AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Lun 14 Juil - 21:06



La vie n'est qu'un jeu mon cher
Et.... Tu es ?



Ce ciel souvent teinté de gris, ce ciel souvent habité par de petits moutons blancs. Ce ciel où il ne manque qu'un soleil. Une pluie déchaînant qui nourrit rares animaux qui vivent ce monde. C'était un monde. Un monde qui n'était qu'un simple jeu. Un jeu meurtrier. Un jeu auquel on se devait de survivre.

Assise derrière le mur d'un bâtiment à moitié effondré, Béatrice nettoyait la lame de son épée qui était recouverte de sang. Elle la remet ensuite dans son fourreau et la posa à coté d'elle en vérifiant, grâce au grand trou du mur, si il y avait quelqu'un. Elle leva la manche de son haut jusqu'au dessus de son épaule pour regarder sa plaie mineure sur son avant-bras. Elle la recouvrit d'un bandage fin une fois le sang arrêté. C'était calme. Trop calme. Elle profita de ce court moment en fixant la ville dont les bâtiments paraissaient vieux. Elle redescendit sa manche avant de se relever. Elle essuya l'arrière de son short qui était recouvert de poussières et de débris. Une fois cela fait, elle prit son arme qu'elle posa son épaule et sortit du bâtiment. Le regard méfiant, elle vagabonda dans les ruelles en restant sur ses gardes.

Marchant sur un pont cassé au milieu d'une route, Béatrice s'arrêta et fixa les environs. Elle sentait ses habits, trempés, coller à sa peau. Cela ne dérangeait pas la survivante plus que cela. Elle dut tenir son chapeau sur sa tête quand un vent venant de sa gauche la menaça de la faire chuter. Mais elle tenu bon jusqu'à sentir l'odeur d'une personne inconnue. Cette odeur était assez forte pour qu'elle puisse la sentir. Elle se retourna face à la route, les pieds éloignés. Sa main gauche était toujours sur son chapeau et celle de gauche sur son épée. Un jeune homme blond se présentait à elle. Ils étaient éloignés l'un de l'autre mais elle pouvait bien le distinguer. Lui aussi, sans l'ombre d'un doute. Elle ne dit rien, gardant le silence. Si il voulait quelque chose, à lui de parler.


© Aki Epicode



Revenir en haut Aller en bas
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Lun 14 Juil - 21:31

Luc se promenait dans les rues de la ville, elle était ravagée de partout et cette atmosphère apocalyptique lui plaisait bien plus que celle trop calme du monde réelle, il était à la recherche d'une victime, d'un jouet pour s'amuser un peu. Il tourna à gauche pour aller dans une ruelle plus petite et y trouva un jeune homme qui devait être légèrement plus jeune que lui, il s'avança lentement vers lui et l'inconnu ne bougea pas, pour ensuite se mettre à courir vers lui en lui demandant de l'aide. Le tueur laissa apparaître sur son visage un sourire assez menaçant avant d'attendre que sa cible soit assez proche de lui pour lui enfoncer son poignard dans le ventre, l'homme le regarda avec une peur immense se reflétant dans ses yeux, il savait qu'il allait mourir mais ignorait pourquoi, il devait donc s'agir d'un survivant, un joueur n'aurait pas eu le même regard puisque la plupart croyait que ce jeu était "inoffensif".

Il le laissa tomber lourdement avec toujours le même sourire et s'abaissa lentement pour saisir son scalpel, cette arme était beaucoup plus précise et donc bien plus amusante pour lui. Quelques minutes plus tard, il se releva rapidement pour laisser derrière lui un cadavre méconnaissable, ses yeux étaient crevés, sa langue arrachée et il n'avait plus de peau au niveau des joues. Mais son visage n'était pas le seul a être mutilé, son corps tout entier avait servi de jouet pour Luc et des zombies allait sans doute venir pour manger ce qui restait du cadavre, les organes étant comme écrasés et il étaient impossible de dire qu'un était le cœur ou qu'un autre était un poumon.

Il n'avait pas de sang sur les vêtements, il évitait d'en mettre dessus pour ne pas fuir les autres dès qu'il le voyait, mais il en avait un peu sur son visage au niveau de sa joue droite à cause des éclaboussures qu'il y avait eu lorsqu'il s'était éclaté à planter plusieurs fois son arme dans les organes encore chauds. Il alla dans une autre ruelle et tomba sur une jeune femme, elle s’était retournée vers lui et l'avait donc vu, elle avait une épée et pouvait donc être une menace mais le tueur n'avait plus trop envie de tuer maintenant, du moins pour l'instant. Bien entendu, si elle l'attaquait il n'allait attendre sagement qu'elle le blesse mais autant ne pas prendre des risques inutiles alors qu'il était dans son été normal et qu'il ne laissait pas guidé par ses pulsions meurtrières. Il essuya avec sa main le sang sur son visage avant de s'avancer un peu vers l'inconnue.

- Salut !

Il la regardait rapidemment et décida de lui rajouter une petite phrase pour savoir à peu près qu'elle était son caractère.

- Une jeune femme devrait peut-être éviter les ruelles sombres en particulier lorsqu'elles peuvent être habitées par des zombies ou toutes autres personnes n'ayant pas forcément de bonnes intentions !

Luc ne pensait pas que les femmes puissent être moins forte que les hommes et qu'elles ne savaient donc pas se défendre, il voulait juste voir sa réponse pour savoir si elle avait un fort caractère ou un faible, il n'avait peut-être pas prévu de la tuer mais il espérait qu'elle n'était pas ennuyante, il n'aimait pas les gens gens trop calmes et trop normaux et voulait plus qu'elle essaye de lui fermer son clapet son claper en quelque sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Lun 14 Juil - 22:07



La vie n'est qu'un jeu mon cher
Et.... Tu es ?



Son regard se faisant fixe, Béatrice examina l'inconnu qui avait du sang sur sa joue droite. Blond, armé, yeux bleus... Et ses habits. Non, cet homme lui était inconnu. Il sortait de nul part. Du moins, c'est ce qu'elle pensait. Il la salua simplement. Elle le trouvait pas très méfiant. Elle déposa son regard sur ses armes visibles et se concentra un moment dessus avant de plonger à nouveau son regard dans celui du jeune homme. On dirait que c'était un touriste de ce monde. Ce sourire était rare dans des endroits pareils.

Il s'était rapproché d'elle. Le regard de Tris vira au rouge à cette action. Elle était si méfiante à ce moment là. Pour sourire autant, il devait être sûr de lui. De plus il était plus armé qu'elle. Elle s’apaisa ensuite en le voyant assez loin tout de même. Elle le laissa dire sans l’interrompre. Quel beau discourt. Mais pas assez beau pour convaincre la jeune femme. Il l’intéressait tout de même. Un peu. Cela pouvait s'améliorer, bien entendu. Elle se tourna complètement face à lui. On pouvait donc voir la moitié de son tatouage sur la jambe. Elle ôta son chapeau qu'elle ramena pour venir cacher la moitié de son visage. Elle afficha un sourire lorsqu'elle laissa son autre bras pendre le long de son corps avec sous sa main son épée dont la lame était fine. Souriante, elle lui répondit :



    - J'en ai que faire de tes conseils. Dis moi, tu dois être bien inconscient pour parler de la gente féminine ainsi.





© Aki Epicode



Revenir en haut Aller en bas
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Lun 14 Juil - 23:02

La jeune femme s'était retournée entièrement pour lui faire face et il lui souriait toujours, il avança encore un peu avant d'être arrêté par les paroles de l'inconnu.

- J'en ai que faire de tes conseils. Dis moi, tu dois être bien inconscient pour parler de la gente féminine ainsi.

Le sourire du tueur s'élargit en entendant cela, vraiment il la trouvait amusante pour lui avoir répondu ainsi alors qu'il ne devait pas paraître assez rassurant avec ses armes et le sang qu'elle avait du voir sur sa joue mais elle n'avait pas hésité à lui rabattre son clapet exactement comme il l'espérait. Maintenant, il se demandait comment continuer la conversation, d'habitude il disait quelques phrases menaçantes pour faire peur ou pour énerver ses victimes et il avait donc perdu l'habitude d'avoir une conversation tout à fait normal alors il décida de tenter d'être poli et courtois ce qu'il n'avait jamais fait de toute sa vie pour voir si c'était amusant et à nouveau examiner la réponse de la femme.

- Et bien Mademoiselle, je vous prie de me pardonner cette offense envers les femmes. Pour vous dire la vérité, je ne pensais pas une seule seconde ce que je vous avez dit, je voulais juste savoir comment vous pouviez réagir face à de telles paroles et vous vous en êtes merveilleusement bien sorti. Il est rare de croiser des personnes ayant un fort caractère de nos jours, la plupart préférant se cacher dans leurs coins accompagné uniquement de leurs peurs et de leurs faiblesses et je me demandais si vous en faisiez parti mais je suis heureux de constater que ce n'est pas le cas.

Il marcha rapidement vers elle pour lui tendre la main en espérant qu'il n'en faisait pas trop avec tout ce blabla.

- Je me nomme Luc Ozui et puis-je avoir l'honneur de savoir à qui je m'adresse en ce moment même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Mar 15 Juil - 8:39



La vie n'est qu'un jeu mon cher
Moi c'est...



La main de Béatrice se balada sur le manche de son arme bien dressée à coté d'elle. Elle n'avait jamais songé à l'attaquer. C'était juste qu'elle avait envie de faire cela. Une petite chose qui peut l'occuper dans son coin. Son regard s'était doucement apaisé. Le jeune homme n'avait pas l'air si méchant que ça. Cela l'intriguait qu'il l'accoste ainsi. Mais elle garda le silence. La jeune femme remit son chapeau sur sa tête. Le vent s'était calmé il n'y avait pas de risque qu'il aille voler je-ne-sais-où. Elle laissa tomber sa main de libre le long de son corps. La manche de son haut cacha une partie de son tatouage sur le dos de sa main. Elle laissa sa main ainsi en l'entendant parler. Il l'avait donc 'testé' ? Eh bien apparemment elle avait réussi ce test. Elle rigola à cette déclaration. Se disant que c'était tout de même un drôle de personnage, elle continua de rire pendant trois minutes. Rire moqueur peut-être. Lorsqu'elle vit le garçon s'approcher assez près d'elle, elle ne bougea pas d'un poil. Mais elle ne se crispa pas non plus. Elle le fixa longuement, en particulier sa main tendue. Elle lui répondit alors sans prendre sa main :



    - Béatrice Law.


Ma réponse avait été directe, sans aucuns brins de sentiments ou autres.



© Aki Epicode



Revenir en haut Aller en bas
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Mar 15 Juil - 12:32

La jeune femme n'avait pas pu s'empêcher de rigoler lorsque Luc avait eu fini de parler, il semblait moqueur mais il n'en était pas certain, il la regardait toujours avec le sourire pour ne pas lui montrer qu'elle l'intriguait tout de même un peu. Beaucoup de personnes s'étaient moquées de lui lorsqu'il était plus jeune mais beaucoup d'entre eux n'étaient plus là pour crier sur tout les toits qu'il avaient eu le courage de le faire et elle avait peut-être de la chance de le rencontrer dans son était tout à fait normal puisqu'il était capable de tuer pour moins que ça. C'était plutôt étrange de voir les deux facettes de l'homme, s'il était à la recherche de l'homme ce petit rire pouvait l’énerver mais s'il était normal alors au contraire il l'amusait, il voulait même un peu mieux connaître la femme qui semblait avoir du courage.

- Béatrice Law.

Il connaissait son nom et prénom désormais, il y avait peut-être une seule chose qu'il préférait dans le monde réel et c'était simplement qu'avec aussi peu d'information il aurait pu la retrouver très facilement mais ici il ne pouvait y arriver de cette manière. Elle ne lui avait pas serré la main, sans doute se montrait-elle un peu méfiante mais c'était plutôt logique, quoique certaines personnes auraient pu lui serrer la man mais ils étaient idiots ou voulaient jouer au même jeu que l'homme, que ce soit dans celui d’analyser l'autre avec ses réponses ou celui de tuer, mais à son grand regret ceux-ci étaient beaucoup plus rare. En tout cas, il voulait faire une petite chose qui l'amusait à nouveau pour voir sa réaction, d’habitude il le faisait pour menacer ses victimes et leurs proches, leurs faire comprendre qu'ils allaient mourir mais aujourd'hui il voulait juste lui glisser quelques mots qui n'étaient pas forcément rassurant même s'il n'avait pas prévu de la tuer.

- Tu ne me fais pas confiance...


Il s'approcha très rapidemment de la femme, tenant le bras qui devait sans doute servir à magner son épée et lui prononça le reste de sa phrase près de son oreille avant de reculer brutalement et lâcher son bras, tout en étant assez loin pour ne pas se prendre un coup.

- Et tu as tout à fait raison.


Il la regardait toujours avec son sourire mais il n'était pas sadique contrairement à celui qu'il arborait normalement, il était sympathique et assez rassurant mais il n'était pas sincère, il n'avait jamais vraiment souri puisqu'il n'avait jamais eu d'ami.

- En tout cas, c'est un réel plaisir de vous rencontrer Mademoiselle Law.


Il avait fait une sorte de petite révérence pour argumenter ses propos qui n'étaient pas tout à fait faux cette fois-ci.

- Mais dîtes moi, puis-je vous venir en aide pour quoi que ce soit ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Mar 15 Juil - 17:59



La vie n'est qu'un jeu mon cher
Moi c'est...



Béatrice fixa le surnommé Luc du regard. Du courage, elle en avait assez pour le fixer si froidement. Il avait beau être plus armé qu'elle, elle s'en fichait totalement. Cela dit, elle restait tout de même sur ses gardes. On ne savait jamais ce que ce type de personne pouvait faire. Sa main se balada le long du manche de son arme sans pourtant la soulever afin de la sortir de son lit douillé. Elle ne faisait que regarder en détails celui qui pourrait bien se retourner contre elle. Avec les informations qu'il avait, il pourra rien faire en particulier. Du moins, c'est ce qu'elle imaginait. Que pouvait-il faire qu'avec une simple description physique et un... prénom ? Rien du tout ma foi. La jeune femme l'entendit alors dire la moitié d'une phrase. Qui se termina que lorsqu'il s'était rapproché suffisamment d'elle pour lui tenir le bras qui tenait son épée et lui glisser à l'oreille qu'elle ne lui faisait pas confiance. Mais elle ne réagissait pas face à ces gestes. Elle fixa la route qui s'étendait par dessus son épaule et tourna à peine les yeux pour trouver ceux du blondinet. Il s'était écarté rapidement et assez loin pour éviter de se prendre un coup. Seulement si elle aurait essayé de l'attaquer. Il lui avoua qu'il était d'accord avec le sentiment qu'elle éprouvait à son égard. Mais elle resta silencieuse. Pas bavarde du tout. Elle le fixa juste faire, commençant à pianoter des doigts sur la manche de son arme. Il lui fit une sorte de révérence et avant qu'il ne puisse continuer sa dernière phrase, elle l'interrompit :



    - Pas besoin de te donner du mal pour moi je sais très bien me débrouiller toute seule.




© Aki Epicode



Revenir en haut Aller en bas
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Mar 15 Juil - 18:34

- Pas besoin de te donner du mal pour moi je sais très bien me débrouiller toute seule.

Elle l'avait interrompu avant qu'il puisse finir et son regard était assez dur, elle ne lui faisait en aucunement confiance en même il l'avait cherché mais la femme n'avait pas non plus peur le moins du monde pourtant il ne devait pas être rassurant et il était mieux armé qu'elle, vraiment elle était incroyablement amusante pour lui et c'était bien la première fois qu'on lui tenait tête ainsi. Il approcha un peu son visage du sien pour lui dire encore quelques mots.

- Vous êtes vraiment très amusante Mademoiselle Law !

Il passa ensuite à côté d'elle en faisant exprès de la frôler au passage, il voulait l'analyser à fond et voir toutes ses réactions, pour l'instant elle était intéressante et il espérait que cela allait durer.

- Je suppose que vous déjà du vous battre contre des zombies ou même contre des humains. Alors dîtes moi, qu'avez vous ressenti en les tuant ? En leurs arrachant ce qui leurs restaient encore de vie ?

Il se montra très rapidement et arriva dans son dos, son scalpel dans sa main et lui mettant sous la gorge pour lui parler près de l'oreille et sentant au passage l'odeur de la femme pour le garder en mémoire.

- Cela vous a-t-il amuser Mademoiselle Law ?

Il s'éloigna tout aussi rapidement et lui souriait comme si rien ne c'était passé, il avait également rangé son arme et ses yeux reflétaient une lueur inquiétante, il changea d'attitude quelques secondes pour parler une dernière fois, son regard semblait vide d’expression et son visage ne laissait rien paraître.

- J'ai peut-être formulé cela comme une question mais ce n'en n'était pas une, je crois que j'ai vais vous accompagner quelques temps que vous le vouliez ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Mar 15 Juil - 19:01





La vie n'est qu'un jeu mon cher
Tu veux me suivre ? Ok




Les deux visages proches, il lui fit part de ses pensées au propos de la survivante. Celle-ci ne répondit pas. Il passa ensuite à coté d'elle en la frôlant. Elle continua de pianoter sur le manche de son épée avant qu'il arrive dans son dos. Elle tourna les yeux pour tenter de le voir sans bouger la tête mais elle n'y parfait pas. Elle l'entendit lui demander si elle avait déjà combattu des zombis ou autres de ce genre. Elle ne répondit pas. Il était sérieux ou le savait-il ? Je l'espère car elle trouvait ça idiot comme question, surtout dans un monde pareil. Elle entendit le son d'une lame passer à coté de son oreille pour venir se tenir sous sa gorge. La jeune fille ne vacilla pas. Elle ne s'était pas fais attaquée et n'avait donc rien à craindre, pour le moment. Il lui demanda si elle avait trouvé cela amusant. Elle ne répondit pas, regardant toujours droit devant elle. Il enleva son scalpel tandis que la femme bougea la tête pour tourner les yeux vers lui. Le fixant toujours aussi froidement. Elle poussa un long soupir avant de l'entendre continuer de parler. Elle se retourna pour lui faire face. Il voulait donc la suivre ? Que cela lui plaise ou non ? Sa avait l'air d'être un jeu. Dangereux. Mais la jeune femme accepta.



    - Si sa peux t'amuser... Elle soupira avant de continuer Mais ne crois pas ne pas être déçu. Mon métier n'est pas de tuer par pur plaisir.




© Aki Epicode



Revenir en haut Aller en bas
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Mar 15 Juil - 19:58

- Si sa peux t'amuser... Mais ne crois pas ne pas être déçu. Mon métier n'est pas de tuer par pur plaisir.

Luc soupira également en entendant cela, il savait donc déjà qu'elle n'était pas aussi amusante que cela mas elle avait tout de même beaucoup de courage ce qui était de plus en plus rare, il murmura quelques mots sans trop faire attention à la femme qui était pourtant devant lui et qui allait donc sans doute l'entendre.

- Si ce n'est pas pour s'amuser alors pourquoi tuer ?

Vraiment il ne comprenait pas pourquoi, il n'avait personne à défendre et sa propre vie ne l’inquiétait pas trop, il aimait tuer c'est tout et cela ne l'aidait pas à trouver une personne avec qui il pourrait s'entendre puisqu'il cherchait bien une tel être, malheureusement il considérait rapidemment les autres comme ennuyant et essayait de mettre fin à leurs jours, de plus qui pouvait être assez stupide pour vouloir d'un psychopathe comme ami ?

- Vous êtes seule ?

Il n'y avait pas trop réfléchi jusque là mais finalement la question lui était venu à l'esprit, il s'attendait plus à ce qu'elle lui réponde non et qu'elle était donc accompagné, il était vrai qu'elle avait du culot et beaucoup de courage mais justement il l'imaginait bien protéger les autres plutôt que d'être une sorte de solitaire même s'il devait être encore plus difficile de créer des liens dans un tel monde.

- Vous devez vous rendre dans un lieu en particulier Mademoiselle ?

Il s'approcha un peu d'elle pour être suffisamment proche pour effleurer du bout des doigts l'arme de la femme et lui tenir l'autre bras l'empêchant ainsi de bouger.

- Vu comment vous m'avez répondu, je suppose que cette arme n'est pas là que pour faire jolie et que vous devez plutôt bien la magner, du moins je l'espère pour vous puisque je vais vous accompagner mais je ne vais certainement pas vous protéger.


Un bruit retentit très prés d'eux, une sorte de gémissement et le tueur savait exactement de quoi il pouvait provenir, un zombie était près d'eux et vraiment très près, il était derrière la femme et s’apprêtait à la mordre, il n'avait pas été assez attentif et ne l'avait pas entendu plus vite, il se demandait si la femme avait senti sa présence contrairement à lui mais puisqu'il la tenait et qu'il parlait celle-ci ne pouvait bouger ou même lui faire remarquer qu'un monstre était près d'eux. Il poussa Béatrice mais en faisant tout de même attention pour ne pas li faire mal pour prendre son poignard, les dents de la créature se refermèrent sur l'arme et il la retira rapidement pour lui trancher la gorge, d'autre monstres étaient derrière celui qui venait de mourir définitivement et il poussa un juron avant d'attraper le bras de la femme et de courir dans l'autre direction. Il l'obligea ainsi à le suivre jusqu'à ce qu’ils arrivèrent d'une rue plus loin et où ils étaient à l'abri, il se retourna vers elle et se rappela qu'il lui avait dit un peu plus tôt qu'il n'allait pas l'aider à survivre alors qu'il venait tout juste de le faire.

- C'était une exception puisque c'était de ma faute mais c'est la première et dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Mar 15 Juil - 20:35



La vie n'est qu'un jeu mon cher
Ton aide j'm'en fiche



Si elle était seule ? Oui. Pourquoi devais-t'elle avoir un compagnon ? Se faire des amis ne faisait pas parti de ses projets. Alors pourquoi porter une importante sur un truc aussi idiot ? La personne en question n'aurait pu que l'encombrer d'avantages. Elle garda le silence un moment jusqu'à répondre franchement :

    - Ouais. Et je compte le rester jusqu'à mon dernier souffle. Et, non. Je gambade sans idées en tête.


Belles paroles, certes, mais sincères. Même si elle commencerait à s'attacher à quelqu'un, il est mieux d'errer seule qu'en groupe. Cela peut créer des disputes et ça peut même devenir lourd à supporter. Pour ce qui est du but elle n'avait pas vraiment d'idées en tête. Elle devait vraiment faire quelque chose pour son avant-bras qui commençait doucement à être douloureux. Il lui semblait même s'alourdir. Mais elle garda le silence. Jusqu'à ce qu'il s'approcha à nouveau. Encore. Oui, encore. Elle se fit tenir le bras de libre tandis qu'il éffleurait son arme du bout des doigts. Elle tenue fermement celle-ci et tandis son bras pour la mettre hors de la portée du jeune homme :

    - Pas touche.


Un bruit de zombie retitissait derrière elle. Elle n'avait pas capté l'ennemi tout de suite. Elle fit un pas de coté avant que l'adversaire puisse la mordre. Luc l'avait doucement poussé pour venir trancher l'attaquant qui tomba faiblement au sol et rendit son dernier souffle. Un faible. D'autres zombies approchèrent Béatrice. Ils n'étaient qu'à 4 ou 3 mètres mais elle ne bougea pas. Le jeune homme la prit par le bras et l'entraina dans la direction opposé. Elle fut bien obligé de le suivre vu comment il la tennait. Arrivés dans une ruelle à l'abri des regards, il lui annonça qu'il ne l'aiderait que cette fois. Elle n'avait pas besoin de son aide. Elle n'en voulais pas. Mais bon, elle devra encore le supporter bien longtemps. Le regard fixe, elle lui répondit en lui faisant dos :

    - J'n'ai pas besoin d'aide.


Elle n'attendit pas sa réponse pour poser son arme sur son épaule droite et sa main gauche sur son chapeau qu'elle ôta pour secouer ses cheveux en bataille. Elle garda son chapeau en main et sortit de la ruelle en se dirigeant vers des ruines d'un mur complètement effondré en petites roches. Elle sauta sur des tuyaux solides et larges et continua sa route en direction de je-ne-sais-où. Le regard vide, elle ne vérifia même pas si il la suivait. Elle espérait que non mais devait sûrement se tromper. Elle continua sa route et remit son chapeau après quelques minutes de réflexions. Elle devait essayer de trouver du tissu par trop crado pour son bras. Au moins que sa tienne deux jours.



© Aki Epicode



Revenir en haut Aller en bas
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Mar 15 Juil - 21:53

- J'n'ai pas besoin d'aide.

Elle lui avait répondu assez froidement et était partie sans rien dire de plus, ne vérifiant même pas qu'il était derrière elle au début il s'éloigna de l'autre côté en jurant mais finalement il l'avait rejoint rapidement, elle l'énervait vraiment maintenant mais il ne voulait pas là laisser même s'il ne comprenait lui même pas cela.

- Bordel, tu peux pas être un peu plus aimable !

Il parlait à nouveau normalement alors qu'il avait fait un effort pour être poli mais là il lui en voulait, c'était la première fois qu'il venait en aide à quelqu'un puisque d'habitude il les tuait alors il voulait bien un petit merci ce qui n'était pas grand chose, il regardait devant lui et affichait une tête boudeuse à cause du comportement de la femme.

- Enfin, c'est vrai quoi, pour une fois que j'aide quelqu'un je suis même pas remercié...

Il la regarda rapidement et aperçut son bandage qu'il n'avait même pas remarqué jusque là, il l'attrapa rapidement pour le voir de plus près et le retira rapidement pour ne pas lui laisser le temps de dire quelque chose, il examina la blessure avant de remettre le bandage.

- Il en faut un propre. Tu as mis quelque dessus tout de suite et tu l'as laissé à l'air libre un peu ? Il faut éviter que ça s'infecte puisque c'est un peu le bordel en médicament ici.


Il semblait plutôt inquiet et il l'était réellement, étrangement il aimait plutôt bien la jeune femme même s'il ne s'en rendait même pas compte lui-même. Sans doute puisqu'elle était la seule à lui tenir tête ainsi, personne n'ayant jamais eu assez de courage pour leur faire du moins depuis qu'il était devenu un tueur.

- Même si ce n'est pas très grave, il faut mieux éviter de faire trop de chose avec pour ne pas l'empirer. Tu n'as pas un abri où tu peux te reposer ? Sinon, c'est simple, on va en chercher un.

La dernière phrase ne sonnait pas trop comme une question, pour lui il était évident qu'ils devaient faire cela, il était simplement inutile de prendre des risques inutiles surtout qu'il état maintenant beaucoup plus difficile de se soigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Mer 16 Juil - 8:46



La vie n'est qu'un jeu mon cher
J'dois coudre



    - On ne m'a jamais appris à l'être.


Et pourquoi devait-elle être aimable ? Elle continua de marcher mais d'une cadence plus lente. La manche de son haut était toujours levé et son bandage était donc visible. Assez visible pour que le jeune homme la prenne par le poignet et lui enlever le bandage. Elle tira sur son bras pour tenter de se libérer mais celui-ci était trop faible. Le jeune homme remit le bandage et la lâcha à nouveau. Elle vient frotter son poignet en l'entendant continuer parler. Elle soupira et lui souria. Un très petit sourire. Mais juste histoire de le rassurer. Elle lui répondit alors :

    - Il faut d'abord que je trouve quelque chose pour couvre.


Il ne fallait que le fil. L'aiguille, elle l'avait déjà. Elle indiqua un coin à Luc. L'endroit où ils devraient aller. Elle continua ensuite de marcher en direction de ce lieu et attendit à chaque fois que Luc la suivre.


© Aki Epicode



Revenir en haut Aller en bas
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Mer 16 Juil - 12:52

- Il faut d'abord que je trouve quelque chose pour couvre.

Même si ce n'était qu'un petit sourire, Luc l'avait remarqué mais ne l'avait pas dit, il n'avait pas vraiment envie qu'elle lui fasse encore des reproches, enfin tant qu'elle ne le traitait pas de monstre ou quelque du genre, ça pouvait aller et puis il l'aimait bien justement à cause de son fort caractère donc il pouvait être déçu si elle devenait d'un coup toute gentille mais il n'y croyait pas trop. Elle indiqua un endroit un peu plus loin et commença à marcher vers lui mais cette fois-ci en vérifiant qu'il la suivait et cette fois-ci ce fut le tueur qui eut un léger sourire en constatant cela. Il avançait à côté d'elle et se rappela de ses paroles précédentes.

- Moi non plus personne ne m'a vraiment appris l'amabilité et la politesse... Enfin... Je suppose que c'est les parents qui sont censés le faire...


Il ne savait pas pourquoi il parlait de ça, ses parents ne l'avaient jamais bien traité et il se faisait insulter et battre jusqu'à ses douze ans, jusqu'à ce qu'il les tue, il n'avait pas eu envie de faire cela, il s'était laissé faire pendant des années mais ils avaient voulu aller trop loin et il savait que cette fois-ci ils allaient l'achever définitivement, le petit garçon qu'il avait juste voulu vivre et il s'était défendu mais il avait changé depuis ce triste jour pour devenir le tueur qu'il était. Ensuite, lorsqu'il n'était pas pris de ses pulsions meurtrières, il était normalement gentil et bien trop protecteur au niveau de ses amis mais tout le rejetant sans trop savoir pourquoi il s'était refermé sur lui-même et était finalement devenu assez méchant qu'il soit dans son état normal ou non. Mais peut-être que certaines personnes pouvaient avoir la chance de connaître cette personne gentille qu'il aurait du être.

- Tu n'as pas de famille et d'amis ? Pourtant tu n'as pas l'air vraiment méchante même si tu as un sale caractère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Mer 16 Juil - 17:52



La vie n'est qu'un jeu mon cher
Indifférente



Ayant indiqué un endroit de son index, Béatrice s'était dirigée vers ces lieux pour essayer de trouver de quoi coudre. Elle remarqua que Luc était à coté d'elle. C'est ce qui l'avait donné envie de marcher plus vite. Ce qu'elle fut rapidement. Son arme étant toujours sur son épaule, elle vint la tenir au bout pour ne pas trop plier son coude sur lequel elle s'était cognée ce matin. Heureusement pour elle, ce n'était qu'un bleu. On peut dire qu'elle ne faisait pas très attention en ce moment. Par fatigue peut-être. Une fatigue mineure dans ce cas car elle se sentait en pleine forme. Enfin, presque. Elle fixa Luc des yeux et lui répondit :

    - Tu en a pas ? Du moins, tu en avais non ?


On dirait que non vu la lueur qui traversait les yeux du jeune homme. Il semblait bien silencieux d'un coup. Tant mieux. Bavarder n'est pas ce qu'elle préfère. Elle ne prenait pas Luc pour son ami. Elle restait indifférente auprès de lui, quoi qu'il face. Elle portait le même regard sur tout personne. Ils n'étaient pas amis à ce qu'elle sache, non ? Alors !

    - Non. Je suis seule. Je n'ai pas un sale caractère. Je n'ai juste pas l'habitude.



© Aki Epicode



Revenir en haut Aller en bas
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Mer 16 Juil - 18:14

- Tu en a pas ? Du moins, tu en avais non ?

Luc avait légèrement soupiré en entendant cela, il ne savait pas trop s'il pouvait les considérer comme des parents vu comment ils l'avait traité, pas comme un fils en tout cas même s'il ignorait la fonctionnement d'une famille normale, le jeune homme ne pouvait croire que la sienne était "logique", sinon il y aurait sans doute plus de tueur comme lui. Il ne parlait jamais de son passé, peut-être parce qu'il n'avait personne à qui se confier, en tout cas il ne voulait pas aborder ce sujet avec la jeune femme et il décida de garder le silence quelques instants.

- Non. Je suis seule. Je n'ai pas un sale caractère. Je n'ai juste pas l'habitude.

Elle n'avait donc personne et ne côtoyait pas souvent les autres, un peu comme lui, il la regarda en se demandant si elle était une joueuse ou une survivante mais il penchait plus pour la deuxième option, elle ne se laissait pas faire et était assez méfiante ce qui était le cas de la plupart des personnages du jeu, ce qui était une réaction assez logique en somme, certains joueurs l'étaient également mais ils étaient un peu plus rares.

- Pourquoi ? Vous ne voulez pas avoir d'amis ou ds personnes sur qui compter ?

La question pouvait être surprenant lorsqu'elle sortait de la bouche de l'homme mais c'était juste la preuve que personne ne le connaissait réellement puisqu'il ne montrait que son côté assez méchant, ce qu'il avait été poussé à faire aussi bien par ses parents que par toutes les personnes l’entourant ensuite. Il n'était pas né tueur, il l'était devenu mais sans doute était-il trop tard pour avoir des amis.

- Ça doit pourtant être agréable d'avoir de telles personnes. Tu ne devrais pas être seule, personne ne devrait l'être d'ailleurs. Mais certains sont condamner à l'être et... je ne pense que cela leur plaise mais je ne pense pas que tu fasses partie de ce groupe puisque tu n'as pas l'air très méchante alors ne gâches pas cette chance que tu as...

Il tourna la tête pour vérifier dans les autres rues que personne n'était là, qu'il soit humain ou zombie.

- Pour répondre à ta première question, disons que c'est compliqué et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Jeu 17 Juil - 21:00



La vie n'est qu'un jeu mon cher
Indifférente




    - Je suis seule je te dis.


Elle le fixa longuement. La marche semblait longue. Elle faillit trébucher sur un gros cailloux qu'elle évita facilement. Son bras lui faisait mal. La douleur l'emplissait. Une lueur vide traversa ses yeux. Son cœur battait à tout allure. Elle sentait le vent venir entrainer ses cheveux. Tenant son chapeau de sa main de libre. Elle était seule. Et elle le restera à jamais. Oui. Elle se souvint de son premier jour dans ce monde pitoyable. Elle s'était réveillé sous ce ciel, ne se rappelant de rien. A coté d'elle, son arme. Et elle était... Seule. Ce n'était pas triste. Mais est-ce que sa devait l'être ? Ce n'était pas normal de voir quelqu'un seul par ici ? Peut être que pour Luc la réponse est non. Mais pour Béatrice, c'était évident.

    - Depuis maintenant dix ans.


Depuis que le jeu avait commencé. Elle se souvenait pas de ses parents. Puisqu'elle n'en n'avait jamais eu. La jeune fille fut retiré de ses pensées lorsqu'elle arriva à l'endroit convenu. Elle frappa dans des pierres avec son pieds tout en cherchant un fils. Elle se souvent qu'un sac avait été fouillé par un joueur ici il y a pas longtemps. Il avait tout renversé. Elle avait aussi vu un rouleau de bandage tomber de celui-ci. Sa aurait bien d'en trouver. Elle fouilla les environs en lui répondant :

    - La solitude n'est pas quelque chose de triste.


Tris se mise accroupit face à un tas de pierre où dépassait un filet de pêche. Elle le prit et fut bien heureuse en voyant qu'il était assez grand pour recouvre son bras. Elle rechercha ensuite le rouleau de bandage et le trouva près d'un mur. Souillé mais s'était déjà ça. Elle prit tout en main et fixa le jeune homme lui répondant :

    - Je n'ai jamais eu de famille. Jamais. Elle n'est pas morte. Elle n'est pas perdue. C'est qu'elle n'a jamais existé.




© Aki Epicode




Revenir en haut Aller en bas
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Jeu 17 Juil - 22:34

- Je suis seule je te dis.

Il soupira légèrement en entendant cela, elle ne devait avoir été toujours seule, même si elle n'était pas forcément avec des personnes très agréables comme c'était le cas pour Luc. Il la regardait toujours et remarqua qu'elle avait failli trébucher sur un caillou mais elle l'avait évité tant mieux puisqu'il ne comptait pas l'aider si c'était pour encore ne pas recevoir quelques remerciements.

- Depuis maintenant dix ans.

Elle était donc bien une survivante, une personne qui avait été obligé de venir ici pour ensuite tout oublier, le tueur avait l'avantage de connaître les petits secrets du jeu mais il ne comptait pas vraiment sortir de ce monde virtuel pour ensuite "dire la vérité", il ne se préoccupait pas de la vie des autres et il n'avait pas envie de perdre cet endroit où il pouvait s'amuser autant qu'il voulait.

- La solitude n'est pas quelque chose de triste.

Il haussa légèrement un sourcil, surpris, elle pensait donc vraiment de cette manière, leurs avis étaient donc assez opposés sur ce point et il n'aimait pas pas avoir tord alors il allait lui prouver le contraire même s'il ne savait pas comment. La jeune femme avait déjà commencé à chercher et avait trouvé tout ce dont elle avait besoin avant qu'il se mette à le recherche de ces objets avec elle, de toute façon il n'avait pas eu envie de le faire, il s'était peut-être un peu inquièté pour sa blessure mais pas au point de se montrer trop gentil avec elle.

- Je n'ai jamais eu de famille. Jamais. Elle n'est pas morte. Elle n'est pas perdue. C'est qu'elle n'a jamais existé.

Il s'approcha un peu d'elle pour lui donner un petit coup sûr la tête sans frapper assez fort pour lui faire mal.

- Idiote. Tout le monde a une famille, je sais pas où est la tienne mais elle doit être quelque part. Moi aussi, j'en avais une avant, enfin... C'était quand même ma famille même s'ils se comportaient pas vraiment comme il le fallait... Et puis, un jour tu vas te rendre compte qu'être seul c'est triste, ça va peut-être prendre du temps mais ça va arriver. L'être humain n'aime pas être tout seul c'est comme ça, que ce soit pour les gentils ou les méchants...

Il jeta un rapide coup d'oeil à la blessure de la femme.

- Bon tu as bientôt fini ? J'ai pas envie de passer toute la journée ici moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Sam 19 Juil - 19:47



La vie n'est qu'un jeu mon cher
Avec Luc



L'homme aurait voulu donner une tape forte sur la tête de Béatrice mais celle-ci lui prit le poignet fermement avec sa main. Enfonçant presque ses doigts entre ses os qu'on pouvait sentir sous sa fine peau. La femme le relâcha en soupirant. Cette histoire de famille commençait à l'agacer. C'est vrai quoi, sa sert à quoi d'avoir des parents qui vous collent au cul toute la journée ? La survivante prit un air blasé et lui répondit à nouveau d'une voix froide :




    - J'en ai pas, tu m'entends ?


La jeune femme se calma quelques minutes après. Son regard s'était apaisé et elle l'avait relâché en douceur. Il lui demandait ce qu'elle attendait pour aller se coudre. Elle lâcha un soupir, lui fit dos, et se dirigea vers un des bâtiments. Elle lui expliqua en faisant un signe de sa main :

    - Pour commencer, je vais aller le faire seule. Et deuxièmement ce n'est pas moi qui a voulu suivre une femme ennuyeuse.


Elle alla derrière un mur et se mit assise sortant l'aiguille qu'elle accrocha à la ficelle. Elle enleva son bandage une fois sa manche en haut et faillis hurler le temps qu'elle se coût. Elle lâcha l'aiguille et se tenue le bras. La souffrance l'avait remplit.



© Aki Epicode



Revenir en haut Aller en bas
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Sam 19 Juil - 22:33

- Pour commencer, je vais aller le faire seule. Et deuxièmement ce n'est pas moi qui a voulu suivre une femme ennuyeuse.

Il la regarda partir en soupirant, il donna un coup de pied dans un caillou qui vola un peu plus loin, c'est vrai qu'il n'était pas des plus agréables mais elle ne l'était pas non plus et cela commençait sérieusement à l'agacer.

- Ouais ben moi aussi je commence à me demander si c'était une bonne idée...

Il mentait en disant cela et il le savait parfaitement puisque c'était à cause de la manière de répondre de la jeune femme qu'il la trouvait assez amusante et justement pas du tout ennuyante. Par conséquent, il était en même temps agacer mais amuser, c'était plutôt étrange et il ignorait comment trop réagir devant elle puisque cela faisait bien trop longtemps qu'on ne lui avait pas parlé ainsi. Il trouva finalement qu'elle mettait bien trop de temps et décida d'allée voir, il contourna donc le mur et constata qu'elle avait cousu sa blessure, que l'aiguille était à terre et qu'elle tenait son bras. Il la regarda assez étonné de toute évidence elle avait eu mal, vraiment très mal et il n'y avait pas vraiment réfléchi puisqu'il pensait qu'elle avait prévu cela. Il s'approcha rapidement d'elle pour soupirer à nouveau.

- Tu es vraiment une idiote ! On pouvait très bien essayer de trouver des médocs pour soulager un peu la douleur !

Elle devait avoir toujours très mal et ne devait pas avoir besoin d'être réprimandé en plus alors il décida de faire un effort.

- Ça va aller ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Jeu 24 Juil - 15:54



La vie n'est qu'un jeu mon cher
L'ennui, le silence





La jeune femme ignora le jeune homme qui la réprimandait. Limite il se prenait pour son père et l'engueulait. Il devenait presque insupportable à ce moment là. Pourquoi est-ce qu'elle l'avait laissé la suivre ? Elle commençait doucement à regretter sa réaction lorsqu'il lui avait dit qu'elle allait être suivi. Non mais c'est vrai quoi. De plus dans des moments pareils être accompagnée est vraiment agaçant. Elle se releva tant bien que mal en l'ignorant. Elle remit un bandage propre autour de sa blessure et remit la manche de son haut au dessus de la blessure. Celle-ci était maintenant invisible à la vue de tous. La jeune femme reprit son arme et se leva en passant à coté de lui sans même lui parler ou lui répondre. Que faire à présent, hein ? Rien. L'ennui la pesait. Mais elle commença sa route dans la ruelle. Une ruelle trop illuminée pour ne pas voir de rôdeurs arriver. D'ailleurs, il n'y en aurait sûrement pas vu l'heure. Le regard fixe, Béatrice jeta un coup d’œil derrière elle avait de continuer rapidement sa route.


[/color]

© Aki Epicode



Revenir en haut Aller en bas
Luc Ozui

avatar

Vos Textes : 560

Inventaire & Liens
Armes & Objets:
Amis & Ennemis:

MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   Jeu 24 Juil - 18:26

La jeune femme se releva en l’ignorant totalement, il était encore plus énervé même s'il essayait de ne pas le montrer, elle pouvait tout de même lui répondre, au final il trouvait cela encore plus agaçant que quand elle lui disait quelque chose même lorsque ce n'était pas particulièrement agréable, au moins là elle était amusante. Elle avait ensuite remis un bandage propre autour de la blessure, il la regardait avec un air un peu boudeur, elle avait repris son arme pour s'éloigner de lui qui ne le quittait toujours pas du regard se demandant s'il devait la laisser toute seule ou non, ce n'était pas comme si son sort lui préoccupait mais il voulait comprendre la raison de son comportement, d'accord elle avait vécu dans un monde envahi de zombies et elle n'avait aucun souvenir de son passé mais tout les survivants étaient à peu prés dans ce cas mais il n'avait jamais vu une personne agir ainsi malgré tout cela.

Elle avançait dans une ruelle et jeta un coup d’œil derrière elle, il se demandait si elle vérifiait qu'il la suivait, sans doute qu'elle repérait que ce n'était pas le cas mais il n'allait certainement pas lui donner ce plaisir et il la rejoignit rapidemment pour marcher à côté d'elle. Il ne faisait pas attention à elle pour lui faire payer de l'avoir ignorer et commença à réfléchir au fait d'être seul et sur son propre passé puis il murmura quelques mots sans même le remarquer.

- Si j'avais voulu être seul à l'époque alors je n'aurai pas été rejeté et je ne serai peut-être pas un monstre...


Sa voix était faible et semblait triste, il n'avait jamais demandé à être le tueur qu'il était aujourd'hui, il voulait juste être normal mais le monde l'avait frappé et insulté que ce soit ses parents ou ses camarades, s'il avait à nouveau essayé alors il aurait sans doute vu que tout le monde n'était pas comme ça mais il en était presque incapable maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie n'est qu'un jeu mon cher [PV : Luc]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Ghazghkull Thraka en WIP
» épées, rondache, paire d'épées et parades?
» Corne du Diable = Psycopathe
» Une cinquantaine de charitable USA demandent Bush de lâcher quelques miettes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Survival Game :: Les Rues/Ruelles-
Sauter vers: