela devait être autre chose qu'elle ne voulait pas qu'il sache et il n'allait pas insister puisque lui même ne souhaitait pas trop parler de tout sur lui.

- Non, je n'ai rien entendu... Je t'ai seulement vu le frappé c'est tout...

Il regarda maintenant ailleurs avant de réfléchir à nouveau. Il avait vraiment envie de savoir ce que la femme avait dit à Jessica, cela le préoccupait énormément. Il avait peur qu'elle raconte quelque chose de vraiment gênant sur lui. Le créateur avait beaucoup de mal de parler de lui même il ne souhaitait pas qu'une idiote se mette à lui expliquer sa vie d'une façon qu'il ne voulait pas. Cherise soupira à nouveau et sans la regarder il lui posa une question aussi, il avait prit une décision, il allait lui demander quand même.

- La fille qui t'as attaquée... Je l'ai vu te parler avant... Qu'est-ce qu'elle à dit? Elle a dit quelque chose sur moi?

Il resta silencieux ensuite quelque seconde et se demandait si elle allait lui dire vraiment ce qu'elle lui avait dit sans lui mentir ou cacher quelque chose. Cherise voulait qu'elle lui dise tout pour peut-être s'expliquer si cela le concernait. Le concepteur prit donc la parole pour s'assurer qu'elle allait vraiment lui dire.

- S'il te plait dit moi la vérité sans rien me cacher...

Il tourna la tête vers elle en espérant voir une quelconque réaction si elle venait à lui cacher quelque chose, car elle pouvait très bien lui cacher ça, comme elle cachait le fait d'avoir mal. Il espérait que pour sa elle serait vraiment sincère avec lui et puis en la regardant il pouvait peut-être apercevoir une expression qui va la trahir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica Len

avatar

Vos Textes : 367

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mar 12 Aoû - 1:04


- Non, je n'ai rien entendu... Je t'ai seulement vu le frappé c'est tout...

Elle poussa un soupir de soulagement en entendant cela, elle ne pensait pas qu'il lui mentait et elle était contente d'apprendre qu'il n'avait pas compris, il ne l'avait donc toujours pas vu sous ce côté et allait tout faire pour que cela n'arrive plus jamais pour ne pas prendre de risque, elle devait alors éviter le combat dans toute circonstance ce qui risquait d'être plutôt compliquée pour la jeune femme qui avait l'habitude de dire ce qu'elle pensait et qui n'hésitait pas à chercher le conflit de temps en temps, enfin elle se comportait surtout ainsi pendant sa scolarité mais elle ne pouvait s'empêcher d'être comme ça avec certaines personnes et parfois des collègues ou patrons, il fallait surtout éviter cette situation puisque son ami était également son employeur et elle n'avait pas le droit de l'oublier lorsqu'elle retournera au travail. Elle pouvait enfin le regarder et lui souriait un peu, elle se sentait mieux maintenant mais cela n'allait pas durer très longtemps puisqu'il lui posa à son tour une question.

- La fille qui t'as attaquée... Je l'ai vu te parler avant... Qu'est-ce qu'elle à dit? Elle a dit quelque chose sur moi?

Elle n'avait aucune envie de tout lui expliquer, cette femme avait dit des choses horribles pour elle mais surtout des paroles qui l'avaient poussé à réfléchir. Elle pouvait peut-être lui faire croire qu'elle avait sous-entendu qu'il était toujours seul et qu'il était un déchet mais elle ne voulait surtout pas aborder le sujet sur le fait qu'il ne se défendait pas lorsqu'il était battu. Elle ne pouvait pas lui en parler ! Elle savait qu'elle n'accordait aucune importance à ce genre de personne, elle avait peur de lui dire ce qu'elle pensait sur cela et qu'il commence à croire qu'elle était incapable de le comprendre. Elle pensait à plusieurs possibilités mais aucune étaient joueuses alors elle ne voulait pas lui dire, elle s'apprêtait à prendre la parole lorsqu'il recommença à parler.

- S'il te plait dit moi la vérité sans rien me cacher...

Son ami la regardait en attendant sa réponse, il voulait sans doute vérifier qu'elle ne lui mentait pas mais elle ne pouvait tourner la tête puisque c'était la preuve qu'elle lui cachait certaines choses, elle parlait d'abord en étant sincère mais son sourire avait tout de même disparu devant un tel sujet qu'elle souhait éviter et qu'elle espérait fuir au plus vite.

- Elle m'a juste dit des méchancetés sur toi... Que tu étais un déchet et d'autres mots blessants... Mais elle dit n'importe quoi...

Elle tenta de lui sourire mais il n'était qu'une simple illusion, la plupart ne voyait pas la différence mais il l'avait déjà vu être sincère alors il y avait de grandes chances qu'il s'en aperçoive mais il était hors de question qu'elle lui dise tout ! Elle serra un main qui pendait le long de son corps et qu'il ne pouvait donc voir en espérant être assez convaincante alors qu'elle s'apprêtait à lui mentir, elle n'aimait pas devoir faire cela mais elle n'avait pas d'autre choix et elle s'en voulait énormément.

- Elle ne m'a rien dit de plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mar 12 Aoû - 1:29

- Elle m'a juste dit des méchancetés sur toi... Que tu étais un déchet et d'autres mots blessants... Mais elle dit n'importe quoi...

Tout de suite il remarqua son sourire, ce sourire faux qu'elle adressait au autre personne, mais qu'elle utilisait pour lui en se moment. Il était encore plus en colère maintenant, elle lui cachait quelque chose c'était évident. Pourquoi ne voulait-elle pas lui dire? Son coeur se serra en comprenant qu'elle lui mentait en pleine face avec ce sourire qu'il détestait. Ses poings se serrèrent doucement et même si il se faisait mal il en avait rien à faire, il tentait de tenir sa colère pour pas lui gueuler dessus. Il avait l'impression qu'elle savait quelque chose qui pourrait changer son opinion sur lui, mais il ne pouvait s'expliquer que si elle lui disait de quoi elle avait parler avec l'autre. Il lui cachait beaucoup de chose il est vrai, mais elle le savait pour ses choses avec son jeu. En ce moment, elle lui mentait directement dans la face alors qu'il lui avait demandé d'être sincère avec lui. Il commença vraiment à douter à si il pouvait lui faire confiance et si elle ne cachait pas le fait qu'elle pense des mauvaises choses sur lui.

- Elle ne m'a rien dit de plus...

Il ne pu se retenir davantage et afficha un regard très dur et ces doigts étaient pratiquement blanc à la force qu'il serrait les poings. Il ferma les yeux pour tenter de se calmer, mais cela ne fonctionna pas du tout et il s'imagina pire chose dans sa tête comme ça. Il rouvrit les yeux pour commencer à parler plus fort et d'une voix dur et froid.

- Tu me prends pour un idiot ou quoi? Je sais parfaitement que tu mens ! Ce sourire que tu fais là, je sais parfaitement qu'il est faux et je ne le supporte pas ! Je t'ai demandé de me dire la vérité et tu oses quand même me mentir en pleine face !

Sa voix était devenue de plus en plus forte et il tourna la tête ailleurs pour ne plus la regarder, mais son regard était toujours aussi dur et froid. Ses mains tremblaient sous le coup de la colère et il garda le silence quelque seconde avant de reprendre la parole en parlant moins fort cette fois, mais toujours aussi énervé.

- Si elle t'as parlé de moi, j'ai bien le droit de tout savoir, car justement ça me concerne ! Si elle a parlé de quelque chose en particulier, je pourrais m'expliquer, mais si tu ne dis rien, c'est impossible.

L'homme finit par se lever énervé de rester assit à côté d'elle avant de se diriger vers la fenêtre et regarder à l'extérieur pour ne plus la regarder. Sa voix se fit plus faible cette fois même triste.

- Je croyais pouvoir te faire confiance... Mais on dirait que ce n'est pas le cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica Len

avatar

Vos Textes : 367

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mar 12 Aoû - 2:08

- Tu me prends pour un idiot ou quoi? Je sais parfaitement que tu mens ! Ce sourire que tu fais là, je sais parfaitement qu'il est faux et je ne le supporte pas ! Je t'ai demandé de me dire la vérité et tu oses quand même me mentir en pleine face !

La voix de l'homme était incroyablement forte pour la jeune femme et il l'avait regardé avec un air dur avant de tourner la tête pour ne plus la voir, elle tremblait de plus en plus fort, elle avait peur de lui mais surtout de ses paroles. Elle allait le perdre, elle avait de plus en plus cette impression qui lui faisait horriblement mal au coeur, il avait parfaitement vu qu'elle lui avait menti, elle se doutait que cela n'allait pas être aussi simple mais elle était terrifiée et n'osait pas dire le moindre mot, elle regardait juste les mains de l'homme qui tremblait à cause de la colère, elle ne s'était jamais senti aussi mal mais ne savait absolument pas quoi faire, elle croyait qu'elle allait juste rendre son ami encore plus en colère si elle prenait la parole.

- Si elle t'as parlé de moi, j'ai bien le droit de tout savoir, car justement ça me concerne ! Si elle a parlé de quelque chose en particulier, je pourrais m'expliquer, mais si tu ne dis rien, c'est impossible.

Il 's'était levé pour aller à la fenêtre, elle était de plus en plus paniquée et cherchait à toute vitesse une solution sans en trouver aucune, pas la moindre, dans tout les cas, elle imaginait perdre l'homme.

- Je croyais pouvoir te faire confiance... Mais on dirait que ce n'est pas le cas...

Le coeur de la jeune se serra d'un coup devant de tels mots, elle savait ce qu'était la confiance puisqu'elle avait incapable de la donner à qui que ce soit avant de rencontrer son ami et cela tout simplement à cause de la peur, la moindre chose pouvait parfois la faire douter et peut-être croyait-il que c'était justement le cas et qu'elle lui cachait la vérité pour ne pas montrer qu'elle doutait de lui mais ce n'était pas du tout le cas. Au contraire, c'était juste de elle-même qu'elle doutait monstrueusement. Sa respiration était presque difficile après avoir entendu tout cela, elle essayait de se calmer pour prendre à son tour la parole. Mais pour dire quoi ? Si elle lui disait la vérité, elle était certaine de le perdre pour toujours mais si elle lui mentait alors elle allait le perdre également. Elle semblait avoir perdu espoir et cela devait se refléter étrangement dans ses yeux, elle ne savait toujours pas quoi faire, elle savait qu'elle lui devait au moins de dire la vérité même si cela allait être très difficile pour elle, la jeune femme prit une grande inspiration pour parler d'une voix fragile et tremblante, elle avait du mal à parler clairement parfois puisqu'elle pleurait en même temps et qu'elle avait la tête baissée puisqu'elle trouvait qu'elle n'avait pas le droit de le regarder.

- Je suis comme eux... Je suis exactement comme eux... Si je t'avais connu à cette époque je... Je ne t'aurai jamais aidé ! Je t'aurai regardé en me fichant de ton sort... Et si je t'aurai aidé lorsque tu étais frappé alors je l'aurai juste pour pouvoir me battre un peu.. Si tu avais essayé de me remercier alors... Alors je t'aurai lancé un regard noir avant de te dire froidement de ne pas m'approcher... Je suis comme eux ! Je ne l'avais jamais remarqué puisque je n'y avais pas vraiment pensé mais je suis exactement ce genre de personne que tu détestes ! Je suis égoïste et je ne t'aurais pas aidé si je t'avais rencontré dans d'autres circonstances ! Si je suis ton amie maintenant c'est juste à cause de la chance mais autrement je... J'aurai voulu éviter le plus de contact possible avec toi, je ne me serai jamais intéressé à tes problèmes et j'aurai continuer de mener ma vie seule en ne pensant qu'à moi. Je suis exactement comme eux !

Elle pleurait de plus en plus fort et elle pouvait définitivement pas retrouver son calme, elle était certaine sur l'homme allait la haïr et lui dire de partir, elle allait perdre la seule personne qui était importante pour elle et ne pouvait rien faire pour empêcher cela et de toute façon elle n'en n'avait pas le droit puisqu'elle en était indigne, elle était juste aussi horrible qu'eux ! Elle recommença à parler mais sa voix était plus calme comme si elle énonçait un simple fait.

- Ce qu'elle m'a dit m'a fait comprendre cela et je ne voulais pas t'en parler parce que j'avais peur de te perdre mais je me doute que c'est déjà le cas maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mar 12 Aoû - 13:22

Cherise ne la regardait toujours pas, il fixait un point dans le ciel ou il n'y avait rien du tout. Il avait le coeur serrer en disant tous ça et il espérait qu'elle lui expliquerait ce qu'elle avait clairement et que tout allait finir comme ça, mais en fait ça n'allait pas être aussi simple qu'il le souhaitait.

- Je suis comme eux... Je suis exactement comme eux... Si je t'avais connu à cette époque je... Je ne t'aurai jamais aidé ! Je t'aurai regardé en me fichant de ton sort... Et si je t'aurai aidé lorsque tu étais frappé alors je l'aurai juste pour pouvoir me battre un peu.. Si tu avais essayé de me remercier alors... Alors je t'aurai lancé un regard noir avant de te dire froidement de ne pas m'approcher... Je suis comme eux ! Je ne l'avais jamais remarqué puisque je n'y avais pas vraiment pensé mais je suis exactement ce genre de personne que tu détestes ! Je suis égoïste et je ne t'aurais pas aidé si je t'avais rencontré dans d'autres circonstances ! Si je suis ton amie maintenant c'est juste à cause de la chance mais autrement je... J'aurai voulu éviter le plus de contact possible avec toi, je ne me serai jamais intéressé à tes problèmes et j'aurai continuer de mener ma vie seule en ne pensant qu'à moi. Je suis exactement comme eux !

Il l'entendait pleurer derrière lui, mais n'arrivait tout simplement pas à bouger de là où il était. Il tremblait encore plus et il avait l'impression que son coeur allait se briser en attendant ses mots sortir de la bouche de son amie. Du moins l'était-elle encore? Il baissa la tête en serrant les dents. La seule chose qui lui venait en tête était : Pourquoi? Elle aurait fait comme les autres et l'aurait laissé mourir sans réagir. Pourquoi s'était-il attachée autant à elle maintenant? Il n'arrivait pas à la voir comme ça, mais elle devait savoir ce qu'elle disait.

- Ce qu'elle m'a dit m'a fait comprendre cela et je ne voulais pas t'en parler parce que j'avais peur de te perdre mais je me doute que c'est déjà le cas maintenant...

Il ne bougeait toujours pas. Il pensait que si elle aurait été avec lui à cette époque elle l'aurait aider et soutenu, mais maintenant il ne savait plus quoi pensé. Il ne voulait pas y croire et son coeur lui faisait terriblement mal. Pouvait-il toujours lui faire confiance après cela? Des larmes commencèrent à couler sur ses joues sans qu'il ne puisse les arrêter. Voulait-il qu'elle sorte de sa vie maintenant qu'il connaissait la vérité? L'homme finit par se retourner vers son amie qui pleurait sur son canapé. Le créateur commença à marcher vers elle et il s'arrêta lorsqu'il fut près. Il la regarda un moment sans affiché la moindre expression. Il se pencha pour lui prendre le bras et tirer pour la lever, on pouvait presque croire qu'il allait la jeter dehors, mais il n'en fit rien et la pris doucement dans ses bras pour la serrer.

- Ça m'est égal...

Ses mots étaient simple et dit doucement et non avec une voix dure et froide. Il avait reprit un ton normal pour continuer de parler ensuite.

- Peut-être qu'à cette époque tu n'aurais rien fait pour moi, mais ce n'est pas grave... Aujourd'hui tu es là avec moi et tu me défend malgré tout ce que je peux faire d'horrible... En voyant à quel point tu te sens coupable, je ne peux t'en vouloir et je sais que tu n'es plus comme ça... Tu ne te souviens peut-être plus, mais... Tu m'as déjà dit un jour que les partis de moi qui était mauvaise n'ont pas d'importance et que celui que tu avais connu ce jour là était ton ami... C'est pareil pour moi... Les autres Jessica que je n'ai pas connu n'ont pas d'importance... Celle que je connais aujourd'hui, qui me sourit, qui est toujours joyeuse et qui je sais n'hésiterais pas à m'aider est la seule qui compte vraiment pour moi...

Il se recula doucement en tenant ses épaules avec ses mains, il n'affichait pas de sourire. Il se rappelait parfaitement des mots qu'elle avait dit au parc d'attraction et jamais il ne pourrait les oublier, car cela l'avait surprit, mais il pensait maintenant la même chose pour la jeune femme. Elle aurait peut-être été comme ça à l'époque, mais ça n'avait pas d'importance, car celle qu'il connait n'est pas comme ça.

- J'ignore ce qu'elle t'as dit exactement pour que tu en viennes à penser à tout ça et je peux te dire que chaque chose que je faisais à cet époque avait une raison... mais bon tu es l'unique personne à m'avoir sauvé de ma solitude après 32 ans et jamais je ne voudrais te perdre.... Peu importe la raison, tu est beaucoup trop importante... Je ne veux pas être seul à nouveau... Je veux que tu restes toujours à mes côtés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica Len

avatar

Vos Textes : 367

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mar 12 Aoû - 14:08

Cherise ne bougeait pas et la jeune femme ne savait pas quoi faire, peut-être qu'elle devait partir et ne plus l'approcher, elle était certaine qu'il la détestait maintenant qu'elle lui avait dit cela mais elle ne voulait tout de même pas le perdre alors elle resta immobile avec des larmes coulant sur sa joue et n'osant pas regarder son ami qui risquait de ne plus l'être très longtemps. Elle remarqua qu'il était venu juste en face d'elle et qu'il la regardait sans aucune expression, elle croyait qu'il essayait de se retenir de ne pas lui crier dessus et lorsqu'il l'obligea à se lever, elle s'attendait à être trainée jusqu'à la sortie de l'appartement en lui ordonnant de ne plus l'approcher mais au contraire il l'avait pris doucement dans ses bras, elle ne pleurait plus puisqu'elle était bien trop étonnée par la réaction de l'homme, elle ne comprenait pas pourquoi il était encore gentil avec elle alors qu'elle était aussi horrible que les personnes qui lui avait pourri la vie.

- Ça m'est égal...

La voix de son ami avait subitement changé pour être douce contrairement à avant où elle était froide, elle voulait lui demander pourquoi il faisait ça mais les mots ne sortait pas de sa bouche.

- Peut-être qu'à cette époque tu n'aurais rien fait pour moi, mais ce n'est pas grave... Aujourd'hui tu es là avec moi et tu me défend malgré tout ce que je peux faire d'horrible... En voyant à quel point tu te sens coupable, je ne peux t'en vouloir et je sais que tu n'es plus comme ça... Tu ne te souviens peut-être plus, mais... Tu m'as déjà dit un jour que les partis de moi qui était mauvaise n'ont pas d'importance et que celui que tu avais connu ce jour là était ton ami... C'est pareil pour moi... Les autres Jessica que je n'ai pas connu n'ont pas d'importance... Celle que je connais aujourd'hui, qui me sourit, qui est toujours joyeuse et qui je sais n'hésiterais pas à m'aider est la seule qui compte vraiment pour moi...

Il s'était reculé pour poser ses mains sur les épaules de la jeune femme, il n'affichait toujours aucun sourire et elle non plus puisqu’elle était toujours surprise. Elle se souvenait parfaitement avoir dit cela, c'était au parc d'attraction, à ce moment-là elle ne se doutait pas du tout qu'il puisse être un tueur et ne savait pas la vérité sur le jeu, mais elle pensait toujours en cela, elle se préoccupait du gentil Cherise qu'elle connaissais, celui qui souriait de plus en plus souvent mais en restant parfois discret et qui riait encore plus rarement, c'était ce Cherise qui comptait pour elle et qu'elle ne voulait surtout pas perdre mais elle ne s'attendait pas à entendre des paroles semblables sortir de la bouche de son ami alors qu'il ne pouvait à pardonner les autres.

- J'ignore ce qu'elle t'as dit exactement pour que tu en viennes à penser à tout ça et je peux te dire que chaque chose que je faisais à cet époque avait une raison... mais bon tu es l'unique personne à m'avoir sauvé de ma solitude après 32 ans et jamais je ne voudrais te perdre.... Peu importe la raison, tu est beaucoup trop importante... Je ne veux pas être seul à nouveau... Je veux que tu restes toujours à mes côtés...

Une larme coula le long de sa joue mais cette fois-ci elle n'était pas du à la tristesse et à la peur, elle resta quelques instants sans bouger avant de soudainement prendre l'homme dans ses bras, elle le serra fort puisqu'elle avait oublié ses blessures sur le coup.

- Merci ! Je te promets que tu ne verras jamais les autres Jessica ! Moi non plus je... Je ne veux pas te perdre... Je sais que ce n'est pas facile d'être mon ami... Je suis juste une idiote ayant peur de tout... Merci de me supporter...

Elle remarqua qu'elle lui avait fait peut-être fait mal et le lâcha précipitamment en disant un petit "désolée", elle lui souriait naturellement cette fois-ci et le regardait avec de la gentillesse et de la gratitude. Elle n'allait plus jamais montrer ce côté à l'homme, elle savait comment il pouvait être et même s'il ne l'avait pas entendu il devait désormais se doutait de comment elle pouvait être avec les autres, elle ne voulait plus qu'il puisse la voir ainsi et allait tout faire pour ne provoquer un conflit si elle croisait avec lui d'autres personnes du même genre, mais elle ne savait pas si elle avait vraiment changé et elle se doutait qu'elle allait réagir de la même façon une fois seule.

- Je suis désolée... Je n'ai pas vraiment été la Jessica très joyeuse aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mar 12 Aoû - 15:03

Lorsqu'il termina de parler une larme coula sur la joue de la jeune femme, elle resta immobile quelque seconde avant de le prendre soudainement dans ses bras pour le serrer fort. Elle lui fit un peu mal, mais il ne s'en plaignait pas et la serra également un peu dans ses bras. Elle semblait aller mieux maintenant et ce n'est pas la douleur qui allait l'empêcher de la serrer contre lui.

- Merci ! Je te promets que tu ne verras jamais les autres Jessica ! Moi non plus je... Je ne veux pas te perdre... Je sais que ce n'est pas facile d'être mon ami... Je suis juste une idiote ayant peur de tout... Merci de me supporter...

Après ses mots elle le lâcha rapidement pour s'excuser doucement surement en croyant lui avoir fait mal. Il avait eu mal oui, mais l'avoir près de lui l'avais apaisé et son coeur lui faisait moins souffrir désormais, car sur son visage il y avait se vrai sourire qu'il aimait.

- Je suis désolée... Je n'ai pas vraiment été la Jessica très joyeuse aujourd'hui...

Un petit sourire apparut sur les lèvres du créateur avant de s'asseoir à nouveau sur le canapé et en tirant Jessica pour qu'elle tombe assise près de lui. Il lui reprit doucement la main en la regardant.

- Ne dit pas n'importe quoi tu n'es pas idiote et tu n'as pas à t'excuser... Je ne suis pas très bien placé pour t'en vouloir avec ce que j'ai fait... Je n'ai pas été des plus agréables non plus...

Il soupira en se rappelant se qu'il avait fait au chef de la bande. Il lui avait mit pleins de coups avec l'intention de le tuer, si Jessica ne l'avait pas poussé il l'aurait probablement fait et il aurait eu de gros ennuis. Il avait déjà de la chance de s'en sortir sans problème avec son jeu, mais il ne pourrait pas s'en tirer aussi facilement dans le monde réel. Maintenant qu'il avait reprit leur calme, il sentait qu'il devait quelque explication sur ses personnes qui les avaient attaqué.

- Ses quatre personnes étaient les pire que j'ai rencontré dans ma vie, mais ils étaient beaucoup plus nombreux à l'époque... Il me faisait la vie dur tous les jours, mais je ne faisais jamais rien contre eux... C'est en grande partie leur faute si je suis devenu comme je suis aujourd'hui.


Il s'arrêta un instant avant de regarder ailleurs et s'appuyer dans le fond du canapé et continuer de lui expliquer.

- Leur passe temps était de s'amuser à me battre tous les jours... Et il y a deux raisons qui m'empêchait de me battre à mon tour, car se que j'ai fais aujourd'hui, je ne l'aurais pas fait à l'époque, je pensais autrement... La première la plus évidente, j’étais pauvre et donc sous alimenté, j’étais pratiquement malade tous les jours et très affaiblis par le manque de nourriture… La deuxième raison est simplement que j'étais un pauvre imbécile... Je croyais fermement que si je ne me battait pas et en me montrant toujours gentil, il pourrait changer d'opinion sur moi et qu'ils finiraient par m'accepter... Et même s'il continuait je restais toujours pareil en tentant de sourire, je croyais qu'en pardonnant simplement les gens, je pourrais changer se monde... Mais tous ce en quoi je croyais est mort à 14 ans…

Il s'arrêta net dans ses explications avant de se mettre à soupirer. Ce passage n'était pas vraiment très agréable à raconter et il ne savait pas s'il devait vraiment lui dire. Peut-être qu'elle allait se moquer de lui... Non elle ne ferait pas ça, il continua donc de lui expliquer pourquoi il était devenu quelqu'un comme ça.

- Ces personnes avaient décidés d'organiser quelque chose contre moi... Quelque chose de vraiment horrible... Un viol… Je ne pu rien faire contre ça… En rentrant chez moi ce soir là, j’ai réalisé que malgré tout mes efforts pour me montrer gentil avec les gens, je n’avais personne à qui demander de l’aide et à qui parler… Je n'étais rien aux yeux de tous au final... Même de ma propre mère qui ne m’adressait même pas la parole et qui était absente ce soir là… Après ça, j’ai comprit que peu importe ce que je ferais, ce monde et ces habitants serait toujours aussi pourris qu’il n’avait rien à faire pour les sauver et le seul moyen de pouvoir faire un changement était de les faire souffrir aussi...

Cherise s'arrêta de nouveau avant de baissée la tête. Il évita de parler de sa mère qui avait été une autre chose traumatisante dans sa vie et qui l'avait vraiment poussé à tuer les gens.

- C'est après avoir réalisé ça que j'ai commencé à me battre... Je savais qu'on continuais toujours de me traiter de déchet même si je me montrais gentil, alors j'ai renoncé et me voilà maintenant..

Il releva la tête pour l'appuyer sur le canapé et regarder le plafond.

- J'étais pitoyable et idiot d'agir comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica Len

avatar

Vos Textes : 367

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mar 12 Aoû - 16:09

Cherise avait un petit sourire et ne semblait pas avoir eu trop mal, Jessica était rassurée et souriait un peu plus, il décida de s'assoir sur le canapé en tirant sur la main de la jeune femme qu'il tenait pour qu'elle soit à côté de lui, ce qu'elle fit en attendant ce qu'il allait sans doute lui expliquer.

- Ne dit pas n'importe quoi tu n'es pas idiote et tu n'as pas à t'excuser... Je ne suis pas très bien placé pour t'en vouloir avec ce que j'ai fait... Je n'ai pas été des plus agréables non plus...

Elle se doutait qu'il parlait de l'homme qu'il avait frappé et qu'il allait peut-être tué si elle ne l'avait pas arrêté à temps, elle savait ce qu'il faisait dans le jeu et l'avait même vu faire mais elle préférait éviter tout de même encore un tel spectacle. Elle avait voulu un peu provoqué le combat et elle n'avait pas pensé qu'il puisse perdre ainsi le contrôle de lui-même dans le monde réel, ces quatre personnes avaient vraiment du lui pourrir la vie pour qu'il les haïssent à ce point.

- Ses quatre personnes étaient les pire que j'ai rencontré dans ma vie, mais ils étaient beaucoup plus nombreux à l'époque... Il me faisait la vie dur tous les jours, mais je ne faisais jamais rien contre eux... C'est en grande partie leur faute si je suis devenu comme je suis aujourd'hui.

Elle serra le poing en entendant cela, elle s'était justement demandée s'ils n'avaient pas été en partie la cause de ce qu'il était désormais et il venait de lui fournir la preuve, elle les détestait elle-aussi maintenant qu'elle était sûre mais elle ne pouvait leurs en vouloir au point de les voir mourir. Le meurtre était un crime horrible qu'elle ne pourrait jamais commettre même si on lui faisait subir des choses horribles mais peut-être qu'elle penserait différemment si elle avait vécu la vie de son ami, elle s'était battue à de nombreuses reprises pendant toute son enfance et elle l'avait également fait encore en étant adulte même si la dernière remonté à un moment avant ces quatre personnes, enfin si on ne comptait pas les affrontements dans le jeu.

- Leur passe temps était de s'amuser à me battre tous les jours... Et il y a deux raisons qui m'empêchait de me battre à mon tour, car se que j'ai fais aujourd'hui, je ne l'aurais pas fait à l'époque, je pensais autrement... La première la plus évidente, j’étais pauvre et donc sous alimenté, j’étais pratiquement malade tous les jours et très affaiblis par le manque de nourriture… La deuxième raison est simplement que j'étais un pauvre imbécile... Je croyais fermement que si je ne me battait pas et en me montrant toujours gentil, il pourrait changer d'opinion sur moi et qu'ils finiraient par m'accepter... Et même s'il continuait je restais toujours pareil en tentant de sourire, je croyais qu'en pardonnant simplement les gens, je pourrais changer se monde... Mais tous ce en quoi je croyais est mort à 14 ans…

Elle l'écoutait en silence puisqu'elle voulait savoir ce qui avait bien pu se passer à ses 14 ans pour que sa vision du monde devienne aussi négative, elle comprenait mieux pourquoi il ne s'était jamais battu à cet époque et elle était un peu étonnée de voir à quel point il avait changé à cause d'eux mais comme elle lui avait dit, elle ne l'aurait pas mieux traité, elle ne l'aurait pas frappé tout de même puisqu'elle trouvait méchant le fait de s'attaquer à quelqu'un de faible mais s'il avait essayé de l'approcher alors elle aurait pu soit l'ignorer, le rabrouer ou si elle était vraiment de mauvaise humeur lui donnait un coup.

- Ces personnes avaient décidés d'organiser quelque chose contre moi... Quelque chose de vraiment horrible... Un viol… Je ne pu rien faire contre ça… En rentrant chez moi ce soir là, j’ai réalisé que malgré tout mes efforts pour me montrer gentil avec les gens, je n’avais personne à qui demander de l’aide et à qui parler… Je n'étais rien aux yeux de tous au final... Même de ma propre mère qui ne m’adressait même pas la parole et qui était absente ce soir là… Après ça, j’ai comprit que peu importe ce que je ferais, ce monde et ces habitants serait toujours aussi pourris qu’il n’avait rien à faire pour les sauver et le seul moyen de pouvoir faire un changement était de les faire souffrir aussi...

Elle resta encore plus surprise en entendant cela, elle n'arrivait pas à croire qu'ils avaient fait une chose aussi monstrueuse, elle avait juste envie de retrouver cette personne et de le frapper de toute ses forces sans aller trop loin puisqu'elle en était incapable. Elle était en colère contre eux et peut-être que cela se voyait dans son regard, elle espérait qu'il n'allait pas croire que c'était contre lui puisqu’elle le regardait toujours. Elle se demandait si c'était à cause de cela qu'il lui avait posé la question hier, il en devait pas avoir envie de lui faire subir la même chose, en tout cas elle n'allait pas lui poser des questions dessus puisqu'elle savait que c'était difficile pour lui d'en parler. Elle ne se doutait pas qu'il avait eu une vie aussi horrible même si elle savait qu'elle avait été plutôt sombre, elle ignorait si elle était capable de comprendre ce qu'il pouvait ressentir puisqu’elle n'avait pas vécu quelque chose de semblable même si elle était restée toujours seule avant de l'avoir rencontré mais pour le reste tout était radicalement différent.

- C'est après avoir réalisé ça que j'ai commencé à me battre... Je savais qu'on continuais toujours de me traiter de déchet même si je me montrais gentil, alors j'ai renoncé et me voilà maintenant..

Elle le regardait avec un regard triste en l’entendant dire tout cela, il avait levé la tête pour regarder le plafond.

- J'étais pitoyable et idiot d'agir comme ça...

Elle lui serra un peu plus la main pour lui sourire doucement avec de la tendresse cette fois-ci dans son regard.

- Cherise... Je ne traiterai jamais comme un déchet... Je serai toujours là pour t'aider ou t'écouter... Je te le jure...


Elle poussa un faible soupir, il avait parlé de son passé mais lui il ne savait pas tellement de choses sur elle finalement, il connaissait en particulier son problème avec ses parents et ce qu'il avait, en gros, engendré. Il avait du faire d'énorme effort pour lui raconter tout ça alors elle pouvait essayer d'en faire autant même si ce n'était pas agréable, en fait ce n'était pas que sa vie avait été tellement difficile qu'elle était triste de lui en parler, elle avait peur qu'il la juge et qu'il la voie autrement mais autant lui en dire un peu, elle voulait surtout éviter de se comporter ainsi devant lui mais au moins il sera à quoi s'attendre. Pourtant, ce n'était peut-être pas si horrible que cela mais pour la jeune femme c'était juste méchant et sa peur ne pouvait pas tout justifiée.

- Tu sais que mes parents m'ont poussé à avoir peur des autres et de me faire des amis... J'ai commencé à aller à l'école assez tard puisque je faisais des cours à correspondance... Enfin c'était ma mère qui s'en occupait mais c'était un moyen de me manipuler, ils devaient se dire que s'ils m'envoyaient trop tôt à l'école j’allais vivre une vie normale avec des amis et tout... Alors, ils ont fait en sorte que je n'ai aucun contact et j'ai commencé au collège, j'avais cette peur constantes et ils étaient sûrs que j'étais incapable de me mêler aux autres... J'étais arrivée vers le milieu de l'année... Je me suis présentée à ma classe en essayant de sourire en espérant qu'ils n'étaient pas méchants, ils m'ont posé des questions et m'ont beaucoup aidé, je me suis dit que mes parents avaient peut-être tord mais... Une fille qui me disait toujours bonjour m'a un jour dit une chose toute bête en me faisant comprendre que j'étais son amie... J'ai eu peur... Pour moi les amis étaient des personnes méchantes, voulant me manipuler et me blesser... C'était du moins ce que m'avait fait croire mes parents... Je lui ai dit froidement de ne plus jamais m'approcher et par peur j'ai fait exactement pareil avec tout le monde... Assez vite, j'ai gagné une mauvaise réputation et j'ai commencé à être pris dans des bagarres, je me suis défendue et au bout d'un moment j'avais pris l'habitude et je cherchais les personnes ne m’aimant pas vraiment... Puis... Il y a eu le lycée et c'était exactement pareil... J’ai mis un temps fou à remarquer que mes parents m'avaient juste utilisé et qu'ils m'avaient fait croire des choses fausses mais c’était trop tard... J’avais une trop mauvaise réputation pour que quelqu'un essaye de devenir mon ami... Alors, je n'ai rien fait pour l’améliorer... Je manquais de respect à tout le monde que ce soit des élèves et des professeurs... Je m'en fichais... J'ai fait deux années d''étude en droit avant d'avoir le courage de fuir mes parents... J'ai enchainé les petits boulots sans les garder très longtemps puisque je détestais les ordres et surtout à cause du contact avec les autres... J'avais beau me dire que c'était faux et que tout le monde ne me voulait pas du mal mais je n'y arrivais pas... Dès que quelqu'un m’approchait encore, je me montrais froide et je pouvait même aller jusqu'à donner un coup...

Elle tourna un peu la tête pour ne pas le regarder et murmura quelques mots.

- C'était moi la plus pitoyable et idiote...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mar 12 Aoû - 19:47

Pendant qu'il lui expliquait tout ou presque, il remarqua la surprise sur le visage de la jeune femme, forcément elle ne devait pas s'attendre à certaine chose. Il vit aussi de la colère, mais ça ne devait pas être contre lui, mais contre les personnes qui lui avaient fait tous ça. Elle lui serra doucement la main se qui lui fit redresser la tête pour la regarder, elle lui adressait un sourire pleine de tendresse et à ce moment il se dit qu'il était heureux d'avoir quelqu'un à qui parler pour se vider le coeur et qu'en fait il aurait pu lui expliquer le reste après ses 14 ans avec sa mère pour se soulager complètement de ses souvenirs traumatisants, mais ça allait attendre une prochaine fois.

- Cherise... Je ne traiterai jamais comme un déchet... Je serai toujours là pour t'aider ou t'écouter... Je te le jure...

Il apprécia qu'elle lui dise qu'elle ne le ferait jamais, même s'il s'en doutait un peu. Maintenant il pouvait en être complètement sûr et il était heureux de savoir qu'elle resterait toujours avec lui pour l'écouter, mais elle ne pourrait pas l'aider pour beaucoup de chose qu'il faisait. Bref, il lui était reconnaissant pour tout et n'avoir dit aucun commentaire mauvais sur son passé. Ce fut ensuite le tour à Jessica de raconter son passée, cela ne devait pas être plus facile pour elle que lui de tout lui raconter en détail, mais il allait l'écouter sans l'interrompre.

- Tu sais que mes parents m'ont poussé à avoir peur des autres et de me faire des amis... J'ai commencé à aller à l'école assez tard puisque je faisais des cours à correspondance... Enfin c'était ma mère qui s'en occupait mais c'était un moyen de me manipuler, ils devaient se dire que s'ils m'envoyaient trop tôt à l'école j’allais vivre une vie normale avec des amis et tout... Alors, ils ont fait en sorte que je n'ai aucun contact et j'ai commencé au collège, j'avais cette peur constantes et ils étaient sûrs que j'étais incapable de me mêler aux autres... J'étais arrivée vers le milieu de l'année... Je me suis présentée à ma classe en essayant de sourire en espérant qu'ils n'étaient pas méchants, ils m'ont posé des questions et m'ont beaucoup aidé, je me suis dit que mes parents avaient peut-être tord mais... Une fille qui me disait toujours bonjour m'a un jour dit une chose toute bête en me faisant comprendre que j'étais son amie... J'ai eu peur... Pour moi les amis étaient des personnes méchantes, voulant me manipuler et me blesser... C'était du moins ce que m'avait fait croire mes parents... Je lui ai dit froidement de ne plus jamais m'approcher et par peur j'ai fait exactement pareil avec tout le monde... Assez vite, j'ai gagné une mauvaise réputation et j'ai commencé à être pris dans des bagarres, je me suis défendue et au bout d'un moment j'avais pris l'habitude et je cherchais les personnes ne m’aimant pas vraiment... Puis... Il y a eu le lycée et c'était exactement pareil... J’ai mis un temps fou à remarquer que mes parents m'avaient juste utilisé et qu'ils m'avaient fait croire des choses fausses mais c’était trop tard... J’avais une trop mauvaise réputation pour que quelqu'un essaye de devenir mon ami... Alors, je n'ai rien fait pour l’améliorer... Je manquais de respect à tout le monde que ce soit des élèves et des professeurs... Je m'en fichais... J'ai fait deux années d''étude en droit avant d'avoir le courage de fuir mes parents... J'ai enchainé les petits boulots sans les garder très longtemps puisque je détestais les ordres et surtout à cause du contact avec les autres... J'avais beau me dire que c'était faux et que tout le monde ne me voulait pas du mal mais je n'y arrivais pas... Dès que quelqu'un m’approchait encore, je me montrais froide et je pouvait même aller jusqu'à donner un coup...

Cherise l'écouta attentivement, la jeune femme avait été manipulé toute sa vie par ses parents et à cause de ça, elle s'était même empêcher d'avoir une vie normale en se refermant et empêchant les autres de l'approcher. Le créateur avait un peu de mal à comprendre puisqu'il n'avait jamais vraiment été manipulé par quelqu'un puisque personne ne voulait le voir. Il se doutait que ça ne devait pas être facile pour elle et en tant normal, Cherise l'aurait détesté... Il s'en voulait de penser comme ça, mais il devait se l'avouer, s'il l'avait rencontrer autrefois jamais ils ne seraient devenu des amis. Mais ça n'avait pas trop d'importance, il lui avait dit que les autres Jessica ne comptait pas et que c'était elle maintenant qu'il comptait et qu'il aimait et il n'allait pas revenir la dessus.

- C'était moi la plus pitoyable et idiote...


Il la regarda avant de passer son bras autour d'elle et la rapprocher de lui. Il ne la trouvait pas si idiote que ça, elle n'y pouvait rien si ses parents l'avaient monter contre tous le monde. Il aurait probablement ét pareil si sa mère lui aurait fait la même chose, un enfant croit en les paroles de leur parent.

- Non... Je ne peux tout comprendre, car ma mère ne m'a jamais adressé la parole et donc jamais manipulé... Mais ce n'est pas vraiment de ta faute... Tes parent ton fait croire tout ça et un enfant normalement écoute et croit en ce que dit leur parent... Du moins, je crois...

Cherise soupira doucement avant de tourner la tête pour la regarder avant d'afficher un sourire réconfortant.

- Mais tu n'es plus comme ça, car sinon je ne serais pas là à te serrer contre moi.

Il se doutait qu'il était l'exception, car il voyait bien lorsqu'elle s'adressait à quelqu'un d'autre qu'elle n'était pas comme avec lui. Il se demandait même pourquoi elle lui avait fait confiance à lui et pas un autre. Ce n'est pas comme si il était une très bonne personne.

- Bref, essayons de passer le reste de la journée tranquillement... La glace m'a complètement démolit le dos... Si je veux retourner travailler, il faut bien que j'arrête de me blesser...

Lorsqu'il était tombé dos sur la glace quand l'autre lui avait foncé dedans et quand il avait foncé dans la barrière encore une fois le choc fut sur son dos. Il laissa tomber sa tête vers l'arrière toujours avec un sourire et il dit d'un ton plaisantin pour détendre encore plus l'atmosphère.

- C'est plutôt nul de se faire mal au dos aussi facilement, je commence à me faire vieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica Len

avatar

Vos Textes : 367

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mar 12 Aoû - 20:18

- Non... Je ne peux tout comprendre, car ma mère ne m'a jamais adressé la parole et donc jamais manipulé... Mais ce n'est pas vraiment de ta faute... Tes parent ton fait croire tout ça et un enfant normalement écoute et croit en ce que dit leur parent... Du moins, je crois...

Cherise avait passé son bras autour de la jeune femme pour qu’elle se rapproche de lui, elle ne savait pas tout de lui mais il n'ignorait pas qu'il avait un très mauvais contact avec sa mère, il ne devait donc pas savoir non plus comment étaient des parents normaux, ceux qui ne te haïssent pas ou qui ne veulent pas te manipuler. Elle n'allait pas lui demander exactement son problème avec sa mère, il avait déjà eu du mal pour parler de ce groupe de quatre personnes alors elle n’allait pas aborder un sujet encore plus difficile.

- Mais tu n'es plus comme ça, car sinon je ne serais pas là à te serrer contre moi.

Elle ne lui répondit pas puisqu'elle ne pensait pas être si différente, elle l'était avec lui mais juste avec lui, elle allait s'en doute se comporter à nouveau de cette manière si quelqu'un d'autre voulait devenir son ami. Elle le regardait en se demandant pourquoi elle avait réussi à lui faire confiance alors que c'était normalement impossible, peut-être qu'elle avait juste voulu être gentille avec lui au début et qu'elle avait ensuite remarqué qu'il faisait vraiment attention à elle et qu'il voulait la protéger même lorsque le danger n'était pas réel, il lui avait prouvé que tout le monde n'était pas des personnes voulant faire du mal aux autres et elle avait passé de si agréables moments avec lui qu'elle avait presque réussi à oublier sa peur.

- Bref, essayons de passer le reste de la journée tranquillement... La glace m'a complètement démolit le dos... Si je veux retourner travailler, il faut bien que j'arrête de me blesser...

Elle était à nouveau inquiète en l'entendant parler de ses blessures, elle espérait que ce n'était rien de grave mais il ajouta bien vite une autre phrase et cette fois-ci en parlant d'un ton plaisantin et avec un sourire.

- C'est plutôt nul de se faire mal au dos aussi facilement, je commence à me faire vieux !

Elle rigola un peu avant de rajouter elle-aussi en plaisantant et en lui tirant la langue.

- Oui, tu es un vieux papy qui va bientôt avoir des cheveux blancs !


Elle ne pouvait tout de même oublier l'était de l'homme et lui posa une question juste pour vérifier que tout allait bien.

- Tu n'as pas trop mal ?

Elle s'enfonça plus sur le canapé, elle avait bien envie de se rapprocher de son ami pour poser sa tête sur son épaule mais elle avait trop peur de lui faire mal, elle se demandait ce qu'ils pouvaient faire pour s'occuper un peu, il restait encore du temps avant de devoir manger et il fallait éviter quelque chose de trop fatiguant, de toute façon il risquait de ne plus sortir de l'appartement et le choix des possibilités étaient un peu moins vaste ainsi, elle décida de laisser l'homme choisir puisque c'était elle qui avait choisi un peu pour tout aujourd'hui.

- Tu veux faire quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mar 12 Aoû - 21:29

- Oui, tu es un vieux papy qui va bientôt avoir des cheveux blancs !

Elle avait rigolé et tirer la langue en disant ça en plaisantant. Cherise rigola un peu aussi, il réalisait la différence d'âge qui séparait lui et Jessica. Il y avait 8 ans de différence et lorsqu'il atteindrait les 40 ans, si il réussit à les atteindre sans qu'il ne lui arrive rien avant, elle aurait son âge présentement. Finalement, il se sentait terriblement vieux comparé à elle. La jeune femme finit par lui poser une question.

- Tu n'as pas trop mal ?

Malgré d'en avoir rigolé un peu, elle devait vraiment s'inquiéter pour lui et il se dit qu'il aurait mieux valu ne pas en parler pour ne pas l'inquiéter davantage à son sujet. Il lui répondit que non et qu'elle ne devait pas s'inquiéter pour ça que la douleur était supportable. Un petit silence s'installa ensuite et Cherise se demandait ce qu'il pourrait faire et avant qu'il ne puisse poser la question la jeune femme le fit avant lui.

- Tu veux faire quoi ?

Cherise se mit à réfléchir à ce qu'il pourrait faire. Il eu une idée plutôt stupide qui lui passa dans la tête, mais il savait bien qu'il ne pouvait pas demander ça sérieusement à Jessica. Elle risquait d'être gênée et il ne voulait pas qu'elle fasse quelque chose comme ça pour lui. Il pouvait bien dire ça en plaisanterie, mais il risquait de passer pour un imbécile de demander un massage de dos. Le créateur soupira doucement avant qu'il décide de se lever du canapé avec un peu de mal et il se dirigea vers un meuble près de la fenêtre. Il rangeait des jeux et pleins de trucs qui pourraient les occuper un moment. Il finit par ouvrir le petit tiroir et y trouver une photo poser face contre le bois pour ne pas voir c'est quoi. Cherise savait parfaitement ce que c'était et il la sortit du tiroir pour la regarder un instant sans sourire. Il avait oublié qu'il l'avait mit là et qu'il n'avait pas pu s'en débarrasser. Il était rester un instant là sans bouger à regarder la photo. Il finit par se tourner vers Jessica et se rapprocher en tenant toujours la photo. Il se reposa à la même place sur le canapé avant de lever la photo pour montrer ce que c'était à la jeune femme. C'était une belle jeune femme brune qui affichait un magnifique sourire.

- C'est ma mère avant que j'arrive pour lui gâcher la vie... J'ai trouvé cette photo un jour et je n'ai pas réussis à m'en débarrasser... Je ne l'avais jamais vu sourire et être heureuse comme ça, c'est peut-être pour ça que je ne l'ai pas jeté... Pourtant c'était une mauvaise mère.

Cherise soupira avant de jeter doucement la photo sur la table basse. Il soupira doucement avant de se laisser tomber appuyer dans le fond du canapé et regarda Jessica.

- Désolé... Je ne sais même pas pourquoi je te montre cette photo... Je plombe encore l'ambiance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica Len

avatar

Vos Textes : 367

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mar 12 Aoû - 21:59

Jessica le regarda se lever pour se diriger vers un meuble, il fouilla dedans un petit moment mais elle ne pouvait pas vraiment l'aider puisqu'elle ignorait ce qu'il cherchait alors elle attendit toujours sur le canapé, il était ensuite revenu s'asseoir en lui montrant une photo avec une belle jeune femme, elle avait un sourire radieux et elle se doutait un peu de qui il s'agissait.

- C'est ma mère avant que j'arrive pour lui gâcher la vie... J'ai trouvé cette photo un jour et je n'ai pas réussis à m'en débarrasser... Je ne l'avais jamais vu sourire et être heureuse comme ça, c'est peut-être pour ça que je ne l'ai pas jeté... Pourtant c'était une mauvaise mère.

Elle murmura tout bas le nom de son ami après avoir entendu son explication, elle n'aimait pas trop l'entendre dire qu'il lui avait gâché la vie, elle ne comprenait vraiment comment une mère pouvait haïr son fils, même si la sienne n'était pas vraiment mieux de vouloir l'utiliser comme une marionnette, en tout cas elle trouvait cela injuste, ce n'était pas de la faute de l'homme et elle n'avait pas le droit de lui reprocher même si les circonstances devaient être dures à supporter.

- Désolé... Je ne sais même pas pourquoi je te montre cette photo... Je plombe encore l'ambiance...

Il avait jeté la photo sur la table basse et elle avait attrapé sa main pour la serrer un peu et continuait de lui sourire.

- Ne t'inquiète pas... Elle n'avait pas le droit de te traiter comme ça... Quoi qu'il arrive une mère doit prendre soin de son enfant... En tout cas, moi je serai vraiment incapable d'agir ainsi si j'avais un enfant...

Elle remarqua trop tard ce qu'elle venait de dire, elle n'avait pas trop réfléchi avant de parler et avait oublié qu'ils avaient déjà abordé ce sujet, elle se sentait idiote d'avoir dit cela devant lui, il ne voulait pas d'enfant et elle était capable de le supporter puisqu'elle ne voulait pas le perdre même si cela lui faisait énormément de peine puisqu'elle avait toujours voulu vivre le plus normalement possible. Elle le regarda avant lancer un petit "euh" ne sachant que dire après cette gaffe, elle se leva précipitamment pour d'abord dire quelques mots incompréhensibles avant de dire quelque chose de compréhensible.

- Mais je veux pas d'enfant et puis je sais très bien ce que tu penses ! J'ai juste dit le premier truc me passant par la tête c'est tout !

Elle poussa un soupir, elle venait de reparler d'un sujet sensible et elle s'était enfoncée plus que tout le reste en s'exprimant ainsi, elle se posa à nouveau sur le canapé.

- Je crois qu'on est tout les deux très doués pour casser l'ambiance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mar 12 Aoû - 22:37

Lorsqu'il jeta la photo sur la table, Jessica lui avait attrapé la main pour la serrer un peu toujours en lui souriant.

- Ne t'inquiète pas... Elle n'avait pas le droit de te traiter comme ça... Quoi qu'il arrive une mère doit prendre soin de son enfant... En tout cas, moi je serai vraiment incapable d'agir ainsi si j'avais un enfant...

Cherise tourna la tête vers Jessica lorsqu'elle dit la dernière phrase et elle sembla réaliser sa connerie. Elle avait reparlé du sujet qu'il avait abordé dans les sources chaudes et qui ne s'était pas très bien passé. Cherise lui avait bien fait comprendre qu'il ne voulait pas d'enfant et ce qu'elle venait de dire lui prouva un peu que elle en souhaitait surement un. Elle le regardait sans savoir quoi dire pour se lever et commencer à parler, mais ce fut incompréhensible au début avant de sortir quelque chose qu'il pouvait comprendre.

- Mais je veux pas d'enfant et puis je sais très bien ce que tu penses ! J'ai juste dit le premier truc me passant par la tête c'est tout !

La jeune femme soupira avant de se laisser tomber sur le canapé à nouveau. Ils étaient vraiment les meilleurs pour cassés une ambiance et ce n'était pas près de finir maintenant. Il savait bien qu'elle mentait à se sujet, mais il ne voulait pas reprendre la conversation au risque de la faire pleurer à nouveau.

- Je crois qu'on est tout les deux très doués pour casser l'ambiance...

Cherise soupira à son tour en laissant sortir un petit "ouais". Il n'y a pas meilleur qu'eux ça c'est sûr et certain. Le créateur regarda à nouveau la photo qui était sur la table avant de regarder le plafond avant de dire d'une voix faible, mais sincère.

- Je suis certain que tu ferais une excellente mère...

S'il n'était pas comme il est et s'il ne faisait pas ce qu'il faisait, il n'aurait aucunement hésité à envisager l'avenir d'une façon normal, mais là il ne pouvait tout simplement pas faire une telle chose et vu comme il était repartit dans les sujets triste autant en rajouter une couche.

- Ma mère me détestait tout simplement, car elle ne m'a jamais voulu... Elle n'avait simplement pas été capable de se débarrasser de moi, elle même... Elle s'est occupé de moi jusqu'à ce que j'arrive à le faire tout seul... Du jour au lendemain, elle à cessé de me parler et je ne l'a voyais jamais, car elle était toujours dans une pièce différente. Elle ne faisait rien, même pas à manger, elle achetait le nécessaire pour elle et je mangeais les restes si il y en avais. Elle a passé toute sa vie à m'ignorer, en me laissant crever de faim et de froid. Jusqu'à 16 ans, j'étais rentrer ce jour là tard et elle m'attendait sur le canapé... J'avais pensé un instant qu'elle pouvait s'en vouloir d'avoir fait tout ça et qu'elle ferait davantage attention à moi désormais... Mais je m'étais trompé... Elle s'était retourné vers moi avec un sourire triste en me disant des choses comme ... Pourquoi tu ne veux pas mourir? Tu as gâchés ma vie... Elle à ensuite foncé sur moi avec un couteau, mais j'ai réussis à la faire tomber...

Il s'arrêta là avant de reprendre presque dans un murmure...

- Je l'ai tué de mes propres mains...

Il secoua la tête un peu pour sortir de ses pensés et il espérait désormais qu'elle n'est pas entendu sa dernière phrase. Il s'était à nouveau vidé le coeur, mais du coup, il n'avait pas envie qu'elle connaisse la fin. Il se leva finalement en prenant la photo au passage pour la remettre dans le tiroir. Cherise essaya ensuite de changer de sujet.

- On pourrait commencer à préparer le repas, tu ne crois pas? Je vais t'aider cette fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica Len

avatar

Vos Textes : 367

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mar 12 Aoû - 23:26


- Je suis certain que tu ferais une excellente mère..

Jessica avait tourné brusquement tourné la tête vers lui en l'entendant dire une telle chose, elle ne savait pas si elle devait être heureuse ou non puisqu'elle savait qu'il n'en voulait pas et qu'elle n'allait donc jamais l'être mais elle était tout de même touchée devant de tels mots même si elle essayait de le cacher.

- Ma mère me détestait tout simplement, car elle ne m'a jamais voulu... Elle n'avait simplement pas été capable de se débarrasser de moi, elle même... Elle s'est occupé de moi jusqu'à ce que j'arrive à le faire tout seul... Du jour au lendemain, elle à cessé de me parler et je ne l'a voyais jamais, car elle était toujours dans une pièce différente. Elle ne faisait rien, même pas à manger, elle achetait le nécessaire pour elle et je mangeais les restes si il y en avais. Elle a passé toute sa vie à m'ignorer, en me laissant crever de faim et de froid. Jusqu'à 16 ans, j'étais rentrer ce jour là tard et elle m'attendait sur le canapé... J'avais pensé un instant qu'elle pouvait s'en vouloir d'avoir fait tout ça et qu'elle ferait davantage attention à moi désormais... Mais je m'étais trompé... Elle s'était retourné vers moi avec un sourire triste en me disant des choses comme ... Pourquoi tu ne veux pas mourir? Tu as gâchés ma vie... Elle à ensuite foncé sur moi avec un couteau, mais j'ai réussis à la faire tomber...

L'homme avait ensuite rajouté quelque chose mais elle ne l'avait pas entendu puisqu'il avait parlé d'une voix assez faible et qu'elle était perdue dans ses pensées, elle n'arrivait toujours pas à croire qu'une mère pouvait se comporter ainsi, c'était horrible et surtout d'aller jusqu'à essayer de le tuer alors qu'il était son fils ! Elle comprenait que son ami soit celui qu'il était aujourd'hui entre sa mère et toutes les personnes l'ayant frappé pendant son enfance. Elle était de plus en plus énervée même si elle ne lui montrait pas, la colère était un sentiment un peu plus facile à contrôler pour la jeune femme.

- On pourrait commencer à préparer le repas, tu ne crois pas? Je vais t'aider cette fois...

Elle regarda rapidement l'heure pour constater qu'elle pouvait en effet commencer à faire la cuisine, elle était heureuse de voir qu'il allait l'aider et elle allait essayer de lui apprendre un peu comme elle lui avait dit ma dernière fois. Alors, il fallait peut-être mieux opter pour quelque chose de facile, elle avait toujours adoré cuisiné et avait appris assez rapidement pour être capable de faire quelque chose de bon et de soigné dans la présentation.

- Oui. Mais tu arrêtes si tu es trop fatigué.

Elle s'était levée pour aller dans la cuisine, elle prépara déjà tout ce dont elle avait besoin pour faire cuire mais surtout les ingrédients : de la viande d'agneau, des oranges sanguines, moutarde farfalle de semences à la sauge, les poivrons en cosses de petits pois frappées et pousses de pois. Elle regardait un peu tout en se demandant ce que pouvait faire l'homme sans que ce soit trop compliqué. Elle lui expliqua quoi faire avec le fruits et légumes pour qu'elle puisse s'occuper tranquillement de la viande qui restait la partie la plus délicate à niveau de la cuisson, elle s'en occupait en faisait bien attention et elle la déposa dans les deux assiettes avant d'y mettre ce que son ami avait du faire pour l'aider. Elle attrapa les deux assiettes en lui demandant s'il pouvait s'occuper des couverts pendant qu'elle allait les mettre sur la table, elle s'installa et attendit son ami avant de lui dire le nom du plat qu'ils avaient préparé ou cas où elle n'en n'aurait jamais mangé.

- C'est du Mizumono . J'espère que tu vas aimer.. Bon appétit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mer 13 Aoû - 0:43

Cherise s'était tourné vers Jessica qui était en train de vérifier l'heure, car en fait il avait dit n'importe quoi juste pour changer de sujet. Il eu de la chance en regardant lui même qu'il n'avait pas dit une connerie, un peu comme Jessica lorsqu'elle était arrivé dans l'appartement.

- Oui. Mais tu arrêtes si tu es trop fatigué.

Il récupéra un petit sourire avant de la suivre jusqu'à la cuisine pour commencer leur repas. Cette fois il allait éviter de dire quelque chose qui pourrait faire croire qu'il pense qu'avec son ventre. Il regarda la jeune femme sortir les ingrédients nécessaire pour la préparation. Le créateur la laissa faire, car il ne savait pas du tout quoi prendre étant donné qu'il ne savait pas ce qu'elle préparait. Encore une surprise ! Elle commença ensuite à lui expliquer ce qu'il devait faire pour l'aider et il se mit à la tâche sans tarder. Il devait s'occuper des fruits et légumes pendant qu'elle s'occupait de la viande. Il termina rapidement sa tâche pour lui donner le tout et attendre qu'elle mette le tout dans l'assiette. Une fois terminé, elle attrapa les assiettes en lui demandant de prendre les couverts pour ensuite la rejoindre à la table. Cherise lui donna se qu'il apportait avant de s'installer aussi. Enfin il allait pouvoir utiliser ses deux mains et lui même couper sa viande.

- C'est du Mizumono . J'espère que tu vas aimer.. Bon appétit !

Il n'avait jamais mangé et comme d'habitude c'était certain qu'il allait aimer ça. Il lui dit aussi bonne appétit avant d'attaquer son repas tranquillement. C'était toujours aussi bon ! Il appréciait vraiment que la jeune femme prenne le temps pour lui cuisiner quelque chose. Mais pendant le repas, il se rendit compte que plus il restait assit droit, plus son dos lui faisait mal et c'est pourquoi il se courba légèrement même si ce n'était pas vraiment voulu. Il ne dit pas grand chose pendant le repas en se contentant de manger et tenter d'oublier la douleur à son dos qui lui revenait quand même. Une fois qu'il eu terminé, il attendit que Jessica termine aussi et il la regarda avec un sourire.

- Merci, c'était vraiment très bon !

Cette fois si en tentant de se lever, il ressentit une forte douleur qui le fit grimacer légèrement et il tenta de le cacher à la jeune femme. Forcément tomber sur le dos sur la glace et ensuite être jeter dans la barrière ce n'était pas excellent pour le dos.

- Jessica, tu peux t'occuper de la vaisselle aujourd'hui? Je le ferai demain...

Sans un mot de plus, Cherise s'éloigna de la jeune femme pour se diriger vers la chambre en tentant de garder une posture normale, ce qui était plutôt raté, car ça lui faisait mal et il entra dans la chambre. Une fois dans la chambre il fut immédiatement étalé sur le lit sur le ventre pour éviter d'avoir encore plus mal. Cette douleur lui était venu d'un coup et il se sentait fatigué comme un petit vieux en fait. Il soupira, si elle n'avait pas remarqué qu'il avait eu mal, elle allait le traiter de paresseux et qu'il avait chercher une excuse pour éviter la corvée de vaisselle en le voyant comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica Len

avatar

Vos Textes : 367

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mer 13 Aoû - 12:18

Jessica remarqua qu'il mangé avec le dos légèrement courbé, il devait avoir encore mal et elle était à nouveau inquiète pour lui en espérant que ce n'était rien de grave. Ils avaient mangé le repas dans le silence, elle n'avait pas trop raté la cuisson de la viande même si elle trouvait qu'elle avait commencé à perdre la main pour faire du Mizumono et elle avait peur qu'il n'aime pas mais sa crainte s'envola bien vite grâce aux mots de son ami.

- Merci, c'était vraiment très bon !


Elle lui souriait, rassurée de voir qu'il avait trouvé le repas bon, il tenta de se lever et elle le vit grimacer, elle se redressa brusquement et remarqua qu'il tentait de le cacher alors il ne fit aucune remarque pour l'instant même si elle allait y revenir plus tard.

- Jessica, tu peux t'occuper de la vaisselle aujourd'hui? Je le ferai demain...

Elle le regarda partir pour rejoindre la chambre, elle savait qu'il ne faisait pas cela par fainéantise mais à cause de la douleur à son dos donc elle n'allait pas lui reprocher, elle amena tout dans la cuisine et se prépara pour faire la vaisselle avec un soupir. Elle n'aimait pas vraiment faire cela, en fait elle n'aimait pas les taches ménagères en général, elle repensa qu'ils allaient devoir aller chercher des affaires chez elle et poussa encore un soupir en se rendant compte qu'il allait se rendre compte de l'état de son appartement, il n'y avait que sa cuisine et tout les objets importants pour elle comme les livres ou les films qui étaient soigneusement rangés et elle était même étrangement maniaque avec cela mais le reste était un foutoir pas possible même si elle arrivait parfaitement à se retrouver dans son joyeux bordel. Elle avait déjà lavé tout ce qu'ils avaient utilisé et elle devait encore essuyer et ranger, elle connaissait parfaitement la cuisine de son ami et n'allait donc avoir aucun mal à tout remettre en place, elle commença à essuyer une assiette en essayant de se rappeler quelques uns de ses anciens travaux, elle avait vraiment fait plein de boulots différents à force d'être renvoyée ou de démissionner, elle avait parfois réussi à décrocher un emploi dans des restaurants mais rien de vraiment intéressant, les chefs n'avaient jamais voulu lui donner une chance de s'occuper des repas puisqu'elle n'avait pas d'expérience concrète dans ce domaine et elle s'était toujours retrouvée à faire la vaisselle ou à être serveuse, c'était peut-être même le pire travail qu'elle avait eu et qu'elle avait gardé le moins longtemps avec les clients insupportables qui lui criaient dessus que le repas était mauvais alors qu'elle ne faisait que les apporter à leurs tables. Elle avait désormais fini et décida de se changer le plus rapidement possible avant de rejoindre l'homme, elle constata qu'il était allongé sur le ventre et elle le regarda avec un petit inquiet.

- Tu es sûr que ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mer 13 Aoû - 13:19

Cherise était toujours étendu sur le ventre et à attendre Jessica qui ne devrait plus tarder à arriver. Il aurait aimer l'aider à faire la vaisselle, mais il avait vraiment très mal. Il ferma ses yeux un petit moment en réfléchissant à tous ce qui s'était passé aujourd'hui. Il se demandait comment c'était possible d'attirer le malheur autant de fois en quelque heure. Le créateur soupira avant de retirer ses lunettes et les poser sur la table qui était juste à côté. Il se laissa retomber sur le lit ensuite, la jeune femme finit par arriver peu de temps après.

- Tu es sûr que ça va ?

Cherise tourna la tête vers elle pour la regarder même si il ne voyait pas très bien puisqu'il n'avait plus ses lunettes sur le nez. Même s'il ne la voyait pas, il savait parfaitement qu'elle était inquiète pour lui, il la connaissait plutôt bien et puis son ton la trahissait aussi. Le créateur se redressa doucement pour s'asseoir sur le bord du lit du côté de la jeune femme. Cherise remarqua qu'elle s'était à nouveau changé et qu'elle ne semblait pas trop gêné, bon il voyait rien sans ses lunettes c'est surement pour ça. Il ne souhaitait pas vraiment l'inquiéter, mais c'était plutôt difficile, elle devait l'avoir vu grimacer à la table.

- Oui, ça va...

Ses mots sonnèrent complètement faux puisqu'il eu soudainement encore mal et cela se vit très facilement, car il n'avait pas pu le cacher. Il aurait mieux fait de ne pas se redresser au final. Il se demandait s'il avait de nouvelle marque dans son dos vu le choc il s'attendait à avoir des ecchymoses. Il décida de retirer son chandail pour être plus à l'aise et en espérant ne pas gêner Jessica, même s'il ne croyait pas trop que ça allait la gêner vu qu'elle l'avait vu hier et aujourd'hui au source. Le créateur avait eu bien du mal à le retirer avant de le jeter plus loin.

- Je suis désolé de t'inquiéter... J'irai mieux demain...

Il décida de s'étendre à nouveau sur le ventre, mais en regardant toujours Jessica. Avec tout ses autres blessures présentes, il y avait des nouvelles qui s'étaient rajoutés sur son dos, même si elle allait surement être temporaire. Son idée stupide lui était revenu en tête et même si il se disait que ça pouvait être bien, il ne pouvait lui demander ça sérieusement, elle allait probablement être gênée... Donc il afficha un petit sourire avant de dire d'un ton plaisantin.

- Un massage de dos pourrait me faire aller mieux aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica Len

avatar

Vos Textes : 367

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mer 13 Aoû - 13:51

- Oui, ça va...

Cherise avait ensuite eu assez mal et il ne pouvait le cacher, elle savait donc bien qu'il disait cela pour la rassurer mais qu'il souffrait, elle s'approcha rapidement du lit pour s'asseoir sur les genoux en le regardant toujours avec un air inquiet, il avait retiré son chandail et cette fois-ci elle n'était pas gênée, de toute façon elle n’allait pas l'être après hier soir et les sources chaudes et même s'il n'y avait pas eu tout cela, la jeune femme était bien trop inquiète pour s'en souciait.

- Je suis désolé de t'inquiéter... J'irai mieux demain...

Elle secoua négativement de la tête pour lui dire que ce n'était pas grave, en espérant qu'il la voyait tout de même assez clairement puisqu’il avait retiré ses lunettes. Il était à nouveau sur le ventre et elle fixait désormais son dos, il avait de nombreuses cicatrices et traces de blessures mais ils étaient encore plus nombreuses après aujourd'hui. Elle remarqua ensuite son petit sourire et elle se demandait pourquoi il faisait cela mais elle eut rapidement sa réponse avec le ton plaisantin qu'il avait pris pour parler.

- Un massage de dos pourrait me faire aller mieux aussi !

Elle savait qu'il avait dit sans être sérieux mais elle décida de le faire tout de même, sans lui laisser le temps de dire quoi que ce soit, elle s'était un peu plus approchée de lui pour le masser doucement, elle y arrivait plutôt bien même si cela ne devait pas être incroyable et elle décida de lui expliquer un petit peu avec un petit sourire.

- J'ai vraiment fait plein de boulots différents... Mais cela remonte à longtemps alors si je te fais mal tu me préviens...

Elle était légèrement gênée de faire cela, elle avait vraiment eu ce type de travail mais seulement deux fois et c'était pareil, elle s'était fait à nouveau virée mais pas à cause des clients puisqu’ils ne se plaignaient pas vraiment, ce qui était la preuve qu'elle y arrivait assez bien, mais à cause du contact avec ses collègues. Elle allait reprendre la parole lorsqu'elle s’arrêta soudainement puisqu’elle allait un peu lui expliquer en lui disant qu'elle avait déjà modifier "très légèrement" son CV pour pouvoir faire autant de travail différent, elle venait de se rappeler qu'il était tout de même son employeur et qu'il fallait mieux éviter de lui dire ce genre de chose, et puis elle n'avait pas menti pour être MJ... Enfin juste un tout petit peu...

- J'espère que tu iras vraiment mieux demain...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mer 13 Aoû - 14:41

Cherise ne s'attendit pas du tout à la réaction de la jeune femme, sans qu'il est pu dire quoi que ce soit, elle s'était rapproché de lui pour commencer à le masser. Il était surprit et un peu gêné qu'elle le fasse pour de vrai. Il avait dit ça en blague, mais maintenant il ne le regrettait pas. Il n'avait jamais été massé et même si elle ne devait pas être une professionnel, c'était vraiment agréable et sa douleur sembla disparaître un peu pendant cet instant.

- J'ai vraiment fait plein de boulots différents... Mais cela remonte à longtemps alors si je te fais mal tu me préviens...

Il hocha simplement de la tête pour lui dire qu'il la préviendrait si ça arrivait, même si pour l'instant ce n'était pas le cas du tout. Il se mit ensuite à réfléchir, elle avait fait ce genre de travail? Pourtant il ne fallait pas une formation ou quelque chose comme ça? Le créateur était en train de se demander si elle était complètement honnête dans son CV lorsqu'elle cherchait un emploi. Peut-être y avait-il des mensonges dans le CV pour devenir MJ? Il laissa tomber ses idées ce n'était pas vraiment important de toute façon. On peut très bien faire un travail sans avoir un diplôme, la preuve lui avait créé un jeu avec une technologie avancé sans vraiment avoir fait d'étude.

- J'espère que tu iras vraiment mieux demain...

Un nouveau sourire apparut sur les lèvres du créateur en la laissant faire.

- Ne t'en fait pas, je me remet rapidement de mes blessures.

L'homme avait une plutôt bonne endurance au blessure et au maladie, ça ne l'avait jamais empêché même après avoir été tabassé le soir d'avant de retourner à l'école. Il se perdit à nouveau dans ses pensés. Il se demandait bien ce qu'elle avait pu faire comme autre boulot, elle semblait en avoir fait beaucoup et il se demandait comment elle faisait pour réussir à perdre tout ses boulots comme ça. Il n'avait pas trop de problème avec elle lui... Du moins, il n'était pas au courant si elle faisait quelque chose de mal. Il finit par se tourner sur le dos pour ensuite la tirer doucement vers lui pour qu'elle soit tout près, le visage ou dessus du sien. L'homme se redressa un peu pour pouvoir embrasser la jeune femme avant de se laisser tomber à nouveau.

- Tu as fait quoi d'autre comme boulot avant de venir travailler pour moi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica Len

avatar

Vos Textes : 367

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mer 13 Aoû - 15:06

- Ne t'en fait pas, je me remet rapidement de mes blessures.

Elle avait continué de lui masser le dos jusqu’à ce qu'il la tire vers lui pour l'embrasser avant de se laisser retomber, elle lui souriait doucement avant de s’allonger sur le côté pour le regarder mais sans oser s’appuyer contre lui par peur de lui faire mal au dos.

- Tu as fait quoi d'autre comme boulot avant de venir travailler pour moi?


Elle commença à réfléchir pour essayer de tous se les rappeler, elle sembla se perdre dans ses pensées pour ne pas en oublier un seul et elle mit quelques instants avant de lui répondre.

- Si je me souviens bien... J'ai été deux fois masseuses, j'ai travaillais dans un restaurant mais en tant que serveuse et pour laver la vaisselle ou autre, des trucs pour s’occuper d'enfants, ensuite... pas mal de fois caissière ou vendeuse... Du télémarketing, enfin... beaucoup de boulots ennuyeux...

Elle soupira, de toute façon elle n’aimait pas vraiment travailler, elle avait toujours été comme ça mais elle n’arrivait pas vraiment à glander dans ses travaux là puisqu'elle ne pouvait rien pour s'occuper, elle les gardait au mieux un mois, d'ailleurs elle était MJ depuis un bon moment, du moins pour elle, la plupart du temps elle était déjà virée. Elle tourna la tête vers lui en réalisant qu'elle n'avait pas mentionnée ne serait-ce un travail qu'il y avait décrit dans son CV, puisqu'il fallait l'avouer, elle avait menti pour tout à part pour les informations personnels comme le nom mais que ce soit ses études ou ses expériences professionnelles, elle avait tout inventé à part le moment où elle avait dit avoir travaillé entant que MJ auparavant mais ce n'était tout à fait vrai puisqu'elle avait été renvoyé à chaque fois au bout d'une semaine ou moins.

- Mais aussi MJ et programmeuse...

Elle espérait qu’il n'allait pas voir qu'elle mentait, elle n'avait jamais travaillé officiellement dans la programmation, elle s'y connaissait vraiment puisque son père lui avait appris en espérant la faire travailler dessus mais elle n'avait jamais été embauché en tant que tel même si elle l'avait mis dans son CV, en même temps elle ne pensait pas qu'elle considérait cela comme important puisqu'elle était certaine d'être renvoyée rapidement.

- Et toi ? Tu as fait autre chose avant le jeu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cherise Haul

avatar

Vos Textes : 641

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mer 13 Aoû - 16:12

Elle était désormais allongé à ses côtés et Cherise la regardait la laissant réfléchir à ce qu'elle avait fait autrefois avant de venir travailler pour le jeu.

- Si je me souviens bien... J'ai été deux fois masseuses, j'ai travaillais dans un restaurant mais en tant que serveuse et pour laver la vaisselle ou autre, des trucs pour s’occuper d'enfants, ensuite... pas mal de fois caissière ou vendeuse... Du télémarketing, enfin... beaucoup de boulots ennuyeux...

Elle en avait fait pas mal et cela lui semblait tellement ennuyeux, mais il ne pouvait juger, car il n'en avait fait aucun. En tout cas il aurait été incapable d'en faire un seul puisqu'il le contact avec les autres, il ne pouvait pas haïr plus ça. Si il essayait, il perdrait son travail même pas une heure après l'avoir eu tellement il était peu sociable avec les autres. Il se demandait si elle n'en avait pas oublié d'autre, car elle disait perdre facilement ses emplois, peut-être qu'elle en oubliais. Bref, ce genre de chose n'était pas du tout pour lui et il tuerait la première personne lui fait une critique, donc vaut mieux pas tester.

- Mais aussi MJ et programmeuse...

Elle ne semblait pas complètement sincère, mais bon ce n'était pas bien grave, si elle le disait, c'est qu'elle devait avoir un peu d'expérience. Il lui fera passer un test au pire pour savoir la vérité ! Après, elle lui posa aussi la question.

- Et toi ? Tu as fait autre chose avant le jeu ?

Il soupira sa vie professionnel se résumait seulement à la création de son jeu, il n'avait rien fait d'autre et même les études c'était le vide total. Après avoir perdu sa mère, il s'était directement lancé dans la création de jeux vidéos.

- Pas vraiment... J'ai été programmeur, mais c'était surtout pour pouvoir vivre pendant que je travaillais sur mon jeu... J'ai du mentir pour pouvoir y entrer, car j'ai abandonné le lycée et j'ai rien fait d'autre ensuite... J'ai tout apprit moi-même.

Tout ce qu'il lui était arrivé, l'avait tellement affecté qu'il n'avait plus jamais remis les pieds à l'école, d'un côté c'était bien, car il n'avait plus revu les idiots jusqu'à aujourd'hui. Il était aussi plutôt spécial, il avait toujours eu une longueur d'avance sur les autres, donc ça ne lui aurait rien rapporté de rester encore sur les banc d'école.

- Ça na pas duré très longtemps, car mon jeu était bien avancé et quelqu'un à décidé de le financé pour qu'il puisse sortir le plus vite possible... Donc voilà, je n'ai pas eu beaucoup d'emploi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessica Len

avatar

Vos Textes : 367

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    Mer 13 Aoû - 16:38

- Pas vraiment... J'ai été programmeur, mais c'était surtout pour pouvoir vivre pendant que je travaillais sur mon jeu... J'ai du mentir pour pouvoir y entrer, car j'ai abandonné le lycée et j'ai rien fait d'autre ensuite... J'ai tout apprit moi-même.

Jessica ne pensait pas l'homme avait, lui-aussi, pu mentir pour avoir un travail, elle n'allait tout de même pas lui révéler la vérité par peur de le décevoir et d'être renvoyée, elle ne voulait pas avoir de traitement de faveur et elle savait qu'avec son faux CV et le fait qu'elle ne faisait pratiquement jamais son travail, il avait toute les raisons du monde de la renvoyer, d’ailleurs elle était étonnée que personne n'ait encore remarqué ce qu'elle faisait mais cela risquait de ne pas durer. Elle aurait bien aimé pouvoir abandonner elle-aussi le lycée mais elle n'avait pas pu et avait même commencé deux années en droit à cause du contrôle que ses parents avaient sur elle, il n'était sans doute pas étonnant qu'elle n'ait jamais aimé les études puisqu’elle détestait travailler et recevoir des ordres, bon elle n'aimait pas non plus le travail et en profitait pour se promener dans le jeu mais elle était bien obligée d’en chercher pour gagner l'argent nécessaire pour vivre même si elle ne les gardait jamais longtemps.

- Ça na pas duré très longtemps, car mon jeu était bien avancé et quelqu'un à décidé de le financé pour qu'il puisse sortir le plus vite possible... Donc voilà, je n'ai pas eu beaucoup d'emploi...

Elle se demandait si la personne qui l'avait aidé savait qu'elle était le but premier du jeu, elle préférait ne pas savoir et ne lui posa pas de question à ce sujet.

- Tu as de la chance d'être ton propre patron ! Tu n'as pas à recevoir d'ordre et tu peux faire ce que tu veux !

Elle soupira un peu, elle espérait qu'il n'allait pas prendre mal ce qu'elle venait de lui dire puisqu'il lui donnait des ordres à son boulot même si elle avait tendance à fourrer quelque part dans le bureau ou même jeter le papier sur lequel était inscrit les instructions. Elle commençait à avoir un peu peur qu'il soit au courant de son comportement, il allait dire quoi s'il était au courant qu'elle profitait de son emploie pour se promener et faire la sieste dans le jeu ? Elle allait devoir peut-être un peu attention et faire un minimum son boulot pour ne pas prendre ce risque.

- J'aurai bien aimé avoir fait moins d’emplois différents... Mais bon... C'est de ma faute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Culpabilité [Cherise Haul]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Culpabilité [Cherise Haul]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Après-midi de détente [PV Cherise]
» WILLIAM ▲ La culpabilité est la pire des tortures
» Nouveau départ [Cherise - Zeno]
» Aiden ♦ Yo, ho, haul together, hoist the colors high. Heave ho, thieves and beggars, never shall we die.
» « On est tous coupables, ne prends rien de plus que ta part de culpabilité. » * Philippe d'Artagnan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Survival Game :: Les Habitations :: Appartement #1-
Sauter vers: